AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur WOD futur Padawan ♥
N'hésite surtout pas à nous rejoindre :coeeur:
Pour garder l'esprit rpgique, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois !
MAJ d'Halloween : découvrez les nouveautés
Personnages à privilégier
Ils nous manquent !
Pro-gouvernement - membres du CODECS/CAA
Un personnage CAA ou CODECS rapportera 100 points, un Ange ou Spectre 50 points.

Partagez | .
 

 Un morceau de passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 10 Jan - 15:47.

Cela faisait plus d'un an maintenant que cela s'était produit. Un an, un mois et dix huit jours. Quatre cent quatorze jours de vide. Emmitouflé dans un lourd gilet noir, ses boucle brunes à moitié cachées sous un bonnet de la même couleur, Connor arpentait la forêt en silence.

Ce n'était pas sa forêt. La sienne, celle qu'il traversait avec elle il y avait bien longtemps, n'existait plus. Elle avait brûlé plusieurs années auparavant. Celle-ci était moins belle, moins sauvage. Pour beaucoup, toutes les forêt se ressemble mais, lorsque l'on a grandi dans l'une d'elle, au milieu des arbres et des ruisseaux, avoisinant les terriers de blaireaux et les nids des oiseaux, on sait faire la différence. Chaque buisson, chaque arbre est unique. Leurs dispositions, leurs formes, même leur odeur se distinguent de toutes leurs autres de la même espèce.

Non, ce n'était pas sa forêt, mais c'était toujours mieux que le béton et le bruit de Bristol. Un endroit calme, isolé. Qui voulait se promener en pleine forêt un dix janvier ? Les citadins étaient tous serrés chez eux, bien au chaud, sirotant du chocolat en regardant un film niais aux acteurs retouchés. Connor, lui préférait la puissance tranquille émanant de la nature encore un peu sauvage.

Alors qu'il évitait une branche sèche pour ne pas faire de bruit, le brun s'immobilisa, un léger sourire aux lèvre. Devant lui, à une trentaine de mètre, passait paresseusement un renard solitaire. Le soleil se levait à peine et l'animal nocturne retournait chez lui, la gueule chargé d'un gros mulot. Le spectre attendit que l'animal disparaisse pour reprendre sa route. Non pas qu'il ait eu peur du canidé. Les renards pouvaient être agressifs mais uniquement lorsque l'on menaçait leurs petits. Ils défendaient leur territoire contre les autres animaux mais, devant l'homme, avait tendance à fuir. Non, Connor n'avait pas peur. Il affrontait des lycans sans sourciller, pourquoi aurait-il craint un petit renard d'une dizaine de kilo tout mouillé ? Mais il n'avait pas non plus envie de le déranger. S'il venait se balader en forêt, c'était pour se calmer les nerfs, pas pour perturber ses habitants.

Soudain, un bruit sur sa droite lui fit tourner la tête. Un branche qui cédait sous le poids d'un animal plus gros. Aucun animal de la forêt n'aurait produit un tel son. Les proies avaient bien trop peur de se faire remarquer. Quand aux prédateurs, la discrétion était leur meilleure chance d'approcher de leur victime. Non, il devait s'agir d'un humain. Mais qui pouvait bien trainer ici à cette période de l'année ? Et à cette heure-ci ?

Sourcils froncés mais toujours parfaitement silencieux, Connor se glissa derrière un gros tronc d'arbre et tendit l'oreille.  
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf normal is my jam
avatar
Cassandra Cicéron
❝ Elf normal is my jam ❞
J'ai pour Avatar : Alexandra Daddario J'ai rédigé autant de missives : 234 Livres en banque : 1039 Je suis âgé(e) de : 30
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
8/20  (8/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 15 Fév - 22:46.
Vivre au milieu de la forêt a cet avantage de pouvoir profiter de son calme. Le paradoxe ‘est que la forêt m’a tout pris lors du grand Incendie et pourtant c’est en son sein que je me sens moi et entière. Elle me procure une sérénité que je ne trouve nulle part ailleurs. J’ai peur de tout en même temps, sauf des animaux et de Poppy qui m’a sauvé la vie. Pourtant, je suis quelqu’un d’optimiste, je l’ai toujours été mais ce que j’ai subi a changé la surface. Et chaque jour qui passe un duel se joue entre la Cassy du passé et celle de maintenant. Celle qui aimerait retrouver sa vie et son apaisement.

Et c’est lorsque je me promène en pleine forêt que je retrouver l’espoir, que je recharge les batteries. C’est donc pour cette raison que j’ai décidé de prendre Fuyard avec moi pour l’emmener faire sa rééducation à l’extérieur de la clinique tout en me permettant de prendre le temps de faire le point. Je prends juste le temps de prévenir Poppy, lui indiquant en même temps le temps que je devrais mettre. Il n’aime pas me savoir seule en forêt. Mais chaque fois, je trouve les mots pour le rassurer, en apparence du moins. Parce que je ne sais même pas si je suis moi-même assez confiante pour convaincre quelqu’un.

Quoi qu’il en soit, me voilà au milieu des bois. J’ai pris un panier dans lequel j’entrepose le fruit de ma récolte. Car oui, j’en profite pour ramasser les plantes qui me seront utiles pour soigner les chevaux malades qui m’attendent à la clinique. Le bois sec craque sous mes pieds, le vent balaye mes cheveux tout comme il transporte mon parfum saveur rose des bois à travers les cimes qui composent cette forêt. Au loin, je vois une ombre. Un animal ? Un humain ? Au comportement de Fuyard que je peux décrypter facilement, je comprends qu’il s’agit d’un semblable.

« Sortez de votre cachette ! Je ne vous veux pas de mal ! » dis-je à voix haute… « En revanche je ne suis pas sûre du contraire » j’ajoute alors à voix basse pour moi-même. Fuyard semble sur la même longueur ‘onde puisqu’il tire le licol et essaye de revenir sur nos pas. Je le calme alors avec ma main. « Chut, ne ten fais pas, je suis là » je murmure à son oreille.

Je reporte alors mon attention sur l’ombre que j’ai vu passer. Je m’approche lentement, comme inconsciente du danger. C’est surtout que le danger je l’ai vécu et finalement même si j’ai une trouille pas possible qui me fait trembler de toute part, j’ai toujours espoir. L’espoir, le meilleur moteur que l’on puisse avoir finalement. Enfin, je pense.

« Je vois vos cheveux, sortez de là ! »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 21 Fév - 15:43.

Derrière son tronc d'arbre, Connor tendit l'oreille et était attentif au moindre bruit, au moindre mouvement, à la moindre odeur suspecte. Celle qui arriva à ses narines est fruitée. Du parfum ? Mais il y avait aussi une odeur plus musquée et les hennissements étouffés confirmaient sa première impression, tout comme la voix qui s'éleva.

Une jeune femme et un cheval. Sûrement en balade à cette heure matinale. Un fait étrange mais pas impossible. Après la seconde interjection de la demoiselle, le spectre se détacha du tronc.

"Veuillez m'excuser, je ne voulez pas vous faire peur. J'ai cru à un prédateur."

En voyant le cheval, le jeune homme sourit légèrement.

"Mais, de toute évidence, ce n'est pas le cas. N'est-ce pas ?"

Le spectre resta à bonne distance, ne voulant pas effrayer la jeune femme inutilement. Il savait que sa carrure pouvait impressionner et qu'il se trouvait en plein milieu des bois, à l'aube. Des circonstances qui pouvaient prêter à confusion.

"Je profitais simplement du calme de la forêt. Et vous ?"

Il jeta un oeil au panier. De toute évidence, la jeune femme ramassait quelque chose. Des champignons ? Peu probable à cette période de l'année ? Des fruits ? même chose. Sans doute des plantes ou des herbes. Et à en croire l'absence de selle sur le canaçon, la sortie n'était pas pour monter. Pourquoi amener un cheval alors ?

"C'est votre garde du corps ?"

Le spectre sourit légèrement. Voyant qu'il effrayait toujours la jeune femme, il soupira légèrement et fit glisser la fermeture éclair de sa veste. Ouvrant lentement les deux pans, il saisit son badge dans la poche interne et la leva vers l'étrangère.

"Ecoutez, vous n'avez aucune raison d'avoir peur de moi. Je suis un spectre, pas un criminel."

Sous son lourd manteau noir, il portait un sweat à capuche vert foncé sur lequel était griffonné au noir le dessin d'un vieux minibus volkswagen. Son pendentif en argent, représentant un arbre dans un cercle, pendait à son cordon de cuir au dessus du sweat sans qu'il n'y prête attention.

"On n'a qu'à partir chacun d'un côté. Je ne vous suivrez pas."

Il resta alors immobile, attendant une réaction de la jeune femme. Si elle acceptait, il pourrait continuer sa balade mélancolique en paix. Dans le cas contraire, ils étaient dans une impasse.


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf normal is my jam
avatar
Cassandra Cicéron
❝ Elf normal is my jam ❞
J'ai pour Avatar : Alexandra Daddario J'ai rédigé autant de missives : 234 Livres en banque : 1039 Je suis âgé(e) de : 30
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
8/20  (8/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 10 Mar - 13:31.
J’ai toujours été sociable même après les agressions que j’ai subi que cela soit lors de l’incendie de la forêt de Reversa ou bien après quand j’ai été… je secoue la tête alors que l’homme sort de derrière le tronc qui le cachait. Enfin pour partie puisque je voyais un morceau de sa crinière. E plus, Fuyard fixe sans relâche l’endroit où l’individu semble sa cacher. Mon don est parfois bien pratique en forêt.

Lorsque je vois l’homme sortir et s’excuser il y a quelque chose de familier dans son regard que je remarque tout de suite. Ce que je peux attester c’est qu’il est sincère dans ses propos. Sinon, mon cheval me le ferait savoir. Les animaux sont très doués pour détecter la nature des hommes.

« Disons qu’il y a prédateur bien plus impressionnant et offensif que moi » je réponds en souriant à mon tour. Il n’a pas l’air d’être un criminel c’est déjà cela. Je me détends alors, tout comme Fuyard qui se remet à brouter l’herbe autour de lui.

« Je profite également du calme de la forêt pour lui dégourdir les pattes et ramasser quelques plantes. En revanche Fuyard est mon patient, pas mon garde du corps, bien qu’il me protège en quelques sortes. » et sur ces mots je frotte le cou de mon ami. Car oui, les chevaux, les animaux même sont mes amis. Et…
Je m’approche de l’homme qui me fait face. Il me parle mais je l’entends à peine, mon regard est figé sur le pendentif qui repose sur son torse, au-dessus de ses vêtements. Je m’approche alors encore tandis qu’il me proposait que nous partions chacun de notre côté et je tends la main, subjuguée. Le pendentif vient alors frôler ma peau.

« Connor, c’est toi ? » je demande alors interloquée les yeux ronds comme des billes avant de tout lâcher et de me reculer en prenant conscient de la proximité que je nous avais imposée. D’ailleurs, dans la précipitation, je me prends une racine saillante de l’arbre et tombe en arrière, sur les fesses. Automatiquement, je me mets à rire, parce que j’ai l’habitude de trébucher et encore plus de me rendre ridicule, je suis une gaffeuse comme on dit. Cela dit cet épisode ne m’a pas fait perdre de vue que j’ai peut-être une connaissance d’enfance devant moi, et qui plus est, une connaissance qui a conservé un cadeau que je lui ai fait. Ou bien cet homme a fait une rencontre avec Connor et par un moyen ou un autre il a obtenu ce pendentif. Je dois bien avouer que je préfère la première solution. Je crois que je pourrais ne pas me remettre du contraire…

« Ce pendentif… je m’en souviens ! » j’ajoute pour préciser ma pensée.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 10 Mar - 17:13.
Spoiler:
 



La jeune femme semble finalement être de bonne humeur. Connor se détendit légèrement et la laissa approché, intrigué par sa soudaine familiarité.

"Est-ce qu'on se connaît ?"

Elle recule alors rapidement, comme si elle venait de se réveiller d'un mauvais rêve et trébuche. Le spectre fit alors un pas en avant, tendant le bras pour la saisir avant qu'elle ne touche le sol mais la manqua de peu. Inquiet, il s'approcha davantage et s'accroupit près d'elle mais stoppa son geste en l'entendant se mettre à rire. Le brun sourit alors et resta immobile, accroupi face à elle.

La situation était pour le moins cocasse mais elle ne lâchait pas le pendentif des yeux. Etait-ce possible que la jeune femme qui se tenait devant Connor soit la même que celle qui lui avait donné ce collier ? Burton fixa son regard dans celui de la brune.

"Cassandra ?"

La petite Cicéron avait grandi dans le même coin de forêt que lui. Elle était plus jeune et ne faisait donc pas partie de sa classe. Mais, ce n'était pas comme si Connor avait passé beaucoup de temps en classe, non plus. Il se souvenait qu'elle était souvent prise en défaut par d'autres enfants et il était intervenu un jour où c'était allé trop loin. Le jeune elfe n'aimait pas que l'on s'en prenne injustement à d'autres. Il avait causé quelques dommages et en était ressorti avec une punition mais la petite avait été tranquille pendant un moment. Elle avait absolument tenu à le remercier et lui avait offert ce pendentif. Depuis il l'avait toujours gardé. Cela lui rappelait pourquoi il se battait. Pourquoi il continuait à avancer, même si c'était seul.

Instinctivement, il porta la main à son pendentif.

"Est-ce que tu veux le récupérer ?"

L'idée ne lui plaisait pas mais il le ferait si elle le lui demandait. Il fut rapidement de nouveau sur ses pieds et lui tendit la main pour l'aider à se relever.

"C'est étrange de se retrouver depuis tout ce temps. Surtout après l'incendie, …"

Il avait supposé que tout ceux dont il n'avait pas eu de nouvelles étaient morts dans l'incendie qui avait ravagé la forêt mais, pour être honnête, il avait mis de la distance bien avant cela, lorsqu'il était parti vivre en ville.

"Comment vas-tu ? Comme ça, tu es vétérinaire ?"

Il jeta un regard à l'animal à côté d'elle et lui flatta le cou en souriant légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf normal is my jam
avatar
Cassandra Cicéron
❝ Elf normal is my jam ❞
J'ai pour Avatar : Alexandra Daddario J'ai rédigé autant de missives : 234 Livres en banque : 1039 Je suis âgé(e) de : 30
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
8/20  (8/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 26 Mar - 22:33.
Spoiler:
 

J’ai vraiment le don de me mettre dans des situations cocasses, inhabituelles ou carrément compliquées, mais alors là c’est le destin qui se joue de nous en nous mettant sur la route l’une l’autre ! Ce pendentif, je le reconnaissais et pour rien au monde je pourrais me tromper tout simplement parce qu’il a une particularité. Il a un trait (une rayure) sur l’une des branches. Je l’avais fait exprès à l’époque, au cas où on se perdrait de vue. Je ne sais pas pourquoi, je dois bien l’avouer, mais parfois l’instinct nous fait faire des choses bien étranges.

« Oui, oui c’est moi Connor ! »

Il se souvenait donc de moi aussi. J’avais pourtant bien grandi depuis que nous nous étions vus la dernière fois. Et surtout, la vie ne m’avait pas pardonné non plus. Je sais qu’à l’époque je lui aurais sauté au cou et je lui aurais déposé un énorme baiser sur la joue. Aujourd’hui, je me contente d’un énorme sourire lourd de sens et de me relever toute seule suite à ma chute impromptue.

« Oh non ! Garde-le ! Je suis heureuse que tu l’aies gardé ! Et aussi très étonnée je dois bien l’avouer. »

Et d’ailleurs, lui aussi était surpris. Il y a de quoi quand tout ce que l’on a connu a été éradiqué de la carte et que l’ordre des choses a complètement changé. Je me demande bien, d’ailleurs, s’il lui reste des proches dans sa vie. Peut-être que la discussion s’orientera sur ce sujet plus tard.

« Oui c’est étrange, l’incendie a changer nos vies à tout jamais. »

Et pas pour le mieux malheureusement. Alors certes, j’évite les regrets en me disant que j’ai rencontré Poppy et Blérim depuis, ainsi que Jarod et qu’il me reste Risa, mais on n’oublie pas un tel traumatisme. D’autant que pour ma part, il a très vite été suivi d’un autre, un autre qui m’a valu quelques phobies assez incontrôlables même si je travaille dessus depuis quelques temps.

« Hum, je suis palefrenière exactement. Et toi, tu fais quoi de ta vie ? » je lui demande alors curieuse.

Fuyard donne un coup de tête à Connor alors que celui-ci le flatte. Je souris. Ce cheval a des comportements complètement opposés c’est assez impressionnant. Mais malgré moi, je le comprends. Je suis sa logique, il est un peu comme moi au fond. C’est surement pour ça d’ailleurs qu’il me protège et qu’il se fie beaucoup à mon instinct avec les autres, surtout avec les humains. Quoi qu’il en soit, il a compris que Connor est un ami.

« Je suis contente de te revoir ! On n’est plus les enfants que nous étions mais j’ai toujours gardé un bon souvenir de toi tu sais. Et je me suis demandée si tu avais survécu à l’incendie. Au moins, j’ai ma réponse désormais. » Et je dois bien avouer que je suis soulagée de voir qu’il est bien là, en chair et en os.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 2 Avr - 17:07.

C'était bien elle, la petite Cicéron du clan. Connor lui sourit chaleureusement en la voyant se lever sans son aide. Qu'est-ce qu'elle avait grandit ! Il ne restait rien de la petite fille d'autrefois. Celle qui se tenait devant ses yeux était une magnifique jeune femme. Enfin si, il restait quelque chose. Ce regard innocent qu'elle posait sur lui.

A contre coeur, il lui proposa de récupérer son pendentif. Après tout, il était à elle, au départ. Mais il fut soulagé de l'entendre refuser. Elle s'étonnait qu'il l'ait conservé.

« C'est un joli pendentif. Et puis, on ne jette pas un cadeau. Surtout lorsqu'il vient d'une petite fille. »

Mais la petite fille avait bien grandi. Après l'incendie, Connor ne l'avait plus revue. Il l'avait même cru morte. Mais il était heureux qu'il n'en soit rien. Elle était devenue palfrenière. Une profession peu commune mais qui lui allait à ravir. D'ailleurs, le cheval qui l'accompagnait semblait bien de cet avis.

« Moi, je suis devenu un spectre. Aujourd'hui je travaille au CODECS. »

On pouvait voir à son visage qu'il n'en était pas particulièrement heureux. Ce travail, et surtout la surveillance dont il faisait l'objet en permanence, le fatiguait. Mais c'était sa vie maintenant alors il devait bien faire avec. Jusqu'à ce qu'il en ait marre et envoie tout balader.

Le spectre sourit en l'entendant dire qu'ils n'étaient plus des enfants. C'était bien vrai mais il se demandait encore si c'était une bonne chose.

« Et tu vis où maintenant ? Tu as un appartement en ville ? On pourrait se retrouver pour un café de temps en temps. Ce serait dommage de se reperdre de vue, … Je ne ne vois plus personne du clan aujourd'hui, … »

Pour beaucoup, ils étaient morts, pour certains, ils ne voulait pas les voir, pour peu, ils ne savaient pas où les trouver. Quant à ceux qui comptaient vraiment, … ils étaient maintenant morts ou avaient disparus de sa vie. C'était les absences qui lui pesaient le plus.

« Qui est ton ami ? »

Le spectre changeait de sujet pour ne pas se replonger dans de sombres pensées. La jeune femme face à lui semblait enjouée et pleine de vie, il ne voulait pas gâcher sa journée naissante.

Connor frissonna légèrement et remit son pendentif en place afin de refermer la fermeture éclaire de son manteau jusque sous son cou. Il s'était fait surprendre par le vente et glissa les deux mains dans ses poches.

« Tu veux un coup de main ? »

Du menton, il désigna le panier presque vide que la jeune femme tenait à la main. Cela lui permettrait de lui changer les idées. Sauf si Cassandra ne voulait pas de sa compagnie bien sûr, … 


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf normal is my jam
avatar
Cassandra Cicéron
❝ Elf normal is my jam ❞
J'ai pour Avatar : Alexandra Daddario J'ai rédigé autant de missives : 234 Livres en banque : 1039 Je suis âgé(e) de : 30
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
8/20  (8/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 14 Avr - 22:58.
Connor et moi nous nous sommes connus alors que nous étions enfants. Il m’a aidé, plus d’une fois même. Malgré tout, je suis étonnée, vu le nombre d’années écoulées entre le moment où je lui ai offert ce pendentif et maintenant, de voir qu’il le porte toujours. J’en suis pourtant réellement contente et lui dit de le conserver. C’est tout de même la preuve qu’en dépit des épreuves qu’il a traversé, il se souvient de moi et quelque part, ça me réchauffe réellement le cœur. Ca m’apaise. Je ne saurais réellement expliquer ce que je ressens au fond.

« Merci de t’être souvenu de moi. » je lui dis alors simplement.

Finalement, il s’est écoulé quoi, sept ans depuis le Grand Incendie, mais j’ai l’impression que c’était il y a une éternité et d’avoir vécu plusieurs vie depuis ce jour-là. Et il en est visiblement de même du côté de Connor vu la révélation qu’il me fait concernant ses activités désormais. Je ne peux m’empêcher de grimacer. Le CODECS ? Mais comment en est-il arrivé là ? Je vois bien sur son visage qu’il ne s’agit pas de la grande nouvelle qu’il est ravi d’annoncer à une amie d’enfance, mais tout de même…

« Que s’est-il passé ? » je demande alors simplement même si au fond, il le sait, cette question est lourde de sens. Comment un peut-on devenir spectre ? Comment ? Je ne comprendrais jamais ça je crois. Et puis il sait ce que je suis alors quelle posture dois-je avoir devant lui ? Alors oui je suis contente de le retrouver mais visiblement, un fossé s’est creusé entre nous. Malgré tout, j’ai envie de réapprendre à le connaitre car Connor a toujours eu une place spéciale dans ma vie et dans mon cœur. Il me fascinait lorsque j’étais petite.

« Je vis avec un homme que je surnomme Poppy et qui m’a pris sous son aile comme un père depuis que j’ai tout perdu On vit ans un ranch dans la forêt. J’y ai également mon cabinet de palefrenière. Tu peux venir tant que tu veux. J’évite juste au maximum les problèmes, si tu vois ce que je veux dire. »

Et oui, j’ai toujours cette innocence qui me vaudra un jour la vie, j’en suis convaincue. Mais je ne peux pas ne pas faire confiance à un ami d’enfance. Je ne pensais même pas qu’il était encore en vie ? Alors autant saisir cette chance et renouer. Non ? Vous ne croyez pas ?

« Il s’appelle Fuyard. Il a eu une patte de cassée je m’occupe de sa rééducation. » dis-je à Connor en flattant le flanc du cheval. Il me donna alors un coup de museau dans le dos pour me faire avancer me lançant alors dans un rire non contrôlé. « Et ça, ça veut dire qu’il est pressé de rentrer retrouver son petit confort vois-tu. »

Mais ce ne sera pas pour toute de suite je dois également ramasser des plantes pour Poppy.

« Oh je veux bien. Tu t’y connais en plantes ? Je dois en ramener une petite dizaine à Poppy. » Au pire, je pourrai toujours lui dire quand je vois la plante et il ramasse. Cela nous permettra de papoter un peu de nos vies respectives pendant les années que nous avons perdues.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 22 Avr - 18:43.

Connor grimaça également lorsqu'il vit celle de Cassandra à l'annonce de sa profession. Lui non plus, cela ne l'enchantait guère mais il n'avait pas vraiment eu le choix. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle lui demande ce qui l'avait amené à ça mais, après tout, c'était une question légitime.

"J'en sais trop rien, en fait. Devenir spectre, c'était l'occasion de faire quelque chose. J'ai jamais été voué à de grandes études mais ça, je savais faire. Et puis, il y a eu la Révélation et tout a changé. Je peux pas vraiment dire que j'étais apprécié."

L'ancien elfe grimaça légèrement.

"J'ai jamais été doué pour rentrer dans les cases et suivre les ordres. J'ai tendance à agacer la plupart des gens."

Ca, la jeune Cicéron en avait eu la preuve, bien des années plus tôt.

"Ce poste, c'est une punition. Une façon de me garder sous contrôle, je suppose, … Que de la paperasse. J'ai envie de tout envoyer balader."

C'était la première fois qu'il l'énonçait à haute voix et face à quelqu'un mais, retrouver une vieille connaissance, la version adulte d'une fillette innocente et fragile, avait quelque chose d'apaisant.

"Enfin, t'es pas venue là pour m'entendre me plaindre !"

Il l'écouta ensuite raconter sa propre histoire et lui proposa de l'aider dans sa tâche forestière. Lorsqu'elle lui demanda s'il s'y connaissait en plante, le jeune homme prit un air faussement vexé.

"Je suis quand même un elfe !"

Enfin, était, mais elle avait compris l'idée. Même s'il n'était pas un expert en matière de plantes médicinales, il s'y connaissait tout de même davantage qu'un citadin adepte des pots d'échappements.

Flattant de nouveau l'encolure de Fuyard, Connor se mit à marcher aux côtés de Cassandra et l'aida à ramasser les plantes dont elle avait besoin.

"C'est qui ce Poppy ?"

Le brun espérait que l'inquiétude ne transparaissait pas trop dans sa voix. Il n'aimait pas savoir la jeune femme avec quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Cet homme était-il un criminel ou le simple bienfaiteur dont elle parlait ? S'il n'avait rien à se reprocher, pourquoi vivre reclus en pleine forêt ?

"Je serais ravi de venir dans ce ranch. Ca a l'air d'être un endroit sympa. Bien plus calme que la ville. Surtout en ce moment, …"

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf normal is my jam
avatar
Cassandra Cicéron
❝ Elf normal is my jam ❞
J'ai pour Avatar : Alexandra Daddario J'ai rédigé autant de missives : 234 Livres en banque : 1039 Je suis âgé(e) de : 30
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
8/20  (8/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 1 Mai - 23:19.
Apprendre qu’une personne que l’on a admirée alors que l’on était enfant est devenu spectre est une chose un peu compliqué à appréhender. Non seulement parce que les Elfes ont été pour la plupart brûlés vifs dans un grand incendie, mais aussi parce que la mission des spectres n’est pas favorable à l’évolution. C’est pourquoi je demande à Connor, pourquoi ? Pourquoi abandonner ce qui aurait pu faire sa fierté, sa différence. Ce n’est pas forcément facile à vivre pour le moment mais s’il y avait un changement possible dans la mentalité des gens ?

« Je ne comprends pas… ce n’est pas ta décision d’être devenu un spectre ? Car si ce n’est pas le cas tu ne regrettes pas ton statut d’Elfe ? Nous ne sommes plus beaucoup en vie, alors je t’avoue que j’ai du mal à comprendre que certains fuient ce que nous sommes alors que nous devrions tout faire pour conserver notre singularité. Nous avons le droit de vivre au même titre que les humains, d’autant que nous en faisons de mal à personne….j’aimerais tellement faire changer les choses ! »

J’étais partie dans un discours que je me suis tant de fois fait dans ma tête sans jamais le révéler à qui que ce soit de peur de passer pour une folle mais là, Connor m’en donnait l’occasion.

« Ne t’inquiètes pas, cela me fait plaisir de te redécouvrir ! »

Car c’est bien là où nous en étions. Nous nous redécouvrions après de nombreuses années à ne pas se voir. De plus, l’Incendie autant que la Révélation avaient changé pas mal de choses que ce soit dans le cadre géopolitique du pays que dans nos vies personnelles. Ce qui n’avait pas changé, toutefois, c’étaient les connaissances d’Elfe de Connor. Il avait proposé de m’aider dans ma récolte et j’avais oublié de par son nouveau statut qu’il n’aurait pas de difficultés à m’accompagner dans ma tâche. Je souris alors qu’il me fait remarquer qu’il est un Elfe. J’ai envie de rétorquer « était » mais je ne le fais pas par respect. J’ai compris que c’est quelque chose qui lui tient à cœur au fond.

« Certes ! Alors le changement ne te fait pas oublier qui tu étais et tes origines ? Comment ça se passe au fond ? » Parce que c’est vrai que je ne connais pas vraiment tout cela. Je n’ai que les connaissances basiques que le tout à chacun peut obtenir avec les moyens de communication actuels.

« Poppy c’est une personne adorable. Il m’a trouvé sur le bord de la route en piteux état après que je me sois faite violée et il m’a soignée, aidée et recueillie. Je vis avec lui dans son Ranch maintenant, je l’aide et il m’a permis d’être palefrenière aussi en me réservant un morceau de terrain pour les chevaux. »

J’explique à Connor les choses avec plus de détails que je ne l’aurais voulu mais il est vrai que mon passé est désormais quelque chose que j’évoque plus facilement. D’autant plus depuis que j’en ai parlé à Risa.

« Oh oui c’est un endroit calme où il est facile de se ressourcer et surtout il est loin de la ville et des problèmes. Je m’y sens en sécurité. »

Je me baisse pour ramasser l’une des plantes demandées par Poppy. Celle-ci est simple, il s’agit de l’ortie. Je n’ai juste pas pris de gants. « Tiens tu peux m’aider ? » je demande alors à Connor en mettant les mains dans le bosquet d’orties.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 16 Mai - 13:39.

Cassandra avait une opinion bien arrêté sur sa nature et celle de Connor et le jeune homme se sentit mal à l'aise en l'écoutant.

« Si c'est moi qui l'ai choisi mais, … ce n'était pas pour ne plus être un elfe. En fait, je me sens toujours comme un elfe. C'est juste que, … cela semblait être la meilleure chose à faire. Je ne le regrette pas. Je suis désolé si ça te dérange. »

Mais la jeune femme le rassura rapidement et ils reprirent leur marche. Alors qu'elle le questionne sur son changement, Burton prend le temps de la réflexion.

« Au fond, ça ne change pas grand-chose. Il y a eu quelques injections et, surtout, beaucoup d'entraînement. Rien d'extraordinaire. Je suis toujours la même personne. »

Avec, en bonus, la capacité de faire redevenir humaine une aberration. Mais son caractère, son histoire, son attitude n'avaient pas changé, ni son corps d'ailleurs.

Ne voulant pas s'éterniser sur sa propre histoire, Connor questionna à son tour l'elfe sur le fameux Poppy dont elle parlait. Il stoppa sa marche et son visage se durcit lorsqu'elle lui répondit comme si de rien n'était. Quelqu'un lui avait fait du mal. C'était le genre de chose que le spectre n'aimait pas entendre. Quel genre de connard pouvait faire une telle chose. Pas étonnant qu'elle recherche la sécurité dans un endroit isolé. Le brun ne savait pas quoi dire ni quoi faire. Il se contentait de serrer les dents, de peur de dire quelque chose de travers. Cassandra évoquait la situation comme si ce n'était pas grave alors elle ne voudrait certainement pas qu'il s'en mêle ou retourne le couteau dans la plaie mais il lui était difficile de faire comme si de rien n'était.

Voyant la jeune femme se baisser devant un plan d'orties, Connor lui saisit doucement le bras our stopper son geste.

« Arrête. Je vais le faire. J'ai des gants. »

Il cueillie une brassée de plantes avant de les déposer dans le panier de Cassandra qu'il récupéra également.

« Effectivement, il a l'air d'être un type bien. Je serai content de le rencontrer. »

Est-ce qu'il devait la questionner davantage sur l'incident ou la laisser tranquille ? Le spectre ne parvenait pas à se décider. Peut-être que ce Poppy en saurait davantage. Il sera plus aisé de le questionné, lui, plutôt que de risquer de mettre la jeune femme mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf normal is my jam
avatar
Cassandra Cicéron
❝ Elf normal is my jam ❞
J'ai pour Avatar : Alexandra Daddario J'ai rédigé autant de missives : 234 Livres en banque : 1039 Je suis âgé(e) de : 30
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
8/20  (8/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 21 Mai - 21:33.
« La meilleure chose à faire pour ? »

J’essaye de comprendre bien que je ne changerai pas mon comportement à son égard en fonction de sa réponse. Je le rassure d’ailleurs à ce sujet. Car même si certaines choses m’échappent je me rappelle très bien qui il était et ce qu’il a fait pour moi et rien que pour cela il méritera toujours mon soutien. Du moins j’espère qu’il ne fera jamais rien qui me fera changer d’avis à ce point le concernant. Parce que plus jeune, il me fascinait, voire plus. C’est d’ailleurs amusant de le rencontrer plus tard et de le voir sous un autre angle. Enfin quoi qu’il en soit, je suis heureuse de voir que même si nos opinions divergent et que nous n’avons pas pris le même chemin, l’un des miens est toujours en vie.

« Peut-être que tu es toujours le même mais pourquoi ce chemin qui au final se dressera forcément contre ton peuple un jour ou l’autre ? »

Les Elfes ne sont pas à l’abri de la menace du gouvernement, je n’aurais pas eu besoin de me faire faire des faux papiers attestant que je suis humaine sinon. C’est pour cela que je ne comprends pas son choix. A moins qu’il soit motivé, justement, par la volonté de protéger les siens ? J’espère qu’il m’aidera à comprendre rapidement.

Mais je sais que Connor a un esprit de protecteur. La preuve alors que je lui conte qui est Poppy donnant plus de détails que prévus, du coin de l’œil je vois ses mâchoires se serrer. Je souris alors et lui lance un « Ne sers pas les mâchoires comme ça, ça ne te va pas bien ! » puis je lui donne un coup d’épaule dans le bras avant d’ajouter « j’explique les choses calmement parce qu’il ne sert à rien de se lamenter. J’essaye d’aller de l’avant désormais et de ne plus cacher ce qui me faisait jusqu’à présent si honte. »

Car oui j’ai honte que mon corps ait été souillé de la sorte, honte de n’avoir pas su me défendre toute seule, honte de dépendre de quelqu’un depuis le Grand Incendie, même si au fond, Poppy est content de m’avoir avec lui. Je souris à cette pensée tout en commençant à me pencher pour cueillir des orties avant que Connor anticipe mes gestes et me vole même le panier.

« Toi aussi t’es un type bien Connor. T’es le premier garçon à m’avoir sauvé au lieu de m’embêter quand on était gosses. Et aujourd’hui encore tu m’aides. »

Un petit clin d’œil et je cueille la plante suivante sur la liste. C’est alors qu’au moment de déposer les plantes dans le panier, je croise le regard de Connor et j’y perçois de l’incertitude. Du questionnement.

« Que se passe-t-il ? » je lui demande alors avec douceur. « Je suis restée la même tu sais tu peux me parler si tu as besoin de quoi que ce soit, profite que nous soyons en balade… »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 10 Juin - 19:05.

De toute évidence, Cassandra n'était pas ravie de la décision de Connor de devenir spectre. Cela ennuyait le brun qui tenta de se justifier comme il le pouvait.

« Pour tout le monde. Pour moi parce que ça m'a donné un objectif, une légitimité. Et pour les autre parce que j'ai maintenant la possibilité d'agir réellement, avec des armes adaptées, pour protéger les gens. »

Il n'aimait pas la tournure que prenait la conversation. Il sentait sur lui le regard de jugement de la jeune elfe et baissa le sien, comme pris en faute. Pourquoi est-ce qu'il s'était attendu à ce qu'elle la comprenne ?

« Je ne vois pas les choses comme ça. Pourquoi est-ce que ma nature de spectre devrait faire de moi un ennemi des elfes ? Est-ce que tu me vois comme un ennemi ? »

Il n'y avait aucune colère dans sa voix, simplement une légère trace de déception. Il avait été naïf de croire que rencontrer une figure de son passé lui ferait se sentir un peu moins seul. Le brun retint un soupir mais tente de penser à autre chose, orientant la discussion sur la vie de la jeune femme et ne dut pas être des plus discret lorsqu'il réagit à son aveu. Elle prenait les choses étrangement bien. Elle en avait fait, du chemin, la petite elfe martyrisée par ses camarades de classe.

« Tu es nettement plus forte. Qu'est-il arrivé à ce type ? »

Il espérait qu'il soit mort. De préférence, dans d'atroces souffrances. Mais ce fut de ce Poppy que Cassandra parla le plus. Il l'avait recueillie et protégée. Un homme bien. Connor s'imposa pour cueillir des orties, étant protégé par ses gants. C'est alors qu'elle affirma qu'il était, lui aussi, un type bien. Burton ne le montra pas mais ces paroles le touchèrent profondément. Les gens qu'il côtoyait, et même ceux qu'il ne voyait qu'une fois, avait plutôt tendance à le prendre pour un râleur misanthrope ou simplement un connard asocial. Il donnait l'impression de se moquer des autres et de leurs opinions mais c'était simplement parce que la plupart des gens étaient des cons pour qui il ne se donnait pas la peine de faire des efforts. Pourquoi dépenser de l'énergie pour des gens qui n'en valent pas la peine ? Et puis, il n'avait jamais été un bout entrain souriant et respirant la joie de vivre, alors pourquoi faire semblant ? La vie était cruelle et il en avait durement conscience. Il aurait été hypocrite de faire comme si ce n'était pas le cas. Pourtant, il s'en souciait. Des autres. Simplement il ne passait pas son temps à le dire ou le montrer. Il agissait lorsqu'il le fallait. Point.

Lui-même, n'avait pas une grande affection pour lui. Il ne pouvait décemment pas en vouloir aux autres de ressentir la même chose. Mais entendre quelqu'un dire à haute voix qu'il n'était pas qu'un grincheux désagréable et renfermé était agréable.

« Merci. »

Alors que le spectre hésitait à la questionner, Cassandra le surprit et lui assura qu'il pouvait lui demander ce qu'il voulait.

« Comment tu as fait ? Pour ne pas chercher à le tuer ? »

Alors que lui-même, grand spectre habitué à contrôler ses émotions et à faire face à ce genre de situation, il ne pensait qu'à mettre la main sur le meurtrier de Mary et lui faire regretter d'être venu au monde.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf normal is my jam
avatar
Cassandra Cicéron
❝ Elf normal is my jam ❞
J'ai pour Avatar : Alexandra Daddario J'ai rédigé autant de missives : 234 Livres en banque : 1039 Je suis âgé(e) de : 30
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
8/20  (8/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 29 Juin - 23:12.
Je n’ai pas pour habitude de juger qui que ce soit et encore moins mes amis, mais je dois bien avouer que le choix de Connor m’a laissé perplexe sur le coup et que je ne le comprends pas bien. J’espère ne pas trop le mettre mal à l’aise avec mon comportement d’autant que je suis ravie de le retrouver ce n’est pas pour me le mettre à dos aussi rapidement.

« Non et tu ne le seras jamais à mes yeux Connor tu le sais. Après je me méfie c’est tout, tellement de choses ont changé depuis le Grand Incendie. C’est à ne plus savoir qui est bon ou mauvais, qui est corrompu ou non, qui va me faire du mal ou non. Mais j’ai confiance en toi, n’aies crainte. »

Je lui souris alors gentiment comme pour lui faire comprendre qu’il est toujours mon ami à mes yeux, ce garçon qui m’a sauvé alors que j’étais plus jeune. Je suis contente, en tout cas, de voir qu’une part de moi s’est trompée sur le destin des elfes. Certains d’entre nous ont survécu et il n’est pas impossible qu’un jour nous puissions reconstruire notre communauté. C’est vrai, c’est un rêve que j’ai parce que mon mode de vie me manque, ma famille me manque et vivre livre me manque. C’est dur même si j’ai trouvé une maison où je suis comme chez moi et un homme qui veille sur moi comme un père.

« Je ne suis pas aussi forte que tu le penses. J’ai peur de beaucoup de choses aujourd’hui et je ne vis pas comme je le voudrais. Quant à ce type, je ne sais pas… il est partit. Son visage me hante. J’ai parfois la sensation, quand je vais dans des endroits où il y a du monde qu’il est là, pas loin… »

Des frissons me parcourent alors le dos à cette pensée. J’ai l’impression qu’à chaque coin de rue je vais le voir. C’est aussi pour cela que j’ai peur de la foule ce qui est étrange en soi puisqu’elle m’assurerait une certaine protection si j’étais logique. En tout cas, je vois bien que Connor se fait un peu de souci aussi je le remercie en le complimentant en lui assurant que je sais qu’il est quelqu’un de bon. C’est aussi une manière de me rattraper vis-à-vis de la réaction que j’ai eu lorsqu’il m’a annoncé être un spectre.

« A vrai dire je ne sais pas, mon instinct de survie m’a poussé à passer à autre chose. Sauf que visiblement, tant qu’il sera en liberté je ne pourrai pas passer pleinement à autre chose. Mais c’est comme ça. J’imagine que je dois faire avec maintenant et devenir plus forte… »

J’ai la volonté de le devenir en tout cas pour reprendre ma vie en main et aire de mon mieux pour avoir un avenir. Un meilleur avenir. J’aimerais même fonder un genre d’association pour la défense des droits de toutes les créatures vivantes et ainsi montrer au monde entier qu’être humain ou lycan c’est la même chose à quelques différences près que nous pouvons apprendre à reconnaître à jauger.

« Et puis je ne suis pas une violente… je n’ai pas en moi la flamme de la vengeance non plus. Je suis faible finalement. » j’ajoute en baissant la tête.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Un morceau de passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Tout va si vite : le présent n'est qu'un morceau d'avenir qui se mue aussitôt en passé."
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Dead End :: Archives :: Rp's-