AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur WOD futur Padawan

N'hésite surtout pas à nous rejoindre :coeeur:
Pour garder l'esprit rpgique, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois !
Personnages à privilégier

Ils nous manquent !
Pro-gouvernement - membres du CODECS/CAA
Un personnage CAA ou CODECS rapportera 100 points, un Ange ou Spectre 50 points.

Partagez | .
 

 A goddamn pretty house ft. Nell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human Alteration is the new thing
Selena M. Kingsley
Selena M. Kingsley
❝ Human Alteration is the new thing ❞
J'ai pour Avatar : Natalie Portman Double Compte : Loann C. Gray J'ai rédigé autant de missives : 315 Livres en banque : 915 Je suis âgé(e) de : 31
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
7/20  (7/20)
Don:
Songs of the Day: Yela Wolf-Daddy's Lambo
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 20 Sep - 0:54.
Je sortais du taxi et quelques regards se tournèrent alors sur moi. Je décidai de ne pas y prêter attention. Il y a bien longtemps que je n'avais pas porté de tels vêtements, je comprenais que les gens se retournent sur moi, je m'étais même surprise en me regardant dans le miroir. Je portais donc une élégante robe stretch noire, ainsi que des escarpins et un collier ravissants.

J'arrivai à l'entrée quand le portier m'ouvrit la porte me délestant dans la foulé du petit gilet que j'avais pris avec moi au cas ou la soirée soit trop fraîche à mon goût. Les discussions allaient bon train dans le hall principale de la grande bâtisse. De dehors déjà elle imposait par sa taille et son style victorien, mais dedans elle semblait encore plus grande. Le plafond de la salle s'élevait à au moins six bon mètres, du haut duquel se perchait un magnifique lustre en cristal. Deux escaliers se rejoignaient pour donner accès au premier étage qui, vu d'ici ne semblait être constituer que d'un unique balcon surplombant le rez-de-chaussée. Je fis un tour sur moi-même pour me rendre compte de la taille de la pièce. Je me joignis à la foule avec plus de facilité que de coutume. J'eus donc le droit à plusieurs conversations avant de finalement trouver celle grâce à qui j'avais eu cette invitation pour ce soir, Anna.

Pas trop perdue Sely me demanda ma collègue.

Ça va, on va dire que j'ai pris mes marques.

Je sais pas ce que t'as fait pendant ton... retrait dirons-nous, mais ça te réussit.

Disons que j'ai fait face à quelques problèmes... d'ordre familial.  

Elle se contenta d'un sourire.

Depuis mon retour au bureau j'affichais une assurance et une volonté qui avait rapidement été notifié par la plupart des membres de mon entourage. Ça ne semblait pas leur déplaire. Les épreuves de ces derniers mois me restaient encore coller à la peau, mais j'avais réussi à les maîtriser et elles officiaient désormais comme une carapace me protégeant de ce qui pouvait, autrefois, m'effrayer.

La discussion poursuivait son cours avec Anna et celle-ci ne se gênait pas pour m'informer sur tous les ragots concernant chaque personne qui venait nous tendre la main. Ce n'était pas vraiment passionnant, mais au moins j'avais un verre à siroter pour faire passer le temps. Un dénommé Louis se joignit à nous et entama une conversation que je n'écoutait que d'une oreille que je l'aperçus du coins de l'oeil. Cette chevelure rousse et ce petit minois ne m'étaient pas inconnus. Je me dirigeai vers elle, sans m'excuser de quitter ma collègue, adoptant un pas léger, je pris deux verres au passage d'un serveur.

Nell ?

Je n'étais pas sûre que ce soit elle, une chose était sûre, je n'avais pas pris deux verres pour rien.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf free will
Nell Astinks
Nell Astinks
❝ Elf free will ❞
J'ai pour Avatar : Abigail Kasyanyuk Double Compte : Risa Stroke | Judd Morrow J'ai rédigé autant de missives : 120 Livres en banque : 277 Je suis âgé(e) de : 29
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
10/20  (10/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 26 Sep - 13:03.
Et voilà que tout recommençait... Cela faisait des jours, voir des semaines que la famille n'avait pas donné signe de vie. Aucune d'eux ne s'était inquiété de savoir si j'allais bien, ou si j'avais fait des rencontres. Non, personne ne se doutait que dans mon fort intérieur, il existait désormais des tas de questions sans réponses et qu'elles portaient non seulement sur cette ville, mais sur cette famille dont j'avais vaguement l'impression de ne pas faire partie par moment. Sans compté toutes ces péripéties pendant les vacances dont je me serais bien passé. Voir Hayden se faire blessé, moi, finir blessé et puis la trouille.... Ouais, non, mieux vaut passer aussi sous silence que quelqu'un en dehors de la famille est au courant de ce que je suis. Enfin bref. Mes vieux sont arrivés l'air de rien hier et m'ont tendu une robe qui doit coûter les yeux de la tête, d'un rouge vif aussi profond que mes cheveux, et avec des trous un peu partout. Je me suis posée la question deux secondes avant de me demander si cela valait le coup de dire quoi que ce soit ? Honnêtement après ces quelques secondes de réflexions, j'ai décidé de faire comme si rien n'avait changé et que je n'étais pas pleine d'interrogation. Honnêtement, ça n'a pas été la chose la plus facile à faire. J'ai tout de même demandé ce qu'ils faisaient là et pourquoi diable me tendaient-ils cette robe et c'est là que j'ai eu un long discours sur le fait que nous étions toujours une famille de voleur même si nous n'avions plus de contrat ces derniers temps. Aujourd'hui était venu le temps de reprendre la train train quotidien, surtout après ces mois de vides intersidéral.

Mouais, je veux bien y croire, mais j'aurais aussi aimé savoir ce qui s'est réellement passés durant tous ces mois où le silence radio a été si intenable que j'ai bien failli implosé. J'ai fini par prendre la robe, j'ai aussi grogner sur le fait qu'elle avait quand même beaucoup de trou et c'est là qu'on m'a signifié que j'étais la seule qui pouvait faire ça, justement parce que cette robe était faite pour que je sois on ne peut plus visible. D'accord, autant bien faire. Après avoir maté mes cheveux et les avoir lissé, je me suis maquillé de façon à ce que cela ne jure pas avec la robe mais que ça mette en valeur mes yeux bleus. J'ai assorti le tout avec le collier en forme de demi-lune que mon frère m'a offert. Il m'a dit qu'il m'offrait ça parce que j'étais toujours à moitié dans la lune... Jamais je n'aurais cru que ce frangin ait autant d'humour et surtout totalement pourris ! J'ai secoué la tête une dernière et suis sortie de la salle de bain. Ma famille qui parlait s'est arrêté et j'ai presque vu mon frère bavé -dégueu !- Ma mère m'a sourit, comme si j'étais une gamine de trois ans et mon père... Disons que sa tête aurait pu faire peur à n'importe quel prétendant dans la pièce. Heureusement que c'est eux qui ont choisi cette foutue robe. Munie de talon qui me font gagner au moins trois bons centimètres, je suis partie dans une voiture avec chauffeur et me voilà donc à cette foutue soirée où j'ai l'impression d'être un phare.

Bien évidemment je sais pour quoi je suis là. Après tout, derrière moi, ma famille étudie les lieux parce qu'elle doit récupérer une collection d'antiquité qui a été volé à une famille de Bristol. Les riches... Ils se croient tout permis juste parce qu'ils ont de l'argent, ce qu'ils ne savent pas, c'est que nous sommes là nous, et que nous veillons à ce qui doit être retourné, le soit. C'est un peu étrange dit comme ça, mais au moins, on est bien payé et ça fait plaisir à tout le monde. Et puis, jouer les robins des bois, c'est aussi amusant. Donc pendant que je joue la fille voyante qui vérifie quand même les systèmes de sécurité ainsi que les caméras, les autres étudient le terrain. C'est pas que ça me gêne, mais j'ai réellement l'impression que tout le monde me regarde et c'est déplaisant. Quel hackeur aimerait être le centre d'attention franchement ? Aucun à ma connaissance, après honnêtement, je ne pense pas que ce soit bien visible que je sois une pro de l'informatique. Enfin bref, je finis par me mêler à la foule, repérant mon frère rapidement et laissant couler les regards sur moi. Qui a dit que c'était simple ? Honnêtement, j'aurais aimé qu'Hayden soit là, même si c'est un peu compliqué entre lui et moi, je dois bien admettre qu'au moins, il a le don certain de me calmer. C'est bien la première fois que je suis aussi nerveuse, mais c'est aussi la première fois que je suis aussi visible et qu'autant d'homme se donne le change pour me reluquer... à croire qu'ils n'ont que ça à faire.

Je regarde tranquillement à droite et à gauche, notant mentalement où se situe les caméra et élaborant un plan dans ma tête quand j'entends mon nom prononcé non loin. Je me retourne avec lenteur pour voir apparaître la jeune femme qui était à l'armurerie avec … Mince comme elle s'appelait, Thea et moi. Et elle comment elle s'appelle déjà. Merde, ça crains, je me suis tellement repliée après cette histoire de l'armurerie que j'ai fini par oublier tout le reste. Je souris doucement me rappelant soudainement son nom échangé juste avant de partie à l'hôpital. « Selena c'est ça ? » Je regarde autour de nous et voit que le monde nous regarde. « Désolé je ne suis pas très à l'aise dans ce genre d’événement on va dire. Ça me stresse un peu, mais que ne ferais-je pas pour mon frère. » Franchement qu'est-ce qu'il ne faut pas inventer comme mensonge pour survivre. Heureusement qu'on est passé maître dans cet art aussi avec la famille. « Vous a t-on invité aussi ? Ou alors vous êtes venus pour une raison particulière ? » Autant ne pas rester comme deux ronds de flan à ne rien dire.


Dernière édition par Nell Astinks le Dim 14 Oct - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human Alteration is the new thing
Selena M. Kingsley
Selena M. Kingsley
❝ Human Alteration is the new thing ❞
J'ai pour Avatar : Natalie Portman Double Compte : Loann C. Gray J'ai rédigé autant de missives : 315 Livres en banque : 915 Je suis âgé(e) de : 31
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
7/20  (7/20)
Don:
Songs of the Day: Yela Wolf-Daddy's Lambo
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 27 Sep - 18:44.
C'était bien Nell, je ne m'étais pas trompée. Au vu du nombre de regards qui se posaient sur elle, je comprenais ce qu'elle voulait dire par ne pas être à l'aise. Je lui proposai un flûte de champagne, plus pour fêter cette rencontre inopinée que par pure sympathie.

Disons qu'on m'a invité, mais ce n'est pas le genre de soirée que j'apprécie le plus.

C'était vrai, Anna m'avait un peu forcé la main pour que je vienne, multipliant les prétextes pour que je lui donne finalement mon accord.

Ça te fera voir du monde, et du beau monde, m'avait-elle dit.

Pour du monde, ça il y en avait, et elle ne mentait pas, que du beau monde. Les quelques discussion que j'ai pu avoir m'avaient un peu renseigné sur le but de cette soirée et sur les personnes qui y étaient réunis; principalement de grosses fortunes anglaises, mais aussi des représentants de certains lobby pharmaceutique. Quant au but de ce gala, il s'agissait de réunir des fonds pour la lutte contre Alzheimer.

Je suppose que ta tête va mieux, lui demandai-je alors que nous nous mettions un peu en retrait, pour ne plus avoir à subir tous ces regards désireux.Tu n'as pas eu de... séquelles ?

Je me souvenais du sang qui coulait et qui tombait vers le sol, goutte après goutte. Et malgré cela, Nell nous avait encore offert du temps  avoir qu'on puisse agir. Faire le parallèle entre la Nell de ce soir et celle de l'armurerie était assez amusant. J'avais en face de moi une femme qui, au vu de sa robe, désirait plus ou moins être le centre de l'attention, je m'étonnais presque de l'avoir reconnue dans la foule.

Mon téléphone vibra dans ma pochette. Anna me prévenait qu'elle partait discuter avec un client potentiel. Je connaissais Anna depuis suffisamment pour savoir qu'elle avait mis le grappin sur un bel homme et qu'elle comptait passer le reste de la soirée avec lui, sans m'oublier précisait-elle également. Merci, c'est vraiment trop gentil de penser à moi. J'allais devoir trouver de quoi m'occuper, autre chose que de boire des flûtes de champagne. Pour le moment Nell était avec moi mais elle semblait plus préoccupée par le décor qu'autre chose. Je fini ma flûte d'un trait.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf free will
Nell Astinks
Nell Astinks
❝ Elf free will ❞
J'ai pour Avatar : Abigail Kasyanyuk Double Compte : Risa Stroke | Judd Morrow J'ai rédigé autant de missives : 120 Livres en banque : 277 Je suis âgé(e) de : 29
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
10/20  (10/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 6 Oct - 9:47.
Cette soirée risque d'être l'un de ces fameux 'epic fail' dont mon vieux ne cesse de parler quand il a envie de nous montrer que la vie n'a rien de facile.. Comme si on était pas au courant sérieusement que la vie peut être une chienne quand elle le désire. Je vous jure parfois ce vieux, y'a de quoi se faire des cheveux blancs par rapport à sa santé mentale... Je secoue la tête alors que la voix de mon frère résonne dans mon oreille. Merci la magie de la technologie d'avoir créé ces petites choses invisibles et merci les cheveux pour recouvrir ce genre de petite chose aussi. « Oh d'accord. D'un autre côté, qui aimerait être regardé comme un pièce de viande tout le long de la soirée hein. » Un léger sourire, mais le cœur n'y est pas. Je déteste attirée l'attention, probablement dû à mon métier d'origine. Franchement, depuis quand les voleurs sont censé briller comme des torches éclairant un chemin hein ? Okay, je me répète. Calme, calme. Et si le frangin pouvait éviter de dire des conneries dans le creux de mon oreille, ce serait encore mieux. Sérieux, il a envie qu'on se fasse prendre cet idiot. Qu'est-ce que les gens diraient si je me mettais à rire d'un seul coup en plein milieu de la pièce. Merci maman pour m'avoir appris à être impassible lors de ce genre de mission. Dommage qu'ils en aient pas fait autant avec ce foutu frangin. J'espérais sincèrement qu'ils trouvent ce pour quoi on était venu rapidement. M'éclipser devenait le but premier de cette soirée. Mais je ne devais pas non plus oublier que j'étais là pour distraire le gratin, visiblement mission réussi vu que certains ne pouvaient s'empêcher de regarder dans notre direction.

Trop distraite par tout ce monde un peu trop intéressé par cette robe trop étrange, je faillit louper le début de sa phrase. Je me ressaisi. Heureusement que mes vides neuronaux passaient inaperçu. Le cerveau est un petit farceur qui parfois n'a visiblement pas envie d'être coopératif ! Enfin bref. « Oui, la tête va mieux. J'ai eu des nausées durant pas mal de jour, mais l'hématome s'est plutôt bien résorbé. Pour une fois, il a été coopératif. » Je souris doucement pour détendre l'atmosphère. « Je ne suis même plus ouverte. Toutes les plaies sont réparés, et je dois bien avouer que je trouve ça plutôt agréable. Les maux de tête lancinant, c'est plutôt pénible toute une journée. Surtout quand on bosse sur un ordinateur comme moi. » Quoi après tout, ce n'était pas faux, mon métier de couverture était dépanneuse informatique. J'étais presque prêt de la vérité. « Et toi, ça va mieux depuis cet incident ? Tu n'avais pas l'air en forme non plus. » Surtout quand les deux types s'étaient écroulés comme si de rien n'était. Étrange. Je notais mentalement de faire des recherches la concernant. Ça pouvait être plutôt utile. « Purée mon frère a cru bon de me faire porter cette horreur pour cette soirée, j'aurais mieux fait de la lui faire bouffer. Quel crétin. » Détourner la conversation vers un truc trivial, ouais, voilà qui était intelligent. « Si seulement je connaissais quelques personnes ici, ce ne serait pas du luxe. Parce que pour l'instant, j'ai plus l'impression d'être une potiche qu'autre chose. » Comme si je parlais toute seule. Oui ça marche aussi.

Je regarde Selena. Elle dit qu'on l'a invité ici, mais si cela ne lui plaît pas, pourquoi est-ce qu'elle est là ? C'est bizarre tout de même d'accepter ce genre d'invitation si on en a pas envie. « Pourquoi être venue si cela ne te plaît pas ? » Après tout, personne ne l'obligeait à venir, si ? « Personne ne t'a obligé à venir j'espère ? Ne me dit pas qu'ils ont des trucs sur toi et que tu ne peux pas ne pas faire leurs volontés ? » Je rigole doucement pour lui montrer que c'était une blague. Enfin à moitié. « Pardon, j'essaie de détendre l’atmosphère. J'ai l'impression d'étouffer un peu et j'ai pas l'impression que tu sois plus à l'aise que moi. » Donc autant éviter de se prendre la tête. « Y'a autre chose que de l'alcool à boire ? Parce que j'aime pas l'alcool. Et j'ai une faim de loup. Tu crois qu'il y aurait moyen de manger un truc ? Un truc bien calorique pour faire fondre de jalousie les mégères. Tu en penses quoi ? » Un sourire et je dégageais de ce coin qui allait devenir une tombe si je restais trop longtemps.


Dernière édition par Nell Astinks le Dim 14 Oct - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human Alteration is the new thing
Selena M. Kingsley
Selena M. Kingsley
❝ Human Alteration is the new thing ❞
J'ai pour Avatar : Natalie Portman Double Compte : Loann C. Gray J'ai rédigé autant de missives : 315 Livres en banque : 915 Je suis âgé(e) de : 31
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
7/20  (7/20)
Don:
Songs of the Day: Yela Wolf-Daddy's Lambo
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 6 Oct - 17:16.
C'est rapidement passé. Le fait que toute cette tension soit retombée d'un coup, ça m'a comme qui dirait vidé. Puis cette conne de journaliste... Mais ça va mieux maintenant.

J'avais joué avec le feu ce jour-là, j'aurais pu m'attirer bien plus d'ennuis que je n'en avais déjà. Heureusement c'était presque passé inaperçu, presque.

C'est plutôt une jolie robe.

Elle ne portait donc pas cette robe par envie. Une question me taraudait l'esprit: pourquoi la porte t-elle dans ce cas ? Beaucoup de gens nous regardaient encore,enfin ils la regardaient elle. Tous ces yeux me firent me demander ce qui était le pire, de ne pas être le centre de l'attention ou d'être juste à côté du centre de l'attention et être ignorée à ce point ? Je fus ravi qu'elle mette un terme à mon débat mental.

Relativise, tu me connais, je lui glisse un sourire, tu as quelqu'un a qui parler.

Je ne compris pas vraiment ce qu'elle me dit, je ne croyais pas que des gens aient des dossiers sur moi. Si ? Peut-être parlait-elle pour elle ? J'arrêtai de me questionner quand Nell sourit, comprenant qu'il s'agissait d'une blague.

Aaaah... J'ai eu du mal à comprendre je crois.

Le silence eu à peine le temps de s'installer.

C'est rempli d'hypocrites, ça joue juste à qui à la plus grosse, en déboursant des sommes folles. Les gens en ont rien faire, il faut juste qu'ils soient vus, que tout le monde sache qu'ils étaient ici, qu'ils "combattaient" l'Alzheimer. Voilà pourquoi je n'aime pas ce genre de soirée.

Bon en même temps j'étais venue ici pour trouver de nouveaux clients potentiels, je revenais après deux mois d'absence, je devais mettre les bouchées doubles. Avec les récentes annonces du gouvernement et les charmantes personnes qui se donnent le droit de faire comme bon leur semble, le travail ne manque pas, mais j'avais décidé de changer d'air un peu et de choisir des clients avec des problèmes un peu plus... sérieux.

Je crois qu'il y a un buffet par là-bas, si les canapés ne te suffisent pas, tu trouveras ton bonheur là-bas, enfin, si tu es végétarienne.

Je ne pus m'empêcher de sourire. Je me mis donc en marche vers le buffet sans regarder si elle me suivait. On me proposa de remplacer mon verre.

Je ne dis pas non, merci !

Une multitude de verrines et d'en-cas en tous genres nous attendaient sur le buffet désert de monde.

Et donc toi tu es là pour ton frère c'est ça ?

J'avais laissé un peu de temps avant de poser la question, le temps qu'on soit bien accroché au buffet.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf free will
Nell Astinks
Nell Astinks
❝ Elf free will ❞
J'ai pour Avatar : Abigail Kasyanyuk Double Compte : Risa Stroke | Judd Morrow J'ai rédigé autant de missives : 120 Livres en banque : 277 Je suis âgé(e) de : 29
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
10/20  (10/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 15 Oct - 22:24.
Je souris doucement à ses propos. « Oui la journaliste... disons que son empathie était au raz des pâquerettes et ce n'était pas très agréable alors qu'on était pas en pleine forme. » Qu'est-ce que je peux dire d'autre franchement ? Cette journaliste... Quand je me rappelle de sa façon d'aborder les choses. On était toutes dans des états pas franchement super et au lieu de nous aider, elle devait absolument nous interviewer. Franchement, y'a des moments je me demande jusqu'où les gens sont prêt à aller pour avoir absolument leur scoop. Ça me dépasse et je crains fort que ça me dépassera toujours malheureusement. Je suis du genre à me soucier un peu trop des autres. Je me secoue doucement alors qu'elle reprend la parole. « Oui, une jolie robe certes. Mais une robe trop voyante à mon goût. Je suis du genre plutôt à passer inaperçu, pas à attirer le regard de tout le monde. Mais mon frère aime bien me jouer ce genre de petit tour. Il le fait exprès ! » Je ris doucement. Au fond je n'en veux pas réellement à mon frère. Je sais parfaitement pourquoi je ne dois pas passer inaperçu. Là où j'en veux à quelqu'un c'est à moi d'être née fille, c'est toujours moi qui doit porter les robes de soirée échancrée pour attirer le regard. C'est moche ! Je secoue la tête alors que notre discussion continue tranquillement. Un nouveau sourire étire mes lèvres quand je dis que je ne connais personnes ici et qu'elle me répond que je la connais elle. « Effectivement, c'est un bon début et heureusement, sinon je ne sais pas comment j'aurais fait. » Et bien évidemment, je pars sur un truc plus joyeux, du genre tu veux jouer avec moi.

Cependant, ma petite vanne la rend perplexe. Hum, j'avoue que niveau blague, je ne suis pas du genre bien placé. Mon humour est comme qui dirait plus à plat qu'autre chose. Je suis un petit bout en train. Mes pensées partent en vrille et je suis toujours sur le fil du rasoir quand il s'agit de discuter avec les gens. Alors oui, j'ai la discussion facile. Mais non, je ne suis pas forcément à l'aise avec tout le monde... Et voilà, je me perds de nouveau. Je souris quand je l'entends dire qu'elle a eu du mal à comprendre. « Désolé, c'était une blague pas bien drôle. Je ne suis pas douée au niveau de l'humour ... » Je souris doucement. Je n'ai pas envie de trop me dévoiler devant elle, tout simplement parce que j'ai des secrets qui ont des secrets, qui ont eux-même des secrets, donc autant éviter de tenter le diable. Je me reconcentre sur la conversation, me demandant bien pourquoi accepter une invitation, si on sait déjà qu'on ne se plaira pas. Moi, je n'ai pas réellement le choix, c'est un contrat, il faut que je sois là. Si je ne vole pas directement, c'est moi qui m'occuperait des caméras de sécurité et autres. Je l'écoute cependant et ricane doucement. « Ouais je comprends. Ce genre de soirée, c'est comme un placement d'intérêt. On se fait bien voir des gros pontes pour passer pour le plus généreux, mais en arrière pensée, on a que le profit. Je me souviens bien d'une conversation où l'une des deux personnes demandant combien elle faisait. Au départ je me suis imaginé que c'était le poids, les femmes ici sont toutes obsédées par ça. Mais quand le type a répondu un chiffre à neuf zéro j'ai halluciné. »

Ouais j'ai même failli en faire tomber ce que j'avais dans les mains. « Comment on peut juger quelqu'un sur l'argent qu'il a, plutôt que sur ce qu'il est. » Je secoue la tête et sourit tristement. « Je suis probablement trop idéaliste j'imagine. Le monde ne vit que pour l'argent, je ne vois pas pourquoi tout cela m'étonne au fond. » Je souris doucement et détourne la conversation sur la bouffe. Ça va me changer un peu les idées et éloigner les yeux du vieux et du frangin qui sont repassé par là. « Végétarienne ? Non, pourquoi je serais végétarienne ? » La bonne question tiens. J'ai l'air d'une végétarienne ? C'est pas que je mange beaucoup de viande, ni de poisson, mais bon, j'en mange quand même. Je finis par la suivre sans trop me poser de question jusqu'au buffet où je trouve carrément mon bonheur. Des petits toast, des verrines et des fruits. Mon dieu ce que je peux aimer les fruits. Je prends une assiette et dépose tout plein de petit truc quand j'entends sa question. Je me retourne une assiette pleine et commence à manger de bon cœur tout en me rapprochant. J'ai même réussi à chopper un jus de fruit au passage. Une fois ma bouche vide, je reprends la parole. « Oui. Il possède une entreprise d'article de luxe. Sac, porte-monnaie etc... » Ce n'était pas tout à fait un mensonge en fait, même si cette entreprise était celle de l'oncle, mais bon. « Et comme il n'arrive pas à se caser avec une fille, il m'embarque quand il lui faut une cavalière, en m'affublant de robe totalement grotesque et bien trop visible et en me laissant au milieu de la foule. » Je rigole doucement, attirant un instant les regards. « Mais c'est mon frère, alors je l'aime quoi qu'il arrive. » Je le vois me faire un rapide coup d'oeil. Bien évidemment il entend tout avec les oreillettes, mais je m'en fiche, c'est mon frère je l'aime. « Tu as de la famille toi ? Des personnes à qui tu tiens et pour qui tu ferais tout ? »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human Alteration is the new thing
Selena M. Kingsley
Selena M. Kingsley
❝ Human Alteration is the new thing ❞
J'ai pour Avatar : Natalie Portman Double Compte : Loann C. Gray J'ai rédigé autant de missives : 315 Livres en banque : 915 Je suis âgé(e) de : 31
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
7/20  (7/20)
Don:
Songs of the Day: Yela Wolf-Daddy's Lambo
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 22 Oct - 15:17.
De la famille... Sa question me laissa silencieuse un petit moment. Je ne savais plus quoi penser de ma famille depuis que j'avais pris conscience de ce que j'étais. Ce que je n'allais plus être encore longtemps à en croire la décision que j'avais prise.

Ma famille vit à Londres. Seule ma grand-mère vivait à Bristol et c'est pour elle que j'aurais pu tout faire... Maintenant je n'ai plus que moi.

Sujet peu joyeux que sont mes relations familiales. Je décidai d'afficher une mine un peu plus joyeuse avant de reprendre.

Ton frère est là ce soir, c'est un des donateurs ?

Ma question était vaine, je pensais connaître la réponse, au vu du commentaire qu'elle a fait sur les donations. Je cherchais juste à changer de sujet. Des quartiers de pommes me faisaient de l'oeil derrière Nell. J'allais en prendre une quand un grand calme tomba sur l'assemblée. Tous les convives se turent et leurs regards se tournèrent vers le grand escalier. Je m'écartai du buffet pour apercevoir ce que tout le monde regardait.

Un homme se tenait au sommet des marches, une coupe de champagne à la main. Ses yeux passèrent sur chacun des convives et il mit ce qui me sembla être une éternité avant de parler.

"Mes chers amis, c'est avec un immense plaisir que je vous accueille ce soir en ce lieu si splendide. Nous pouvons je pense, applaudir la prouesse d'une telle réception."

Les applaudissements fusèrent créant une vague d'hypocrisie. Je n'applaudis pas.

"Mais la raison qui nous réunit est d'autant plus belle."

Il n'y eu pas d'applaudissement cette fois-ci, juste un consentement général silencieux rehaussé par quelques sourires factices ça et là.

"La mémoire... Il faut voir ça comme une banque de données, qui est mise à jour à chaque seconde de chaque instant. L'Alzheimer est comme un virus qui vient corrompre cette base de données. Comme nous nous battons contre ces monstres qui parcourent nos rues, nous devons combattre ce virus de la mémoire. Seulement les armes ne sont pas les mêmes, nos armes sont faites de papier et de beaux discours. Elles n'ont pas autant de mordant que la poudre ou le plomb, mais elles mènent à bien plus de progrès."

Il laissa un temps, fixant un point invisible au delà de la foule réunit à ses pieds.

"Vous êtes des soldats, mesdames et messieurs. Alors sortez vos crayons et faites coulez l'encre. "

Un peu particulier comme discours...

Mais relativement efficace il semblerait.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf free will
Nell Astinks
Nell Astinks
❝ Elf free will ❞
J'ai pour Avatar : Abigail Kasyanyuk Double Compte : Risa Stroke | Judd Morrow J'ai rédigé autant de missives : 120 Livres en banque : 277 Je suis âgé(e) de : 29
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
10/20  (10/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 5 Nov - 10:38.
Cette soirée allait décidément de mal en pis. Au départ je m'étais dis que ce serait un truc simple, il me suffirait simplement de faire diversion comme d'habitude. Mais plus le temps passe, plus j'entends dans mon oreillette et plus je me rends compte que la famille n'arrive à rien. Sérieusement ? Ils ne veulent pas que je pirate l'électricité d'ici pour être tranquille tant qu'on y est ? J'aimerais bien leur dire d'aller se faire voir avec leur Nell, si tu pouvais nous filer un coup de pouce ce serait pas du luxe. Si quelqu'un -je ne cible personne en particulier, mais elle se reconnaîtra- ne m'avait pas affublé de cette robe ridicule, j'aurais largement pu venir à bout du système sans attirer l'attention. Malheureusement il fallait absolument que j'attire l’œil. Démerdez-vous les gars, je suis pas dans l'histoire... ça va bien trente secondes les conneries. Je finis par reprendre la conversation avec Selena, comme si de rien était. Oui, je suis douée pour faire plusieurs choses en même temps. Ça promet d'être divertissant. « Oh. Je suis désolée. Ça ne doit pas être facile tous les jours de vivre seule. » Je ne l'imagine pas. Certes, chez moi, je suis toute seule. Mais j'ai ma famille pas loin, les repas de famille, les moments entre nous. Même s'ils sont terriblement moins nombreux ces derniers temps, mais il n'empêche qu'il y en avait encore pas mal jusqu'à récemment. Je la regarde un instant quand elle parle de mon frère et sourit doucement à sa question. Qu'est-ce que je pourrais bien répondre à ce genre de truc.

« Honnêtement ? » Je souris doucement. « Je n'en sais strictement. » Je ris comme si je riais de moi-même. « Il ne me fait pas l'étalage de ce qu'il veut faire ou pas. Je ne sais pas pourquoi on est là, ni s'il est un donateur ou pas. J'imagine que oui, dans une moindre mesure. Il est un peu radin sur les bords. Mais pour se faire bien voir, il faut bien dépenser un peu. » Je souris joyeusement alors que j'entends mon père pouffer dans l'oreillette et le frangin me dire que je lui paierais. Cause toujours et bois de l'eau mon pote ! Finalement elle n'est pas si mal cette soirée. Je récupère une boisson non alcoolisé, je me prends encore des petits fours quand l'hurluberlue organisateur de la soirée se décide à pointer le bout de son nez pour faire son petit discours. Je tourne mon regard avec un temps de retard que tout le monde. On aurait presque pu croire qu'ils étaient tous dressés et relevaient la tête comme si on venait de leur donner un ordre... Flippant ! Je laisse le monde applaudir, personnellement j'ai les mains occupés, ça risque d'être difficile, mais j'écoute le discours, comme s'il pouvait me donner des indices. Ce type... Il a quelque chose d'étrange et de profondément dérangeant, même si je ne sais pas trop quoi en dire. Il ne me plaît guère. Je fronce les sourcils quand il parle de soldat, qui donc emploierait ce terme dans ce genre de réception, mais je me tourne vers Selena quand elle reprend la parole.

« Oui, particulier, étrange et plein d'un trop plein de faux semblant et d'une bonne dose d'hypocrisie. » Sérieusement, ce type se la jouait. Pourtant ça n'empêchait pas les convives de sortir leur chéquier comme s'ils faisaient la meilleure chose qui soit. « On dirait une bande de mouton bien obéissant devant un loup qui leur aurait dit que s'ils en sacrifiaient quelqu'un, les autres auraient la vie sauve. » Ouais, je dramatise certainement. Mais honnêtement, je suis certaine de ne pas être loin de la vérité. Ces derniers temps, il m'est arrivé tellement de chose que je suis presque certaine de ne pas me tromper. Cette ville à quelque chose d'irréel, de factice et les acteurs principaux de cette ville sont encore plus faux que la ville en elle-même. Et si ce gala de charité n'était en réalité qu'une raison particulière pour autre chose ? Et si notre bon et généreux hôte voyait en nous des moutons. Je suis peut-être trop suspicieuse, mais franchement, rien qu'à les regarder, j'ai l'impression d'avoir plonger dans un bain d'acide et ça ne me plaît pas du tout. « Il y a quelque chose d'étrange dans cette soirée je trouve. » Quelque chose qui n'est guère à mon goût. « C'est comme si tout avait été orchestré, tu ne trouves pas ce discours faux et cette foule tout aussi fausse. » Et si... Je n'ai pas le temps de pousser plus loin la réflexion qu'un grand fracas résonne et que tout le monde s'arrête un instant, guettant ce qu'il pourrait se passer.


Pile : Des gars lourdement armés entrent et commencent à menacer tout le monde.

Face : Un lustre tombe du plafond révélant un corps fraîchement mort empalé dessus.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
The Crown
The Crown
❝ Admin ❞
J'ai rédigé autant de missives : 672 Livres en banque : 2581
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
20/20  (20/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 5 Nov - 10:38.
Le membre 'Nell Astinks' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Coup de Pouce de Tat' :
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human Alteration is the new thing
Selena M. Kingsley
Selena M. Kingsley
❝ Human Alteration is the new thing ❞
J'ai pour Avatar : Natalie Portman Double Compte : Loann C. Gray J'ai rédigé autant de missives : 315 Livres en banque : 915 Je suis âgé(e) de : 31
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
7/20  (7/20)
Don:
Songs of the Day: Yela Wolf-Daddy's Lambo
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 13 Nov - 17:43.
Sa comparaison aux moutons me fit sourire, un peu trop d'ailleurs.J'allais devoir me calmer un peu sur le champagne. Je posai la flûte sur le buffet non loin. Mais elle avait raison et continuait de soulever un point intéressant.

Orchestré je ne sais pas, mais tout ça semble bien trop faux tu as raison. Mais pourquoi s'efforcer de rendre ça crédible alors ? C'es...

Le bruit de quelque chose qui se rompt ne me laissa pas le temps de terminer ma phrase. Tous les regards montèrent au plafond pour assister à la chute du lustre. Cette magnifique pièce de cristal tombait droit vers le sol pour aller se briser dans un fracas retentissant. Heureusement personne ne se trouvait en dessous, tous avaient eu le temps de s'écarter, évitant une morte certaine. Ce qui ne donnait aucune explication à la scène à laquelle nus assistions.

Bordel...

Des cris se firent vite entendre à la vue du cadavre sanguinolent qui était empalé sur le lustre, son sang teintant les cristaux de rouge avant de se répandre sur le sol en une flaque visqueuse. Je fus saisie par un haut le cœur qui m'obligea à détourner les yeux quelques secondes. Ce n'était pourtant pas le premier cadavre que je voyais. Mon regard alla alors trouver le plafond, là où se tenait le lustre un instant plutôt. Il n'y avait rien si ce n'est le reste de la chaîne qui pendait inutilement.

Il y a définitivement quelque chose de bizarre à propos de cette soirée. Comment quelqu'un peut s'empaler sur un lustre à six mètres de hauteur ?

Deux hommes en noir firent leur apparition dans la salle, se frayant un passage dans l'assemblée à coups d'épaules et de coudes. Les deux armoires à glace se chargèrent alors de couvrir le cadavre à l'aide d'un rideau qu'ils arrachèrent, faisant à l'occasion tomber la tringle sur une des lampes murales, la cassant sur le coup. Si l'entièreté de la soirée semblait orchestrée et faussement réaliste, cet incident n'était clairement pas prévu dans le planning des animations. Un fois le corps recouvert par le tissu rouge du rideau, les deux hommes firent signe aux gens de se diriger vers l'arrière de la salle où se trouvaient des rafraîchissements. L'homme au discours était toujours en haut de l'escalier, les mains dans le dos, il ne semblait pas vouloir bouger de là, scrutant le déroulement de la scène de façon à capturer le plus d'information. Il me rappelait un vautour attendant le bon moment pour se jeter sur une carcasse.

Il se passe un truc ici.

L'homme au discours finit alors par descendre de l'escalier se dirigeant vers les personnes regroupés au fond de la salle, les mains dans le dos. Je regardai Nell, la peur commençait à monter tout doucement en moi, je ne sais pas pourquoi, mais cette personne ne me paraissait pas de plus saines.

On devrait partir...
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf free will
Nell Astinks
Nell Astinks
❝ Elf free will ❞
J'ai pour Avatar : Abigail Kasyanyuk Double Compte : Risa Stroke | Judd Morrow J'ai rédigé autant de missives : 120 Livres en banque : 277 Je suis âgé(e) de : 29
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
10/20  (10/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 19 Nov - 11:36.
Cette soirée est loin de ce que j'avais imaginé. Bon comme toutes les soirées de repérage, elle n'a rien de réellement gratifiant et puis soyons honnête quoi, ce genre de soirée me barbe totalement et je n'ai qu'une envie foutre le bordel monstre pour les faire sortir de leur petit monde. Et puis toute cette équipe de fauxcul sérieusement. Ça se sentait à plein nez qu'aucun d'eux n'était réellement sincère. Se faire bien voir, être là pour montrer qu'on était généreux, se faire plus d'ami et donc des relations plus intrigantes, plus intéressante, c'était cela le but de cette soirée. Et ce discours... très honnêtement, même si la moitié des gens ici avaient été sincère, j'aurais buté sur ce discours. Trop étrange, trop éclairé aussi. Des moutons qu'on menait à l'abattoir sans qu'ils ne le remarquent réellement. Ils se suivaient tous au petit trot, cherchant désespéramment leurs stylos pour signé un foutu chèque. Comme si signer un chèque allait changer quoi que ce soit. Cet argent était-il réellement pour la recherche ? Ou alors allait-il dans d'autres fouilles. Tiens, tiens et si je m'amusais à tracer l'argent qui allait sortir d'ici ! L'idée me fit sourire en coin quand mon regard tomba sur l'homme de la soirée en haut de ses escaliers. Je pouvais presque voir la lueur de perfidie dans son regard, l'envie, le besoin. C'était presque viscéral, il se délectait de son discours et de l'effet que cela avait sur les gens du petit peuple. Parce qu'il ne fallait pas se leurrer, j'étais persuadé qu'il menait la barque, peu importe ce que les convives pensaient. Je finis par demander à Selena ce qu'elle en pensait et sa réponse me fit sourire. Jusqu'à ce que finalement un claquement sec me fit lever la tête.

Un lustre se détacha du plafond avant de s'écraser au sol. Je hoquetais face à la scène. Bon sang heureusement que personne n'était dessous. Cependant... mon attention comme celle de beaucoup d'autres fut attiré par ce qu'il y avait dessus le lustre. Un cadavre gisait là, sanguinolent et me donnait la nausée. Le frangin commença à beugler dans mon oreilles. Je lui aurais bien dit de se la fermer, mais Selena reprit la parole. « Je n'en sais rien, mais ce n'est pas possible. Le truc ce n'est pas de savoir qui peut s'empaler de cette façon sur un lustre, mais plutôt de savoir qui peut avoir envie d'empaler quelqu'un sur un lustre. » Mon regard se détourne du lustre pour regarder un peu plus où il était situé. « C'est le lustre le plus proche du mur. Regarde les colombages là-haut. Si quelqu'un y monte il n'est pas impossible pour lui de tomber de là-haut et de s'empaler sur ce lustre. » Les poutres apparent qui magnifiait la maison maintenant tous les lustres en place. Je n'étais pas enquêtrice, mais fine observatrice et je savais d’ors et déjà que quelqu'un s'était baladé sur ces foutus poutres. Pour s'échapper ? Pour autre chose ? Tel était la question. « Oh oui, il se passe quelque chose d'étrange et ça risque de se compliquer. » Mon père et mon frère venait de s'évader de l'endroit. Tant mieux. Il valait mieux qu'ils soient loin. Moins nous serions coincés, mieux ce serait. Je glissais un regard vers la jeune femme quand elle reprit la parole. « Ce serait avoir joie, sauf qu'on est coincé. » Je lui désignait les portes coincé par des gardes en noirs, oreillette à l'oreille.

Ce n'était plus seulement une soirée, plus seulement un meurtre, il y avait quelque chose de malsain dans cette situation et ça n'avait rien d'agréable. Je regardais à droite et à gauche, je finis par poser mes yeux bleus sur l'hôte de cette soirée. Trop calme, il était bien trop calme comparé à tout ceux qui se trouvaient là, à moitié affolé, dégoûté par ce qui se passait et surtout au bord de la nausée. Il n'y avait réellement que deux raisons pour lesquels il pouvait être aussi calme. « Soit il est impliqué dans ce meurtre et ça ne lui fait ni chaud, ni froid. Soit il a tuer assez de personne pour ne pas être décontenancé par un cadavre. À ton avis, il s'agit de quoi ? » Je m'adressais en murmurant à Selena. Les choses n'allait pas s'arranger. « Allons, mesdames et messieurs, gardons notre calme. Le service de sécurité fait ce qu'il peut pour arranger ce petit indicent. Que cela ne puisse pas nous permettre de finir cette soirée sur une note moins dramatique. » Moins dramatique ? Il est sérieux là ? « Il tient tellement à son argent qu'il est prêt à faire évacuer le cadavre sans sourciller. Tu y crois ça ? » J'en restais estomaqué. « Est-ce que cette argent est réellement destiné à l'usage qu'il en dit à ton avis ? » Parce que personnellement, j'étais persuadée qu'il n'avait pas tout dit à ce bon vieux troupeau désormais effrayé et prêt à tout pour partir d'ici. Une mise en scène pour avoir plus que ce que les autres voulaient débourser ? Ou alors un moyen de montrer qu'on pouvait compter sur lui ? Tellement de possibilité qui firent fumer mon cerveau. Mais quoi qu'il arrive, il n'allait pas s'en sortir indemne, fois de voleuse !


Dernière édition par Nell Astinks le Sam 22 Déc - 8:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human Alteration is the new thing
Selena M. Kingsley
Selena M. Kingsley
❝ Human Alteration is the new thing ❞
J'ai pour Avatar : Natalie Portman Double Compte : Loann C. Gray J'ai rédigé autant de missives : 315 Livres en banque : 915 Je suis âgé(e) de : 31
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
7/20  (7/20)
Don:
Songs of the Day: Yela Wolf-Daddy's Lambo
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 22 Déc - 1:46.
Tu ne dois pas être très loin de la vérité.

Je le voyais s'approcher de la foule, comme le ferait un loup avec un troupeau de moutons, doucement, sans trop les affoler. Il me gênait, on pouvait lire la perfidie dans ses yeux, l'ardeur de la convoitise, rien qui ne pouvait me rassurer. Je flirtais une nouvelle fois avec la peur, mais celle-ci se modérait suffisamment pour que ça ne se voit pas.

Je pense qu'il cherche à marquer les consciences. Il montre qu'il a le contrôle, peu importe ce qu'il peut se passer. Quant à l'argent, je ne sais pas, mais il y a de quoi douter effectivement.

Je pensai aux dizaines de donateurs qui se trouvaient présents ce soir, leurs intentions n'étaient pas celles qu'ils prétendaient et elles étaient loin d'être louables, pour la plupart, mais au moins ces gens donnaient. Ils ne prenaient pas. Je m’emportais... sûrement les effets de l’alcool combinés à la soudaine montée d’adrénaline. Une chose était certaine, il voulait faire passer un message. Personne ne peut laisser une telle chose arriver lors d’une telle soirée.  À qui était-il destiné, dans quel but ? Des questions auxquelles Nell et moi allions devoir répondre. Mais pour le moment ça semblait légèrement délicat, légèrement.

Je me remémorais son discours pendant que des instructions étaient données sans que j’y prête attention, et quelque chose me dérangeait. Non pas dans ses mots, mais dans sa gestuelle. Quelque chose qui ne m’avait pas marqué tout de suite, une sorte de tic qu’il faisait avec ses pouces. Je m’emportais peut-être encore mais…

Ce type là, il pourrait avoir un don, demandai-je à Nell à voix basse.

Hormis Kahlan et Risa, je n'avais jamais rencontré d'autres Altérations. Je n'étais persuadé de rien, il ne s'agissait là que d'une hypothèse,une supposition, mais la possibilité qu'il puisse en effet posséder un don me fit frissonner. Un léger frisson, presque imperceptible. Je ne savais pas si c'était de l'effroi ou de l'excitation, peut-être bien un mélange des deux.

Les gens s'écartèrent quand il passa, fendant la foule en deux il vint ouvrir les doubles portes derrière nous, nous donnant accès à une nouvelle pièce dans laquelle il pourrait nous faire patienter le temps de réparer les dégâts. Ça allait nous laisser le temps de trouver un moyen de sortir d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf free will
Nell Astinks
Nell Astinks
❝ Elf free will ❞
J'ai pour Avatar : Abigail Kasyanyuk Double Compte : Risa Stroke | Judd Morrow J'ai rédigé autant de missives : 120 Livres en banque : 277 Je suis âgé(e) de : 29
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
10/20  (10/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 1 Jan - 23:31.
Cette situation va me rendre chèvre, c'est officiel ! Mais pourquoi diable me suis-je engagé dans cette entreprise déjà ? Ah ouais, la famille. J'entends le frangin gueuler dans mon oreille que tout va bien, qu'ils vont me sortir de là. Je lui dirais bien que j'ai pas besoin de son aide et que si je voulais sortir, je serais déjà dehors, mais bon. Il risquerait encore de m'en faire toute une histoire, d'ailleurs, je sens que quand je serais sortie le vieux va pas se gêner pour m'en mettre plein la tronche comme à son habitude ! À croire que j'ai moi-même collé le cadavre en haut pour faire la trouble-fête... Sérieusement daddy ? Je secoue imperceptiblement la tête, maudissant le frangin qui va finir par me rendre sourde, heureusement le vieux lui gueule de se calmer et de ne pas me hurler dans le tympan, merci, j'en avais bien besoin. Je soupire une nouvelle fois alors que les paroles de Selena se greffe dans mon oreille valide. Pas très loin de la vérité ? Pour quoi au juste ? Depuis tout à l'heure on dit beaucoup de chose. Ahh probablement ma théorie sur le macchaber. C'est étrange de se dire que j'ai probablement raison, mais cela veut aussi dire que ce pauvre gars s'est fait poursuivre. Sinon pourquoi ce serait-il aventurer là-bas ? Et si le discours était un moyen de détourner notre attention sur ce qui s'était passé en haut. Mais dans ce cas-là, pour quelles raisons ce type était poursuivi ?

Bien trop de question, pas assez de réponse. Ça commence à me courir sur le haricot ces soirées catastrophes. Sérieusement, depuis que je suis dans cette ville, j'ai l'impression de les cumuler. À croire que je suis subitement devenue poissarde à mort ! « Honnêtement, mon esprit turbine à mort et je me demande bien pourquoi ce type a fini sur cette poutre. Qu'est-ce qu'il cherchait à fuir et pourquoi ? Je me demande aussi si le discours de notre cher hôte n'était pas fait exprès pour nous distraire. J'aimerais tellement pouvoir en savoir plus sur cet homme. » J'ai pris une photo discrète avec mon téléphone de l'homme en question, le souci c'est que sans mon matériel, je ne vais pas pouvoir faire grand chose dans cette situation. Que c'est frustrant que je me retrouve coincé ici alors que je pourrais être utile dehors et en savoir plus sur le bordel de ce soir... Je vais finir enquêtrice à ce rythme là... Ouais non, je connais trop l'autre côté et ça me plaît d'être du mauvais côté de la loi en faite. Je n'ai connu que ça toute ma vie, et puis, j'aime être une hackeuse, voler, protéger des informations, c'est mon truc ça. Bien plus que le vol à proprement dit. C'est aussi pour cela que c'est le frangin qui est en charge de tout ça ! Ça lui fait les pieds de temps en temps. Je l'entends exploser mes claviers, ça me donne envie de le frapper et je serre les dents, jusqu'à ce que j'entende les paroles de Selena et là, c'est limite si ma mâchoire ne se décroche pas.

« T'es sérieuse ? Quel genre de don ? » Je n'ai pas fréquenté de personne avec des dons personnellement. J'en ai entendu parler bien évidemment, mais très honnêtement voilà quoi. Enfin j'imagine que Selena en est une, vu comment les deux mecs se sont effondrés la dernière fois. Enfin avec cette foutue commotion je sais plus trop ce qu'il s'est passé faut dire, mais je me souviens bien d'un truc techniquement impossible à faire. Je secoue la tête. « Est-ce qu'il serait du genre à hypnotisé ses proies comme un serpent ? Ou alors à leur faire de suggestions qu'ils ne peuvent pas éviter ? » J'entends le frangin qui s'excite dans l'oreillette en parlant au vieux qui a paniqué en entendant que le mec pourrait avoir un don... Sérieusement la famille ? C'est pas le moment de lâcher la bride à votre imagination hein ! Faut arrêter de délirer de cette façon. « Bon sang, ça change la donne s'il a un don.» Je ne sais pas comment faire pour les contourner et s'il y a un moyen. Je finis par entrer comme tout le monde dans la pièce qu'on nous désigne et le regard du type se fixe sur moi. Je ne lâche pas son regard. Bah quoi... J'ai été élevé par des mecs, voleurs qui plus est. Si je dois m'enfuir, ce sera moins compliqué pour moi que pour Selena. Je suis hyper souple et je grimpe comme personne sur n'importe quelle surface alors bon. Et puis j'ai mon attirail aussi hein. Faut pas rêver. « Regardons à droite et à gauche aussi discrètement que possible, voir s'il n'y a pas moyen de leur fausser compagnie. Je n'aime pas trop le regard de ce type sur nous. » Serrant les dents, je tente d'échapper à monsieur inquisition pour trouver un moyen rapide et efficace de se tirer.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human Alteration is the new thing
Selena M. Kingsley
Selena M. Kingsley
❝ Human Alteration is the new thing ❞
J'ai pour Avatar : Natalie Portman Double Compte : Loann C. Gray J'ai rédigé autant de missives : 315 Livres en banque : 915 Je suis âgé(e) de : 31
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
7/20  (7/20)
Don:
Songs of the Day: Yela Wolf-Daddy's Lambo
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 3 Fév - 14:52.
Si je devais faire un bref résumé de cette soirée, je dirais qu'on était dans la merde. Ça avait plutôt bien commencé et très vite dégénéré. Mais là on atteignait le climax de la soirée. C'est ce que je pensais nous voyant tous rassemblés ici, une centaine de personnes dans une pièce pouvant en contenir cinq fois plus. Et c'est pourtant ici que la sensation d'être pris au piège était la plus forte. Aucune sortie ne se présentait, ne nous laissant que l'entrée ou ces larges fenêtres cintrées, qui s'étendaient tout le long du seul mur qui donnait sur l'extérieur. Et cet espace que rien ne remplissait... Je me sentais à découvert et très vulnérable. À part Nell et moi, personne n'avait vraiment l'air préoccupé par ce qu'il se passait. Certains poursuivaient des conversations à voix basse dans le plus grand des calmes. Ces gens venaient de voir un cadavre tombé du plafond et, après un bref mouvement de panique, plus rien ? Rien n'était logique dans leur comportement.    

Je n'avais rien su répondre à Nell mais je partageais les mêmes questions qu'elle. Il ne restait plus qu'à espérer que ma supposition soit fausse. Je n'arrivais pourtant pas à m'en convaincre. Il restait là, à nous fixer, pendant que ses gorilles faisaient le sale travail.

Je n'en ai absolument aucune idée, avais-je finis par lui répondre avant qu'on nous fasse entrer.

Et pourtant je continuais de chercher une réponse, tout comme elle, qui semblait vraiment absorbée dans ses réflexions. Elle n'en perdait pas le Nord pour autant. Ses consignes étaient claires et mon regard fuit immédiatement en direction des fenêtres. Le verre ne paraissait pas si épais que ça. Du coin de l'oeil, je me mis à chercher quelque chose capable de le briser. Cependant rien ne convenait et je ne me voyais pas m'acharner sur une des lampes murales pour l'arracher.

Vous voulez prendre l'air mesdames ?

La question est douce, presque protectrice. On pourrait même croire qu'il s'adresserait à toutes les femmes présentes. Mais non, c'est bien à nous qu'il posait cette question. Je n'osais pas lever les yeux, qui c'est ce qu'un bref coup d'oeil pourrait lui permettre de faire. Intérieurement je suppliais Nell de trouver quelque chose à dire.

Ne faites pas la timide, vous l'étiez beaucoup moins quand il s'agissait de serrer des mains... et de boire des coupes.

On y venait. L'acidité de son commentaire venait de craqueler la peinture du tableau que je dressais de lui. Quelque chose l'énervait tout doucement, mais je ne savais pas quoi. Il se rapprocha lentement jusqu'à n'être qu'à quelques pas de nous.

Vous avez raison, ne dites rien. Qu'avons nous là, dit-il sans caché son dédain en se plaçant en face de Nell. J'espère bien que des mots sortiront de cette bouche si... magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf free will
Nell Astinks
Nell Astinks
❝ Elf free will ❞
J'ai pour Avatar : Abigail Kasyanyuk Double Compte : Risa Stroke | Judd Morrow J'ai rédigé autant de missives : 120 Livres en banque : 277 Je suis âgé(e) de : 29
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
10/20  (10/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 8 Fév - 10:43.
Cette soirée était définitivement un véritable échec. Comment tout avait pu tourner à la catastrophe de cette façon sérieusement ? Pourquoi les choses n'étaient-elles pas simples pour une fois ? Y aurait-il une de ces putains de missions qui se passeraient sans encombre ? Dans mon oreille, le frangin faisait la même réflexion au vieux. Encore une fois sur la même longueur d'onde, mais s'il pouvait trouver un moyen de me sortir rapidement de là, je préférerais largement. Pas que j'en ai marre d'entendre ses réflexions dans mon oreille hein -peut-être un peu quand même- mais surtout parce que depuis la réflexion qu'il pourrait avoir des pouvoirs, je dois bien avouer que ça me fait flipper. C'est pas que je suis du genre peureuse, mais je suis humaine moi, je vois pas comment je pourrais rivalisé avec un type comme ça. Je secoue la tête. « Purée je peux pas faire de prévision sans avoir toutes les variables de l'équation. » Un murmure. J'y peux rien. Chaque fois que les choses me dépasse je parle math ou langage informatique. C'est viscérale et je ne peux pas m'en empêcher. Je me tais cependant, cherchant discrètement un moyen de sortir d'ici sans encombre quand la bête noire de la soirée finit par arriver devant nous. « Merde les gars trouvez rapidement un truc, ça sent le roussi. » Un murmure pour mon frère et mon père. Franchement, je suis étonnée qu'il prête autant d'attention à notre groupe de deux.

Je le laisse arriver, mon regard s'efforce discrètement de trouver une échappatoire à cette foutue situation. Qu'est-ce qui pourrait être pire que d'être enfermé ? Oh bah, être manipulé contre notre volonté, ou alors être tué qui sait... Pourquoi est-ce que cet homme était sur les poutres en haut et pourquoi ce crétin vient nous voir maintenant. Je laisse ses paroles s'enfoncer dans ma tête alors que mon attention m'accapare autre part. Et puis soudainement c'est à moi qui parle. Je peux sentir la colère sous-jacente dans sa voix, la promesse de mille torture ou d'une mort bien lente si l'une de nous finit par ne pas répondre. Un léger sourire orne mes lèvres alors et je ne peux m'empêcher de répondre. « Faits attention, le vernis de civilisation commence à craquer. Ce serait dommage que les gens puissent voir ce qui se cache derrière alors qu'ils sont déjà terrorisé. » Je sens plus que je ne vois son corps se crisper. J'entends mon frère qui couine dans mon oreille. Désolé frangin, j'ai pas pu la fermer. J'y peux rien, face à se genre de personne, je n'arrive jamais à me contrôler, la peur se transforme en défis. Si je ne tiens pas tête, alors c'est la fin. Il leur a peut-être passé une laisse, mais la peur est quelque chose d'étrange, il sait parfaitement qu'il ne les tiendra plus s'il se montre sous son vrai jour. L'une de ses mains s'approche de mon visage et m'oblige à tourner mon attention vers lui. Mes yeux finissent par se braquer dans les siens. « La fougue de la jeunesse. Voilà longtemps que personne ne m'avait répondu de la sorte. » Un petit sourire narquois orne désormais mes lèvres.

« Il paraît que c'est ce qui rend les choses piquantes, qu'on nous répondre. Qu'en pensez-vous ? » Il éclate de rire comme si je venais de dire quelque chose de drôle. Dans cette pièce surchargé, il ne tentera rien, mais il connaît mon visage, je le sais, je le sens. Il me regarde comme s'il imprimait les traits de mon visage pour s'en souvenir. « Vous cherchez quelque chose en particulier ? J'ai mangé un petit four de travers peut-être ? » L'humour, l'humour... La répartit c'est de la merde. Le frangin me gueule dessus d'arrêter, sérieusement, il me soûle lui. Il me balance que c'est moi l'experte en informatique et lui il n'y connais rien. Bah oui mais l'experte est coincé là, c'est à toi de jouer mon grand. Ça me donne envie de frapper quelqu'un. « Si jeune, si belle et tellement rafraîchissante. Me feriez-vous l'honneur de dîner avec moi un de ces quatre ? Histoire qu'on puisse discuter ? » J'arque un sourcil. « Je ne suis pas certaine que mon fiancé soit d'accord avec l'idée que je puisse aller dîner chez un homme tel que vous. » Allez on passe un peu de pommade pour que rien ne se voit. « Vous êtes intéressante. Vous devriez faire attention. Les gens intéressants sont souvent les premiers sur lesquels je mets la main. » Et voilà une bonne menace de chez nous. Un léger frisson descend le long de ma colonne vertébrale et il se permet de rajouter. « Je dois m'occuper des autres, mais croyez-moi, nous nous reverrons bientôt ! » Ouais compte là-dessus et bois de l'eau. J'entends le frangin qui me dit de me ternir prête alors je m'approche de Selena et lui murmure lentement. « Reste près de moi, ça devrait bouger dans peu de temps. »


Pile : Toutes les lumières s'éteignent et déverrouille alors les portes électronique ce qui permet à Nell et Selena de s'enfuir sans souci.

Face : une explosion retentit ouvrant alors l'accès d'un pan de mur permettant à Nell et Selena de s'en aller dans la cohue que l'explosion à provoqué.


Dernière édition par Nell Astinks le Ven 8 Fév - 10:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
The Crown
The Crown
❝ Admin ❞
J'ai rédigé autant de missives : 672 Livres en banque : 2581
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
20/20  (20/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 8 Fév - 10:43.
Le membre 'Nell Astinks' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Coup de Pouce de Tat' :
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human Alteration is the new thing
Selena M. Kingsley
Selena M. Kingsley
❝ Human Alteration is the new thing ❞
J'ai pour Avatar : Natalie Portman Double Compte : Loann C. Gray J'ai rédigé autant de missives : 315 Livres en banque : 915 Je suis âgé(e) de : 31
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
7/20  (7/20)
Don:
Songs of the Day: Yela Wolf-Daddy's Lambo
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 8 Fév - 14:30.
La tension venait de monter d'un cran, je me préparais à l'action sans trop savoir ce qui m'attendais. Nell m'avait dis de que quelque chose allait arriver. Je ne pouvais pas m'attendre à ce qui allait arriver quelques secondes plus tard. Ce fut avec fracas qu'une issue se créa à même le mur de la pièce. Des éclats de pierre fusèrent un peu partout dans la pièce. Heureusement les personnes entre nous et le mur firent office de bouclier, certains tombèrent même au sol comme soufflés par l'explosion. Le moment était idéal pour fuir, profitant de la panique générée et de la poussière qui nous entourait, nous n'avions qu'à nous faufiler à travers l'ouverture. Entraîné par Nell, c'est ce que nous fîmes, il ne nous restait plus qu'à courir.

Le bruit de notre course résonnait dans les rues. Derrière nous se massait déjà une petite foule venu voir ce qu'il se passait. Une sirène se mit à retentir non loin et avec elle une forte impression de déjà vu. Je me revoyais, fuyant la police aux cotés de Blérim, avec la désagréable sensation qu'un tel scénario pourrait bien se reproduire ce soir. Nell m'attrapa alors le bras pour m'attirer dans une ruelle transversale, notre allure effrénée nous amenant au milieu de cette dernière sans que je puisse réagir à ce geste qui me sortait de mes songes. En en débouchant Nell prit à gauche sans une once d'hésitation, comme si elle savait où elle allait. Ce n'était pas vraiment étonnant, en repensant à sa façon d'agir dans l'armurerie, peut-être avait-elle l'habitude de ce genre de situation ? Je dois dire que je devrais y être habitué, m'être faite à cette décharge soudaine d'adrénaline et pourtant, ça me surprenait toujours.

On s'arrêta plus loin. Je n'avais aucune idée de la distance qui nous séparait du lieu de la soirée, je ne prêtais attention qu'à l'air dont mes muscles et mes poumons avaient désespérément besoin. Nos respirations venaient troubler le calme ambiant qui régnait là où Nell nous avait conduit, une sorte d'oasis en plein désert. Un seul arbre, blanc, trônait au milieu de cette petite place, sa parure revêtant doucement les couleurs chaudes de l'automne. Dressé comme tel, il ne pouvait que m'évoquer cet arbre blanc sacré, symbole du Gondor. Je souris, je n'ai rien trouvé d'autre qu'une référence aux Seigneur des Anneaux. Une voiture s'arrêta, un modèle break deux hommes à l'intérieur. La vitre se baissa.

Montez !

Déjà que je ne comprenais pas grand chose à ce qu'il se passait, mais là encore moins. J'étais loin de l'univers féerique de Tolkien, je me trouvais dans le monde réel, avec son lot de hasard et d'incertitudes. J'interrogeai Nell du regard. Devais-je me méfier ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf free will
Nell Astinks
Nell Astinks
❝ Elf free will ❞
J'ai pour Avatar : Abigail Kasyanyuk Double Compte : Risa Stroke | Judd Morrow J'ai rédigé autant de missives : 120 Livres en banque : 277 Je suis âgé(e) de : 29
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
10/20  (10/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 11 Fév - 16:47.
Putain de bordel de merde. Je m'attendais pas du tout, mais alors pas du tout à ça ! Mais qu'est-ce qui leur a pris pour s'imaginer que ça, c'était la bonne idée à employer ? Je secoue la tête alors que la fumée envahit progressivement la salle, nous cachant clairement au sus et à la vue de tous. Qu'est-ce qui m'a pris de parler à ce pauvre type, je voulais juste détourner son attention de Selena et j'ai été plutôt servit. Sérieusement, faut que j'arrête les missions, quelques jours, voir quelque semaines, histoire de reprendre du poil de la bête et la prochaine fois que ce frangin à la con me fait porter ce genre de robe, je la lui fait avaler... Je regarde autour de nous et constate que personne n'est réellement blessé, ce serait con, mais après tout, les moutons attendent leur berger bien sagement, autant en profiter pour filer. Sans me prendre la tête, j'embarque Selena par la main et l'entraîne dans une course qui va nous épuiser sans nulle doute. Courir avec des talons... On a pas idée d'inventer une torturer pareil pour les pieds sérieusement. Je me tais et suis scrupuleusement les indications du frangin qui suit ma puce de localisation. Bah ouais, nettement plus simple quand on est dans la merde. Et finalement l'endroit tant attendu était au bout, reprenant notre souffle lentement, je jetais un coup d'oeil à Selena. Le vieux n'allait pas apprécié, mais il était hors de question que je la laisse là-bas... Quoi que, peut-être que j'aurais dû, elle aurait été moins en danger. Alors que mon esprit cogite et fait le calcule de tous les probables -comme d'habitude- le break s'arrêta pile devant nous et la voix du frangin retentit alors. Sans aucune hésitation, je fais coulisser la porte et monte à l'arrière. Le frangin me tend un bandeau et je soupire.

« Je suis obligée de te bander les yeux, mais il ne t'arrivera rien, promis. » Je m'exécute, pas le choix. Je sais bien ce que cela peut nous coûter, à nous, voleur de haut rang. Qu'elle connaisse mon visage n'est pas si grave, au fond, je suis plus souvent derrière mes écrans que sur le devant de la scène, ce soir était une exception parce que notre mère n'était pas disponible. Sortant de mes pensées, et une fois le bandeau en place, je reprends la parole. « Une explosion, sérieux ? T'as pensé qu'une putain d'explosion était une bonne idée ? » Je l'entends grogner et mon père me rappeler à l'ordre quand à mon vocabulaire. Merde hein ! C'est pas eux qui ont fini avec un psychopathe sur le dos à cette foutue soirée. « Je suis désolé hein, je suis pas doué dans le même domaine que toi. L'explosion c'est ce que je fais de mieux. » Je secoue la tête. « Super discret en tout cas. Je t'ai laissé une clé ici me semble, suffit juste de l'utiliser, mais comme d'habitude, tu n'as rien écouté je me trompe ? » Je n'arrive pas à décolérer. « Oh ça va madame la princesse, fallait pas agacer ce type aussi hein ? » Alors là, c'est de trop. « Tu te fou de ma gueule ? L'agacer ? C'est pas toi qui était devant lui à te demander quand est-ce qu'il allait t'embarquer pour te faire parler de gré ou de force. C'est pas toi qui a dû te coltiner son regard vicieux et ses allusions plus que hors de propos. Ne me dit surtout pas comment je dois me comporter d'accord ! » Un silence de mort s'abat dans l'habitacle alors que notre père tente de calmer mon frère. J'en ai raz le bol de leur sous-entendu à la noix, si ça continue, je me casse et ils se démerderont. Depuis qu'on est arrivé ici, la famille c'est pire qu'une calamité.

Entre le vieux qui cache je ne sais quel secret et le frangin qui vit sa vie de son côté, comme si de rien était, ça me rend dingue. « Du calme tous les deux. Tout ne s'est pas si mal passé. Qui est ton amie ? » Je soupire un instant et reprend. « Laissez-là en dehors de ça franchement, je lui ai causé assez d'ennui pour ce soir je crois. » Après tout, le but n'était de l'impliquer dans tout ça. Je devais ne connaître personne à cette fête. Bon sang, pourquoi ce genre de truc tombe toujours sur ma tronche sérieusement ? Il a fallut d'une seule fois pour que tout soit compromis. J'aurais très bien pu m'en sortir sans Selena, me trouver un coin tranquille sans que personne ne me voit, je suis douée pour passer inaperçu et m'enfuir sans causer d'esclandre. Mais je n'avais aucune envie de la laisser là, seule, sans personne pour la soutenir, avec ce type étrange. Je récupère d'ailleurs ma tablette dans la portière et commence à noter les informations sur ce type, il va falloir que je le trouve et rapidement. Quelque chose me dit que je vais avoir des soucis prochainement si je ne fais pas attention à ses déplacements. Ce serait fortement dommage. Je finis par me tourner vers Selena qui ne peut plus me voir et reprends la parole. « Je suis réellement désolée pour tout ce foutoir. » Le frangin ricane devant et je lui colle une baffe derrière la tête. « Dis-moi juste où on te laisse et on le fera. » J'entends grommeler devant. Il est pas possible celui-là. « J'espère que tu n'auras pas d'ennui à être partit comme ça. » Qu'est-ce que je peux dire d'autre ? Franchement je ne voulais pas qu'elle ait d'ennui, mais j'ai finalement réussi à lui en créer, bravo Nell, t'es hyper douée pour foutre la merde partout où tu passes dit donc !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human Alteration is the new thing
Selena M. Kingsley
Selena M. Kingsley
❝ Human Alteration is the new thing ❞
J'ai pour Avatar : Natalie Portman Double Compte : Loann C. Gray J'ai rédigé autant de missives : 315 Livres en banque : 915 Je suis âgé(e) de : 31
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
7/20  (7/20)
Don:
Songs of the Day: Yela Wolf-Daddy's Lambo
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 11 Fév - 22:32.
Je n'avais toujours pas eu de réponse à ma question. Mais ce n'est pas ce qui quittait réellement pour l'instant. Je venais d'apprendre suffisamment de choses pour savoir que j'étais en sécurité. Nell connaissait ces hommes et semblait même en être assez proche. J'assistais presque à une scène de famille, il y avait un fond un peu comique dans cette discussion. Malgré la situation, je parvenais à sourire. Comme je l'ai dit, j'étais en sécurité malgré le fait que mes yeux soient bandés. Néanmoins une chose m'intriguait: qui étaient ces gens, ce qui revenait à me demander qui était Nell. Hormis le fait que ce soit le genre de personne à utiliser de l'explosif en pleine ville, je ne savais pas grand chose. Je commençais à faire quelques connexions que je gardai pour moi. En tout cas, ce n'était pas les méchants de l'histoire. Non, lui il était probablement en train d'être questionné par la police et de tout mettre sur notre dos. Quelle aubaine pour cet infâme enfoiré. De toute façon, il devait avoir le bras long et accès à de nombreuses poches pour organiser ce genre d'événements. Enfin bref, on en était loin maintenant.

T'en fais pas. Au moins on est sortie de là-bas, c'est le plus important. Tu n'as qu'à me déposer à l'arrêt de bus le plus proche, je me débrouillerai.

Les essuie-glace se mirent en marche.

Je ne devrai pas avoir de mal à trouver une excuse, vu la tournure qu'on prit les choses... La presse se chargera de mettre les gens au courant.

Je gardais pour moi des questions qui me brûlaient la langue, je me contentais de parler seulement quand on m'adressait la parole. Mieux valait éviter les interrogations, pour l'instant. J'allais devoir me montrer patiente. Que ce soit concernant Nell ou cet homme là-bas, les réponses tarderaient à venir. Mais ça m'allait, j'avais suffisamment à penser en ce moment. Le lendemain allait définir un tournant décisif pour mon futur proche et peut-être lointain.

La voiture s'arrêta. La porte s'ouvrit. Il ne me restait plus qu'à sortir.

Vous auriez de la monnaie ? Pour le bus ?

Il fallut un instant avant que je n'entende le bruit des pièces et qu'on me les place dans la main. Des mains m'aidèrent à sortir de la voiture. Et le moteur vrombit lançant la voiture de toute son accélération avant que je n'ai enlevé le bandeau qui me voilait les yeux. Baby on board ! disait un autocollant à l'arrière du break.

Une voiture volée, me questionnai-je à voix basse.

Je rigolai. Peu importe, je verrais ça plus tard. Je ne pensais qu'à mon lit et au fait de m'écrouler dedans. Sacrée nuit !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

A goddamn pretty house ft. Nell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pretty Little Liars [Drame]
» 04. Pretty little liars.
» [UPTOBOX] House of Fury [DVDRiP]
» Little House on the Prairie [FB 1623]
» ♪ Pretty Women ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Dead End :: Archives :: Rp's-