AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur WOD futur Padawan ♥
N'hésite surtout pas à nous rejoindre :coeeur:
Pour garder l'esprit de famille, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois ou de poster 50 messages!
Personnages à privilégier
Ils nous manquent !
Pro-gouvernement - membres du CODECS/CAA
Un personnage CAA ou CODECS rapportera 100 points, un Ange ou Spectre 50 points.
Soirée chatbox
Dimanche 23/09 à 21h
Participez à la soirée CBSM, au programme :
du fun, du hasard, de l'habileté, des gages...

Partagez | .
 

 Touch down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Spectre for the cause
avatar
Connor O. Burton
❝ Spectre for the cause ❞
J'ai rédigé autant de missives : 258 Livres en banque : 1305 Je suis âgé(e) de : 33
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
14/20  (14/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 11 Mar - 12:58.

Cela avait été long mais c'était enfin le jour de vérité. Depuis des mois, Connor cherchait à savoir où cette aristocrate avait envoyé sa fille. Bien sûr, elle avait refusé de le révéler au spectre, même si cela signifiait inévitablement que l'enfant en pâtirait. Mieux valait souffrir de son éloignement que de sa présence, selon elle. Mais Connor n'était pas d'accord. Il avait déjà perdu un opposé et, aussi désagréable que pouvait être la mère de celle-ci, il ne comptait pas en perdre un second.

Connor maudissait encore ce jour noir où Edana May l'avait renversé, soit-disant par accident. Non seulement il avait écopé d'un séjour à l'hôpital, mais en plus, comme si cela ne suffisait pas, il avait fallu qu'il croise le regard de l'enfant. Une gamine de trois ou quatre ans qui l'avait dévisagé comme s'il avait été le Père-Noël. Le spectre avait retenu un juron, comprenant sur l'instant ce qu'il venait de se passer. Il n'avait pas voulu d'une autre opposée. Surtout pas de cet âge. Surtout pas de cette famille. Mais il n'avait pas eu le choix. Putain de vie de merde !

Mais maintenant il n'avait plus le choix. Il devait faire avec. Et cette garce l'avait envoyée loin de lui ! Penser que cela allait l'arrêter était bien mal le connaître et le spectre avait soupirer de soulagement le jour où, finalement, il avait retrouvé sa trace. May l'avait envoyer en France. La petite Eva était chez son grand-père et rien ne l'empêcher de prendre un avion pour aller la voir. Mais le spectre avait autre chose en tête.

Il y avait plus urgent qu'Evannah May. Il y avait peu de temps, Connor avait appris l'évasion ô combien insupportable de Lewis. Il aurait pu mettre sa main à couper que l'aristocrate y était pour quelque chose. Elle savait où le lycan se cachait et il comptait bien le découvrir à son tour. Profitant d'un moment d'inattention la dernière fois qu'il avait vu Livingston, Burton avait trouvé et copier le numéro de portable de May et, ce soir, il comptait bien s'en servir.

[On dit que la France est très jolie à cette période de l'année, …]

Il envoya le texto, sans signature. Si elle était moitié moins maligne qu'elle ne le laissait entendre, Edana comprendrait parfaitement la référence à la France. Pour ce qui était de l'expéditeur, eh bien, Connor ne doutait pas que la télépathe avait de nombreux ennemis qui ne reculeraient pas devant quelques bassesses. Peut-être penserait-elle à lui, peut-être pas. Le spectre attendit quelques instant avant d'envoyer la suite.

[Ashton Gate. Vestiaires ouest. Quinze heures. Amène le chien.]

C'était dans une heure. Le stade était vide aujourd'hui. Aucun match ni entraînement n'était prévu. Connor remonta la fermeture éclaire de sa veste, masquant ainsi l'arme glissé à sa ceinture. S'il voulait pouvoir éliminer la menace lycane, il lui faudrait plus que ses deux mains.

Lorsqu'il arriva sur place, le spectre prit la direction des vestiaires et vérifia qu'il n'y avait personne. Il prépara le lourd cadenas qu'il avait apporté pour s'assurer que rien ni personne ne viendrait les dérangés et coincer la menace lycane à l'intérieur. Mais il doutait fort que le lycan ne se montre. Il devrait alors se livrer à un bras de fer ardu avec l'aristocrate.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Kill Your Conscience
avatar
Edana J. May
❝ Kill Your Conscience ❞
J'ai pour Avatar : Anna Speckhart J'ai rédigé autant de missives : 1061 Livres en banque : 853 Je suis âgé(e) de : 27
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
4/20  (4/20)
Don:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 11 Mar - 19:24.

Connor Edana
Touch Down
Connor & Edana
You need to know your place
cuz it’s about to get heavy
It’s about to be on

Les journées s’enchaînaient, semblables, presque ennuyantes. Rester enfermés à longueur de journée était une épreuve qu'elle n'avait pas envisagé dans ses plans. C'était tellement peu dans leurs caractères de rester sans rien faire, sans pouvoir se dépenser comme ils le désiraient. Et c'était tellement dur de rester loin de tout ce dont elle avait toujours été bénie. Un soupir s'échappa de ses lèvres tandis que l'aristocrate observait le jardin du manoir familial. Son parrain avait quitté la ville pour des affaires quelques semaines auparavant et il était naturel qu'elle se soit installé dans la vieille bâtisse le temps de pouvoir rejoindre une planque un peu plus sure. La brune finit par s'installer derrière le piano, choisissant une partition au hasard, avant d'ouvrir le couvercle et de glisser ses doigts sur les touches du clavier. Elle avait toujours été une terrible pianiste et vu comme elle se débrouillait là tout de suite, ce n'était pas près de changer apparemment.

L'un des téléphones vibra sur la table du salon et la brune soupira en attrapant son verre d'eau et se leva pour y jeter un oeil. Peu avaient contact avec elle et s'il s'agissait d'une urgence, mieux valait être sur le qui vive pour y répondre. Pourtant lorsque les mots s'imprimèrent sur ses rétines, l'altération lâcha son verre qui s'écrasa au sol avant de sentir son coeur battre à cent à l'heure. Sa main désormais libre se posa sur son estomac tandis que son souffle se bloquait douloureusement dans sa poitrine et qu'une plainte sourde s'échappait de celle-ci. Comment... Comment est-ce qu'il avait fait pour trouver la seule personne qu'elle avait réussi à mettre à l'abri avant que tout ça ne commence ? Rien, rien ne justifiait qu'il puisse être sur sa piste, elle s'en était assurée. Et son coeur cessa clairement de battre un instant lorsque le second message arriva.

Sans aucun doute que son opposé avait ressenti ce qu'il lui arrivait. Messages montrés, colère augmentée. Son être entier était en ébullition devant la menace claire et le chantage de Burton. Comment avait-il réussi à avoir ce numéro de téléphone, restait un véritable mystère. Il lui fallut un moment pour reprendre pied, pour retrouver un semblant de paix. Et il ne leur avait pas fallu longtemps avant de trouver comment retourner les choses à leur avantage. Et moins d'une demi-heure plus tard, après avoir embrassé la joue de son opposé, la télépathe était partie au rendez-vous.

Remonter le couloir vide ne fut pas très long et lorsqu'elle pénétra dans la pièce, la brune ne put retenir un ricanement.

« Tes lieux de rendez-vous sont aussi minables que ta personne Burton. Je ne pensais pas qu'on puisse tomber aussi bas que de se servir d'une enfant qui n'a rien demandé aux adultes, pour les attirer. Même pour toi, c'est petit. »

La jeune femme fit quelques pas dans le vestiaire, glissant ses doigts contre le marbre.

« Tu pensais vraiment que je céderai à ton chantage ? Laisse-moi bien mettre les choses au clair, tu pourrais m'égorger, m'éventrer, me torturer, que je ne te dirai jamais où il se trouve. Je mourrai pour lui. Sans même y réfléchir. »

Elle s'assit sur un banc et reprit, tout en observant ses ongles.

« Mais dis-moi, que penserait Evannah si elle savait le chantage que tu fais à sa mère ? Tu fais tout pour qu'elle te déteste aussi tu sais... »

Nouveau rire. Froid, indélicat. Cruel.

« Allez, sors de ta cachette Trésor. On a à discuter. »


Kill Your Conscience
So what you gonna hit me with next? Darwin or a Crucifix? So why you wanna do me like this? It's always so extreme, so what's it really mean? So you kill your conscience. BY PHANTASMAGORIA


Dernière édition par Edana J. May le Sam 7 Avr - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Spectre for the cause
avatar
Connor O. Burton
❝ Spectre for the cause ❞
J'ai rédigé autant de missives : 258 Livres en banque : 1305 Je suis âgé(e) de : 33
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
14/20  (14/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Mar - 19:59.

Connor entendit distinctement les talons d'Edana remonter le couloir. La démarche régulière et affirmée ne pouvait pas tromper. Il se fondit dans le mur derrière la porte et, parfaitement silencieux, ne répondit pas à sa provocation. Elle ne cherchait qu'à l'énerver et il avait un objectif bien trop important pour perdre ses moyens aussi facilement.

Elle lui confirma bien vite ce qu'il imaginait déjà. Lewis n'était pas là et l'humaine affirma pouvoir mourir pour lui. Il en aurait vomit de dégoût. Mais il se contenta de fermer la porte et d'installer le lourd cadenas une fois sûre qu'elle était suffisamment loin. Il avait longuement hésité entre un cadenas à clé ou à code. Mais, dans l'éventualité où Lewis serait venu, il ne voulait pas risquer de laisser une clé qu'ils auraient pu voler. D'un autre côté, avec son don de télépathie, May pourrait simplement trouver le code. Aussi s'était-il arrangé avec l'un des chasseurs. Il lui avait demandé de définir un code sans le lui dire et l'avait prévenu qu'il l'appellerait dans la journée pour lui demander le code. May ne pourrait donc pas le lire dans ses pensées.

"Et comment le saurait-elle puisque sa mère l'a lâchement abandonnée ? Et pour quoi ? Pour un sale chien galeux ! Le prix de la meilleure mère de l'année est décerné à, … Eh bah non ! Pas toi !"

Connor se montra alors et vrilla sur elle un regard presque indifférent. Elle avait l'air fatiguée et défraichie. Pour sûr, la cavale ne lui seyait pas au teint.

"T'as l'air de sortir d'un caveau."

Il avait toujours eu la discussion agréable en compagnie de l'aristocrate. Quelque chose en elle réveillait ses pires instincts. Son regard changea alors et se rempli de dégoût et de haine.

"Tu l'as éloigné de moi. Tu as préféré fuir avec ton loup plutôt que d'être une mère pour ta fille. Est-ce que tu te rends compte à quel point c'est égoïste et destructeur ?"

Lui-même avait grandi avec des parents absents, physiquement pour son père et mentalement pour sa mère. Il n'avait reçu aucun soutient, aucun amour et avait toujours dû se débrouiller seul. Et il en avait un souvenir acide. Savoir que celle qui était désormais son opposée vivait la même chose le mettait hors de lui et cela se voyait aux poings serrés dont les articulations commençaient à blanchir.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Kill Your Conscience
avatar
Edana J. May
❝ Kill Your Conscience ❞
J'ai pour Avatar : Anna Speckhart J'ai rédigé autant de missives : 1061 Livres en banque : 853 Je suis âgé(e) de : 27
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
4/20  (4/20)
Don:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 8 Avr - 11:43.

Connor Edana
Touch Down
Connor & Edana
You need to know your place
cuz it’s about to get heavy
It’s about to be on

La brune sortit un paquet de cigarettes avant d'en extraire un bâton de nicotine et de glisser son regard aux alentours. Oh, elle avait entendu le bruit d'un loquet que l'on referme et un sourire s’immisça sur ses traits. Enflammant le mégot et tirant sur ce dernier la jeune femme attendit patiemment que le Spectre daigne se manifester. Parce que pour quelqu'un qui était si pressé de venir l'emmerder, il n'avait pas l'air spécialement hâtif. Et lorsque Connor commença enfin à parler, la télépathe ne put retenir un ricanement. Et voila qu'elle se retrouvait plongée dans un niveau bac à sable. N'était-il pas censé avoir un cerveau fonctionnel, qui, en toute logique, devait lui permettre de réfléchir à ce qui allait sortir de sa bouche perfide ? Pensait-il vraiment tout ce qu'il venait de débiter comme un gamin pourri gâté, ou bien n'était-il juste que l'incarnation de la stupidité.

Oh, la réponse lui semblait déjà toute indiquée.

Le chasseur finit par se montrer, dévoilant ses bouclettes tant haïes. Ce visage qui la hantait depuis tant d'années maintenant, cette attitude que tout son être répugnait. Les orbes bleutées se figèrent sur le visage du directeur du CODECS tandis que ses lèvres crachaient un nuage de fumée dans sa direction. L'humaine à don ne le gratifia d'aucune réponse, se contentant de le dévisager fermement, un fin rictus accroché à sa bouche. Ses yeux roulèrent dans ses orbites alors qu'il lui faisait part de son état physique.

« Désolée, j'ai manqué de soleil ces derniers temps. Fais tomber l'avis de recherche, ce sera beaucoup plus simple pour moi de t'éblouir de mon teint fabuleux. C'est dingue, je vois ta gueule d'amour, j'ai déjà envie de t'encastrer dans le mur. On t'a déjà dit que tu avais une tête à claques ? »

Mais rapidement l'attitude de son interlocuteur changea du tout au tout et un sourire franc orna ses traits porcelaines. La brunette ne retint pas le rire qui l'agita. Orgueilleuse, fière, imprudente. L'éclat de son oeil, glacial, contrastait avec le fou rire qui la prenait en cet instant. Oh, qu'il ne se fasse pas d'illusions, si elle en avait eu la possibilité, l'Altération l'aurait déjà descendu, juste ici. Elle prit une nouvelle bouffée de tabac avant de soupirer.

« Tu te donnes une importance que tu n'auras jamais, Burton. Je ne l'ai pas éloignée de toi. Je l'ai éloignée de cette ville. Si tu avais pris la peine de te renseigner sur Evannah au lieu de te concentrer sur moi, tu aurais su quel don elle a. Il est hors de question que ma fille tombe entre leurs mains. C'est une enfant, qui a besoin de protection. Que personne ne peut lui offrir dans cette foutue ville. »

Edana se releva, venant se planter droit devant lui. Si elle faisait une tête – d'accord soyons honnête, au moins deux ou trois – en moins que lui, cela ne l'empêchait pas de planter ses yeux dans les siens.

« S'il y a une personne pour laquelle je ne suis pas égoïste, c'est bien elle. Là où tu vois une punition pour toi, il n'y a qu'un désir de protéger MON enfant. Ton existence n'a même pas effleuré mon esprit losque j'ai pris cette décision. »

Nouvelle pause, son regard ne se détachant pas du sien.

« Evannah a la capacité de bloquer les dons de personnes se trouvant dans son entourage. Le Conseil ne cesse de tenter de trouver des moyens de parvenir à arrêter les Altérations et à les débarrasser de leurs dons. Tu fais le calcul ou il faut que je t'explique ? »

Elle planta son doigt dans le torse de l'homme avant de murmurer d'une voix polaire.

« Ne t'avise pas de mettre ma fille en danger, en la cherchant ou en tentant de prendre contact avec elle. Après ton petit message, j'ai contacté ceux qui la gardent pour qu'ils l'emmènent ailleurs, dans une nouvelle location que je ne connais même pas. Et je vais te dire quelque chose. Tu as des ennuis, mon pote. De gros ennuis. Les grizzlis enragés te paraîtront adorables quand tu verras ce qui t’attend à ton retour. Parce que ce que tu as fait était tellement inconsidéré que je veux ta peau comme jamais. Personne n'utilise ma fille contre moi. Certainement pas toi. Personne, tu m'entends ? J'aurais pu te détruire si je l'avais voulu. Je ne l'ai pas fait. Alors toi et moi on va gentiment discuter et on va se mettre d'accord. »

L'humaine croisa les bras, la cigarette pendant négligemment entre ses doigts, avant de reprendre.

« Tu vas nous foutre la paix. Gentiment. Je suis la seule à pouvoir entrer en contact avec ma fille. Elle va bien, tout le monde va bien. Si quelque chose devait nous arriver à Kyle et moi, Evannah serait en danger. Si quelqu'un met la main sur nous, ils pourront la retrouver. Tu ne veux pas que ton opposée devienne un cobaye pas vrai ? Un petit rat de laboratoire, apeuré, perdu, déshumanisé. Qu'elle perde son innocence parce que tu auras été suffisamment con que pour continuer à emmerder sa mère et son père. Pas vrai ? »


Kill Your Conscience
So what you gonna hit me with next? Darwin or a Crucifix? So why you wanna do me like this? It's always so extreme, so what's it really mean? So you kill your conscience. BY PHANTASMAGORIA
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Spectre for the cause
avatar
Connor O. Burton
❝ Spectre for the cause ❞
J'ai rédigé autant de missives : 258 Livres en banque : 1305 Je suis âgé(e) de : 33
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
14/20  (14/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 11 Avr - 18:27.

La seule voix d'Edana avait le don de mettre Connor dans une colère noire. Le spectre fit abstraction de ses insultes à peine voilées et de ses paroles tranchantes. Après tout, ils ne s'étaient jamais parlé différemment, tous les deux. Il se força à garder les deux mains dans ses poches pour ne pas être tenté de laisser parler ses réflexes contre l'aristocrate. Il se contenta de secouer la tête de droite à gauche en entendant ses propos idiots. Il la toisa d'un regard méprisant lorsqu'elle se vanta de se sacrifier pour la sécurité de sa fille.

« Si tu n'étais pas égoïste, si tu plaçais réellement les intérêts de ta fille avant les tiens, tu ne serais pas là aujourd'hui. Tu serais de l'autre côté de la Manche ! Avec elle ! Un enfant n'a pas besoin que de protection ! Il a besoin de l'amour de ses parents ! »

Ce dont lui-même avait cruellement manqué et, lorsqu'il voyait ce que cela donnait, il ne le souhaitait à personne.

« Mais non ! Tu préfères rester avec ton lycan ! Quel sacrifice ! Pendant qu'Eva grandit toute seule, se languissant de sa mère, toi tu t'envoies en l'air avec un monstre ! Effectivement, je reconnais ton dévouement ! Félicitations ! »

Pour ce qui était du don de la petite, Connor le savait depuis bien longtemps. En fait, il s'en était douté depuis leur rencontre mais les recherches entreprises plus tard le lui avaient confirmé. En effet, il savait qu'il ne servait à rien de s'adresser à May pour avoir des informations. Au mieux, elle refuserait de lui répondre. Au pire, elle lui mentirait. Mais ça, ce n'était pas utile qu'elle le sache. Qu'elle continue à le penser ignorant, cela l'arrangeait bien.

Lorsqu'elle osa poser la main sur lui, il la balaya sans ménagement et durcit un peu plus son regard. Elle n'avait aucun droit de le toucher et il n'avait que faire de ses recommandations et de ses ordres. Il haussa un sourcils à la mention de grizzlis enragés. Voilà qu'elle perdait la boule. Mais, à bien y réfléchir, avait-elle un jour été saine d'esprit ?  Après son laïus, il se permit un léger rictus.

« Finalement c'est peut-être pas plus mal que tu sois loin d'elle. Ta psychose aurait pu déteindre sur elle, … Entre la folie et la drogue, …»

A de nombreuses reprises, l'envie lui avait pris d'écraser la cigarette qu'elle avait sortie et sur laquelle elle tirait de longues tafes mortelles. L'odeur commençait à envahir le vestiaire et, finalement, le spectre ne le supporta plus. Il tendit la main pour saisir la cigarette et l'écrasa contre le mur carrelé.

« Si tu t'empoisonnes c'est ton problème mais moi j'y tiens pas. »

La fin du discours de l'aristocrate aurait pu faire rire Burton si la compagnie n'avait pas été si déplaisante.

« On va mettre les chose au point tout de suite. Je fais ce que je veux et quand je le veux. Je l'ai retrouvé une fois, je peux recommencer. Quant au soit-disant risque qu'elle court si vous êtes capturés, … et bien, il me suffit de vous tuer tous les deux et le risque sera définitivement éliminé. Mieux vaut une mère morte que de savoir qu'elle n'en a rien à faire. Quand au lycan, le monde se portera bien mieux sans lui de toute façon. »

La dernière phrase fit légèrement tiquer le spectre.

« Et puis, Lewis n'est pas son père alors arrête un peu d'affabuler. Elle se portera aussi bien mieux sans lui. »

Si elle comptait l'intimider du haut de son mètre vingt ou de son incroyable arrogance, elle en avait pour ses frais. Connor n'avait jamais eu beaucoup d'argent mais il avait vécu la vie dans tout ce qu'elle avait d'injuste et de cruel. Ce n'était pas une aristocrate protégée de tout et avec une tête plus grosse que celle d'un éléphant qui allait lui faire renoncer à ses principes.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Kill Your Conscience
avatar
Edana J. May
❝ Kill Your Conscience ❞
J'ai pour Avatar : Anna Speckhart J'ai rédigé autant de missives : 1061 Livres en banque : 853 Je suis âgé(e) de : 27
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
4/20  (4/20)
Don:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 5 Mai - 14:34.

Connor Edana
Touch Down
Connor & Edana
You need to know your place
cuz it’s about to get heavy
It’s about to be on

Un rire sans joie secoua l'humaine tandis qu'il continuait de déblatérer combien elle était une mère indigne. Ses iris bleues ne cessaient de fixer celles du spectre et la jeune femme finit par pousser un soupir avant de tirer une nouvelle fois sur sa cigarette. Un rictus mécontent glissa sur son visage tandis qu'elle roulait des yeux dans leurs orbites.

« Trésor, je suis une Altération. Ils me traqueraient. Ils me captureraient. Et elle sera embarquée par la même occasion. À mes côtés, elle est en danger. À tes côtés, elle est en danger. Rentre toi ça bien dans le crâne, parce que je ne vais pas passer dix ans à le répéter. À l'abri des regards de tous, quand leur attention est sur moi, elle n'est pas sur elle.»

Un ricanement s'échappa de ses lèvres tandis que puérilement, la jeune femme commentait.

« Je ne pensais pas que ma vie sexuelle t'intéressait à ce point Burton. Ne fais pas de supputations là où il n'y a pas lieu d'en faire... je vais finir par croire que ta fixation sur nous est liée à autre chose. »

L'Altération regarda sa main se faire balayer avec amusement. Quel gentleman, vraiment !

« Je réitère... ne tire pas de conclusions hâtives. Remarque, ça explique sans doute pourquoi on t'a retiré du terrain. Certainement à cause de tes compétences douteuses de détective. »

Oh, la brune appuyait volontairement là où cela faisait mal. Sa cigarette s'écrasa au sol et son regard s'attarda sur la cendre qui s'embrasait à nouveau. Là, Edana n'y tint plus et éclata d'un rire franc et cristallin, totalement spontané.

« Dit le type qui s'est fait transformer volontairement en une Altération qu'il chasse. Niveau empoisonnement, je doute qu'il t'ait injecté de l'eau dans le sang hein. »

Les orbes bleues se firent défiantes à la suite de ses accusations et de son discours totalement hors de propos.

« Chéri, je t'arrête tout de suite. Si je meurs, si Kyle meurt. Il n'y a aucun endroit sur terre où tu seras capable de revoir ma fille. Parce que j'ai des alliés, puissants, insoupçonnés. Et que si tu crois avoir l'ascendant sur moi, tu te trompes. Si un de mes cheveux tombe de ta main, tu regretteras le fait de ne pas pouvoir mourir. Parce que tes souffrances seront telles qu'elles te seront insupportables. Mais jamais rien n'arrivera à ma fille. Parce que nous sommes capables de te faire tellement mal sans que rien ne joue sur sa propre personnalité. Vous vous êtes vus une, deux, peut-être trois fois. Votre lien est faible, quasiment inexistant. D'autres personnes te remplacent, là tout de suite, et elle ne remarque rien. Tu n'existes pas pour elle. Elle est heureuse, joyeuse, pure. Innocente. Et toi... tu es tout sauf ça. »

Elle se mit sur la pointe des pieds avant de souffler son fuel dans son oreille.

« Elle me ressemble trait pour trait. Comment pourrait-elle savoir qui est son vrai père ? Vu ce qu'ils m'ont fait, comment puis-je le savoir également ? Qui te dit que Kyle ne l'est pas vraiment ? Qui te dit qu'on ne vous a pas tous mené en bateau du tout au tout ? Quelle preuve as-tu pour dire qu'il ne l'est pas ? Crois-tu vraiment qu'il l'aurait élevée si ça n'avait pas été la sienne ? Désolée de te l'apprendre, mais ton opposée est un cent pour cent pur jus de tout ce que tu hais. »

La jeune femme sourit avant de déposer ses lèvres contre son oreille, son souffle se glissant dans cette dernière.

« Comment justifieras-tu aussi que tu nous ai tués ? Comment penses-tu qu'elle te voie après ça ? Peut-être qu'elle te hait déjà mais que tu peux rattraper les choses. Si tu tues sa mère dont elle se languit comme tu le dis si bien, comment crois-tu qu'elle te verra ? Je vais te le dire : comme ce que tu es. Qui de nous est le vrai monstre ? Toi qui menace sa mère par vengeance, alors que tu es celui qui a tout commencé, quand tu as pactisé avec un monstre qui me voulait morte ? Ou moi, qui ai juste voulu remettre à sa place l'homme qui a menacé ma famille ? »

Elle se remit sur ses pieds avant de s'écarter.

« Nous pouvons trouver un terrain d'entente. Une trêve. Chacun reste de son côté et on s'oublie. Une fois que l'on pourra reprendre notre petite guerre sans qu'elle n'en souffre, on le fera. J'ai bien trop envie d'enlever cette arrogance de ton visage pour ne pas le faire. Mais je ne ferai rien qui lui nuirait, même si tu ne le comprends pas. Et si tu tiens un tant soit peu à ton opposée, tu feras la même chose. »


Kill Your Conscience
So what you gonna hit me with next? Darwin or a Crucifix? So why you wanna do me like this? It's always so extreme, so what's it really mean? So you kill your conscience. BY PHANTASMAGORIA
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Spectre for the cause
avatar
Connor O. Burton
❝ Spectre for the cause ❞
J'ai rédigé autant de missives : 258 Livres en banque : 1305 Je suis âgé(e) de : 33
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
14/20  (14/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 20 Mai - 16:25.

Connor écouta May continuer ses monologues d'un air ennuyé. Etait-elle consciente qu'elle jouait la comédie ou était-ce tellement ancrée en elle qu'elle ne s'en rendait même plus compte ? Elle semblait se complaire dans son rôle de pauvre victime héroïque alors qu'elle était une grande partie du mal qui avait ruiner Reversa et gagnait maintenant Bristol. Les aberrations étaient monstrueuses, certes, mais c'était dan leurs natures. May, elle, l'était d'une toute autre façon. Par ses actes, ses choix, son mode de vie et sa façon de voir les autres. Elle était complètement maîtresse de sa monstruosité et rejetait la faute sur les autres pour ne pas affronter ses propres démons.

Le spectre était fatigué de ses insinuations et de ses expressions forcés. Rien chez cette femme n'était naturel, tout était calculé, pensé. C'est était triste.

« Quand t'auras fini de jouer à Caliméro, tu me préviens surtout. »

Son regard et son ton blasé posé sur la jeune femme, il reprit calmement.

« Je sais ce que je suis. Je sais ce que je fais. Je ne me cache pas derrière de faux prétexte ou une attitude désinvolte. La vie, c'est pas du théâtre et je me contre-fous de tes interprétations vaseuses. Y a pas de public ici. Personne qui va applaudir à la fin de la pièce ou trembler devant tes menaces idiotes. Je ne suis pas ton domestique alors arrête ton numéro, tu veux ? »

Il s'avança d'un pas vers elle en gardant son regard fixé dans le sien.

« Et si t'es pas encore morte c'est uniquement parce que je veux le lycan plus que toi. Et crois moi, si je le vois, je vous tue tous les deux. J'aurais pas d'explication à donner parce que je m'en fous, t'entends ? Qu'ils me collent en prison ou une balle dans la tête, ça m'est égal. J'aurais au moins la satisfaction d'avoir éliminer une menace et, contrairement à ce que tu penses, c'est ça mon job. »

De toute façon, qu'avait-il à perdre ? Connor n'avait plus ni famille, ni ami. La seule pensée de tuer Lewis, et May en prime, le faisait se lever le matin. Ca et, … 

« Si tu veux une trêve, ça peut s'arranger, … Mais je veux quelque chose en échange. »

Connor hésita. Après tout, il pouvait tenter le tout pour le tout.

« Je sais que tu n'y est pas pour rien dans mon poste actuel. Débrouille-toi pour que ça change. Je veux retourner sur le terrain. Si tu fais ça, je ne chercherai pas à contacter Eva. »

Il ne promis rien quant à Lewis mais, si l'aristocrate disait vrai et tenait vraiment à sa fille, elle réfléchirait au moins à la question.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Kill Your Conscience
avatar
Edana J. May
❝ Kill Your Conscience ❞
J'ai pour Avatar : Anna Speckhart J'ai rédigé autant de missives : 1061 Livres en banque : 853 Je suis âgé(e) de : 27
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
4/20  (4/20)
Don:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 21 Juin - 11:29.

Connor Edana
Touch Down
Connor & Edana
You need to know your place
cuz it’s about to get heavy
It’s about to be on

Comment pouvait-on être autant à côtés de ses pompes ? Alors qu'elle le dévisageait sans ménagement, Edana se posait sérieusement la question. Quelle sorte d'endoctrinement avaient-ils reçus pour être persuadés d'être dans le bon ? À quel moment leur paraissait-il normal de tuer des gens juste parce qu'ils étaient différents ? Comme si le fait d'être le résultat d'une erreur de laboratoire leur donnait le droit de leur ôter la vie, ou de la leur dicter. L'humaine ne put retenir un rictus de dédain devant ses paroles. Le pire, c'était qu'il y croyait dur comme fer, comme si la seule solution résidait dans leur mort. N'avait-il pas conscience que c'était la stupidité de personnes comme lui qui les avaient poussés à commettre autant d'atrocités ? Tout ce qu'ils avaient fait, tout, avait été pour la survie et l'acceptation. Au moins, avaient-ils obtenu l'un d'entre eux.

Lorsqu'il s'avança vers elle, beaucoup trop menaçant à son goût, le sourire de l'humaine s'étira davantage, tandis que ses yeux se glaçaient.

« Ne fais pas de promesses que tu ne pourrais tenir. Tu as eu maintes occasions de t'en prendre à nous et tu ne l'as jamais fait. Tu t'es contenté d'un sms faussement menaçant et nous voila à bavarder et à rattraper le temps perdu. La vérité, c'est que toi comme nous, sommes coincés dans une situation qui ne nous plait pas. Tu nous hais, nous te haïssons. Pire, c'est au-delà de la haine. Mais il faut faire avec. Alors sois gentil et arrête tes grands airs deux minutes. Si je suis en représentation, je pense que tu te crois carrément à Hollywood, Cowboy. »

Un soupir s'échappa de ses lèvres après qu'elle ait parlé de trêves. Quelque part, sa proposition était nécessaire mais qu'est-ce que ça pouvait l'emmerder de devoir en passer par là. Parce que rien que d'observer l'air suffisant de Burton lorsqu'il retourna la situation à son avantage, l'agaça profondément. La brune passa une main dans ses cheveux tout en levant les yeux au ciel. Vous donnez une main à un chien pour une caresse et le voila qu'il vous arrachait le bras.

« Je ne peux rien te promettre. Je suis en fuite. On ne peut pas vraiment dire que je pourrais me balader en ville et rejoindre qui de droit. Cependant, je ferai ce que je pourrais. À une condition également. Je te fournirais une liste de personne que tu devras laisser en paix. Si tu tombes sur eux, tu passes ton chemin. Uniquement des personnes qui n'ont jamais tué. Je sais quelles limites ne pas dépasser. Mais toutes ces créatures ne sont pas néfastes. Certaines n'ont pas eu le choix de devenir ce qu'elles sont et elles ne sont pas prêtes à passer à autre chose pour le moment. La moindre des choses c'est de respecter l'humanité qu'ils ont en eux. Si tu acceptes, alors je m'arrangerais pour que la pression soit suffisante pour qu'on te réhabilites. »

Un sourire revint sur ses lèvres.

« Mais il est amusant comme tu me reproches d'avoir tiré des ficelles mais que ta demande signifie exactement de faire ça. Personne n'a vraiment de scrupules lorsqu'il s'agit de son propre bonheur pas vrai ? »

Sa voix était devenue légèrement moins venimeuse alors qu'elle prononçait cette dernière phrase. La télépathe releva les yeux vers Connor avant de souffler.

« Pour être honnête, je ne m'attendais pas à ce que tu acceptes. Et je m'attendais à un autre type de demande également. Pourquoi est-ce que tu veux retourner sur le terrain ? »


Kill Your Conscience
So what you gonna hit me with next? Darwin or a Crucifix? So why you wanna do me like this? It's always so extreme, so what's it really mean? So you kill your conscience. BY PHANTASMAGORIA
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Touch down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]
» Japan Touch Haru
» A TOUCH OF EVIL
» HLM ◮ OH, You Touch my Tralala ... mmh, my Ding Ding Dong
» | CK006 | Du poisson...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Bristol City :: Clifton :: Ashton Gate-