AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur WOD futur Padawan

N'hésite surtout pas à nous rejoindre :coeeur:
Pour garder l'esprit rpgique, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois !
Nouveautés

MAJ d'Automne
Un nettoyage de saison et une flopée de nouveautés.
Personnages à privilégier

Ils nous manquent !
Pro-gouvernement - Aberrations
250 points offerts à la création d'aberration, d'ange et de spectre

Partagez
 

 Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Anonymous
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 15 Avr - 20:41.
Ce n’était pas grand chose, rien qu’une petite brise légère. Les fragrances des fleurs émergeantes émanaient un peu partout dans la ville, rappelant derrière elles les doux souvenirs d’une ville paisible autrefois. Joren se souvenait encore très bien de ces après-midi d’étudiant à se prélasser sur l’herbe rase des parcs de Bristol, savourant une bière fraiche, tout en observant les petites pousses vertes fluo bourgeonner au bout des branches des arbres. La vie faisait surface à nouveau, avec une énergie folle qui paraissait envahir le monde. Bien qu’ils soient complètement coupés de la nature, les humains ressentaient ce regain d’énergie. Les terrasses s’ouvraient, les gens sortaient, la population paraissait plus heureuse. Mais ça … c’était avant que les Aberrations et Altérations ne bouleversent l’ordre des choses. Entre le réchauffement climatique, les maladies, les guerres, les jeux de pouvoir politiques et l’intolérance ; les Bristoliens n’avaient vraiment pas besoin de ça en plus.

Joren marchait avec cadence en direction du port. Là où tout avait commencé. Là où il s’était retrouvé nez à nez avec un lycan. Chris l’avait sauvé d’une mort certaine et pour cela, il lui en serait éternellement reconnaissable. Pourtant il ne retournait pas sur les lieux de l’incident pour une raison particulière. Il avait juste besoin de s’y ressourcer. Regarder les péniches passer, entendre les cordages du gréement s’entrechoquer contre les mâts des voiliers. Observer ces satanées mouettes virevolter en tout sens au gré d’un vent encore très frais. Emmitouflé dans sa veste en jeans, Joren s’arrêta le long du quai, puis inspira profondément. La vie avait drôlement changé ces derniers temps.

Il songeait à sa sœur devenue vampire, à ses amis lycans qui se cachaient de potentiels chasseurs, à son petit groupe de défenseurs de l’humanité et des droits des êtres surnaturels. Comment pouvait-on montrer tant d’animosité contre ces créatures ? Elles n’étaient pas si différentes des humains après tout. Peut-être avait-il l’esprit trop ouvert ? Peut-être ne comprenait-il pas cette intolérance qui siégeait dans le cœur d’une grande partie des hommes et des femmes de cette planète. Parfois, le jeune barman se sentait désemparé face à la situation. Il voulait aider les plus démunies, vaincre l’injustice, malgré le nombre incalculable de fois où il avait failli y laisser sa peau … pourquoi les autres n’étaient-ils pas comme lui ? A vouloir aider son prochain ? Le monde se porterait probablement mieux.

Ca faisait longtemps qu’il n’avait pas erré sur le port l’esprit libre et léger. D’ordinaire, il restait toujours aux aguets. Car même s’il défendait corps et âme les Nocturunes, il connaissait leurs impulsions et leur côté sombre et dangereux. Après tout, Joren était loin d’être idiot. S’il l’avait voulu, il serait aujourd’hui un avocat prestigieux. Non ?

Puis soudain, un visage familier retient son attention. Une jeune femme à la chevelure flamboyante se tenait non loin du Mud Dock café. La terrasse de cet endroit était vide, alors que 1 an plus tôt, cette place était l’un des lieux favori des Bristoliens. Désolation dans le cœur du jeune citadin. Il s’approcha de la jeune femme et sans hésitation, il posa sa main balourde sur son épaule.

« Hey Nancy ! Ca fait un bail que je t’ai pas vu, t’as vraiment pas chan ….gé …. »
Elle venait de se retourner pour lui faire face et BAM ! Nancy s’était soudainement transformé en une Cindy ou une Joanne ou encore une Christine … bref tout sauf Nancy. Puis bien plus jolie. Le pourpre monta rapidement aux oreilles de Joren, qui fit un bond en arrière devant la surprise. Il se sentait bête, mais bête ! S’il avait eu la possibilité de creuser un trou pour s’y cacher, il l’aurait fait sans hésiter.

« Oups désolé ! Vraiment … j’étais persuadé que tu … enfin vous … enfin voilà ! De loin j’ai cru que … »

Elle souriait. Ouf ! Doucement la tension s’amenuisait.

« Nancy c’était une ancienne camarade de fac … vous vous ressemblez énormément. Et c’est un compliment car elle était vraiment jolie. Enfin j’veux dire … elle doit l’être encore aujourd’hui, mais vous l’êtes d’avantage. Jolie … enfin non ! Enfin si ! Mais bref … la beauté est subjective vous direz ! »

Putain mais je suis con bordel !

Gros silence gênant …..

« Heu … j’vous rassure. Je vais pas vous embêter longtemps. J’suis juste perdu. Enfin vous avez p'être un autre prénom de Nancy ? »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Human free will
Alina Kane
Alina Kane
❝ Human free will ❞
J'ai pour Avatar : Alina Kovalenko Double Compte : Anastasia Becker J'ai rédigé autant de missives : 423 Livres en banque : 954
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Left_bar_bleue11/20Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Empty_bar_bleue  (11/20)
Don:
Songs of the Day:
Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 5 Mai - 23:22.

Joren & Alina // Awkward ! Or maybe not... Let me guess. Are you a werewolf ?

Je n'ai aucune idée de pourquoi mes pas m'ont guidé jusqu'ici, mais le voici sur le port de Bristol. Le vent souffle toujours plus ici, et malgré le soleil je resserre un peu plus mon écharpe autour de mon cou. Bon, puisque je suis ici, autant profiter de la vue. J'admire les bateaux, me demandant si je souhaiterais d'une vie en mer… Sûrement pas à vrai dire. Je m'assois sur un banc, et ferme un court instant les yeux. Je prends un moment pour apprécier la sensation de chaleur sur mon visage. Le soleil… Il fait partie des choses qui me manquaient vraiment en étant vampire. J'apprécie tellement de retrouver cette sensation de bien-être. Je remercie le Rituel d'exister. Et en même temps, je pense souvent aux avantages perdus de ma vie surnaturelle. J'ai vraiment détesté être une nocturne, mais ça n'empêche pas que certains points étaient quand même bien pratique. La rapidité est ce qui m'a toujours le plus manqué depuis que j'ai passé le Rituel. Je me suis habituée à revivre au ralenti maintenant, mais… Oui, j'avoue, elle me manque toujours autant. Surtout dans le monde dans lequel nous vivons… Elle me permettrait de pouvoir m'enfuir presque à coup sûr d'une attaque. Ma main vient toucher mon ventre, à l'endroit de ma cicatrice suite à cette fameuse attaque de lycan. Je n'aurait peut être pas eu à subir tout ça si j'avais encore eu cette rapidité. Ou si j'étais restée vampire…

Hors de question de partir sur ces pensées. Je ne suis pas ces monstres. Je ne le suis plus, et c'est très bien comme ça. Quitte à y passer… Je me lève, et décide de rentrer finalement. Je fais quelques pas avant d'entendre quelqu'un derrière moi appeler une certaine Nancy. Je n'y fais guère attention vu que ça n'a pas l'air de s'adresser à moi. Cependant il pourrait être plus discret… Mais juste au moment où je pense cela, je sens une main sur mon épaule. Je me retourne rapidement, surprise. Apparemment en fait ces paroles s'adressaient bien à moi, mais elles sont complètement erronées… Je vois le jeune homme face à moi rougir, confus. Il se recule avant de s'excuser, et de bafouiller. C'est plus fort que moi, j'étire un sourire moqueur. Il essaie de s'expliquer mais en fait il s'enfonce plus qu'autre chose pour tout dire. Je croise les bras en rigolant doucement, le laissant essayer de se dépêtrer de cette galère, sans vraiment de succès. Sadique, moi ? Non… Mais si c'est une technique de drague, c'est complètement loupé… Surtout que je dois avouer que mon cœur est complètement pris, même si je ne l'avais pas vu venir. L'inconnu en vient à me demander mon nom. Je hausse un sourcil.

“C'est une nouvelle technique de drague ? Désolé, mes parents m'ont toujours dit de ne pas dévoiler mon nom à un inconnu… Mais bon, apparemment je suis rebaptisé en Nancy… Ce n'est pas forcément le prénom que j'aurai choisi, mais tant pis…” Je souris moqueusement. “Et donc… Vous aviez osé sortir avec cette Nancy ? Parce qu'elle avait l'air sacrément canon, et vous aviez l'air plutôt content de la retrouver…”
⇜ code by bat'phanie ⇝


Dernière édition par Alina Kane le Ven 21 Juin - 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Anonymous
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 16 Mai - 9:57.
Joren avait le chic pour se mettre dans des situations embarrassantes. A croire qu’il le faisait exprès. Il considéra la jeune demoiselle dont il ignorait le nom, avec un air désabusé. Devait-il s’excuser ou tout simplement rentrer dans le jeu ? A vrai dire, il n’en savait rien et des choses bien plus graves se tramaient dans cette maudite ville. Alors se tromper de personne ce n’était pas un drame. A moins que … c’était une femme après tout. Un rien pouvait devenir une montagne. Elles avaient toujours l’audace de monter sur leurs grands chevaux et de partir au galop pour une petite histoire de rien du tout. Ca ne devait pas être simple d’être une fille. Joren se souvenait de sa sœur et des crises incessantes qu’elle faisait pour un rien. Bref, là n’est pas la question. Il passa une main rapide dans ses cheveux, sans savoir réellement quoi rétorquer.

« Une nouvelle technique de drague ? Oula non non non ! Loin de là. Je croyais vraiment que vous étiez mon amie. C’est juste que la ressemblance est frappante, voilà tout. Non, je ne me permettrais pas de draguer une inconnue, ce n’est pas mon genre. »

Un sourire gêné, les joues légèrement pourpres, Joren était vraisemblablement embarrassé. Barman de métier, il avait pourtant l’habitude de ce genre de situation cocasse. Mais depuis quelques temps sa vie partait en vrille et il avait grand mal à y remettre de l’ordre. Son inquiétude pour Aidan le bouleversait. Que devenait son ami au Ribcage ? Arriverait-il à s’en sortir ? Il se maudissait chaque jour de ne pas avoir été assez à ses côtés, d’avoir manqué de vigilance. C’était bien beau d’être un humain sans capacités surnaturelles ou dons extraordinaires et être mis de côté par les autorités. Mais s’il ne profitait pas de cette situation pour sauver ses amis Nocturnes, à quoi servait-il concrètement ?

« Sorti ? Oh non, c’est un bien grand mot. On se fréquentait simplement pendant ma première année de droit. Mais on s’est rapidement perdu de vue lorsque j’ai commencé à bosser dans un bar et quitté l’université. Ce n’était pas trop mon truc de suivre les traces de mon père. Fils rebelle ! »

Il lui parlait comme s’il la connaissait depuis toujours. C’était étrange. Elle ressemblait tant à Nancy qu’il faisait abstraction de son origine totalement inconnue. Qu’importe, se montrer froid et distant ce n’était pas du tout son truc, ni sa nature. Joren se dévoilait facilement. En tant que Barman, il avait cette faculté déraisonnable d’aborder les gens en toute simplicité. Et c’était peut-être pour ça que la plupart des gens l’appréciaient. Pour sa franchise, son sourire rayonnant et sa gentillesse. Il y avait bien trop d’horreurs dans ce monde pour se comporter comme un ingrat ou réfractaire.

« C’est étrange. Depuis la Révélation, il s’est passé tant de choses dans cette ville. Et pas de jolies choses … Les rues se sont désertifiées. Avant je venais souvent ici, sur la terrasse de ce bar à regarder les bateaux de plaisance de ce port. J’aimais m’attabler, prendre un café et sentir le soleil réchauffer la peau de mon visage. C’était agréable de voir le monde se pavaner sur le port, de rencontrer des anciennes connaissances de la fac ou bien des clients du bar. J’avais toujours un truc à raconter, quelqu’un à rencontrer. Je laissais le hasard de la journée choisir pour moi. Et aujourd’hui … plus rien. Pas un chat. Seul le vent qui s’engouffre dans les allées du port entre les magasins et restaurants fermés. Bristol est devenue une ville quasi morte. Les gens ont peur des Nocturnes, de la milice, des autres en général. Et je trouve ça tellement triste … »

Joren avait vu la fréquentation de son bar chuter de façon vertigineuse depuis la Révélation. Au départ, rien à signaler. Les gens prenaient l’annonce à la légère. Puis quand les premières attaques se firent sentir, la dégringolade commença. Mais le pire fut lorsqu’une milice de citoyens se forma pour se débarrasser eux même des Nocturnes.

« Tout ça pour dire que ça fait du bien de voir une tête sympathique dans les parages. Tu viens d’où Nancy ? » dit-il sur un ton taquin.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Human free will
Alina Kane
Alina Kane
❝ Human free will ❞
J'ai pour Avatar : Alina Kovalenko Double Compte : Anastasia Becker J'ai rédigé autant de missives : 423 Livres en banque : 954
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Left_bar_bleue11/20Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Empty_bar_bleue  (11/20)
Don:
Songs of the Day:
Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 7 Juin - 22:56.

Joren & Alina // Awkward ! Or maybe not... Let me guess. Are you a werewolf ?

Quelle étrange rencontrer… Si j’avais su qu’on allait me confondre avec une certaine Nancy… Du coup, j’en viens vraiment à me demander pourquoi mes pas m’ont amené sur ce port, où je n’avais pourtant jamais vraiment l’habitude de venir auparavant. La mer, c’est pas mon truc plus que ça… Moi, je préfère la terre ferme, ou les airs. Mais l’eau… Glacée oui, sinon non merci. Je n’ai jamais aimé nager, et faire du bateau ne me tente pas du tout, mais alors pas du tout ! Je ne sais pas pourquoi, mais je suis persuadée que j’aurai le mal de mer… Alors non, le port ça n’a jamais été mon lieu favori pour me promener… Je vais peut-être vraiment finir par croire que rien n’arrive au hasard ? Je devais peut-être rencontrer cet homme ?... Ou peut-être pas du tout en fait. Je me pose bien trop de question, il faut que j’arrête… Je ne vois pas en quoi j’aurai du le rencontrer, dans quel but… Toujours est-il qu’il a l’air de bien se galérer avec ses excuses, et ça me fait sourire. Je lui demande si c’est une nouvelle façon de draguer et prends un malin plaisir à ne pas lui dévoiler mon nom. Vieille habitude qui apparemment ne veut pas me quitter. Après tout, dans cette ville il faut se méfier de tout le monde, on ne sait pas sur qui on tombe. Gardons donc Nancy pour le moment. Ma question semble le gêner, il ressent le besoin de s’expliquer, je rigole doucement.

“Je rigole ! Ce serait une bien mauvaise technique, si c’en était une de toute façon… Je déconseille fortement ! Les femmes n’aiment pas trop sortir avec des mecs qui les prennent pour une autre.”

Je lui demande alors s’il était sorti avec cette fameuse Nancy étant donné qu’il avait l’air de la trouver bien jolie… Vraie curiosité en fait. Les mots d’un certain journaliste me reviennent en mémoire. Serais-je vraiment assez douée pour extirper des infos, innocemment, aux autres ? Est-ce que ça me plairait ? Je n’en suis toujours pas très sûre à vrai dire. Je suppose qu’il faut se mouiller, prendre des risques. Il faudrait que je lui pose des questions sur ce métier un jour… Mais pour le moment j’écoute ce mystérieux inconnu répondre à ma question. Alors comme ça, vraiment aucune relation intime avec cette demoiselle ? Mmh… Il me semble plutôt sincère. Mais je ne suis pas sûre qu’il n’en aurait pas souhaité plus vu ses propos de tout à l’heure.

“Le droit… Certainement un des cursus qui m’aurait le plus ennuyée et endormie… Tenir déjà un an, je vous félicite… Vraiment aucune relation ? Vous ne vous appelez pas Sid alors ?”

Je souris, espérant qu’il allait comprendre la référence, tout de même. Il se met soudain à me parler de la situation de la ville, comme si nous nous connaissions depuis longtemps. Il semblait super gêné tout à l’heure, mais plus maintenant. Il se confie sans se soucier de ce que je pourrais être. A-t-il déjà été confronté à une aberration ? Certes, je ne suis pas un vampire, ça se saurait sous ce beau soleil… Mais tout de même. Et en même temps, vu son discours, il ne semble pas vraiment avoir peur de la situation. Dois-je rétorquer ? J’ai pas envie de m’attirer les ennuis, je hausse les épaules.

“La peur rend vivant… Et elle fait partie de l’être humain. C’est plutôt compréhensible comme réaction…” Je souris à ses dernières paroles. “Merci. Je viens de Reversa… J’ai grandi avec tout ça, et on ne s’y habitue jamais. Mais bon… Alors comme ça, vous bossiez dans un bar ? Toujours le même boulot maintenant ?”

On aurait pu croire que je souhaitais changer de sujet, et c’était exactement le cas. Je n’ai pas vraiment envie de parler politique, aberration, etc, avec un inconnu. Mieux vaut garder ses opinions pour soi dorénavant. Peut-être a-t-il lu mon interview sur le Rituel… Et s’il était pro-aberrations ?
⇜ code by bat'phanie ⇝


Dernière édition par Alina Kane le Ven 21 Juin - 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Anonymous
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 12 Juin - 10:17.
De toute évidence la jeune femme qui refusait de dévoiler son véritable prénom montrait une réelle distance. Habituellement les gens ne restaient pas longtemps méfiants à son égard. Il avait cette tête du mec fort sympathique à qui on s’ouvrait sans éprouver de difficulté. Et puis pour tout avouer, il était plutôt mignon garçon dans son genre, ce qui jouait en sa faveur. Mais aujourd’hui, il se prenait un mur. Un mur de glace. Alors il l’appellerait « Nancy ». Il ne pouvait pas lui en vouloir. Après tout, Bristol s’était transformée en ville démoniaque où la peur siégeait comme principale résidente. Un sourire malingre se forma sur son visage en voyant que l’inconnue plaisantait sur sa fausse technique de drague. Joren haussa les épaules. Il avait tendance à se dévoiler rapidement quand il se sentait à l’aise. Même si « Nancy » ne paraissait pas réagir de la même manière, il n’éprouvait ni peur, ni méfiance à son égard. Alors lui dévoiler quelques pans de sa vie, lui était complètement égal. Bien entendu, il lui racontait ce qu’il voulait. Jamais il ne lui dévoilerait être le fils d’une famille multimillionnaire habitant dans les plus belles demeures de Clifton. Ou bien qu’il était accro aux jeux vidéo et qu’il n’entretenait plus de relation avec son père. Et il ne parlerait surtout pas de son activité illégale qui constituait à embaucher un vampire au black dans son bar, ni même de soutenir un groupe de résistants qui essayaient de réintégrer des fugitifs dans la vie active. Bref, il était préférable de parler de choses futiles.

« Tu sais que tu peux me tutoyer ? Le vouvoiement ce n’est pas trop mon truc … surtout qu’on doit avoir quasi le même âge. Mais non, je te confirme je n’ai eu aucun rapport avec cette Nancy … enfin … heum … tu m’as compris j’espère. On était juste amis quoi. De simples amis de fac. Bref, on a rien fait de fou … oula, je m’enfonce. Bref ça n’a pas d’importance ha ha ! »

La gêne l’envie une seconde fois. Joren passa une main dans ses cheveux, puis détourna son regard vers les bateaux amarrés au port. Le vent s’engouffrait dans le gréement des voiliers endormis, qui attendaient patiemment que leurs capitaines viennent sortir les voilures afin d’affronter la houle d’une mer agitée. Joren aimait venir s’asseoir sur le bord du ponton pour observer les différents bateaux présents. Son esprit s’évadait vers le large. Les bateaux à voile représentaient pour lui l’image même de la liberté. Mais pour cela il fallait avoir le pied marin et supporter l’idée de naviguer en pleine mer.

Non loin d’eux, un groupe de goélands cendrés s’excitaient sur un bout de pain laissé à l’abandon. Il était curieux de voir les animaux continuer une vie paisible et inchangée, tandis que la vie des Bristoliens fut complètement bouleversée suite à la Grande Révélation. Joren se rappelait encore de ce jour. Ce premier jour où il avait rencontré pour la première fois une habitante de Réversa. Perséphone … il se rappelait avec exactitude sa tête, sa longue chevelure blonde et ses yeux froids. Quand Nancy lui avoua être originaire de cette ville déchue, un courant électrique parcourut l’échine du barman. Mince alors … elle devait être habituée à la situation. Pire encore … peut-être était-elle une Nocturne ? Sans le vouloir, Joren se crispa face à l’annonce. Il plissa légèrement les yeux, comme pour essayer de repérer le moindre indice lui permettant de savoir si Nancy était plutôt Vampire ou Lycan. Il plongea ses deux mains dans les poches de son jeans, puis répondit par un large sourire crispé.

« Ah ouais ! Réversa ! Rien que ça. Punaise … c'est dingue ! Dire que cette ville se trouvait à quelques pas de Bristol et qu’on en savait rien. Que tout ceci se passait sous notre nez. J’avais toujours rêvé de vivre ça un jour. Rencontrer des vampires ou des loups garous… Les jeux vidéos, les bouquins, les séries … tout ça nous vend du rêve. Ils font croire que le surnaturel peut être génial. Mais en fin de compte ça ne fait qu’empirer le sentiment d’insécurité et d’exclusion. La peur est le véritable fléau de cette société. Et encore plus aujourd’hui. »

Il baissa les yeux vers ses chaussures. Cette idée l’attristait réellement. Savoir sa sœur et son meilleur ami être des vampires, ou avoir été confronté à des attaques de lycans à plusieurs reprises, lui serrait le cœur. Les beaux jours et la quiétude d’une vie paisible se trouvaient loin derrière eux.

« Les gens sont beaucoup plus méfiants qu’avant. Je le vois au quotidien dans mon bar. On se coupe les uns des autres, alors qu’au contraire, on devrait essayer de se comprendre, de se souder. On accuse le mal par le mal, sans essayer de trouver de réelle solution. C’est d’une tristesse à pleurer. Vraiment. Il suffit de voir Bristol. Cette ville grouillait de monde, d’animations, de vie, d’artistes de rue et de rires. Aujourd’hui elle est complètement morte, éteinte, silencieuse … Parfois un cri strident réveille les entrailles de la ville. C’est tout. »

Joren inspira profondément, puis dirigea son regard vers les voiliers. Les goélands s’envolèrent brusquement sous l’effet d’une bourrasque de vent, tout en poussant leur cri particulier qui rappelait les vacances en bord de mer. Il considéra Nancy un bref instant, puis secoua légèrement la tête comme pour exprimer son désarrois.

« Enfin … je ne sais pas pourquoi je te raconte tout ça. Peut-être un besoin de partager ce que je ressens à une inconnue. Ca fait parfois du bien j’imagine. De ne pas se sentir jugé par les gens qui nous entourent. De s’exprimer librement, sans être épié du regard. Mais peut-être que je me trompe complètement. Mais je prends le risque. N’est-ce pas Nancy ? Le risque de m’exprimer en toute liberté, sans avoir la crainte d’être considéré comme un ennemi de l’Etat ou un mec soutenant le terrorisme surnaturel. »

C’était peut-être stupide ou très imprudent de sa part de lui parler aussi ouvertement, mais Joren sentait les gens. Du moins, il n’avait pas peur de Nancy. Dans le doute, il couperait court à la conversation et quitterait les lieux sur le champ. Mais pour le moment, elle ne montrait aucun signe de résistance ou d’agressivité. Et puis, il avait besoin de parler à quelqu’un de totalement neutre. Dans un sens ça faisait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Human free will
Alina Kane
Alina Kane
❝ Human free will ❞
J'ai pour Avatar : Alina Kovalenko Double Compte : Anastasia Becker J'ai rédigé autant de missives : 423 Livres en banque : 954
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Left_bar_bleue11/20Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Empty_bar_bleue  (11/20)
Don:
Songs of the Day:
Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 21 Juin - 11:35.

Joren & Alina // Awkward ! Or maybe not... Let me guess. Are you a werewolf ?

Je le taquine sur sa relation avec cette certaine Nancy. N’a-t-il vraiment jamais souhaité sortir avec elle ? Juste une amie ? Je me demande si l’amitié fille-garçon est réellement possible, sans aucune ambiguïté ni aucune arrière pensée. J’ai un doute… De mon point de vue, ça merde toujours à un moment. Oh, ça finit pas forcément par le clash. Mais à un moment donné de la relation, il y en aura toujours un qui sera attiré par l’autre. Deux cas de figure pour la suite. Soit il garde pour lui son attirance, et sera frustré jusqu’à la fin. Soit il lui avoue, et dans ce cas là, plusieurs hypothèses sont possibles pour la suite. Ils sortent ensemble, ou alors les sentiments ne sont pas partagées et du coup le malaise s’installe et la relation n’est plus jamais la même… Je ne vois pas trop comment une amitié fille-garçon peut durer sans aucune arrière pensées à un moment… Enfin… Oui, c’est peut-être possible si les deux sont déjà en couples. Enfin bref, là n’est pas le sujet.

Il m’informe que je peux le tutoyer, surtout que nous devons avoir le même âge. Je rigole doucement intérieurement pour le moment, le laissant finir de parler sans l’interrompre. Ou plutôt le laissant finir de galérer car la gêne s’installe encore dans ses propos, à mon plus grand plaisir. Je rigole, vraiment, cette fois.

“T’es du genre à ramer pour les explications toi ! Le même âge ? Tu en es sûr ? Je crois qu’on ne peut malheureusement pas se fier à l’apparence d’une personne dans cette ville, pour connaitre son âge…”

Référence au non vieillissement des vampires, bien entendu. Et à la croissance lente des autres. Va-t-il finir par penser que je suis un vampire ? Vu ses propos, il n’a pas l’air très défenseur de la cause humaine, alors je crois qu’au final je ne risque pas grand chose… Je finis par me détendre un peu plus, même si, il est clair, je ne partage pas ses opinions. Alors que le silence s’installe un instant après mes paroles, je le surprend me détailler un peu plus du regard. Ah, ça y est, il commence à flipper lui ? Bonne nouvelle pour lui, je suis redevenue inoffensive, j’ai perdu mes longues canines et mes envies de meurtre. Et en même temps… Si j’étais vampire, je ne serai pas ici, à la lumière du jour. Si j’étais lycane… On ne verrait pas vraiment la différence, donc je ne sais pas trop ce qu’il cherche à voir. Apparemment le fait que je vienne de Reversa le met mal à l’aise. Je lève les yeux au ciel en l’entendant parler. Le surnaturel qui vend du rêve… Oui, certainement quand on ne grandit pas avec. Personnellement, ça ne m’a jamais vendu du rêve. Pour moi, les histoires qu’on raconte aux enfants pour qu’ils soient sages n’étaient pas que des histoires. C’était la réalité.

“Va dire à une personne qui s’est faite attaquer par un nocturne de ne pas avoir peur. Va le dire à celle qui a perdu un, deux voire tous ses proches à cause d’un nocturne qu’il ne faut pas avoir peur. Oui, peut-être qu’on devrait se serrer les coudes. Mais encore faut-il savoir à qui on peut faire confiance. Est-ce que si je tourne au coin de cette rue, je vais me faire attaquer ? Est-ce que cette femme, au bout de la rue, va soudain se ruer sur moi ?”

Bon, il ne devrait plus avoir de doutes quant à ma condition d’humaine maintenant. Mais ces interrogations sont légitimes, et sont celles de beaucoup d’humains. A part les suicidaires, ceux qui ne tiennent pas à la vie, qui n’a pas peur du grand méchant loup ? Une bourrasque de vent fait fuir les goélands qui étaient posés non loin de nous, et fais danser mes cheveux. Je les remets en place d’un coup de main tandis qu’il se demande pourquoi il raconte tout ça, m’indiquant qu’il prenait le risque de s’exprimer librement. Je hausse les épaules. Nous n’avons pas la même opinion apparemment, mais il reste un humain - enfin je crois. Je ne vais effectivement pas le lapider sur place.

“Nous avons tous le droit d’avoir notre opinion. Mais ça peut être risqué, dans une ville comme Bristol, de se dévoiler haut et fort. Il faut en accepter les conséquences, quelles qu’elles puissent être.” Je fais une légère pause. Le vent frais commence à avoir raison de moi, plus que le soleil. “Tu tiens toujours un bar ? J’ai bien envie d’un bon chocolat chaud, avec ce vent…”

Après tout, ce n’est pas parce que nous n’avons pas les mêmes opinions que nous ne pouvons pas discuter d’autre chose. A moins qu’il n’héberge des aberrations dans son bar. Et au pire des cas, je pourrais peut-être récupérer quelques infos sur ces aberrations, et leur parler du Rituel ? Oserais-je ? Pas sûr encore d’avoir les couilles pour le faire en face. Je suis passée à deux doigts de la mort il y a peu suite à une rencontre avec un lycan, je n’ai pas tellement envie que ça recommence. Alors je vais plutôt faire profil bas pour le moment. Mais… De toute façon, il n’y aura pas d’aberrations dans son bar… Non ?
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Anonymous
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 1 Juil - 10:37.
Joren arqua un sourcil réprobateur face aux remarques de la jeune demoiselle. Visiblement, ils n’étaient pas sur la même longueur d’onde concernant les Nocturnes. Elle tenait le même discours que Marissa et s’en était vraiment affolant. Pour Joren, mettre les Nocturnes à l’écart, les considérer comme des monstres à éliminer, ça revenait à du racisme pur et dur. Les gens se cachaient derrière l’étiquette du surnaturel, que tout ceci n’avait rien de normal et que les Nocturnes n’avaient rien d’humains. Mais ils avaient tort. Ils étaient bien humains quoiqu’on dise. La plupart d’entre eux avaient des familles, une vie, des gens qui comptaient sur eux. Il était donc grotesque de bâcher les Nocturnes sur des attaques accidentelles ou voulues dans les rues de Bristol. Car les humains n’étaient vraiment pas mieux. Tuer un Nocturne revenait aujourd’hui à un acte de bravoure, d’héroïsme … comme si un humain qui tuait un Nocturne n’était pas lui même considéré comme un monstre. S’en était affligeant et Joren avait du mal à garder une distance face à tant de véhémence. Il fronça les sourcils et croisa les bras. Cette Nancy n’était décidément pas la même qu’il avait connu lors de sa première année de fac.

« Je ne suis vraiment pas d’accord avec toi sur ce point. Les Nocturnes n’attaquent pas tous les humains à tout bout de champ. La plupart d’entre eux sont effrayés à l’idée de sortir en plein jour. Peur d’être traqué comme des animaux et être mis en cage. Certains Lycans ne peuvent pas passer le rituel, certains vampires le sont depuis des centaines d’années et ne pourraient pas s’adapter à une nouvelle vie humaine. On n’a pas le droit d’imposer quoique ce soit aux gens pour la sécurité de quelques uns. Je trouve ça injuste pour eux ! Et je dis ça, alors que je me suis fait attaquer par plus de 5 fois déjà dans cette ville. Pourtant je ne veux pas leur mort ou qu’ils séjournent au Ribcage pour vivre tranquillement. Non. J’accepte leur présence parce qu’elle fait partie de nous, de la vie et que les Bristoliens doivent accepter l’étranger, l’intrus qui a fait irruption dans sa ville. »

Son regard se porta au loin. Bien sûr qu’il avait eu peur à chaque attaque. Qu’il avait cru ne jamais pouvoir se relever. Il en était même venu à douter d’eux. Mais Aidan, Chris, Blerim, Ljena, Jena ou Prim ne méritaient pas qu’on les traite ainsi. Car avant d’être ce qu’ils sont, ils avaient été humains. Et les traquer comme des nuisibles s’en était abjecte et injuste. Or justement, Joren avait horreur de l’injustice.

« Oui j’ai toujours mon bar, mais il est loin d’ici et c’est ma journée de congé. Donc si tu veux boire un chocolat chaud, il y a un bar vraiment sympathique juste derrière nous. »

Il lui indiqua un bar encastré entre deux restaurants fermés. Le port si dynamique autrefois, présentait des allures de ville fantôme. Sur toute la longueur du port, se dressaient des devantures de restaurants et des vitrines fermées ou barricadées. La peur que des Nocturnes ou des Altérations viennent piller ? Non. Le simple fait que de nombreux commerçants Nocturnes ou Altérations dites dangereuses durent fermer boutique. Mais la grosse conséquence n’était autre que la peur. La peur des gens. Ceux qui ne sortaient quasiment plus dans les rues de Bristol. Voyant le peu de clients affluer dans les rues, petit à petit, les commerces les plus fragiles virent leurs portes se fermer définitivement. Le taux de chômage était croissant et Bristol avait perdu toute sa splendeur de l’époque. Mais à qui la faute ? Réellement.

« Si on avait su les accueillir mieux que ça, si on avait su gérer la situation. Si on ne les avait pas mis à l’écart et qu’on ne les avait pas traité comme des monstres, peut-être que Bristol aurait pu garder son éclat d’autrefois. Mais là … j’avoue que la ville me fait parfois froid dans le dos. »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Human free will
Alina Kane
Alina Kane
❝ Human free will ❞
J'ai pour Avatar : Alina Kovalenko Double Compte : Anastasia Becker J'ai rédigé autant de missives : 423 Livres en banque : 954
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Left_bar_bleue11/20Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Empty_bar_bleue  (11/20)
Don:
Songs of the Day:
Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 2 Juil - 17:29.

Joren & Alina // Awkward ! Or maybe not... Let me guess. Are you a werewolf ?

Lui et moi n’avons très clairement pas la même opinion sur les aberrations. Il les défend plus que de raison, de mon point de vue. Comment peut-il faire ça ? Je ne comprends pas. Il n’a donc jamais perdu de proche à cause d’une d’entre elles ? Est-il insensible ? Après tout, ça ne me regarde pas, mais je suis curieuse de savoir comment on peut arriver à penser comme ça. C’est clair que ça me simplifierait la vie d’avoir son opinion. Il m’explique qu’il n’est pas d’accord avec moi, que les nocturnes n’attaquent pas les humains à tout bout de champ, et que la plupart sont effrayés. Je lève les yeux au ciel, à nouveau. Je crois malheureusement que c’est plutôt une minorité ça… Il soulève néanmoins un point important auquel je n’avais pas pensé. Je suis complètement pour faire passer le Rituel à toutes les aberrations… Mais je n’avais effectivement pas penser aux lycans nés, qui ne peuvent pas passer le Rituel pour devenir humain. Ils mourraient, tout simplement. Et… Je ne suis pas non plus aussi radicale. Mais que faire d’eux alors ? Après… C’est vrai que plus les années passent plus le contrôle arrive à se faire. Ce sont surtout les jeunes qui agissent sans réfléchir, sous la pulsion et l’instinct de faim et de survie… Mais en même temps, si on commence à faire des exceptions, c’est la porte ouverte à tout…

L’humain m’avoue qu’il s’est déjà fait attaqué cinq fois. J’ouvre grand les yeux. Je ne comprends pas… Encore moins que tout à l’heure. Comment peut-il ne pas avoir peur après ce qu’il a subi ? Il est insouciant, suicidaire, complètement naïf ? D’après lui, les Bristoliens devraient accepter ces aberrations qui ont fait irruption dans leur vie. De quel droit ? Ils étaient là avant… Et personnellement, je ne suis pas Bristolienne. Je suis Reversienne, et qu’on ne vienne pas me dire qu’il faut accepter ces monstres. Ils ont bercer mon enfance, ma vie toute entière, de cauchemars en tout genre. Oh, on a essayé de vivre avec… Mais ça s’est toujours fini de la même manière.Des effusions de sang, des deux côtés. Ma mère en a payé le prix fort. Qu’on ne vienne pas me dire qu’il faut accepter cela…

“Je ne comprends pas comment on peut se faire attaquer cinq fois et toujours les défendre… Je suis d’accord sur le fait qu’il ne faut pas les tuer, je ne suis pas une meurtrière, ils ont tout autant le droit de vivre qu’un autre. Mais le Rituel règlerait bien des problèmes… Les humains ne sont pas forcément mieux, non, mais il est plus simple de les appréhender qu’un vampire ou un lycan… Après, j’avoue que les lycans nés ne pouvant passer le Rituel me posent une colle… J’admets qu’ils sont peut-être capable de se contrôler plus facilement, mais ils feront quand même toujours d’immenses dégâts en cas de perte de contrôle… Combien d’humains vont devoir mourir encore ?”

Mon opinion est peut-être radicale, mais c’est le traumatisme qui parle. Le vent frais me fait frissonner. Je lui demande s’il est possible de continuer cette discussion dans son bar, au chaud. Car oui, j’aimerai bien continuer cette discussion car je suis vraiment curieuse de savoir comment il arrive à passer outre le fait d’avoir échappé à la mort cinq fois… Plus ça va, plus cet homme m’intrigue. Est-il vraiment fou, ou a-t-il perçu quelque chose que je ne peux pas voir à cause de mon passé ? Son bar étant trop loin, il propose un établissement juste derrière nous. Je hausse les épaules, ça fera très bien l’affaire. Ici ou ailleurs, je ne vois pas ce que ça change. On risque notre vie partout dans cette ville, alors… Je secoue la tête à ses paroles, alors que nous nous dirigeons vers le bar.

“Nous avons essayé de vivre en paix avec eux à Reversa… Mais la paix n’est pas possible. A chaque tentative, ça finissait par dégénérer, de leur faute ou de celle des humains, oui. Mais la paix est impossible, alors autant choisir son camp…” Je fais une pause alors que nous rentrons dans le café. Il est vide, tout comme le port. Nous nous installons à une table et passons commande. Puis je reprends la parole une fois le serveur reparti. Je pousse tout d’abord un soupir las. “Je sais bien qu’ils ne sont malheureusement pas tous des êtres sanguinaires… J’ai fais une rencontre surprenante dernièrement. Mais…” J’hésite un instant. Et puis, merde, après tout je ne vois pas ce que je risque à lui avouer. “J’ai été moi-même vampire… Je connais ces pulsions, et je sais que les contrôler est presque impossible. Il faut une si grande force d’esprit… La plupart des vampires ne luttent pas. Notre cerveau n’arrive plus à réfléchir, il y a juste l’instinct qui parle, et on ne peut s’empêcher de s’en vouloir terriblement après. Alors je me dis que si le Rituel peut tuer cet instinct, autant en profiter…”
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Admin
The Crown
The Crown
❝ Admin ❞
J'ai rédigé autant de missives : 877 Livres en banque : 3304
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Left_bar_bleue20/20Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Empty_bar_bleue  (20/20)
Don:
Songs of the Day:
Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 22 Sep - 19:38.
Bonjour!

Ce post n'a pas reçu de réponse depuis 1 mois ou plus longtemps. Si celui-ci est terminé ou placé en attente, merci de le signaler dans ce sujet .

Le staff.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Awkward ! Or maybe not ... let me guess. Are you a werewolf ? (PV Alina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 08. This is awkward.
» You are so young, I guess I'm old [Take & Shy]
» We said no lies, I guess. ft. Loris
» Guess Who I Met .. - Premier Acte ~ [Pv Eliot Wolf & Al Whelan]
» 05. [Lockart's] Guess who's coming to dinner?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Bristol City :: Harbourside :: Port-