AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur WOD futur Padawan

N'hésite surtout pas à nous rejoindre :coeeur:
Pour garder l'esprit rpgique, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois !
Personnages à privilégier

Ils nous manquent !
Pro-gouvernement - membres du CODECS/CAA
Un personnage CAA ou CODECS rapportera 100 points, un Ange ou Spectre 50 points.
soirée chatbox

Retombez en enfance avec nous le 14/12 à partir de 21h !

Partagez | .
 

 Glitter & Gold || ft Cassandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Kyle A. Lewis
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 33 Livres en banque : 242
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
4/20  (4/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 3 Juil - 19:49.
     

Our Eyes Ting Like Glitter & Gold



❝I am flesh and I am bone Rise up, ting ting, like glitter and gold I've got fire in my soul Rise up, ting ting, like glitter Do you walk in the valley of kings? Do you walk in the shadow of men Who sold their lives to a dream? Do you ponder the manner of things In the dark The dark, the dark, the dark❞


Et il y a comme un tic tac. Omniscient qui me ronge et inlassablement me détraque. Il est là, incessant, omniprésent, martelant sans cesse son chant. Comme si je ne pouvais rien entendre d'autre que ses sirènes qui seconde après seconde, tic après tac encore et encore en cette interminable ritournelle, brutalement me malmènent. Toi, ma moitié, es un poison en lequel de ma pleine volonté je me suis abreuvé, plongeant en ce puits de savoir qui je le savais, allait tôt ou tard me dévaster. Mais je t'ai choisi toi, Edana Joann May, au-dessus de tous les dieux et leurs ridicules lois. Et ainsi me voilà, ombre et cendre qui se déverse silencieusement à l'orée de tes pas. Il n'y a ni lumière ni espoir pour des êtres comme toi et moi, juste la mort après qui l'on court et étreint rêvant de ses plus glorieux sourires à chaque coups de nos jeux malsains. Mais je peux aussi la sentir, cette étincelle que je peux toujours effleurer et ternir du bout de mes infâmes doigts. Elle a été une partie de moi comme j'ai été une partie de toi. Et chaque nuit à travers mes rêves je l'appelle, j'utilise cette partie de ton âme devenue mon ancre pour la faire chavirer et parvenir jusqu'en nôtre antre. Et il rit, l'animal qui se délecte de tout mal, il chante pour celle qu'il a un jour imprégné de son savoir avant de la jeter en l'impérissable mouroir de sa condition immortelle que, vous autres, misérables humains, pensez pouvoir briser à défaut de pouvoir la contrôler. J'ai été ton mentor, ton pilier et ta lumière lorsque tout te semblait bien trop obscure là dehors. Et ce soir encore, c'est à moi que tu penseras lorsque le monde lourdement dort, et c'est mon visage que tu verras lorsqu'en la nuit tes yeux s'éveilleront à l'éclat de ma prison devenue ta boite de pandore. Viens à moi, trouve-moi avant que je ne change à nouveau d'endroit, car cette fois, c'est moi qui ait besoin de toi, et de cet éclat que j'avais vu autrefois.

- Cassandre…

Murmure qui se brise en l'air qui s'électrise, je sais que tu es là, je sens ta présence tout autour de moi, et plus tu te rapprocheras, plus la bête s'agitera jusqu'à ce que tu répondes à cet appel que tu ne saisis pas. Viens, illustre Cassandre et tout près de moi, resplendissante dresse-toi, car en cette nuit je promets ton avènement au travers de la chute de notre nouvelle Troie. Et tous s'agenouilleront face à la grandeur que nous deviendront, fidèle à notre lignée tu seras la sœur et l'enfant que j'aurais toujours guidé. Plus qu'une damnée, à la table des dieux tu seras enfin conviée. Car là est la vérité que je n'ai à nul conté, en ces quatre murs, bientôt je ne compte plus rester. Je prépare mon retour et là où d'autres se complaisent à boire, rire, baiser et chanter, moi, je me plais à peaufiner, comploter et à travers l'ombre chuchoter mes insaisissables pensées car c'est depuis les ténèbres qu'un à un, je compte bien tous les renverser.

- … Cassandre.

Merveille de lumière et de cendre, toi qui fut autrefois si douce et tendre, je sais que ton cœur abrite une haine qui rêve de tout pourfendre. Tu n'es pas faite pour plier le genou et docilement te rendre, tu as une rage qui est faite pour jusqu'en les plus riches coupes s'épandre. Combien de temps vas-tu jouer à ce petit jeu en lequel tu ne fais que te méprendre? Combien de temps vas-tu rester toi aussi en cage avant de laisser la louve tout reprendre? Je souris, demeure assis en tailleur de l'autre côté des barreaux, les yeux toujours fermés, me contentant d'humer avec satisfaction ton odeur par la curiosité et la colère imprégnée :

- Oooh… Mais on dirait que mon padawan à finalement réussi à me retrouver.


Je te sens devant moi rôder, prête à bondir ou même encore partir, à gronder tout comme tu pourrais très bien t'effondrer ou même tout nier. Tu es aussi difficile à lire que je l'avais imaginer et voilà qu'à cette idée je me mets à sourire comme tu pourrais si bien le deviner :

- Alors, je t'ai manqué?    



Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Cassandre E. Nealson
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai pour Avatar : Karen Gillan Double Compte : Anthea Blackrain J'ai rédigé autant de missives : 1494 Livres en banque : 1684 Je suis âgé(e) de : 29
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
4/20  (4/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 16 Juil - 21:53.


Cass Eda

Glitter & Gold
Kyle & Cassandre


Il était une fois une ville ou les grands méchants loups faisaient peur mais eux aussi ils avaient de quoi avoir peur.  Tout le monde était une ennemi potentiel. Il ne fallait se fier à personne, sous peine de retourner en cage avec ces comparses et de servir de cobayes. On était loin du conte de fées. Cette histoire avait de grande chance de mal finir.  

Par une belle nuit, la louve se retrouva face aux chasseurs. Cette fichue puce les aidait à les pister comme de vulgaire clébards perdus. L’impulsion avait prévenu la Louve qu’ils n’étaient pas loin. Son ouïe et son odorat avaient confirmé la présence des hommes. Pour une des rares fois où elle s’autorisait une sortie pour chasser, la Louve était prise en chasse. La chasseuse devant la proie. Sauf que la proie avait son mot à dire. La proie se rebella. Blessures, sangs, morsures, coup de feu.  Cela finissait assez mal pour les chasseurs. La Louve put s’en sortir, pas indemne mais elle était toujours libre.

La vapeur envahi la salle de bain, l’eau chaude coulait à flot sous le corps meurtri de la rouquine. Cassandre essayait de rassembler ses souvenirs de ces dernières heures. C’était le flou. Elle avait repris conscience près de l’appartement d’Eris, nue comme un verre, couverte de sang, de terre et de sueur. Avec seulement quelques bribes pour la guider, la louve avait complété brièvement le reste. Repérée,  défense, toujours libre. Libre mais à quel prix ? Celui du sang. Goût qui lui était resté dans la bouche. D’ailleurs, son sang à elle avait coulé et continué à couler par la bonde de la douche. Blessée par une balle au flanc droit, elle grimaçait à chaque respiration. Pour l’instant elle tentait de réfléchir à la suite. Elle ne pouvait rester là... ils sauraient surement ou la trouver, d’ailleurs ils le savent peut-être. Pris d’un moment de stress, Cassandre arrête la douche, elle se sèche rapidement, tente de panser sa blessure.  Elle sentait qu’elle avait des hématomes parsemant ses membres. Allant dans la chambre d’amis d’Eris qu’elle squattait depuis un moment, Cassandre enfila les premiers vêtements larges qu’elle trouvait. T-shirt et legging. Puis elle prit un sac afin d’en mettre d’autres. Elle devait partir d’ici. Rassemblant quelques maigres affaires et des gâteaux, Cassandre évitait de penser, se contentant d’agir.  

Sac sur l’épaule, Cassandre avait essayer d’effacer les traces de son passage, ce n’est pas une grande réussite... demander à une aveugle de nettoyer ne donne pas un résultat optimal  Elle s’apprêtait à partir, juste qu’elle ne savait pas où. Elle n’osait appeler Eris. Sa pote aurait surement assez d’ennui à cause d’elle. Et elle ne pouvait pas errer dans les rues sans but. Elle avait besoin de se poser et de boire un verre pour réfléchir.  

La lycane descendit au sous-sol pour aller au Club d’Eris. Pas la meilleure cachette, mais elle avait besoin d’une pause et d’un verre. Marche après marche, mâchoire serrée pour oublier la douleur de son flanc et de ses muscles malmenés. Qu’elle ne fut pas surprise en sentant une présence. Ce qui fit stopper sa progression. Odeur connue presque rassurante. Sauf que ce salopiaud n’avait pas donner de nouvelles depuis un bail.  La Louve sentant la présence d’un autre lycan à proximité, gronda. Prête à en découdre, bien qu’amochée, elle se battrait sans sourciller si nécessaire. Elle finit de se rapprocher à une distance raisonnable. Ni trop prêt ni trop loin. D'un soupir las, Cassandre répondit.  


- je te ne cherchais pas...  Qui aurait pensé que tu te terrais comme un... lapin ?  

Elle n’était pas d’humeur au faux semblant, surtout pas avec Lewis.  Un temps immobile à le sentir, le jauger avec ses sens, Cassandre bougeait enfin pour se déplacer vers le bar, après tout c’était le but de sa visite. Lui avait-il manqué ? Oui quand il n’avait pas fini sa formation de mentor, puis les événements s’était enchainés dramatiquement. Une partie d’elle lui en voulait encore, l’autre comprenait. Cassandre était ravie de retrouver Kyle, si ça tenait qu’à elle, elle irait lui faire un câlin soulager d’avoir retrouvé son ami. Mais la Louve était sur ses gardes, on ne savait rien de ses intentions, puis on était blessé. Alors elle se contentait de garder une distance de sécurité pour le moment.

- P'têtre.  Depuis combien de temps t’es ici ?    


Arrivée à bon port près du bar, en grimaçant elle posa son sac.  

 J’ai besoin d’alcool et j’ai pas envie de faire un carnage avec ces bouteilles...  


Puis tu avais fait ton carnage dans la forêt, un par jour c’était tout à fait raisonnable.  




Fight til you drop
Don't cry at the pain
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Kyle A. Lewis
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 33 Livres en banque : 242
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
4/20  (4/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 20 Sep - 17:21.
     

Our Eyes Ting Like Glitter & Gold



❝I am flesh and I am bone Rise up, ting ting, like glitter and gold I've got fire in my soul Rise up, ting ting, like glitter Do you walk in the valley of kings? Do you walk in the shadow of men Who sold their lives to a dream? Do you ponder the manner of things In the dark The dark, the dark, the dark❞


- Un lapin? Non… Ça a même pas bon goût, je dirais plus, comme une araignée tissant tranquillement sa toile.

Je profite de rafler une bouteille de tequila, bien que je ne sois pas censé me trouver là, mais, techniquement, j'en avais le droit. Il me restait une demi heure de liberté avant que le personnel ne se mette à rappliquer tels les boulets mais, au combien utile, qu'ils pouvaient parfois être. Je sifflote gaiement, réfléchissant à ta question. Il faut dire qu'avec toutes mes sessions d'enfermement, le compte du temps m'étais devenu difficile. Ou c'est peut-être aussi, qu'au fond, j'en avais tout simplement plus rien à foutre? Sans doute un peu des deux. Je baille un instant avant de m'accouder sur le zinc en un geste d'une nonchalance des plus exacerbé :

- Hum je sais pas trop, je dirais deux semaines? Tu sais, rafiki a du mal avec le temps en ce moment. On a appris à se fondre en l'un et l'autre. Tu devrais essayer, tu paraitrais moins coincée.

Parce que oui, t'avais l'air totalement à la rue, outre ta dégaine de sdf undercover de luxe, je me demandais d'ailleurs ce qui avait bien pu t'arriver, tu puais le sang à des kilomètres et bien que je ne sois pas foutu de me rappeler quel jour on était, celle-ci était une odeur que j'avais su mémoriser au cas où tu serais un jour en danger. Je réfléchis un instant, ma pauvre, mais quel mentor de merde j'avais bien pu faire. Au final, à part te faire boire de la tequila, je crois que j'ai pas vraiment eu l'occasion de t'apprendre toutes les ficelles du métier de lycan enragé. Je souris un instant avec moi-même, contemplant mon reflet déformé à travers le fond de mon verre ambré. Plus que de le boire, je me contente surtout de l'observer et de me remémorer cette sensation que pouvait me procurer l'alcool quand j'avais tendance à en abuser. Depuis mon enfermement, je m'en étais comme sevré, conservant un esprit ainsi plus éclairé à défaut d'être véritablement équilibré.

- Je comprends.

Je fais alors rouler mon verre jusqu'à toi sur le comptoir :

- Et si tu t'asseyais et me racontais ne serait-ce que brièvement ce qui t'es arrivé? Tu pue l'hémoglobine à plein nez et j'aimerais savoir ce que tu es devenue depuis tout ce temps?

Pari risqué que j'étais en train de prendre avec moi-même, car c'était un peu l'hôpital qui se foutait de la charité, mais, tout ce que j'ai fait n'était pas délibéré et seul le temps te guérira de ce que tu penses être ma lâcheté. Est-ce que je ressens le besoin de me racheter? Non. ce qui est arrivé est arrivé, par contre, ensemble, nous pouvons tout recommencer. Ici, maintenant, il n'y a qu'à le décider.

- Ah au fait, on a encore environ une petite demie heure pour papoter. Après je devrais rentrer à ma maison sinon maman risquerait de me gronder. Mais si tu veux, tu peux venir avec moi pour prendre le goûter, toi t'auras le droit de m'accompagner.


Dire que je viens d'appeler Éris maman… Un frisson me parcours brièvement l'échine. Je me faisais peur tout seul. Aller, détends-toi, ce n'est que moi. À moins que ta louve ne le sente, elle, cet autre indélicat qui se rebelle là où mon ombre sur elle-même étrangement se ploie. Un battement de cœur qui se confond au travers d'un souffle qui meurt, je ne suis que l'achèvement de toutes mes erreurs. Nouveau battement en ma noirceur, je sais que bientôt approche la fatidique heure. Alors vas-y pleure mon âme, pleure, tu n'as plus que le sel de tes larmes pour te faire horreur.


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Cassandre E. Nealson
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai pour Avatar : Karen Gillan Double Compte : Anthea Blackrain J'ai rédigé autant de missives : 1494 Livres en banque : 1684 Je suis âgé(e) de : 29
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
4/20  (4/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 20 Oct - 21:36.


Cass Eda

Glitter & Gold
Kyle & Cassandre


- Tout dépend des lapins...Certains sont savoureux, surtout les bien gras et juteux, ceux qu’on trouve après un long moment sans chasse. Le sang chaud et frais, c’est délicieux. En tout cas, les lapins sont beaucoup plus nourrissants qu’une araignée.

Il tissait donc sa toile ? Cassandre eut le fantôme d’un sourire en pensant pour Spiderman. Imaginant le lycan avec des collants et un masque. C’était assez amusant surtout en connaissant Kyle. Se retrouver dans le bar vide était étrange. Elle se sentait déboussolée, déphasée à la limite du zombie qui avait un pilote automatique dans le crâne.  

Elle se souvenait à peine de ce qu’elle avait fait quelques heures plutôt. Ce n’était pas elle aux commandes, elles les avaient de moins en moins. La Louve était de plus en plus forte. Au final, elle s’en fichait. Cette vie l’emmerdait de plus en plus.  Deux semaines planquées ici ? Et elle n’avait rien remarqué. Elle ne savait même plus depuis combien de temps, elle squattait chez Eris.  

S’appuyant sur le tabouret de bar, le sac avec des maigres affaires abandonné sur le comptoir, Cassandre écoutait Kyle d’une oreille presque attentive. Génial, il semblait la juger. Alors qu’elle n’avait rien demandé à part de boire. Sérieux, elle s’en serait bien passée. Du coup, elle ne put s’empêcher de lâcher.  

  Je t’emmerde.

Simple et efficace. C'était sorti tout seul, comme une espèce de réflexe. Lui et son Rafiki pouvaient aller se décoincer comme bon leur semble. Elle étira ses muscles douloureux à cause de la récente transformation et accessoirement de la balle qu’elle avait reçu dans le flanc. C’était douloureux. Mais c’était la preuve qu’on était libre et qu’on savait se défendre. La Louve était assez fière de ça, d’avoir échappé à ces chasseurs.  

Sa main attrapa le verre qui roulait vers elle. Sans accroc elle le saisit du premier coup. Ses sens se sont améliorés, un bon point pour la partie de survie qui l’attends. Une gorgée fut vite avalée. Tequila bon choix de la part de Lewis. Elle puait ? Lewis semblait toujours aussi charmant avec les femmes. Néanmoins, il avait raison, c’était pénible à admettre mais elle ne pouvait le nier. Elle était blessée. Le pansement qu’elle avait mis à la sortie de la douche avait dû bouger. Elle sentait l’hémoglobine imprégnée le tissu de sa robe, qu’elle espérait noir.  Elle avait des progrès à faire en termes de soin.  

Sa maison ? La louve fut intriguée par les paroles de Lewis. Ils avaient peu de temps, mais elle ne voulait pas trop s’éterniser aussi. Ce n’était pas prudent. Déjà que c’était totalement barré d’être revenu ici après l’attaque de ce matin. Clairement, elle avait aussi des progrès à faire en ce qui concerne les cavales.  Elle était mal barrée. Mais bon, elle prendrait au moins le temps de finir son verre avant de disparaitre, sauf qu’elle ne savait pas encore où. Cela lui laissait un peu de temps pour parler avec Kyle.  

J'peux pas rester longtemps non plus. Et c’est préférable que je m’éloigne d’ici et d'Eris en général.”

Oui parce que les chasseurs pourraient vérifier ici, si Eris ne la planque pas. Puis avec la saleté de puce, elle serait vite repérable.  

“ Tu veux que je te raconte tout depuis quand ? Depuis la fois où tu as disparu alors que tu étais mon mentor ?” Oui elle avait toujours une dent contre lui, elle n’était pas près de l’oublier.  Ah ah mais elle reprit “ Ou depuis qu’on s’est vaguement croisé dans le Ribcage? Parce qu’on n'a pas beaucoup de temps, j’vais faire au plus court. ”  

Mais avant elle se délecta d’une nouvelle gorgée de Tequila.

“ Après cette fichue révélation, j’ai été fugitive quelques mois puis on m’a eu et j’ai terminé au Ribcage en tant que rat de laboratoire, pour leurs tests à la con. Comme toi, je crois. Puis après l’incendie du Ribcage, pour une raison que j’ignore, ils ont décidé de me placer en résidence surveillée chez Eris. Le Ribcage a rouvert, mais il est hors de question d’y retourner. ”

 Elle s’arrêta un instant pour se hisser sur le tabouret du bar, grimaçant au passage à cause de la douleur.  

“ Tôt ce matin, une patrouille de chasseur m’a repéré et pisté sur des kilomètres. Ils arrivaient toujours à me retrouver à cause de la puce. Tu savais que cette connerie peut t’envoyer des décharges électriques ? Pas assez pour tuer, mais assez pour étourdir. Ils pensaient m’avoir coincé, sauf qu’il était hors de question de retourner là-bas. Comme tu peux constater, je suis libre, blessée mais libre. Et eux sont blessés voire morts, j'en sais rien.”  

Et elle ne voulait pas vraiment le savoir.  C’était le passé et de toute manière, elle ne pouvait rien n’y changer. Ce n’était qu’un détail de sa vie.  

“ Une nouvelle vie de fugitive m’attend, avec cette p’tain de puce pour pimenter l’existence. Il faudrait qu’un génie trouve le moyen de la rendre HS ou qu’on trouve un moyen de se débarrasser de ces cons pour de bons. “  

D’un trait, Cassandre termina son verre. Parler lui avait donné soif. En parlant, elle se rendit compte que la louve la rendait plus froide, dure et extrémiste. Mais il le fallait pour survivre. Elle percevait le coté obscure de Kyle mais sans en avoir peur. C’était plutôt intéressant. Elle relançait le verre auprès du lycan.

“ Un autre. Et toi, tu te prends pour Spiderman ?” 




Fight til you drop
Don't cry at the pain
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Kyle A. Lewis
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 33 Livres en banque : 242
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
4/20  (4/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 21 Nov - 18:52.
     

Our Eyes Ting Like Glitter & Gold



❝I am flesh and I am bone Rise up, ting ting, like glitter and gold I've got fire in my soul Rise up, ting ting, like glitter Do you walk in the valley of kings? Do you walk in the shadow of men Who sold their lives to a dream? Do you ponder the manner of things In the dark The dark, the dark, the dark❞



C'est fou comme en une simple phrase tu venais de m'évoquer Gollum et le seigneur des anneaux, étrangement intrigué, je te contemple alors avant d'instinctivement te vanner :

- Okey, okey… Tu peux t'arrêter. Je crois avoir saisi ton amour pour ces merveilleux rongeurs que sont les lapins… Mais nous, ce que nous voulons c'est du poison fort bien goûteux !

Et en un soupire, se dissipe les voiles de mon sourire. Il est étrange le temps, qui se suspend tout autour de nous et à la fois se distend en les méandres de ce monstre géant qui nous gobe tout entier en son regard devenu brasier de néant. Nous ne sommes rien, rien d'autres qu'une poignée de misérables perdus en un espace qu'on s'accapare tout comme il nous meurtrit et nous accable. Tout comme nous ne serons toujours que les mêmes insatiables démons qui tourbillonnent en le feu de nos désirs de rébellion mais qui demeurent enchaînés à une cendre qui nous cloue les ailes et enduit nos griffes à mesure que nos rêves sous nos yeux lentement se défont. Péché primordial qui nous ramène à la bestialité colossale, je ne suis qu'un reflet qui en tes iris se brise et dont les fragments entre tes sanglantes mains dévalent, là où en tes veines la folie de mon sang cavale. Blasphème qui de nuit comme de jour m'assomme et m'aliène, le regard et la voix paisible en un souffle à ton oreille voilà que je sème :

- Tant de haine à l'égard d'un sang fraternelle là où elle devrait être dirigée contre ceux qui à chaque nuits en l'ombre te saigne…

Je me redresse alors et après avoir claqué le verre de tequila sur le zinc, finis par t'avouer :

- Mais quelque peu justifier je te le concède.


Je t'écoute me livrer ce que ton âme ne sait plus chanter, me référant à cette disharmonie qui te happe à chaque seconde de ta terne et morne petite vie de captive en le lit de tes délits et le souffre de tes non-dits. Tu es encore plus un sujet à risque que je ne le pensais et cette sombre idée étire mes lèvres en un sourire satisfait qui me rend fier de la louve vindicative qu'aujourd'hui tu es et qu'impitoyable demain tu seras. Je ne te dis rien encore au sujet de la puce, attendant de voir jusqu'où ton instabilité pourrait te conduire et si celle-ci pourrait nous nuire. Nous avions trop sacrifié pour que je me permette de tout ruiner aussi près du but que l'on s'est juré de pulvériser. Jouant avec mon verre en le faisant glisser d'une main à l'autre, je réceptionne dans la volée le tien avant de te renvoyer en une parfaite synchronicité le mien toujours remplit, preuve que je n'y avais pas touché. Je te connais Cassandre, plus que tu ne l'aimerais et plus qu'aujourd'hui encore tu ne te l'admets.

- Vu le contexte, je parlerais plus de Venom.


Je réfléchis un instant, remplissant le prochain verre au cas ou, laissant mes iris ambrées flotter au travers du liquide doré signe de sa grande qualité, avant de pivoter mon tabouret face à toi et de te dire la vérité:

- Les rumeurs qui circulent sur moi, elles étaient vraies.

La voix mutine, je te pousse à te rappeler :

- T'as dû entendre parler à travers les murs chuchotteurs du ribcage d'un lycan qui avait viré taré et qu'on ne pouvait ni flinguer ni véritablement contrôler. Bah c'était moi.

Étrange comme le passé pouvait d'un battement de cil vous rattraper et pulvériser les lignes du temps qui autrefois était votre allié :

- J'ai disparu sans laisser de trace à Reversa à cause d'un putain de Spectre qui m'a enfermé. Connor Burton, pendant des semaines et des semaines j'ai été séquestré comme une charmante demoiselle en danger dans la cave miteuse de cet enfoiré. Le deal était simple, soit je passe le rituel, soit je ressors pas de son trou totalement vivant. Remarquant que ça commençait à puer du cul pour sa gueule, il a fini un jour par me relâcher, mais la vérité réside toujours ailleurs… Ensuite, j'ai lentement mais surement commencé à dérailler et perdre la boule.

Brandissant mon verre vers toi, en un clin d'œil que tu ne peux percevoir mais d'une intonation des plus cynique :

- Ne jamais sous estimer le pouvoir de ton opposé jeune padawan. Après un beau bain de sang où mes barrières mentales se sont juste littéralement effondrées, on a été obligé de m'enfermer de nouveau. J'étais trop instable et limite dangereux pour moi-même. Vient ensuite la révélation, le ribcage, et les test dans les labo. Point positif, ces enfoirés m'ont tellement trituré le cerveau que la succession de chocs violents m'ont comme reprogrammé et, graduellement, j'ai pu retrouver tant ma mémoire que mon identité. Sauf que, je devais gagner du temps, et hors de question de passer ce putain de rituel, alors j'ai simulé.

L'absurde de la situation éclatant en un rire non dissimulé :

- Comme quoi, ce don n'appartient pas qu'aux femmes. M'enfin bref, c'était ça, jusqu'à ce qu'on fasse la grande évasion avec Edana et qu'on parte en cavale façon Bonnie and Clyde. Voilà je crois qu'on a fait le tour.

J'enduis la serviette de tequila et m'approche de toi afin de te la déposer doucement en les mains :

- J'ai jamais voulu t'abandonner comme un connard alors que j'avais encore tout à te montrer, c'est juste arrivé. Applique ça, ça devrait t'aider en attendant qu'on trouve de quoi te nettoyer ta plaie correctement.

Je lève alors mon divin derrière du tabouret et me mets à chercher derrière le comptoir une quelconque trousse de soin, attendant ainsi de voir si tu allais me laisser t'aider ou si tu comptais m'égorger à coup de cul de bouteille décalotté. Il est étrange le temps, vraiment étrange, jamais il ne change ni ne nous guérie vraiment.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Glitter & Gold || ft Cassandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» aidan × glitter and gold won't keep you warm. (terminé)
» (SKOLL) « like glitter and gold. »
» Indis ◇ All that is gold doesn't glitter
» ♫ If this is what we’ve got, then what we’ve got is gold ♫ [ Pv Tyrou ]
» The Ecstasy of Gold

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Bristol City :: Redcliffe :: Epsilon Nightclub-