AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur WOD futur Padawan ♥
N'hésitez surtout pas à nous rejoindre :coeeur:
Toute inscription rapportera 100 points !
Pour garder l'esprit de famille, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois ou de poster 50 messages!
MAJ de l'été !
We can bring salvation
Découvrez les surprises - Intrigue

Soldes d'été !
- 50% de réduction sur la carte
Venez profiter du comptoir de Bristol jusqu'à la fin du mois !

Partagez | .
 

 Au détour d'une rencontre ft Aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf normal is my jam
avatar
Cassandra Cicéron
❝ Elf normal is my jam ❞
J'ai pour Avatar : Alexandra Daddario J'ai rédigé autant de missives : 173 Livres en banque : 1393 Je suis âgé(e) de : 30
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
8/20  (8/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 18 Juil - 21:50.
Rien ne va plus. En une fraction de seconde ma vie a tourné au cauchemar. D’ailleurs lorsque j’ai appris la nouvelle, je suis tombée dans les pommes. Heureusement, les agents qui nous ont prévenus étaient déjà partis. Ce que je ne comprends pas c’est cette réaction physique à cette annonce. Blérim a été enfermé à nouveau au Ribcage, je suis triste, j’ai envie de hurler et j’ai dû retenir toutes mes émotions devant les agents du Ribcage, mais cela n’aurait pas dû provoquer une telle réaction physique chez moi. Je n’ai jamais eu de telle réaction. Et comme si cela ne suffisait pas depuis quelques jours j’ai des nausées tous les jours. Elles sont aléatoires et souvent elles font suite au dégoût pour un aliment, mais je suppose que c’est la profonde tristesse qui m’a envahie suite au vide laissé par le départ de mon ami. Mon ami et bien plus !! Il a fallu des mois pour que nous nous rendions compte ou plutôt que nous nous avouions notre attirance mutuelle et voilà que nous n’avons pas le temps de commencer notre histoire que déjà nous sommes séparés par la force du destin. Je suis triste, désemparée, je ne sais plus quoi faire, où aller, quoi manger, comment vivre. C’est comme si tout était soudain dépeuplé. Je fais bonne figure lorsque je rencontre quelqu’un mais ce n’est pas toujours évident. Mon estomac se noue de plus en plus.

D’ailleurs, je n’en peux plus de faire bonne figure avec Poppy, même si au fond, je pense qu’il sait ce qu’il se passe et qu’il a lu en moi ma détresse. J’ai donc décidé de partir faire une balade nocturne en forêt. Certains diraient que ce ‘est pas prudent, d’autres que c’est le meilleur moment pour obtenir de la tranquillité. Pour ma part, la nuit m’apaise et je suis presque certaine d’être seule là où j’irai, près de la rivière. Je pourrai alors laisser éclater mes émotions.
Je me prépare le plus simplement possible en enfilant un jogging, un t-shirt et des baskets. Après un passage au toilettes où j’ai rendu tout mon repas du soir, je prends ma bouteille d’eau citronnée et je m’en vais, laissant tout de même un mot à Poppy pour ne pas qu’il me cherche. Au cas où.

Sur place, alors que le chemin a été plutôt calme, je m’effondre contre le tronc d’un arbre. Me laissant glisser contre l’écorce qui me gratte quelque peu le dos, les larmes s’échappent de mes yeux tel un torrent déchaîné par une montée des eaux. Pourquoi faut-il que le bonheur me soit retiré chaque fois que je suis sur le point de le toucher à plein main ? Pourquoi ? Pourquoi ce foutu gouvernement ne nous laisse juste pas en paix et ne s’occupe-t-il pas uniquement des criminels ? Pourquoi ? Soudain je me mets à trembler et je ne me sens pas bien, comme si j’allais à nouveau faire un malaise. Mais que m’arrive-t-il De rage je frappe le sol u poings, un poing désormais abîmé et ensanglanté. Je suis même tellement prise dans ma propre tristesse, je suis brisée et mal que je n’ai pas entendu les bruits de pas derrière moi, ni même senti cette nouvelle odeur portée par la brise nocturne…
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my fangs
avatar
Aidan Chase
❝ Too sexy for my fangs ❞
J'ai rédigé autant de missives : 402 Livres en banque : 1799
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
4/20  (4/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 7 Aoû - 19:54.
Aidan & CassandraAu détour d'une rencontreIl savait que se trouver ici était risqué. Mais de toute façon, dès qu'il quittait la maison où il vivait grâce à son meilleur ami, il s'exposait à un risque certain. Si au début, il avait passé tout son temps enfermé, à présent, il ne le supportait plus. Il n'allait pas s'arrêter de vivre. Il en était hors de question. Il devait juste rester sur ses gardes et faire attention à ne pas se trahir ou se faire repérer. Sa vie avait été chamboulée il y a quelques années, lorsqu'il était devenu un vampire malgré lui. Il n'avait pas eu le choix, mais il faisait de son mieux pour ne pas se laisser abattre. Quoiqu'il en soit, ce soir, il avait décidé de faire une petite balade nocturne au bord de la rivière. Il se faufila dans les rues de la ville, restant dans l'ombre afin de minimiser le risque de détection. Ce qui se passait actuellement n'était pas juste. Hélas, l'Histoire de répétait encore et encore. Les minorités, les gens différents, étaient constamment persécutés. Pourquoi les Nocturnes devraient-ils être traités différemment et se retrouver en cage juste parce que quelques-uns d'entre eux avaient merdé ? Selon Aidan, il y avait des humains bien pires que les vampires ou les lycans. Il espérait toujours qu'un jour, tout ceci prendrait fin et que tout le monde puisse enfin vivre en paix. Il était sans doute trop optimiste, mais il n'avait pas envie de perdre ce trait de caractère. il avait beau avoir changé de nature, sa personnalité était la même qu'avant. Il avait tout fait pour ne pas se perdre, pour rester le même. C'était sans doute grâce à ça qu'il n'avait pas perdu son meilleur ami.

Mais là n'était pas la question. Alors qu'il approchait de la rivière, il sentit tout de suite qu'il n'était pas seul. La présence n'avait pas l'air hostile, mais bientôt, Aidan sentit l'odeur de sang. Elle était faible, mais elle était là. Il déglutit et envisagea de faire demi-tour, mais quelque chose l'en empêcha. Des sanglots. S'il y avait bien une chose qu'il détestait, outre l'injustice, était de voir les gens tristes et malheureux. Il ne se voyait pas tourner les talons alors que quelqu'un avait peut-être besoin d'aide. Et puis, il s'était nourri après s'être réveillé, ça devrait donc aller. Il s'avança donc prudemment vers cette personne en proie à un profond désarroi. Arrivé presque à sa hauteur, il distingua une silhouette par terre, manifestement une femme. Elle tremblait, pleurait, elle n'avait pas l'air bien du tout. Aidan se mordit la lèvre inférieure. Il ne la connaissait pas, il ne savait pas ce qui la mettait dans un tel état et pourtant, il éprouvait de la peine pour elle. N'écoutant que son bon cœur, il franchit les derniers mètres qui les séparaient encore et s'accroupit aux côtés de la jeune femme. "Hé... Ça va ?" Question idiote. Bien sûr que ça n'allait pas.

Il plongea sa main dans sa poche et en sortit un mouchoir pour le tendre à l'inconnue, un doux sourire aux lèvres. "Tenez." Il regarda autour de lui, tenta de déterminer s'il y avait quelqu'un d'autre à proximité, mais ils semblaient être seuls. La cause du désarroi de la jeune femme ne devait donc pas se trouver par ici. "Vous avez besoin de quelque chose ? Est-ce que je peux vous aider ?" Il se rendait évidemment compte que ça pouvait paraître louche, surtout vu ce qui se passait en ville actuellement. Mais au pire, elle pourrait toujours l'envoyer balader et refuser son aide.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Elf normal is my jam
avatar
Cassandra Cicéron
❝ Elf normal is my jam ❞
J'ai pour Avatar : Alexandra Daddario J'ai rédigé autant de missives : 173 Livres en banque : 1393 Je suis âgé(e) de : 30
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
8/20  (8/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 12 Aoû - 23:20.
Cette sensation de vide en moi me tue à petit feu. Je ne comprends pas ce que mon corps fabrique mais il me met au plus mal ça c’est certain. Je suis perdue, je n’arrive même plus à méditer tellement mes pensées sont embrouillées et sans cesses actives. Je cherche des solutions qui n’existent pas vraiment et c’est terriblement frustrant. Cela ne fait que quelques jours qu’il est partit, qu’ils me l’ont enlevé et pourtant j’ai l’impression que cela fait une éternité. Je dors avec l’une de ses chemises la nuit et j’ai conservé un petit objet que j’ai retrouvé dans sa chambre avec moi. Je l’ai même mis en pendentif autour du cou. Bref, tout est au plus bas ces derniers temps et honnêtement je ne sais pas comment remonter la pente même si l’association pro-aberration m’aide à tenir le coup, au moins en surface. Elle me donne un but, un chemin à suivre.

Un chemin qui vient de croiser celui d’un autre. Il parle et je sursaute mais là où j’aurais auparavant fuit, je ne bouge pas. Je regarde juste le nouveau venu, incrédule. Il me dit quelque chose. Vraiment. Je n’arrive pas à le remettre pour le moment mais ma recherche mentale m’enlève toute politesse puisque je ne réponds pas. Puis franchement demander à quelqu’un qui pleure à chaudes larmes si ça va c’est un peu idiot. Ou très maladroit. Mais je ne lui en veux pas je sais que cette question est parfois juste un réflexe. D’ailleurs, ce garçon semble plutôt gentil puisqu’il me donne un mouchoir. « Merci » je dis simplement la voix grave et tremblotante.

« A moins que vous puissiez changer le monde dans lequel on vit je ne crois pas que vous puissiez faire grand-chose pour moi… mais c’est très gentil de votre part » je réponds un peu sèchement avec un sourire triste. Et je continue de l’observer, troublée par ce physique qu’il me semble avoir déjà vu quelque part. « Dites on ne se connaît pas ? » je lui demande alors. Peut-être qu’il s’agit juste d’un visage que j’ai croisé une fois au ranch pour un cheval malade ou encore l’un des clients de Joren vu que je me réfugie dans son bar chaque fois que je vais en ville.

J’essuie alors mon visage pour ôter les larmes qui demeurent, et je bois une grande gorgée dans ma bouteille d’eau posée à côté de moi. En regardant au loin, je sens la nature et je me rappelle qu’elle est ma maison, qu’elle seule a le pouvoir de renforcer mon cœur et mon âme et qu’elle seule peut m’aider à me sentir mieux. Enfin, il y a les amis aussi. Et pourquoi pas… Soudain je me lève et je m’éloigne de l’inconnu pour aller vomir. La poisse ! Il fallait que ça arrive ici ! Et chaque fois je mets mes nausées sur le compte de la tristesse et d’une mauvaise gestion de mes émotions sans me douter qu’il y a bien plus et ça je le découvrirai plus tard.

« Je suis désolée pour ça » dis-je alors à l’inconnu alors que je reviens à l’endroit où il m’a trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Au détour d'une rencontre ft Aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Bristol City :: Harbourside :: Avon River-