AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur WOD futur Padawan

N'hésite surtout pas à nous rejoindre :coeeur:
Pour garder l'esprit rpgique, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois !
Nouveautés

Joyeux anniversaire !
Deux ans ça se fête, découvrez les nouveautés.
Au programme : une trêve qui ne va sans doute pas apaiser les esprits...
Personnages à privilégier

Ils nous manquent !
Pro-gouvernement - Aberrations
100 points offerts à la création d'aberration, d'ange et de spectre
Partagez
 

 Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
Cassandre E. Nealson
Cassandre E. Nealson
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai pour Avatar : Karen Gillan Double Compte : Anthea Blackrain / Ezechiel Zolotarev J'ai rédigé autant de missives : 1956 Livres en banque : 2278 Je suis âgé(e) de : 29
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Left_bar_bleue4/20Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty_bar_bleue  (4/20)
Don:
Songs of the Day:
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 29 Aoû - 22:09.


Cass Eda

Let me see the light within the dark trees' shadows
Edana & Cassandre



Let me see the light within the dark trees' shadows
Deep inside me, I'm fading to black, I'm fading

Natural - Imagine Dragons

 
Sans la moindre once de foi en une divinité supérieure, Cassandre arpenta la nef de la cathédrale de Bristol. Si une divinité existait, ce n’était surement pas des êtres bienveillants et justes. Plutôt des enfoirés qui jouaient aux dés avec le karma de leurs ouillais afin de décider qui avait le droit d’être heureux ou pas. Cassandre ne croyait en rien de tout cela, ni à Dieu quel qu'il soit, ni au karma. Même si elle se posait de sérieuses questions quant à l’accumulation de malheurs et d’obstacles dans sa vie. Dès qu’elle était heureuse, il y avait toujours un accro pour tout foutre en l’air et dévasté. La mort de ses parents, de son enfant, sa transformation, la révélation, la détention, tout ceci s’était accumulé dans une seule vie, la sienne, entrecoupant des périodes heureuses. Mais depuis un an, Cassandre avait l’impression que sa propre vie ne lui appartenait plus. Qu’elle est encore plus sombre que d’habitude, sans une once de lumière et d’espoir en perspective.  

Tout était parti à volo. La seule chose à laquelle, elle pouvait encore se rattraper était son obstination à rester libre, ne plus retourner dans ce camp et dans ces labos. Hors de question. Depuis un mois, elle était en fuite. Une fugitive recherchée, son avis de recherche était placardé un peu partout. On lui avait dit. On lui avait aussi recommander de rester cacher, d’éviter les lieux publics et de ne pas sortir en plein jour. Pourtant, la voilà assisse sur un des bancs de la cathédrale, certes pas en pleine messe, mais c’était un risque. Tout était un risque dans cette ville, marcher dans la rue, se terrer dans les catacombes aussi. Tout. Mais pour sa santé mentale, il était important voir vitale de sortir prendre l’air frais. Elle ne pouvait plus de rester cloitrée. Certes, la louve sortait régulièrement en forêt. Mais ce n’était pas assez. Elle avait besoin de plus.


Puis si elle avait franchi les portes de la cathédrale, en prenant soin de bien repérer la meilleure sortie pour s’enfuir, ce n’était pas pour prier. Mais plutôt parce qu’elle avait été attiré par la musique, certes religieuse, mais les notes de l’orgue l’avaient irrémédiablement attiré dans cet antre sacré. La musique lui manquait tellement à cet instant précis ou sa vie était un grand foutoir, elle aurait tellement aimé pouvoir avoir un instrument dans les mains et sentir les vibrations de notes en elle. Ce n’était pas possible. Telle une droguée en manque, elle avait donc franchi les portes, juste pour entendre l’orgue.

Avec sa parfaite panoplie d’aveugle, canne blanche en plus des lunettes noires fichées sur son nez, la rouquine espérait passer inaperçu. En plus, elle avait attaché ses cheveux et s’était recouverte de vêtements amples, cachant les bleus et autres blessures qu’elle pouvait avoir.  Attirée la pitié et la compassion des gens, plutôt que la méfiance et la délation, était une tactique qui marchait assez bien pour le moment. Mais elle restait néanmoins aux aguets, prêt à fuir et à se défendre crocs et griffes au besoin.  

Assise le cul vissé sur le banc, l’aberration tentait d’apprécier la musique, en ne pensant à rien d’autre. Elle grimaçait de çà et là quand elle entendait une fausse note. D’après son ouïe, un novice s’entrainait et il avait encore du boulot. Ce n‘était pas désastreux mais pas glorieux non plus. Néanmoins, cela restait de la musique. Ses doigts pianoter ses genoux comme si c’était des touches. Pendant un court moment, elle songea à se rapprocher du type, lui faire du gringe pour espérer toucher et s’essayer à l’orgue. Mais elle ne bougerait pas. Pas aujourd’hui en tout cas.  

Son attention fut troublée. Une odeur connue, ainsi que des pas pas méconnus, le tout assez proche d’elle. Immobile, elle le restait, mais son ouïe et son flair étaient tendue vers la présence féminine. Toutefois méfiante, la louve attendit que cette dernière se rapproche d’elle. Tergiversant, si elle devait rester ou partir, était-elle toujours une amie ou une ennemie ? Nous priverait elle de liberté ou apporterait elle un soutien quelconque ? En ce moment, elle ne se fiait à personne.  

 Finalement elle restait, impassible, attendant la visiteuse.




Fight til you drop
Don't cry at the pain
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Kill Your Conscience
Edana J. May
Edana J. May
❝ Kill Your Conscience ❞
J'ai pour Avatar : Anna Speckhart Double Compte : Sloane R. Carter J'ai rédigé autant de missives : 1847 Livres en banque : 2403 Je suis âgé(e) de : 28
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Left_bar_bleue4/20Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty_bar_bleue  (4/20)
Don:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 12 Sep - 16:08.

Cassandre Edana
Let me see the light within the dark trees' shadows
Cassandre & Edana
Will somebody
Let me see the light within the dark trees shadowing?

Étouffant. Asphyxiant. Noir. C'était tout ce qu'elle parvenait à voir maintenant qu'elle avait rejoint – pour quelques temps seulement – les souterrains de Bristol. Si Réversa ne l'avait jamais inspirée à ce niveau-là, Bristol lui semblait démentiellement accablant cs derniers jours. Il lui arrivait fréquemment que les crises de panique s'accélèrent, la forçant à s'éloigner de la population souterraine. Trop de gens, trop de souvenirs qui remontaient. Le sommeil était léger, violent, teinté de réminiscences qui lui grillaient l'esprit et la plongeaient dans un état catastrophique. Irritable, angoissée et si elle devait l'avouer, un tantinet paranoïaque. Il lui était devenu essentiel de sortir, ne serait-ce que quelques minutes et d'échapper à l'ambiance pesante de ce qu'elle considérait être son tombeau personnel.

Un soupir franchit ses lèvres tandis que l'air frais balayait enfin son visage. La tension qui avait saisi l’entièreté de son corps se relâcha brièvement tandis que l'Altération promenait son regard sur le dédale devant elle. Sortie non loin des catacombes et s'extrayant avec une agilité plus que précaire, Edana ne put s'empêcher de s'appuyer contre les lourdes pierres qui composaient l'entrée de la cathédrale. Refuge de Dieu, entrée divine, asile providentiel. Et pourtant, aucun doute qu'il s'agissait là de l'endroit le plus dangereux pour un fugitif. Enfin, une fugitive, si on y prêtait les bonnes intentions. Ses doigts se serrèrent sur la poignée tandis qu'elle détachait ses cheveux et les laisser courir sur ses épaules. Stature droite, port altier, la brune pénétra dans la demeure du Seigneur et s'avança sur la pierre froide, ses mains réalisant sans qu'elle n'y réfléchisse, un signe de croix parfait.

La télépathe avait toujours été croyante, quand bien même son esprit parfois trop étriqué n'y voyait aucune logique. Mais quelque chose devait être au-dessus. Pas forcément quelque chose de bienveillant – du moins pas autant qu'on le laissait présager – mais une entité qui régissait leur vie avec une exactitude qui la bouleversait. Chaque détail devait être millimétré, pensé pour qu'ils aient autant de douleur que de bonheur. Le juste milieu, l'équilibre parfait. Une légère génuflexion plus tard et la demoiselle s'avançait sur les bancs, caressant le bois lourd par la même occasion.

« Pardonnez-moi mon Père, car j'ai péché »

Et plus d'une fois d'ailleurs. Le regrettait-elle ? Absolument pas pas. Le sentiment qui l'animait présentement était tout autre. C'était étrange de quitter un endroit clos pour s'enfoncer dans un bâtiment froid et austère, mais quelque chose de rassurant se dégageait de cet endroit de prières. Le son des chants d'église n'arrangeaient rien à l'agitation qu'elle ressentait. Si la sensation de l'air sur son visage l'avait apaisée, les quelques minutes passées à l'extérieur lui faisait prendre conscience de la stupidité de ses besoins. Mais la petite voix qui lui soufflait qu'elle n'avait jamais demandé à être enterrée vivante supplantait la raison qui tentait de lui faire recouvrir ses esprits. Elle dépassa une jeune femme assise sur un banc, pianotant sur ses jambes sans y prêter attention dans un premier temps, avant de piler net. Le coeur battant, elle se retourna alors, détaillant la musicienne qui tentait de se cacher.

Ses yeux se fermèrent quelques instants avant qu'un léger sourire ne prenne place sur son visage et que l'humaine ne retourne sur ses pas. Cassandre s'était figée, attendant de voir si l'inconnue qu'elle était viendrait alors l'accoster. Enjambant la jeune rousse pour s'installer à ses côtés, la brune ne put retenir un soupir amusé.

« De toutes les réactions que j'attendais, celle-là devait être en dernier plan. Salut, Cass. »

La brunette tendit la main pour la poser au-dessus de celle de son amie et serra ses doigts autour des siens.

« Ça fait un bail, pas vrai ? »

Sa bouche étira un sourire entendu, que la rousse ne pouvait pas voir, avant qu'elle n'ajoute.

« Je suis contente de te voir. Si tu savais comme je suis heureuse de te croiser. Je ne peux pas rester trop longtemps, mais ça me fait plaisir de voir que toi aussi, tu es dehors. »


Let's go to war -  With every settled score I thought that fighting with meant fighting for, We arm ourselves with the wrongs we've done Name them off one by one. Let's go to war.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
Cassandre E. Nealson
Cassandre E. Nealson
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai pour Avatar : Karen Gillan Double Compte : Anthea Blackrain / Ezechiel Zolotarev J'ai rédigé autant de missives : 1956 Livres en banque : 2278 Je suis âgé(e) de : 29
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Left_bar_bleue4/20Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty_bar_bleue  (4/20)
Don:
Songs of the Day:
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 23 Sep - 19:24.


Cass Eda

Let me see the light within the dark trees' shadows
Edana & Cassandre


Depuis son attaque des chasseurs du CAA, la fuite faisait partie intégrante de sa vie. C’était toujours mieux que de rester enfermée entre quatre murs à subir divers tests. Ce qui lui restait d’humanité doutait quelque fois. Ce n’était pas des conditions idéales de vie. Se terrer dans des endroits plus ou moins craignos, devoir se méfier de tout et de tout le monde. C'était une vie assez solitaire et à l’écart du monde, chose qui plaisait à la louve, puisque de toute manière le monde la rejetait.  

Assise dans cette église, elle aurait pu prier, demander à Dieu d’améliorer sa vie... sauf qu’elle n’y croyait pas. Elle n’y croyait plus depuis longtemps. Si quelqu’un devait veiller sur elle, il avait merdé depuis un bon moment.  

Écoutant les notes de l’orgue avec une mélancolie certaine, Cassandre s’accordait une pause. Cela lui manquait vraiment, de pouvoir jouer et s’abandonner à la musique. Le tapotement de ses doigts sur ses cuisses était venu spontanément. Il s’arrêta quand elle perçut une odeur connue. Cependant, la louve ne se réjouissait pas pour autant. Il fallait se méfier, toujours se méfier. Ne faire confiance à personne. La louve était continuellement sur ses gardes, cela en était presque épuisant. Elle tolérait la présence de certaines personnes, mais sans vraiment avoir confiance totalement en eux. Généralement, elle se fiait à son instinct, à son ressentiment. Si elle ne sentait pas une personne, elle n’avait aucun mal à s’en éloigner. C'était viscérale, la louve refusait de devoir se coltiner des gens qui ne lui revenaient pas. Bien qu’en fuite, elle ne devait pas non plus se montrer trop pointilleuse.  

La présence de l’humaine la perturbait. La louve ne savait pas encore, ne s’était pas décidée si elle se fiait à elle ou non. Pourtant elle la connaissait depuis des années mais même les connaissances peuvent nous trahir en ces temps chaotiques. Du coup, la méfiance était devenue une amie fidèle.  

Un haussement d’épaules, pour simple réaction à la remarque d’Edana, avant de la saluer à son tour.

«Edana. Le monde part en vrille de nos jours. »

À son tour elle serra les doigts de l’humaine dans les siens. Sa présence était bénéfique et arrivait à faire disparaitre cette pointe de méfiance, envers elle.  

« Oui. Une éternité même. Le temps passe à la fois vite et lentement... pour certaines choses, c’est dingue. »

Lentement quand elle devait se terrer, encore et encore. Mais les chasses ou ces quelques moments volés de libertés étaient toujours trop courts.  

« T’inquiètes, je ne compte pas prendre racine ici. Puis deux fugitives dans un lieu public, c’est doublé les chances d’être repéré... je doute qu’on puisse compter que la charité chrétienne même dans un lieu comme celui-ci.  »

Le sarcasme ponctuait ses mots, alors qu’un soupir franchit ses lèvres.  

« Oui la liberté est plutôt cool. Fatigante. Usante. Mais je pense que tu vois ce que j’veux dire. Comment vas-tu ? »






Fight til you drop
Don't cry at the pain
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Kill Your Conscience
Edana J. May
Edana J. May
❝ Kill Your Conscience ❞
J'ai pour Avatar : Anna Speckhart Double Compte : Sloane R. Carter J'ai rédigé autant de missives : 1847 Livres en banque : 2403 Je suis âgé(e) de : 28
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Left_bar_bleue4/20Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty_bar_bleue  (4/20)
Don:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 2 Nov - 1:03.

Cassandre Edana
Let me see the light within the dark trees' shadows
Cassandre & Edana
Will somebody
Let me see the light within the dark trees shadowing?

La main de la rousse serra la sienne en retour et l'humaine à don ne put s'empêcher de ressentir un certain apaisement. Edana poussa un léger soupir de soulagement à l'idée que la louve se calme et ne cède pas à une panique qui aurait pu être légitime.

« Il y a bien longtemps que c'est le cas, je crains. Nous aurions dû agir bien avant que la Couronne ne se mêle de nos affaires, si tu veux mon avis. La situation ne serait pas celle qu'elle est aujourd'hui. Réversa n'aurait jamais dû sortir de l'ombre. »

Elle s'avança légèrement sur le banc d'église, se glissant sur le bord et se tourna franchement vers son amie. Cassandre avait perdu un peu de poids selon ses souvenirs des mois précédents. Son regard ne put s'empêcher de la détailler avec frondeur tandis que la jeune femme enchaînait sur la temporalité de leurs vies. Un sourire tiraillant entre l'amusement et la lassitude vint se poser sur son minois tandis que la brunette haussait lentement les épaules comme pour constater tristement la véracité des propos de la rousse. L'Altération mordilla ses lèvres pour ne pas rebondir sur les paroles de la lycane et se contenta alors de hocher la tête. Le temps passait beaucoup trop lentement lorsqu'ils étaient sous terre, à se cacher comme de vulgaires criminels, tandis qu'il passait beaucoup trop vite lors de ces minutes de liberté volées.

Sa main quitta celle de son amie pour retrouver son genou. Elle n'avait jamais été quelqu'un de très tactile, même avec les personnes qu'elle tenait en haute estime. Le sentiment se renforçait davantage depuis que la fuite était sa seule option pour rester telle qu'elle était. Dire que des années auparavant, l'Edana du passé aurait tout donné pour perdre le don qu'elle possédait. Les choses changeaient lorsque l'on tentait de vous imposer d'être quelqu'un de différent que votre nature profonde. Ça et peut-être que s'ouvrir à d'autres s'était avéré finalement bénéfique. Un ricanement léger s'échappa de ses lèvres et aussitôt la télépathe tourna la tête pour voir si on l'avait entendue. La discrétion n'était manifestement pas son fort à en croire le regard courroucé d'une vieille bigote qui se tenait quelques rangées plus loin. Un sourire contrit orna ses lèvres avant qu'elle ne reporte son attention sur Cassandre.

« J'en doute également. J'ai comme l'impression que si ça pouvait leur rapporter ne serait-ce qu'un remerciement du Conseil, ils nous décapiteraient eux-mêmes pour nous mettre sur une pique et nous exhiber sur les remparts de la ville. »

La brune marqua une pause, avant de reprendre d'une voix narquoise.

« Manque de chance pour eux, nous avons une tête plutôt dure. C'est dommage, d'avoir peur dans la maison de Dieu, tout de même. Où amour et pardon devraient être les maîtres. »

Ironie quand tu nous tiens. Ses yeux ne quittèrent pas le visage de son amie tandis qu'elle haussait à nouveau les épaules.

« Je vois parfaitement ce que tu veux dire. Je me sens comme un lion pris en cage, un rat de laboratoire que l'on voudrait disséquer et qui n'a aucune chance de survie. Dos à un mur lui-même au bord d'une falaise qui s'écaille pour laisser des petits morceaux s'écraser jour après jour jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. »

Sa voix s'effrita légèrement alors qu'elle laissait échapper d'une voix fragile, étonnamment pour elle.

« Eva me manque. Il n'y a pas une seule seconde où mon esprit ne la réclame pas. Où il ne me tue pas de savoir où se trouve ma fille, même si c'était mon choix. »

Sa main se déplaça pour serrer le banc et un soupir fatigué foula ses lèvres, avant qu'elle ne reprenne.

« Mais il faut tenir non ? C'est le but de notre nouvelle vie. Survivre pour vivre, un jour. J'ai récupéré Kyle, il y a quelques temps maintenant. On bouge, on se cache. On survit.»

Inspirant le plus discrètement possible et récupérant de son moment d'émotion, la brune continua.

« Et toi ? Comment tu as réussi à retrouver la liberté ? Les choses semblaient plutôt compliquées la dernière fois que l'on s'est vues ? »


Let's go to war -  With every settled score I thought that fighting with meant fighting for, We arm ourselves with the wrongs we've done Name them off one by one. Let's go to war.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
Cassandre E. Nealson
Cassandre E. Nealson
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai pour Avatar : Karen Gillan Double Compte : Anthea Blackrain / Ezechiel Zolotarev J'ai rédigé autant de missives : 1956 Livres en banque : 2278 Je suis âgé(e) de : 29
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Left_bar_bleue4/20Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty_bar_bleue  (4/20)
Don:
Songs of the Day:
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 4 Nov - 19:29.


Cass Eda

Let me see the light within the dark trees' shadows
Edana & Cassandre


La présence de l’humaine avait quelque chose d’apaisant et de bouleversant. Souvenirs d’une vie antérieure qui n’avait rien à voir avec cette vie-ci. Là où seuls les criminels étaient des fugitifs à cause de leurs actes et non recherchés parce qu’ils étaient différents.  

« Peut être. Mais il est trop tard pour avoir des regrets. »

Les mots étaient dits avec une certaine fatalité mais avec réalisme. Oui c’était trop tard pour les remords, les si j’avais su. Pourtant ils avaient peuplé ses pensées bon nombre de fois, elle avait ressassé le passé. Imaginez à multiples reprises, comment elle aurait pu éviter de se retrouver dans une telle merde ? Mais cela ne servait à rien. La réalité était toujours la même. Quoiqu'on puisse regretter, il fallait avancer. Ce n’était pas simple.  


Cassandre n’était pas étonnée de constater qu’Edana partager son avis sur la charité chrétienne. Oui même dans une église, elles risquaient leurs vies. Le droit d’asile ne s’appliquait surement pas à une aberration et à des personnes recherchées, surtout dans une période aussi noire. Elle sourit au propos de l’humaine avant de nuancer.  

« Oui. Après je peux les comprendre. Découvrir l’existence de telles créatures, ça crée un choc. Puis on est présenté comme les créatures du diable. »

Cassandre se rappelait bien sa réaction en apprenant l’existence des nocturnes, la haine avait emporté sa raison. Elle les haïssait, elle voulait se venger d’eux, mais voilà qu’elle était devenue l’une des leurs. Clairement la propagande à leur encontre n’était pas à leurs avantages, en même temps s’ils étaient présentés comme des êtres innocents, ils ne seraient pas logiques de chercher à les arrêter et à les enfermer. Elle soupira de résignation, c’était tellement une époque difficile.  

La louve ressentit l’émotion d’Edana, tout comme elle la devina. Elle ne pouvait qu’imaginer ce qu’il se passait avec le manque de sa fille. C'était dur de passer d’une vie libre à celle de captif et de fugitif. C’était un bouleversement sans précédent pour une période indéterminée voir pour la vie entière. Elle passa un bras sur les épaules de son amie. Elle n’était pas adepte des gestes affectueux, d’ailleurs cela faisait des mois qu’elle n’en avait pas fait. Elle était assez rouillée avec tout ce qui concerne l’affectif. Mais elle pouvait au moins soutenir son amie de cette manière. Elle était contente qu’elle puisse s’appuyer sur Kyle.  

« C’est sûr que cela n’a pas été simple.  Après l’incendie du Ribcage, j’ai été placé chez Eris pendant quelques temps. Une nuit une patrouille m’a repéré, ils voulaient m’arrêter. Personne ne s’en ai sorti indemne et depuis je suis une fugitive recherchée. »  

Voilà c’était un bref résumé de ce qui s’était passé.  

« Depuis, je traine, je survis de cache en cache avec un groupe de fugitif. Certains sont plus fiables que d’autres, mais j’ai réussi à trouver de bons soutiens. Le plus dur c’est d’éviter les patrouilles, surtout avec leurs puces à la con qui peuvent nous repérer dans les 10 kilomètres. En plus ces machins peuvent t’envoyer des décharges électriques bien sympathiques... Mais pour l’instant, j’ai réussi à passer à travers les mailles de leurs filets. »

Cassandre ramena son bras vers elle et tourna la tête en direction de son amie.

« En fait, je me suis rendue compte que je préférais mourir plutôt qu’être enfermée à nouveau et servir de rat de labo... J'ai tellement perdu, que je refuse d'être à nouveau privé de liberté.»  

Du coup, ça changeait certaines perspectives. Le point de vue de la louve était prédominant à celui de l'humaine meurtrie. Elle lui laissait les rênes en quelques sortes. De toute manière, les choses n'étaient pas prêtes de s'arranger.  
 
« Certains pensent qu’en révélant et racontant les tests que subissent les aberrations au Ribcage, on pourrait changer l’opinion publique. Mais j’ai un doute. »

Y'a t-il seulement une recette miracle pour que les choses évoluent dans le bon sens ?






Fight til you drop
Don't cry at the pain
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Kill Your Conscience
Edana J. May
Edana J. May
❝ Kill Your Conscience ❞
J'ai pour Avatar : Anna Speckhart Double Compte : Sloane R. Carter J'ai rédigé autant de missives : 1847 Livres en banque : 2403 Je suis âgé(e) de : 28
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Left_bar_bleue4/20Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty_bar_bleue  (4/20)
Don:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 23 Nov - 17:57.

Cassandre Edana
Let me see the light within the dark trees' shadows
Cassandre & Edana
Will somebody
Let me see the light within the dark trees shadowing?

L'humaine ne put que hocher la tête devant la réflexion de Cassandre. Effectivement, il n'y avait rien à faire à présent et il eut été sot de penser autrement. C'était pourtant son cas, quoiqu'elle puisse en dire. Le regret d'une vie passée, au sommet, à tenir chacun au creux de sa main. Parce que les rôles étaient inversés aujourd'hui, et que les sacrifices qu'elle avait été obligée de faire étaient bien plus importants que ceux qu'elle n'avait jamais imposé. Parce que, malgré sa haine de certains aspects nocturnes, Edana n'aurait jamais pensé à traiter en parias ceux qui étaient différents. Et que cette vision des choses soit celle qui était la plus répandue lui était impensable. Comment pouvait-on envisager que seuls chaos et haine étaient des réponses suffisantes à l'inconnu ?

Une histoire vieille comme le monde.

« Mieux vaut tard que jamais, non ? Si l'on ne peut pas reconnaître nos erreurs, alors nous n'avancerons jamais. »

C'était une simple constatation de ses propres échecs. Et Dieu seul savait combien elle en avait eu. La télépathe émit un sourire triste avant d'hausser les épaules devant la réplique de son amie avant d'émettre un léger ricanement. Des créatures du Diable. Le Diable n'existait pas, pas plus que ce Dieu chez qui elle venait d'élire refuge. Le mal c'était eux, l'humanité en elle-même et rien ne pouvait plus être fait pour la sauver. Le poison s'était installé, avait gangrené corps et esprit de chacun et s'était distillé à travers le monde entier.

« Pour être honnête, ils n'ont peut-être pas entièrement tort. Mais c'est l'homme en lui-même qui est pourri, le surnaturel n'y ajoute rien. Ou très peu. »

La journaliste pouvait voir et comprendre leur point de vue, mais ne pouvait cependant pas l'adopter. Et ne le pourrait jamais. Peut-être parce que toute sa vie avait été marquée par le fait d'être une altération. Un être que beaucoup déqualifiait d'entièrement humain. Mais lorsqu'elle regardait autour d'elle, il lui était véritablement impossible d'admettre que la race humaine possédait encore une once de bonté en elle. Et quand elle enchaîna sur sa propre expérience, la brune ne put s'empêcher de céder à l'émotion. Bon sang qu'elle détestait quand elle se mettait dans des états pareils. Et lorsque Cassandre passa son bras autour d'elle, la jeune femme se laissa aller dans l'étreinte, profitant quelques secondes de la présence rassurante de son amie. Il était bon de trouver quelqu'un qui compatissait réellement à sa détresse.

La Lycane lui raconta également son parcours et la brune posa sa main sur la sienne, la serrant quelques instants. Leur vie était devenu un véritable enfer ces derniers mois, et les seuls à blâmer se trouvaient en haut de leur tour d'ivoire. Qu'il fallait définitivement faire sauter. À l'entente des effets de la puce, la brunette émit une grimace furieuse, avant de se reprendre. La rouquine retira son bras et l'humaine en profita pour récupérer sa main, tout en acquiesçant.

« Je comprends. Si jamais tu as besoin d'aide, n'oublie pas que je suis là. Je peux te mettre en contact avec des personnes utiles, qui pourront t'aider à trouver une cache, de la nourriture, des vêtements... un peu de calme dans la tempête. »

C'était à peu près tout ce qu'elle pouvait faire. C'était frustrant et énervant, mais pourtant il était réellement impossible d'en faire davantage. Le pouvoir lui manquait décidément plus qu'elle ne l'avait envisagé.

« Je doute. C'était ce que je comptais faire au départ, j'avais toutes les clés en main. Mais la presse est tellement muselée ou tellement orientée dans leur sens. Dénoncer sur les réseaux sociaux ne servirait à rien, les gens n'y paieraient pas d'attention. La seule manière que cela fonctionne serait d'exposer mondialement la chose, de toucher des organisations qui seraient sensibles à cela. Mais les droits de l'homme... est-ce que cela servirait à quelque chose d'argumenter dans ce sens, quand on nous prive de toute notre humanité en nous comparant à des monstres ? Est-ce qu'ils nous laissent même encore avoir ce statut... si oui, pour combien de temps ? »

Edana poussa un long soupir avant d'agripper le devant du banc qui se trouvait en face d'elle.

« On ne tombera pas sans un combat, c'est certain. Nous sommes dociles pour le moment, mais ils ont raison sur un point : certains d'entre nous ont des instincts primaires destructeurs. Seuls, nous sommes faibles. Ensemble, nous pourrions être réellement dangereux. Autant qu'eux. Mais leurs inventions, leurs trouvailles dernières, c'est ce qui pourrait nous être fatal. »

Un rire sans joie la secoua tandis qu'elle relevait les yeux sur la vieille dame devant elle.

« C'est nous exterminer qu'ils veulent faire. Rien de ce qu'on pourra avancer comme argument, aussi valable soit-il, ne pourra jamais changer ça. Ils nous veulent morts. Morts ou complaisants. »


Let's go to war -  With every settled score I thought that fighting with meant fighting for, We arm ourselves with the wrongs we've done Name them off one by one. Let's go to war.


Dernière édition par Edana J. May le Mer 30 Jan - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
Cassandre E. Nealson
Cassandre E. Nealson
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai pour Avatar : Karen Gillan Double Compte : Anthea Blackrain / Ezechiel Zolotarev J'ai rédigé autant de missives : 1956 Livres en banque : 2278 Je suis âgé(e) de : 29
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Left_bar_bleue4/20Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty_bar_bleue  (4/20)
Don:
Songs of the Day:
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 9 Jan - 23:17.


Cass Eda

Let me see the light within the dark trees' shadows
Edana & Cassandre


La pourriture de l’homme était un fait. Cassandre ne pouvait pas le nier, elle le savait depuis un bail. Mais le monde semblait l’oublier, le nier pour tout mettre sur le dos des créatures surnaturelles. Les croyances avaient la dent dure. La preuve elle se trouvait dans un lieu de culte pour un type censé tout savoir et tout contrôlé. Une vaste fumisterie si on lui demandait son avis.  

L’aide proposée par Edana était appréciable et gentil de sa part. Mais Cassandre n’avait rien à lui demandé. Elle préférait tellement ne rien devoir à personne.  

“ Merci. Mais pour l’instant, j’ai réussi à me débrouiller, donc je vais continuer sur cette lancée. Puis le groupe avec qui je traine est sympa. Puis au moins avec j’m’en fous s’ils disparaissent ou non... ”

 Ne pas avoir d’attache, ne compter sur personne à part elle-même, voilà à peu près ceux à quoi elle aspirait dans cette période sombre de fuite. La louve aspirait de plus en plus à une vie solitaire au sein d’une meute. Ce n’était pas très loin du comportement de l’humaine, qui n’avait jamais été la plus populaire ou la reine d’une soirée, mais qui était toujours entourée de gens attentionné.  

“ Puis ce n’est pas comme si on avait des moyens de se contacter régulièrement. Après si t’as un bon plan pour pouvoir se barrer d’ici, j’dis pas non.”  

La rouquine rêvait vraiment de partir loin d’ici, loin de cette vie, loin de tout, pour reprendre sa vie en main. Ça serait tellement bien, mais utopique. Elle commençait à faire une croix dessus, mais quelque part le rêve demeurait dans un coin de son esprit.  

“Vaincre ou périr. Voilà ce qui est notre choix désormais.”  

Lâcha t’elle en réaction aux paroles d’Edana. Elles étaient d’accord sur ça. Oui ils les voulaient morts ou enfermés loin de leurs vies tranquilles, afin d’oublier leurs existences. Mais cela n’allait pas être simple, parce qu’ils n’allaient pas se laisser faire et tendre l’autre joue.  

“ Leurs trouvailles sont des vraies saloperies. Avec les puces, ils arrivent déjà à nous localisés et nous pourchassés comme des clébards de bonne famille. En plus de pouvoir nous électrocuter à leurs guises et d’explorer leurs degrés de sadisme. “

Si seulement quelqu’un pourrait se positionner dessus et chercher un moyen de neutraliser ce truc, ou d’arriver à l’enlever sans dommage. Cassandre espérait que la question soit déjà étudiée par des génies dans ce domaine.          


La lycane fut perturbée par un bruit étrange. Celui d’un appel au sein même de ce lieu de culte, c’était assez inopportun pour attirer son attention. Malgré son ouïe fine de lycan, Cassandre ne peut cerner toute la conversation. La personne était trop éloignée d’elle. Mais elle perçut un danger, son instinct lui disait de se méfier.  
 

“On a peut-être été repéré.” souffla t-elle à Edana. Alors qu’elle commençait à se relever tranquillement pour le moment. Inutile de paniquer, mais ne pas s’attarder ici pourrait être une bonne idée.  



Chance:  Fausse alerte, mais de plus en plus de personne arrive dans la cathédrale.  

Malchance : Elles ont bien été repéré et signalée aux autorités.  







Fight til you drop
Don't cry at the pain


Dernière édition par Cassandre E. Nealson le Mer 9 Jan - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
The Crown
The Crown
❝ Admin ❞
J'ai rédigé autant de missives : 786 Livres en banque : 2918
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Left_bar_bleue20/20Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty_bar_bleue  (20/20)
Don:
Songs of the Day:
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 9 Jan - 23:17.
Le membre 'Cassandre E. Nealson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Ennemi (0 à 5)' :
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  ZhmlAUl8_o
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Kill Your Conscience
Edana J. May
Edana J. May
❝ Kill Your Conscience ❞
J'ai pour Avatar : Anna Speckhart Double Compte : Sloane R. Carter J'ai rédigé autant de missives : 1847 Livres en banque : 2403 Je suis âgé(e) de : 28
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Left_bar_bleue4/20Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty_bar_bleue  (4/20)
Don:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 10 Mar - 12:41.

Cassandre Edana
Let me see the light within the dark trees' shadows
Cassandre & Edana
Will somebody
Let me see the light within the dark trees shadowing?

La brune haussa les épaules en réponse à la réaction de son amie. Elle comprenait parfaitement, même si elle était étonnée quelque part. La Révélation et Bristol avaient réussi à briser tellement de choses pour les anciens Réversiens, que même la confiance en ceux qui étaient supposés être vos véritables amis, semblait être impossible. Si son lien avec Kyle n'avait pas été celui qu'il était, l'humaine supposait que clairement, sa réaction serait la même. Même si tout son parcours jusqu'ici serait entièrement différent. N'eusse-t-elle pas rencontré son opposé, sans doute ses valeurs mêmes n'en auraient pas été chamboulées.

« On m'a parlé d'un gars qui faisait des papiers. Faux, mais très réalistes et indétectables. Et si j'ai mis la main sur lui, depuis, il semble avoir disparu... »

Ce n'était pas pour autant qu'elle abandonnerait de trouver une solution. Ce n'était ni dans son ADN ni dans sa personnalité. Edana baissa soudainement la tête lorsque la rouquine évoqua le sort fataliste qui les attendaient. En même temps, la télépathe n'allait pas la détromper vu que c'était exactement ce qu'elle pouvait ressentir en l'instant, même dans ce lieu qui aurait dû l'apaiser. Mais au contraire ses mains se serrèrent à l'annonce de la louve, tandis qu'elle relevait les yeux vers elle et l'observait avec une moue désolée, que bien entendu, la jeune femme ne pouvait – heureusement – pas voir. Bristol les avait déjà brisées dans un sens, et quelque chose soufflait à la télépathe que ce ne serait pas fini, bien loin de là.

« ils nous prennent pour leurs chiens. Des animaux qu'ils peuvent identifier comme bon leur semble. Ce sont eux, les êtres immoraux. Et je jure qu'un jour, ils pourriront tous en Enfer. »

Sa voix s'était faite plus ferme, plus virulente. Mais tout son corps se figea lorsque Cassandre lui souffla qu'elles avaient peut-être été repérées. La brune se retourna, cherchant une possible sortie, quand Cassandre se releva. La jeune femme suivit le mouvement, marchant à côté de son amie le plus calmement possible. Resserrant son écharpe autour d'elle, la journaliste s'arrêta, se retournant quelques instants pour observer l'endroit. Qu'il était triste de se dire que même la Maison de Dieu ressemblait en tout point à un véritable calvaire désormais ? Ses yeux se posèrent sur les peintures, les vitraux, les croix et autres symboles religieux avant qu'elle ne se relève et ne souffle de dépit. Fermant les yeux ensuite, la jeune femme reprit sa marche avant d'atteindre le narthex. Son coeur cognait dans sa poitrine sous la panique d'avoir été retrouvée et la brune ne désirait vraiment pas rester dans la place. Suivant Cassandre, l'humaine à don finit par la rejoindre, et souffla.

« Je suis désolée, je pense que je vais filer. Déjà, ce sera un peu plus discret, j'ai l'impression d'avoir un panneau « Altération en fuite » sur le front. Et je pense que les conversations prolongées dans une Cathédrale sont loin d'être quelque chose de très subtil lorsqu'on est en fuite.

La brunette se pencha quelques secondes pour serrer la rouquine dans ses bras, geste assez rare de sa part. L'étreinte dura quelques instants durant lesquels des souvenirs d'une vie passée vint frapper sa mémoire. Réversa était une véritable torture certains jours, mais Bristol avait réhaussé le niveau d'une manière peu conventionnelle. Edana finit par poser ses lèvres sur la joue de son amie avant de se reculer.

« Prends soin de toi Cass. Et si jamais tu te retrouves dans des ennuis, n'hésite surtout pas. Si tu as des autres connaissances... disons lunaires, demande après Faye, ils devraient comprendre rapidement. Elle nous mettra en contact si elle en a l'occasion. Sinon... Les églises sont toujours une terre d'asile, paraît-il. »

L'altération laissa échapper un léger rire, et de poser une dernière fois sa main sur le bras de son amie.

« Ne te fais surtout pas attraper. Et profite chaque seconde de cette liberté. »



Let's go to war -  With every settled score I thought that fighting with meant fighting for, We arm ourselves with the wrongs we've done Name them off one by one. Let's go to war.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana  Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Let me see the light within the dark trees' shadows - Edana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» land speeder dark eldar
» D&D Dark Sun 4E
» the light of aerendil
» A pleurer Dark MC Hammer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Dead End :: Archives :: Rp's-