AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur WOD futur Padawan ♥
N'hésite surtout pas à nous rejoindre :coeeur:
Pour garder l'esprit rpgique, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois !
MAJ d'Halloween : découvrez les nouveautés
Personnages à privilégier
Ils nous manquent !
Pro-gouvernement - membres du CODECS/CAA
Un personnage CAA ou CODECS rapportera 100 points, un Ange ou Spectre 50 points.

Missions Horrifiques
Les inscriptions sont ouvertes !
Ici

Partagez | .
 

 La belle est la bête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 10 Jan - 16:36.

Bang ! Bang ! Bang !

Connor souffle doucement, par la bouche, l'air stocké dans ses poumons.

Bang ! Bang !

Il sent la sueur couler le long de sa tempe et coller son t-shirt à son dos.

Bang ! Bang ! Bang !

Voilà bien une heure qu'il martyrise le sac de sable. D'autres habitués sont en train de s'entraîner ensemble ou en solitaire dans la salle de sport mais le brun n'y prête aucune attention. S'il vient ici, ce n'est pas pour faire ami-ami avec des types au crâne rasé qui pensent que savoir donner un crochet est le summum de ce qu'il pourront faire dans la vie.

Bang ! Bang ! Bang ! Bang !

Connor, lui, n'est pas là pour apprendre à se battre ou tester sa virilité. Contrairement à tous ces pèquenauds, il sait ce que c'est que se battre pour sa vie et n'a pas comme ambition de cogner sur des gringalets pour se prouver ce qu'il vaut. Non, lui, il vient ici pour se défouler sur un sac de sable au lieu de le faire sur la tête de tous ceux qu'il méprise autant que lui-même. S'il vient, c'est pour ne pas se battre. Et ça fait toute la différence.

Bang ! Bang ! Bang !

La première fois, un petit groupe de merdeux avaient voulu faire les caïds en affirmant que c'était leur territoire et qu'il devait se plier à leur règles merdiques. Ils en étaient ressortis avec quelques ecchymoses. Depuis, personne ne venait plus l'emmerder. Personne ne lui parlait du tout d'ailleurs, ce qui était aussi bien. Au moins quatre fois par semaine, le spectre entrait dans la salle, s'accaparait un sac de sable, toujours le même, celui dans un coin, face à la porte, et frappait pendant deux ou trois heures avant de repartir, sans avoir desserré la mâchoire.

Bang ! Bang !

D'ordinaire, il ne prêtait pas attention à ce qu'il se passait dans le reste de la salle. Un coup d'oeil à la porte de temps en temps lui permettait de toujours savoir qui était présent. Mais aujourd'hui, un évènement inattendu se produit. Une jeune femme aux allures fragiles vient de pénétrer dans la salle et semble perdue.

Bang ! Bang ! Bang !

Connor continue de déverser sa colère dans le sac suspendu au plafond mais garde un œil, non pas sur l'inconnue, mais sur le trio de blancs becs qui s'est arrêté à son entrée et lorgne dans sa direction en parlant d'une façon tout sauf discrète. Mais ce n'est pas vers eux que se dirige la jeune femme. Elle n'est peut-être pas si bête en fin de compte. Elle préfère s'approcher d'un duo de boxeur en pause.

Bang ! Bang ! Bang ! Bang !

Connor n'entend pas ce qu'elle leur dit mais le ton employé par les deux gus pour lui répondre est sans équivoque. Ils lui font signe de partir d'une façon très grossière. C'est alors que le trio s'avance mais leur regard et leur démarche interpellent immédiatement le spectre.

Bang ! Bang !

Comme supposé, la jeune femme, mal à l'aise, est vite submergée. Connor cesse alors de frapper et s'approche dans le dos des garçons. Aux bribes de conversations, il comprend que la jeune femme ne cherche qu'à apprendre à se défendre mais, sous leurs allures de chevaliers servants, il est clair pour tout le monde que leur véritables intentions sont toutes autres.

« Moi je pourrais. »

Au son de sa voix, le trio se retourne et grimace avant de finir par s'en aller. Le brun reporte alors son attention sur l'inconsciente.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 4 Fév - 13:06.

 
Connor & Ljena // La Belle et la Bête

 
Je finis de nouer mes baskets, et reste assise encore un petit instant sur le canapé, regardant autour de moi. Ce n’est pas chez moi, mais c’est bien mieux que la maison close. Et dire que tout a changé pour moi, en une seule journée. L’avortement. Ma fuite de l’hôpital, et donc de la maison close. Ma rencontre avec Joren, mon… Opposé… J’ai encore du mal avec cette nouvelle notion. Je n’en avais jamais entendu parler avant. Apparemment, lui et moi on est liés. Enfin, notre âme serait liée. Je n’ai pas encore très bien compris en quoi ça consistait, mais j’ai compris pourquoi je ressentais des choses bizarres en sa compagnie. Je comprendrais certainement mieux au fur et à mesure. C’est comme si je faisais mes premiers pas dans cette ville, où j’ai tout de même vécu plus d’un an, mais enfermée, sans contact avec l’extérieur, mis à part avec les clients… Qui n’étaient pas tellement bavards il faut le dire. Alors je redécouvre la liberté, ou semi-liberté. Je dois faire attention. Je ne sais pas si les hommes de main de mon oncle sont à ma poursuite ou non, mais je ne veux pas risquer qu’ils me retombent dessus. Peut-être ont-ils abandonné l’idée de m’avoir mais j’étais leur vengeance, et leur meilleur gagne pain. Les clients s’arrachaient mon corps. Rien que d’y penser, ça me redonne envie de vomir. Alors, je ne suis pas sûre qu’ils renoncent aussi facilement à m’oublier. Je suis une menace maintenant pour eux, je pourrais aller les dénoncer à la police. Mais qu’ai-je à y gagner ? Si je les dénonce, ils dénonceraient à coup sûr le fait que je sois une… Altération. Peut-être m’ont-ils déjà dénoncée d’ailleurs, je n’en sais rien. Je suis en fuite, sur deux niveaux donc. Je ne sais pas ce qu’il se passerait si le gouvernement – ou je ne sais comment ils appellent ceux qui s’occupent des gens comme moi – était au courant de mon don, et je ne veux pas prendre le risque de le savoir. Je ne veux pas risquer d’être à nouveau enfermée. Jamais plus. La liberté est bien trop précieuse à mes yeux. Il faut que j’apprenne à me débrouiller seule. Il faut que je trouve un boulot aussi. Travailler au bar, avec Joren, c’est trop risqué, trop voyant. Mais je verrai ça plus tard. Aujourd’hui, j’ai envie d’apprendre à me battre, parce qu’il faut que je puisse me défendre, si je fais une mauvaise rencontre un jour.

Alors j’ai enfilé une tenue de sport, que Joren a bien voulu m’acheter. Il va me falloir de l’argent aussi. Bon, la recherche de boulot devient urgente, ok… Je me lève, et regarde par la fenêtre. Je ne vois personne, alors je sors de l’appartement. Je surveille mes arrières. J’ai toujours peur quand je sors, mais je n’ai pas envie de rester enfermée. Direction la salle de sport la plus proche, dans l’espoir de pouvoir apprendre. Peut-être que quelqu’un accepterait de me donner des cours sans rémunération ? Je pousse la porte, et mon regard balaie la salle. Je vois déjà tous les regards braqués sur moi, et je me sens mal à l’aise. Etait-ce vraiment une bonne idée ? J’aimerai tellement que Dushkan soit encore en vie, avec moi… Lui, m’aurait appris. Mais il n’est plus là, je dois me débrouiller seule. J’aperçois un groupe de trois mecs me reluquant, je les évite. Ils ne m’inspirent pas confiance. Je me dirige plutôt vers un duo, qui semble un peu moins de préoccuper de mon cas. Je m’excuse de les importuner, et leur demande s’ils accepteraient de m’apprendre à me battre. Leur refus est catégorique, et pas des plus polis… Je fronce les sourcils, contrariée, mais ne baisse pas les bras. Je cherche du regard quelqu’un d’autre à qui demander. Mais à vrai dire, je n’ai pas vraiment le temps de trouver sur qui jeter mon dévolu. Le groupe des trois mecs vient vers moi en rigolant. Ils ont entendu ma requête, et m’indiquent qu’ils pourraient y répondre en échange de… Services… Je recule d’un pas. J’ai envie de les frapper, mais je sais que ça n’arrangerai rien, au contraire. J’ai comme une impression de déjà vu, comme l’impression d’être de retour à la maison close, sous les regards insistants des hommes qui nous gardaient. Soudain, un homme se poste derrière eux, indiquant que lui pourrait m’apprendre. Le trio se tourne vers l’origine de la voix, et s’en va sans discuter. Ils le craignent donc ? Je le regarde. Est-ce que je peux lui faire confiance ? Il n’a pas l’air de me reluquer comme les autres. Il semble plutôt indifférent.

« Je… Vraiment ? Vous pourriez m’apprendre ? Je n’ai rien à vous proposer en échange, je préfère que les choses soient claires. »

Et je ne suis pas du genre à baisser les bras. S’il refuse… Je trouverai quelqu’un d’autre. Ou me débrouillerai seule.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 5 Fév - 19:47.

Connor se retrouve planté devant la jeune femme alors que les autres fichent le camp. Au moins, ils ne l'embêteront plus. La brindille lui affirma alors qu'elle n'a rien à lui offrir en échange.

"Est-ce que je vous ai demandé quelque chose ?"

Le spectre hausse un sourcil et se retourne en lui faisant signe de la suivre. Il allait falloir qu'il s'adoucisse un peu pour ne pas effrayer la donzelle.

"Venez par là, on sera plus tranquille pour travailler."

Tout dans ses gestes et dans sa voix sont fait pour la rassurer et la mettre en confiance. Si elle se méfie de lui, elle n'apprendra rien.

"Vous avez déjà pratiquer des sports de combats ? Des sports tout court ?"

Il fallait qu'il connaisse sa condition physique mais, vu sa silhouette et son gabarit, elle n'était pas de celles qui se goinfrent de glace à la moindre contrariété et restent des heures à flemmarder dans un canapé en regardant des séries à l'eau de rose ou de mauvais téléfilms.

Mais, alors qu'elle répondait à sa question, le spectre s'avança rapidement et lui saisit le bras avant de lui faire faire un demi tour sur elle-même et lui encercler le torse de son bras libre. Il la maintient comme ça quelques secondes, anticipant d'éventuels coups de tête ou de pied et finit par la relâcher.

"Désolé. Je devais évaluer vos réflexes. Y a du travail."

Burton la détailla des pieds à la tête d'un regard neutre.

"Vous êtes petites et frêle. Vous pesez quoi ? Quarante kilos toute mouillée ? Ne misez pas sur la force. Il y a de très grande chance que votre adversaire soit plus grand et plus fort que vous. Vous devez exploiter la vitesse et la précision si vous voulez vous en sortir face à ce genre de types."

Il désigne du regard le trio de tout à l'heure avant de revenir vers elle.

"Bougez vite, restez proche de votre adversaire et frappez avec vos coudes ou vos genoux. Si vous tendez le bras, vous perdrez le peu de puissance que vous avez."

Il mima des gestes de défense les coudes pliés.

"Si vous venez au contact, cela déstabilisera l'adversaire qui ne pourra pas user de toute sa puissance."

C'était la base de tout combat. Connaître ses forces et ses faiblesses afin d'optimiser les premières en réduisant les secondes.

"On va faire un essai. Je vais m'approcher de vous pour mimer une agression. Passez sous ma garde et ne vous laissez pas prendre."

Sans attendre, le spectre s'approcha alors, d'abord doucement, puis tenta quelques manoeuvre pour la saisir. Au départ, il lui laissa suffisamment de temps pour réagir à la situation et trouver une parade mais, petit à petit, il accéléra ses mouvements et tenta de la prendre par surprise.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 25 Fév - 16:12.

 
Connor & Ljena // La Belle et la Bête

 
Bon. Mon arrivée dans la salle ne s’est déjà pas passée vraiment comme prévu… Est-ce vraiment une bonne idée de vouloir apprendre à me défendre ? En même temps… Il faut vraiment que je sache le faire, si jamais je retombe sur un des hommes de main de mon oncle, ou même si quelqu’un cherche à abuser de moi. Parce que ça, je le jure que ça n’arrivera plus jamais. Mon esprit est déjà assez torturé par ça. Et l’avortement n’a pas été une partie de plaisir, même s’il s’agit de la raison qui m’a permis de m’échapper de la maison close.

L’homme en face de moi n’a pas l’air comme les autres. Il ne semble pas vraiment attendre quelque chose en retour, mais je préfère m’en assurer en lui faisant remarquer que je n’ai rien à lui donner en échange. Il me demande en retour s’il m’a demandé quelque chose. Non, effectivement mais… Mieux vaut prévenir que guérir… Même si guérir est devenu ma spécialité. Je réponds seulement d’un haussement d’épaules. Je le regarde se retourner, il me fait signe de le suivre. J’obéis. Il m’indique que par là bas, nous serons plus tranquilles pour travailler. Un peu plus isolés. Puis-je vraiment lui faire confiance ? Le ton de sa voix m’y invite en tout cas. Il me demande alors si j’ai déjà pratiqué des sports de combats, ou des sports tout court. Avec un sourire en coin, je lui réponds.

« Le sport de chambre ça compte ? Plus sérieusement… J’adorais courir avant. Ça fait un petit moment que je n’ai pas couru, mais je dois avoir gardé une certaine condition physique. »

J’ai à peine fini ma phrase qu’il m’attrape le bras, me faisant tourner et m’encercle de son autre bras. Je lâche un cri de protestation. Le sentir contre moi, je… Je n’y étais pas préparée. Je déteste ça. Je suis contrainte, je ne peux pas bouger. J’ai l’impression de revivre ces cauchemars. Aurais-je vraiment du venir ici ? Je me le demande… Mais peut-être que si je m’y prépare mentalement, que je sais maintenant, qu’il peut m’attaquer à tout moment, je réussirai à y faire face ?

« Lâchez-moi ! »

Le ton n’appelle à aucune négociation. Je ne tiendrai pas plus longtemps comme ça sans paniquer. Je souffre d’une certaine claustrophobie depuis la maison close, je le sais. Une pièce fermée sans que je le veuille, une emprise contre ma volonté, et la panique arrive très vite.

Le jeune homme fini par me lâcher en s’excusant, prétextant qu’il devait évaluer mes réflexes. Ouais, y’a du travail… Mais je peux t’assurer que maintenant, je m’attends à tout, et que c’est hors de question que je me laisse faire à nouveau. Je l’écoute poursuivre, les bras croisés. Je ne sais pas tellement comment prendre ses propos. Evidemment que je suis frêle, je n’étais pas nourrie à foison dans la maison close, pendant cette année. A ce qu’il parait, les clients n’aiment pas le gras… Mais je comprends mieux où il veut en venir en écoutant la suite. Ne pas miser sur la force, mais sur les réflexes. Le truc que j’ai à travailler, donc… La vitesse, la précision. Je l’écoute, sans l’interrompre. Je suis là pour apprendre. Tant qu’il ne me refait pas le même coup que tout à l’heure, ça me va. Je retiens qu’il faut surtout que je frappe avec les coudes, et les genoux. J’essaie d’imiter les gestes qu’il fait pour essayer de me les approprier. Ça a l’air bien plus simple quand c’est lui qui le fait que quand c’est moi… Je hoche la tête, pour lui faire comprendre que j’ai bien compris ce qu’il me dit.

Il va s’approcher de moi… Je me prépare aussi psychologiquement que physiquement. J’évite comme je peux les contacts, en faisant comme il a dit. Doucement, ça va. Mais dès qu’il commence à accélérer, je ne suis plus. Je ne suis pas encore assez rapide, ni assez agile. Il prend facilement le dessus. Je le vis mieux, préparée psychologiquement. Je n’aime tout de même pas ça, mais je ne panique pas. Je sais qu’il va me lâcher. J’ai pris confiance en lui.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 25 Fév - 18:37.

Connor lance un regard blasé à la jeune femme.

"Si c'est le seul sport qui vous intéresse, vous auriez tout aussi bien pu rester avec ces attardés là-bas."

Mais c'était une tentative de plaisanterie à laquelle Burton reste impassible. La jeune femme affirme aimer courir "avant". Le spectre ne cherche pas à savoir quelles époque ce "avant" sépare. Il s'en moque. Le fait est qu'il doit tester ses réflexe et son aptitude à se défendre. Il s'avance donc pour la saisir et la bloque quelques secondes. Il sent la respiration de la jeune femme devenir saccadée et le son de sa voix dénote une très grande tension lorsqu'elle lui ordonne de la lâcher.

Connor explique son geste et fronce les sourcils.

"Est-ce que ça va ?"

Cette jeune femme n'était pas là par hasard. Burton a vu assez de victimes pour en reconnaître une lorsqu'il en voit. De toute évidence, la demoiselle a un passé chargé et l'envie d'apprendre à se défendre est plus une nécessité qu'un passe temps ou un caprice. Cela ne fait que donner davantage de raisons au spectre de le faire au mieux. Il commence alors à lui expliquer ses forces et ses faiblesses, lui apprenant comment utiliser les premières et se méfier des secondes.

Au départ, la jeune femme semble revêche. Elle n'a pas apprécié le test du spectre mais, bien vite, elle semble se détendre et cherche à imiter ses gestes. Burton combat alors son impulsion de la corriger en ajustant la position de ses membres, il a bien compris qu'un contact physique est perçu par elle comme une agression. Il se contente alors de la reprendre oralement, lui expliquant la façon de se corriger, mimant les gestes devant elle.

Puis, Burton l'informe qu'il va mettre tout cela en pratique en tentant de la saisir, lui expliquant comme éviter ses attaques et même, si l'occasion se présente, comment contre-attaquer. Le spectre commence doucement pour lui permettre de se faire la main puis, augmente progressivement la cadence. La jeune femme perd rapidement pied et Connor parvient à la saisir. A chaque fois, il la relâche immédiatement, ne voulant pas accentuer son malaise.

Après une dizaines de minutes, il se redresse en position de détente.

"C'est mieux ! Mais une séance ne suffira pas. C'est en entrainement long qui permet de transformer des gestes appris en automatisme. Ce n'est réellement efficace que lorsque cela devient un réflexe. On en est encore loin."

La brun désigna alors le sac de frappe derrière lui.

"Et il va falloir vous muscler un peu aussi, histoire d'augmenter votre précision et votre puissance. Sinon, ça reste des piqûres d'abeilles, …"

Avant de la lancer dans ce type d'exercice, Connor alla récupérer, dans son sac de sport, une bande noire.

"Donnez-moi vos mains."

Il attendit patiemment qu'elle accepte de tendre et d'ouvrir les mains et lui déroula, lentement, la bande autour de la main et du poignet.

"C'est pour protéger vos articulations mais, normalement, vous ne vous en servirez pas. Vous devez utiliser vos coudes et vos genoux, comme tout à l'heure."

Cependant, il sait que des débutants ne maîtrisent pas leurs gestes et peuvent se faire mal dans ce type d'exercice. C'est pourquoi il reste vigilant durant toute la durée et se place derrière le sac afin de le stabiliser et corriger oralement la position de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 2 Mar - 20:27.

Connor & Ljena // La Belle et la Bête

« Ça va. »

Mon ton est sec, en répondant à son inquiétude. Je n’ai pas apprécié ce contact, mais ce n’est pas la peine de me prendre en pitié non plus. Il faut que j’arrive à surpasser ça de toute façon. Bras croisés, vexée, je l’écoute parler de mes avantages et mes désavantages. Comment réussir face à une armoire à glace. La rapidité, la précision. Les réflexes. Je hoche la tête, tout en me calmant. Il commence à me montrer certains gestes, que j’essaie de faire par imitation, pour essayer de me les approprier. Il me corrige oralement. Je remarque qu’il n’ose plus me toucher sans mon approbation. Je comprends que je peux lui faire confiance là-dessus. Il a peut-être deviné la raison de cette panique, mais… Tant pis… Au moins maintenant il fait attention. J’essaie de mettre en pratique ses conseils. Il m’informe alors qu’il va s’approcher de moi pour mimer une attaque. Ou plusieurs. Il m’explique comment parer ses coups, et même comment contre-attaquer. Bien que très attentive, je commence à ne plus rien suivre à ses mouvements lorsqu’il accélère. Il fini par vite me maitriser, mais il me relâche toujours très vite. Je m’y attends, je le sais, je ne panique plus. Je n’aime pas ça, mais c’est largement supportable.

On continue comme ça une dizaine de minutes, puis je le vois se redresser, signant l’arrêter de l’exercice. Je suis déjà en sueur, mais apparemment ce n’est pas fini. Bon, j’avoue que j’ai peut-être perdu de ma condition physique… Il va falloir que je reprenne la course, ou le cardio. Je vais peut-être m’acheter une corde à sauter… Je l’écoute justement dire qu’il faudra plusieurs entrainements pour que mes gestes deviennent vraiment des automatismes, et deviennent efficaces. Il désigne un sac de frappe, tout en m’informant qu’il va aussi falloir me muscler. Je souris.

« Les piqûres d’abeille, ça peut tuer aussi, vous savez. »

Je cherche l’ironie, même si je sais qu’il a raison. J’ai juste envie de lui esquisser un sourire, à ce brun qui me semble un peu trop sérieux. Mais à la place, je le regarde aller à son sac, et revenir avec une bande noire entre les mains. Il me demande de lui donner mes mains. Je prends quelques secondes de réflexion, sans trop savoir pourquoi. Il m’a montré que je n’avais pas avoir peur, mais… Je tends mes mains, et le regarde mettre la bande doucement. Je respire calmement. Tout va bien, Drita… Je l’écoute ensuite m’expliquer que c’est pour protéger mes articulations, bien que normalement je n’en ai pas besoin, vu que je suis censée n’utiliser que mes coudes et mes genoux, comme tout à l’heure.

Je regarde le sac de frappe, avant de m’en approcher, et de commencer à le frapper, comme indiqué. Avec les coudes, et les genoux. Lentement, je fais attention à mes gestes. J’essaie d’accélérer, mais je sais que je dois paraître ridicule aux yeux de tous. Mais je me prends au jeu, écoutant les conseils du brun, derrière le sac. Je m’arrête seulement lorsqu’il me le dit. Je découvre que frapper, ça fait un bien fou. Ça défoule comme pas possible. Je regarde le brun, haletante.

« Merci d’accepter de perdre votre temps pour moi… »
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 6 Mar - 14:40.

Le demoiselle était orgueilleuse. Connor ne pouvait pas vraiment lui en vouloir mais le coin de ses lèvres se souleva légèrement, amusé par son ton direct et sans appel. Aussi caractérielle que frêle, la jeune femme finirait peut-être par arriver à quelque chose, finalement.

La belle se déride enfin lorsque le spectre évoque des piqûres d'abeilles. Prétextant que cela pouvait tuer aussi, la jeune femme se met à sourire. Connor l'imite alors.

« Dommage pour vous, je ne suis pas allergique ! »

Le brun enchaine alors avec des exercices de frappes. Il lui explique calmement chaque geste et lui fait la démonstration de ce qu'elle doit obtenir avant de se placer derrière le sac et de lui laisser le champ libre. La jeune femme commence doucement mais adopte rapidement la bonne posture sous les conseils de Connor qui la voit se défouler sur le pauvre sac de sable.

« Attention à vos articulations. »

Il est facile, dans le feu de l'action, d'oublier les précautions de base. Surtout pour un débutant. Dans l'enchainement de plus en plus passionné de ses actions, la brune pourrait être tentée d'utiliser ses poings plutôt que ses coudes et pourrait se faire mal.

Après quelques minutes, et la voyant essoufflée, Burton lui fait signe d'arrêter.

« Alors ? Vous vous sentez comment ? »

Lorsque la jeune femme le remercie, Connor fronce légèrement les sourcils.

« Je ne perds pas mon temps. Vous en avez visiblement besoin et, avec ce qui traine dehors, tout le monde devrait être en mesure de se défendre. »

Après une légère pause, le brun rajouta sur le même ton.

« Et je ne parle pas que des aberrations, … »

Son regard dévia alors vers le trio d'imbéciles qui ricanaient toujours dans un coin de la salle en faisant semblant de faire du sport.

« Et, si vous le souhaitez, je pourrais continuer à vous entrainer. Il suffit de fixer un lieu et un jour. Je vous l'ai dit, ça prendra du temps. Mais si vous le souhaitez, vous pouvez aussi faire ça toute seule. Ou avec un autre professeur. »

Cela lui donnerait un objectif louable et plus intéressant que remplir la paperasse pour le CODECS. Une activité qui lui permettrait de se défouler tout en se sentant réellement utile à quelqu'un. Le spectre tendit une main vers la jeune femme.

« Je m'appelle Connor Burton. Vous n'êtes pas obligée de me donner votre nom. Juste de me dire comment je dois vous appeler. Sinon, ce sera Brindille, mais je ne suis pas sûre que vous apprécieriez, … »

S'en suivit un léger sourire, montrant que la situation l'amusait.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 24 Mar - 9:50.

Connor & Ljena // La Belle et la Bête

Mission réussie. Je parviens à lui tirer un sourire avec ma réflexion sur les piqûres de guêpes. Il faisait tellement trop sérieux, je préfère toujours les personnes qui sourient. Je suis du genre à essayer de voir tout du bon côté, et j’ai du mal à me dire que tous les gens ne sont pas comme ça. Je rigole doucement à sa réplique, ajoutant un petit « tant mieux ». Je serai mal si mon nouveau coach était allergique à mes piqûres de guêpes… Nous enchaînons alors avec des exercices de frappe sur le sac. J’écoute ses conseils, je frappe avec mes coudes et mes genoux, et non avec les poings. J’y vais doucement au début, mais je me défoule bien vite, prenant goût à frapper ce pauvre sac qui ne m’a rien demandé. Je me prends à imaginer que ce n’est pas ce sac que je frappe, mais plutôt mon oncle Dardan, déjà mort. Ou encore chacun des clients ayant abusé de moi. Et les hommes de main de mon oncle, qui ont pris sa suite. L’homme me rappelle à l’ordre en me disant de bien faire attention à mes articulations. C’est vrai que, tellement concentrée dans ma frappe, je ne faisais plus très bien attention à mes coudes, ou mes genoux. Je me concentre à nouveau sur ma tâche, et rien d’autre.

Puis il me fait signe d’arrêter, enfin. Difficilement, doucement, je reprends mon souffle. Il me demande comment je me sens, et je le remercie pour ce qu’il fait pour moi. D’accepter de perdre son temps, peut-être précieux, pour moi. Je le vois froncer les sourcils, avec surprise. Il m’avoue qu’il ne perd pas son temps, et que vu ce qui traine dehors, tout le monde devrait savoir se défendre. Il ajoute qu’il ne parle pas des aberrations, tout en désignant le groupe des trois jeunes hommes venus m’aborder tout à l’heure. Je hoche la tête. Je sais qu’il a compris la raison pour laquelle je suis ici. Pas le fait que je sois une ancienne prostituée, mais il a du deviner que j’avais eu une mauvaise expérience avec un homme. Il me propose de continuer à m’entrainer si je le souhaite. Il faudra juste fixer un jour, et un horaire. Je lui souris.

« Merci. J’accepte votre proposition avec plaisir. On peut faire ça ici ? Pour l’horaire, n’importe, je n’ai pas vraiment d’impératif, à vous de me dire ce qui vous arrange. »

Il me tend sa main, tout en se présentant. Connor Burton… J’esquisse un sourire en coin à l’évocation de me faire appeler Brindille. J’hésite un instant, puis je lui rends rapidement sa poignée de main.

« Vous pouvez m’appeler Brindille si ça vous dis, mais mon vrai nom est Ljena. »

Ljena… Enfin, mon vrai nom est Drita mais ça… Il ne le saura pas…

HJ:
 
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 25 Mar - 17:39.

Après un premier échauffement pour constater à la fois le niveau et la volonté de la jeune femme, Connor lui proposa d'organiser d'autres séances. En effet, elle n'apprendrait pas à se défendre en une heure et cela nécessiterait un long entrainement et une volonté de fer pour parvenir à des résultats satisfaisant. L'objectif n'était pas d'en faire une championne de boxe mais une femme capable de se défendre contre une agression quelconque.

Burton s'attendait à ce qu'elle prenne un long moment pour réfléchir. Au vu de ses réactions, elle devait être du genre méfiant mais, contrairement à ce qu'il pensait, elle donne réponse positive assez rapidement. Elle voulait que la suite des leçons se passent ici mais n'avait pas de préférence pour les heures.

« Le mieux serait un rythme de trois leçons par semaine. Je viens ici le mardi, le jeudi et le samedi, à partir de 18h30. A vous de voir si vous souhaitez venir ou non. Je serais là. »

Il lui tend alors la main en se présentant et lui demande comment il doit l'appeler. Contre toute attente, le surnom qu'il propose semble lui convenir, même si elle ajoute qu'elle s'appelle Ljena. Un prénom peu commun. Cela fait sourire Connor qui lui serre doucement la main avant de la relâcher pour ne pas qu'elle se sente oppressée.

« Alors va pour Brindille ! Est-ce que vous avez encore assez d'énergie ou on arrête pour aujourd'hui ? »

Il ne voulait pas la pousser trop fort dès la première séance. Ce serait contre productif. D'un autre côté, si elle avait encore de quoi donner, autant en profiter. En attendant qu'elle se décide, il en profita pour ajouter quelques conseils.

« Il faudra aussi bosser votre cardio. Je vous conseille de courir deux à trois fois par semaine. Pas forcément de longues distances tout de suite mais ça s'améliorera au fur et à mesure. Depuis, face à certains adversaires, … il vaut mieux savoir courir vite ! Et tenir la distance ! »

Le spectre attrapa une bouteille d'eau dans son sac pour en avaler de longues gorgées.

« Et vous devrez penser à ça aussi. Je vais pas vous ménager. Vous aurez besoin d'énergie et d'eau si vous voulez suivre le rythme et progresser. Sinon, autant rester chez vous et vous achetez une bombe lacrymogène. »

Mais cela ne réglait pas tous les problèmes, bien au contraire. De bons réflexes étaient ce qui faisait la différence. Et on n'obtient pas des réflexe en flemmardant. Il fallait s'accrocher et ne rien lâcher. C'était la seule façon d'y arriver. Ou, en tout cas, la seule que Connor connaissait.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

La belle est la bête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» A moitié Belle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Dead End :: Archives :: Rp's-