AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur WOD futur Padawan

N'hésite surtout pas à nous rejoindre :coeeur:
Pour garder l'esprit rpgique, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois !
Personnages à privilégier

Ils nous manquent !
Pro-gouvernement - membres du CODECS/CAA
Un personnage CAA ou CODECS rapportera 100 points, un Ange ou Spectre 50 points.
soirée chatbox

Retombez en enfance avec nous le 14/12 à partir de 21h !

Partagez | .
 

 Bad Habits part 2 || ft Edana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
In Cauda Venenum
avatar
Éris Livingstone
❝ In Cauda Venenum ❞
J'ai rédigé autant de missives : 279 Livres en banque : 403
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
12/20  (12/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 1 Jan - 10:00.
     

Lord Knows I Got Some Bad Habits



❝but I do it all for you. I smoke, I drink, I try to stop, I can't because this toxic dancers got me all possessed yeah. I smoke, I drink, I try to stop, I can't because this toxic dancers got me all possessed yeah. Lord knows I got some bad habits further but I do it all for you. Lord knows I got some bad habits further but I do it all for you. Lord knows I got some bad habits further but I do it all for you, but I do it all for you, Break it down!❞


Catacombe, hécatombe, murs qui s'ébranle et d'un seul coup, sombre en mes immondes. Le ciel au-dessus de nos têtes se referme car Dieu sait les visages de ceux qui appartiennent depuis toujours aux ombres. Virage après virage, flambeau en main tu me suis encore et toujours plus loin en ce dédale aussi ancien que malsain et dont étrangement je connais le moindre recoin. Tu le fais car tu sais que rien en cet en haut ne nous appartient. Et les yeux grands ouverts je te regarde ô race de Caïn, tu es mon semblable même en tes plus obscures larcins. Un énième passage dissimulé t'es alors révélé et ce n'est qu'au bout d'exactement huit cent huit mètres qu'un nouveau mécanisme est actionné, je me place alors face à un capteur qui vient me scanner, avant de me rapprocher d'une paroi, tourner le visage sur ma droite et souffler tranquillement :

- Ultimum Moriens

La voie se libère alors, animant ainsi le vulgaire lambeau de mur que rien ne viendrait trahir et qui s'enfonce pour ensuite coulisser sur la gauche. Sans me retourner, je te demande alors :

- Prête à renouer avec le pêché originel ?


Un sourire vient naître sur mes lèvres avant d'un mouvement, abaisser mon bras le long de mon corps et éteindre la torche en la plongeant au cœur de l'ancien bénitier situé sur ma droite. Un pas après l'autre, j'avance en le noir avant que les lumières du long corridor ne s'allument au fur et à mesure que je m'engouffre en ce dernier tandis que la porte dérobée se referme juste derrière toi. Néons d'un bleu arctique extrêmement pâles, ils témoignent ici de la neutralité de l'endroit. Face à moi et encadrant ainsi la porte double noire et affublée de mon sigle doré, se dressent deux colonnes semblables à celles des temples grecs où les prêtresse allaient brûler l'encens, m'arrivant ainsi à la hanche, je finis par apposer ma main sur celle de gauche :

- Shaddaï el Chai.


La deux lourdes portes s'ouvrent alors nous donnant ainsi accès au bout de quelques mètres à un ascenseur qu'un nouveau scan de ma main droite vient refermer sur nous, nous menant ainsi à la seule destination possible. Nous nous arrêtons à un étage intermède, là un seul homme vêtu d'un costume noir se dresse face à nous. Je lui dépose un baiser sur la joue lorsque celui-ci se positionne légèrement de côté pour nous laisser passer.  

- Passe une bonne soirée.

Jeremiah, mon mentor, mon gardien, mon gladiateur, tu as toujours été là et le sera toujours lorsque j'aurais besoin de toi. Et en cet ultime corridor tu entends pas après pas, la musique graduellement vibrer et monter jusqu'en ton âme qu'elle saisit et fait pulsation après pulsation palpiter. Une vague de chaleur qui déferle au rythme de notre avancé vient elle aussi doucement flirter avec ton épiderme glacé et anesthésié de toutes ces responsabilités qui t'ont cloîtré à la parfaite petite Edana que le monde veut voir à la fois briller et chuter. Une dernière porte s'ouvre et nous voilà en l'un de mes salons privés qui une fois traversé, nous mène en plein cœur du Descensum. Main droite levée je te présente ces terres que tu n'as encore jamais foulé :

- Bienvenue bienvenue, ô toi douce ingénue qui te perds entre vices et asphyxiante vertus.

M'arrêtant alors au centre du lounge, je te fais enfin face et te présente sourire aux lèvres le principe des cercles :

- Choisi ton poison mon enfant car il est sûr qu'ici il y aura un démon pour répondre à tes plus obscures chants.


Car ils sont nombreux les monstres qui se cachent dans la nuit et qui ne se révèle que lorsque l'astre de minuit s'érige bien haut en le cœur de vos envies. Catacombe, hécatombe, murs qui s'ébranlent et d'un seul coup, sombre en mes immondes. Le ciel au-dessus de nos têtes gronde car Dieu sait les visages de ceux qui appartiennent depuis toujours aux ombres. Nous ne sommes pas des gens de biens, nous ne sommes pas leur misérables larbins, non nous sommes le jeu et l'enjeu de l'orgueil luciférien. Je les écoute les tambours de ton cœur, qui crient à la haine et appellent à la fureur. Et je la vois encore, en mon esprit la furie aux boucles d'or qui me parasite et fait de mon silence un vœu de mort. Et les yeux clos voici que je t'efface ô race de Caïn, car me voilà devenue misérable pantin de tes obscures larcins.



Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Kill Your Conscience
avatar
Edana J. May
❝ Kill Your Conscience ❞
J'ai pour Avatar : Anna Speckhart Double Compte : Sloane R. Carter J'ai rédigé autant de missives : 1320 Livres en banque : 1505 Je suis âgé(e) de : 28
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
4/20  (4/20)
Don:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 11 Mar - 16:40.

Eris Edana
Bad Habits Part 2
Eris & Edana
I can hear your song,I can feel your fear,
he's done you wrong
Temptation fed his own desires In the ring of fire


L'air frais qui frappa son visage lui fit un bien fou. L'altération observa le monde autour d'elle, se réveillant d'une torpeur qui lui était encore inconnue. Depuis bien trop de temps elle se terrait dans son bureau, complaisante et asservie par le CODECS. Ses angoisses, ses craintes les plus profondes, la poussaient à se tenir à carreau, oubliant de vivre, tout simplement. Et sans aucun doute qu'Eris était la seule personne capable de lui faire changer d'avis. Raison pour laquelle la brune la suivit sans poser la moindre question, dédalant dans les rues de Bristol, avant d'arriver à leur destination. Son regard s'accrocha au moindre détail, tandis qu'Edana prenait conscience qu'elle n'avait encore mis aucun orteil dans l'antre de son amie. Digne d'un scénario de film, Eris les firent rentrer grâce à un mot de passe, arrachant un sourire à la jeune femme.

« Tu sais que je suis toujours prête à commettre n'importe quel péché. Je ne serai pas surprise que cela soit mon second prénom. »

Ses talons résonnèrent sur le sol tandis qu'Eris les amenait devant deux colonnes qui ne manquaient pour le coup pas d'originalité. L'aristocrate laissa échapper un léger ricanement enjoué. 

« Je ne te pensais pas aussi attachée au premier degré. Sympa la déco, reine de la discorde. »

Son ton était léger, laissant planer l'ombre de son amusement, bien loin d'une critique qui aurait pu poindre par la même occasion. La journaliste adressa un signe de tête au garde pour le saluant, entraînant son pas dans celui de son amie. Lentement, lascivement, la pulsation de la musique commença à gronder, gagnant peu à peu les tympans de la brune. Son regard sonda les alentours tandis qu'elles arrivaient au coeur de ce club bien trop select que pour la majorité des habitants de cette ville. Décadence et luxure brillaient de milles feux dans cette tanière qui aurait pu abriter le diable lui-même. Un éclat divinement amusé vint frapper les traits d'Edana tandis que son âme s'ouvrait à nouveau aux souvenirs d'une vie qui avait été autrefois la sienne. Là où la chute n'avait pas encore frappé, là où Dieu se terrait encore devant leur pouvoir. Mais tel Hamon, Gadrel et Lucifer lui-même, chassés du Paradis pour goûter à l'Enfer, chacun pourrait goûter le courroux qui était le sien.

« Ravie de pouvoir fouler tes terres de ma divine présence. »

Rictus en coin, regard appréciateur, la brune tourna son visage vers Eris et souffla.

« Tu as fait un travail impressionnant. J'aime l'ambiance. »

Elle observa Eris lui montrer son oeuvre, lui proposant de choisir leur prochaine débandade. L'altération jeta un coup d'oeil autour avant de souffler.

« Qu'est-ce que tu conseillerai à un client qui viendrait pour la première fois ? Qui n'aspire qu'au chaos et l'oubli ? »

Son visage perdit quelques instants de son éclat avant que la brune ne souffle.

« Fais de cette soirée, une expérience inoubliable... Je serai ton cobaye et ton jedi. Ordonne et je suivrai. Juste, tu connais mes limites. Aucune drogue d'aucune sorte. »


Evil Ways - I found out The hate grow cold and The god rise up, Damn my soul, Cause I ain't change my ways. But I can’t hide And I won't hide My Evil Ways.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
In Cauda Venenum
avatar
Éris Livingstone
❝ In Cauda Venenum ❞
J'ai rédigé autant de missives : 279 Livres en banque : 403
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
12/20  (12/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 8 Avr - 14:21.
     

Lord Knows I Got Some Bad Habits



❝but I do it all for you. I smoke, I drink, I try to stop, I can't because this toxic dancers got me all possessed yeah. I smoke, I drink, I try to stop, I can't because this toxic dancers got me all possessed yeah. Lord knows I got some bad habits further but I do it all for you. Lord knows I got some bad habits further but I do it all for you. Lord knows I got some bad habits further but I do it all for you, but I do it all for you, Break it down!❞


Un regard en arrière et un clin d'œil venant achever notre parade en l'ombre de nos respectifs adultères :

- Merci mon ange, je savais bien que t'apprécierais. Sois ici chez toi.

Je scrute l'éclat en tes yeux, aussi vil et luxurieux qu'il fut autrefois belliqueux, car je sens enfin ton honneur et ton ego se gonfler pour à nouveau briller de mille feux. Je m'approche alors lentement, me postant juste derrière ton dos, avant de légèrement me penchant au dessus de ton épaule et de te souffler :

- L'Hérésie.

Je prends alors les devant et avance à pas de louve jusqu'au fameux cercle, t'ouvrant ainsi la marche sur le chemin que tu dois emprunter pour oublier nos bien trop nombreux cadavres. Et elle danse avec moi, la mort qui se fond en mon ombre à chacun de mes pas. Un souffle et son image vient me parasiter, telle un virus venu me court-circuiter, de façon intempestive, même lorsque je suis éveillé, c'est son visage maudit qui vient en mon esprit violemment s'ancrer. Je ne laisse rien transparaître et continue à cheminer jusqu'à prendre royalement place sur une banquette noire et finement ornée, témoignant du goût subtile et luxueux dont je peux raffoler. Une hôtesse vient refermer pour nous le salon, signalant ainsi aux autres membres que cet axe nous est désormais réservé et qu'il leur faudra notre aval pour se joindre à notre cercle. Je te désigne une carte de tarot, celle représentant la mort et qui se trouve non loin de toi avant de t'expliquer le procéder :

- Il se peut que quelqu'un ait envie de venir nous rencontrer, pour se faire il fera envoyer par l'une des hôtesses ou des hôtes une carte représentant son cercle, selon la combinaison tu sauras ses intentions et pourra aviser en fonction de si tu veux le recevoir à notre table ou non. Il te suffira de lui renvoyer cette carte en le sens qu'il te conviendra. Tu peux aussi inscrire un message qui ne sera révélé que par un jeu de lumière via le stylet qui abrite une micro lampe uv.

Je te donne un exemple et révélant la locution nihil novi sub sole. Des cocktails qui changent de couleur sous tes yeux préparés par l'une de mes barmaids aux autres éléments incorporé pour te donner l'impression d'être l'un de ces dieux descendus sur terre pour embraser l'humanité de sa toute puissance magnifiée par mes jeux savamment préparés, tu te retrouves projetée en l'endroit où il n'y pas un seul de tes fantasmes qui ne peut être réalisé. Il suffit d'un élan de volonté pour obtenir tout ce que tu peux désirer. Je te scrute, te guette et observe ta nouvelle façon d'être, menant une coupe parfaitement taillée à mes lèvres, je m'abreuve de tes mystères tandis que les voiles de mon monde pour toi enfin se soulève. Eden, une célèbre médium s'approche de nous, dépose une carte d'oracle pour chacune avant de disparaître un sourire mutin aux lèvres, un de mes performers te murmure quelque chose à l'oreille avant d'à son tour s'évanouir. Vois comme il est simple de vivre ici, désignant d'une main doucement levée l'endroit je formule ce qui se cache en ton cœur las :  

- Ici, tu n'as qu'à commander pour être exaucée.

Je m'empare de l'oracle, en retourne la carte afin d'en lire le message divinatoire, puis, revenant vers toi, un bras étendu sur ton côté du dossier de la banquette, je t'en montre l'image et son inscription d'un haussement de sourcil amusé et quelque peu ostentatoire :

- Ouuuhw Le miroir… en voilà quelque chose d'intéressant...

C'est alors que mon cœur se resserre et que mon esprit violemment se disperse au travers de son ombre qui fend subitement l'air. J'erre, ici là en les limbes d'une autre terre en lesquelles depuis trop longtemps, lueur solitaire, sans le moindre point de repère, encore et toujours plus loin en ses délirantes entrailles je me perds. Les rumeurs ont eu raison de moi Edana et la folie guette sournoisement mes pas. Tu le vois à mes pupilles de jades qui se dilatent et à mon pouvoir qui furtivement à ton insu éclate, mon psyché s'évade et dangereusement m'échappe durant ses fragiles instants où mon âme n'est plus que vague fragment disparate. Et y a sa voix qui se brise à travers moi, elle m'appelle sans que je ne sache pourquoi. Perdue, je le serais sans doute si tu ne m'aides pas. Revenant alors d'un battement de cil à moi, mes yeux pers se rivent en tes opalines de givre qui me dévisagent un instant tandis que je t'envisage comme si rien n'avait été de cet intempestif mirage :

- Hum Tu disais?

Sors-moi de là… Fronçant légèrement les sourcils pour rabattre mon attention sur toi, j'écoute ce que tu t'apprêtes à me dire tout en m'emparant de la bouteille de tequila et vient remplir d'une main moins sûre qu'à l'habitude, nos deux verres qui se teintent contrairement à ce que tu peux croire de carmin grâce au dispositif trompe l'œil du récipient. Reprenant ma contenance, je te souris alors :

- Bon, et si tu me racontais ce qui se passe un peu de ton côté? T'as l'air aussi tendu qu'un string mal essoré. Ils t'ont aussi augmenté le niveau de sécurité? Mes contrôles sont plus fréquents et mon don totalement bridé, même durant les missions. Pour ça que je t'ai pas mal évité ces derniers temps. Quelque chose se prépare même si je ne sais pas encore quoi.

Sors-moi de là Éris!!! Sors-moi de là !! Décharge électrique qui renverse mon monde devenu havre de panique, un frisson parcours mon échine et s'étend de mes bras jusqu'au reste de mon corps que j'aurais voulu en cet instant mort. Je perçois le message mais ai du mal à reconnaître la voix. Je cligne deux fois des yeux pour oublier que tu es là, seulement à l'ombre de mes paupières demeure toujours le marbre de ton image austère. Je deviens folle Edana, complètement folle, si tu savais ce que je vois, tu me dirais d'arrêter la drogue, les folles coucheries et mon biberon de tequila. Seulement il y a quelque chose qui ne va pas chez moi, elle est une obsession devenue étrange addiction qui me confond en ma déraison. Dire qu'à l'origine, on se déteste elle et moi. Je m'arrête un instant face à ton air étrange puis, terminant mon verre en cul sec afin de m'en servir un autre, j'extirpe d'une boite mon cachet du bonheur que je place sur le bout de ma langue avant de te dévisagé d'un air semi amusé, semi inquiet et intriguée par ce qui peut bien se jouer en ton esprit dérouté :

- Ou sinon on peut aussi juste boire, s'éclater et tout oublier le temps d'une soirée... Quoi que, ouais! Je vote pour ça ! C'est dans cette optique là de toute manière que j'étais venue te chercher. Salud!!!!

Que je m'apprête à trinquer.




Dernière édition par Éris Livingstone le Jeu 18 Oct - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Kill Your Conscience
avatar
Edana J. May
❝ Kill Your Conscience ❞
J'ai pour Avatar : Anna Speckhart Double Compte : Sloane R. Carter J'ai rédigé autant de missives : 1320 Livres en banque : 1505 Je suis âgé(e) de : 28
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
4/20  (4/20)
Don:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 15 Juil - 22:35.

Eris Edana
Bad Habits Part 2
Eris & Edana
I can hear your song,I can feel your fear,
he's done you wrong
Temptation fed his own desires In the ring of fire


L'Altération étira un sourire amusé face aux souhaits de bienvenue de son amie. Eris ne pouvait être plus juste lorsqu'elle lui soufflait que l'endroit lui plairait. Ici, Edana se retrouvait des années en arrière, là où Réversa n'était qu'une terre de débauche et de glorieuse apogée. Désormais, tout ce que l'humaine à don pouvait voir c'était à quel point sa vie avait pris un tournant beaucoup trop dangereux et combien il lui était impossible de reprendre le contrôle. Mais il fallait parfois foncer dans un mur et voir combien la vie pouvait être précieuse pour se rendre compte que des solutions étaient si facilement trouvables. Raison pour laquelle la jeune femme emboîta un pas aussi décidé qu'Eris, la suivant dans les méandres de l'Epsilon. Elle pénétra dans un salon à la suite de la chasseuse, avant de s'installer à la table où la chasseuse avait élu domicile.

Attentive, la journaliste écoutait son amie lui expliquer en détail le fonctionnement de la pièce où elles se trouvaient. Elle acquiesça lorsque la citation se révéla à ses yeux avant d'étirer un sourire amusé. Vraiment, l'endroit ressemblait tellement à la personnalité d'Eris que la jeune femme avait presque l'impression d'avoir réellement pénétré son esprit. Une sensation un peu dérangeante, mais assez amusante pour autant. L'observation se fit à son comble quand elle indique au barman de lui servir un cocktail au hasard. Pendant que celui-ci le lui préparait, un homme vint déposer devant elles une carte de tarot, tandis que la brunette lançait un regard inquisiteur à l'hôte des lieux. Un léger soubresaut et un sourire la saisirent lorsqu'Eris finit par lui souffler qu'ici, tout ce qu'elle désirait lui serait offert sur un plateau. Qu'il serait facile d'y croire.

« Omnium ruina »

Le souffle contre son oreille lui offrit un frisson qui lui traversa l'échine tandis que la brune gardait obstinément le visage vers la carte qui se trouvait à présent devant elle. Un haussement d'épaule finit par répondre à la chasseuse tandis qu'Edana l'observait retourner la carte. Le miroir. Un message doublement douloureux tandis qu'elle observait la psyché au reflet inexistant. Comme elle-même en ce moment. À son tour la journaliste mena le verre à ses lèvres et le vida à moitié, son regard oscillant entre la carte et son amie. Un poids vint flotter à nouveau dans le fond de son estomac. Culpabilité. Le verre n'eut pas le temps d'être reposé qu'il se vida entièrement, ses yeux se fermant avec résolution pendant quelques instants. Et lorsqu'elle les rouvrit, la jeune femme put voir son monde chavirer et ses convictions s'ébranler. Parce que l'habituelle morgue qu'affichait sa comparse avait totalement disparu de son visage et laissait place à un air vague qui l'inquiéta plus d'un instant. Cela ne dura que quelques secondes, avant qu'Eris ne redevienne elle-même et ne remplisse leurs verres de tequila.

Les yeux saphirs se portèrent sur la brune tandis que ses mains enserraient le verre. Un sourire amusé flatta ses traits tandis que l'humaine à don haussait à nouveau les épaules.

« Tu pensais vraiment qu'on nous ficherait la paix ? Je suis même presque certaine d'être suivie. Si ce n'était pas pour Jude, je pense qu'ils dormiraient au pied de mon lit et m’enchaîneraient à eux s'ils le voulaient. Ils ont posté des patrouilles devant le Verbis aussi. Nos employés sont ravis. »

Cependant, l'humaine sentait que la jeune femme ne l'écoutait plus, et dans un geste automatique, porta sa main contre son bras. Une décharge la parcourut, et de justesse, la télépathe retint un cri qui aurait pu laisser entendre que quelque chose se tramait.

« Sors moi de là. »

Ses yeux s'écarquillèrent un instant, avant qu'elle ne secoue la tête et ne retire sa main précipitamment .

« Putain de merde. »

Ses yeux fouillèrent automatiquement la pièce alentours pour être certaine que personne ne les avaient vues. Et lorsque son associée revint à elle, ce fut pour observer le regard inquiet et scruteur de sa vis à vis. Qu'est-ce que c'était que ce bordel ?

« Je crois qu'il vaudrait mieux, ouais. »

Son verre fila rejoindre le précédent, dans un cul sec impressionnant. Mais l'alcool ne suffit pas à lui faire oublier ce qu'il venait tout juste de se passer et mue par une impulsion soudaine, la brune posa à nouveau sa main sur le bras de la jeune femme. Un flash mental, court mais intense raisonna en elle, et un mal de crâne intense l'enflammèrent de tout son être. La brune fut forcée de retirer sa main tandis qu'une large goutte de sang glissait le long de son nez.

Et d'un sourire s'esquisser sur ses lèvres lorsque le liquide carmin les effleurèrent.

C'était certes douloureux, mais quelque chose lui disait que ce n'était pas spécifiquement anodin. Edana prit sur elle de les resservir, avant de souffler, avant de prendre un mouchoir dans son sac et de frotter son visage.

« Je sens que demain sera glorieux Eris. Très glorieux. Tu as raison... Buvons. »

Avant de tendre sa main vers la carte de son amie et de la retourner. Une faux, large et imposante trônait au centre de la carte.

Et son sourire de s'agrandir davantage.


Evil Ways - I found out The hate grow cold and The god rise up, Damn my soul, Cause I ain't change my ways. But I can’t hide And I won't hide My Evil Ways.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
In Cauda Venenum
avatar
Éris Livingstone
❝ In Cauda Venenum ❞
J'ai rédigé autant de missives : 279 Livres en banque : 403
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
12/20  (12/20)
Don:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 18 Oct - 19:16.
     

Lord Knows I Got Some Bad Habits



❝but I do it all for you. I smoke, I drink, I try to stop, I can't because this toxic dancers got me all possessed yeah. I smoke, I drink, I try to stop, I can't because this toxic dancers got me all possessed yeah. Lord knows I got some bad habits further but I do it all for you. Lord knows I got some bad habits further but I do it all for you. Lord knows I got some bad habits further but I do it all for you, but I do it all for you, Break it down!❞


Tu me crèves!!! M'enterres entre illusion et rêve. Pourriture dont je ne peux me défaire, ton souvenir vient s'encrer jusqu'à l'arrière de mes mornes paupières. Terrible impression qui donne des sueurs froides à la plus horrifique de mes altérations. Je ne suis entre tes mains qu'une misérable poupée de chiffon. Tu me crèves, tel un foudroyant poison. Incapable de te résister, je ne fais que seconde après seconde te succomber. Comme si m'avilir en me prosternant à tes pieds jamais assez ne suffisait, il te faut du haut de ta couche sacrée me contempler de ce regard de feu et de haine tout à la fois embrasé. Je te hais, pour toutes ces contradictions que tu ne fais qu'éveiller et à chaque purulente seconde accentuer.

- Il n'est question ni de gloire ni de déchoir mon ange, pour les gens comme nous, il ne reste rien d'autre que ce gouffre sinistre et noir.

Blasée, résignée, envolée la gaieté que j'étais venue t'apporter. À toi, l'amie d'une éternité damné, il ne te reste plus que mon esprit trop lucide de ce que le monde pourri ne veut seul sur ses épaules porter. Ni la drogue, ni l'alcool ne parviendront à m'élever. Car avec ou sans toi mon amie d'une éternité damné, seule encore et toujours je ne fais qu'en les profondeurs sombrer à défaut de crier. Ad te Domine. Toi qui à l'air de m'avoir si bien oublié, soit rougis par la colère que tu ne fais que m'administrer et ressens l'amer dont tu ne fais que m'abreuver. Qu'attends-tu du monstre que tu te plais à créer et en l'abîme de tes jeux malsains à travers le sang et le feu demeuré non consumé avec ardeur façonner? Je serais telle que tu m'as faite, fléau d'un royaume gangrené, pourfendeur de ton aveugle contrée, main de misère en tes terres dépouillées de la splendeur du père. Je dodeline légèrement de la tête sentant celle-ci vaciller sous le poids de mes péchés et les cris d'horreur de ton passé refoulé.  Ô toi, mon amie d'une éternité damné, combien de tes cadavre vas-tu en cette nuit maudite me faire déterrer ? Je les entends déjà hurler en mon crâne, tous ces regards qui sur tes opalines de givres tu as fait fermer. Et subitement alors je ris, je ris car je le sens ce "bordel sans nom" doucement pointer le bout de son atroce petit nez. Je me sers un autre verre que je bois cul-sec, tandis que l'ecstasy ne va tarder à faire son œuvre et tout exalter de ce monde qu'il me faut faire taire et pour cet unique instant effacer.

Vas-y et rends tout plus beau, toi qui as l'habitude de me border lorsque rien ici ne peut plus me faire ressentir ni vibrer. Je l'attends, cette touche de peinture acidulée qui viendrait tout repeindre de ces relents de noirceur que je veux désespérément édulcorer. Je me lève alors un instant, me mets doucement au rythme de la musique qui vient jusqu'en ma cage thoracique me faire vriller, puis lascive, j'oublie ce qui peut m’écœurer et ce visage qui, toujours encré comme l'immondice qui jusqu'en ma chair vient se faire tatouer, de mes propres mains et ongles je rêve d'écorcher.

- Allez Edana !! Bouge toi bon Dieu !! Cette nuit est à toi alors prend-là !! Hahaha de toute manière, c'est bien là tout ce qu'il nous reste. ÇA!!!

D'un geste de la main des plus amples, je te balaye le Descensum et tous ses artifices qui à la coupe de mes lèvres se veut ultime sacrifice. Un des performers vient attraper ma main à la volée afin de m'accorder cette danse que les anges et autres saints ne font que me refuser. Un, deux, trois, un deux, trois, je danse avec la nuit et le véritable roi des rois. Un, deux, trois, un deux, trois, je ne suis déjà plus là. Un, deux, trois. Un, deux, Trois. Dans un mouvement d'enveloppé roulé, voilà qu'il me fait tourbillonner en une valse jusqu'à toi. Un. Deux. Trois. Un. Deux. Trois. Un éclat de rire et ma main se pose sur ton bras. Un, deux, trois. Oui. Un… Deux… Trois. Et cette, fois, c'est toi qui est toute à moi. Et elles prennent doucereusement forme, ces chimères qui tendrement, nuit après nuit, t'aliènent. Au départ, ce n'est qu'une impression, une sensation qui progressivement grandi en ta poitrine jusqu'à germer en un ressenti que tu jurerais presque tangible, tu clignes les yeux, te dis que c'est impossible. Mais pourtant, tu la sens, la chair de ta chair, le sang de ton sang, qui ici bas, t'appelle et te réclame en laissant en l'air du soir flotter le mot maman qui s'en va au loin sifflotant. Mon visage se tourne alors brusquement, tandis qu'en un mouvement de recule, je te lâche et contemple ta fille, ma chère nièce perdue en le noir de notre enfer dérisoire.

- Eva?

Et alors que les mots sortent automatiquement de ma bouche et que l'enfant vient te murmurer son message à l'oreille, je sens la mort te draper et ton téléphone sonner. Ô toi l'amie d'une éternité damnée, tu le comprends tout comme moi, ce soir, c'est ton miroir qui s'est brisé.

Mais à l'autre bout de mon black label, est venu se réfugier en mon sein l'ange rebel. Et ainsi s'embrasa ma haine.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Kill Your Conscience
avatar
Edana J. May
❝ Kill Your Conscience ❞
J'ai pour Avatar : Anna Speckhart Double Compte : Sloane R. Carter J'ai rédigé autant de missives : 1320 Livres en banque : 1505 Je suis âgé(e) de : 28
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
4/20  (4/20)
Don:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 4 Nov - 21:16.

Eris Edana
Bad Habits Part 2
Eris & Edana
I can hear your song,I can feel your fear,
he's done you wrong
Temptation fed his own desires In the ring of fire


L'ambiance devint lourde et pesante soudainement et les minutes écoulées ne font que renforcer le sentiment de malaise qui étreignait ses pensées. Le toucher échangé avec Eris avait soulevé des questionnements soudains dans l'esprit de la brunette et celle-ci ne pouvait s'empêcher de réfléchir à ce qu'il venait de se dérouler tandis qu'elle sirotait son verre.

« C'est une vision bien sinistre que tu m'imposes là. »

Ses lèvres adressèrent un sourire léger à son amie avant de se replonger sur le bord de son verre et d'en faire glisser le breuvage. La lourdeur de l'atmosphère ne changeait pas et ses orbes ne cessaient de fixer celles de la jeune femme. Cette sensation qu'il lui était impossible à définir ne la quittait pas et ne faisait qu'amplifier au fil des minutes. Quelque chose s'était passé lorsqu'elle avait touché Eris mais Edana ne parvenait pas à saisir exactement ce qui lui était arrivé. Est-ce que la chasseuse avait ressenti la même chose, entendu la même chose ? Il lui était impossible de le savoir sans recommencer cette expérience, mais en l'état des choses, la télépathe n'était pas certaine que cela soit très judicieux. Sa vis à vis lui apparaissait comme totalement perdue dans ses propres pensées, intouchable dans un monde rempli de démon qu'elle ne pourrait jamais comprendre.

Ses lèvres formèrent un rictus désapprobateur lorsque la pilule franchit les lèvres de l'hôtesse de la soirée et que l'alcool s'écoule à la fois dans son gosier. Elle ne pouvait supporter ce genre de choses, la journaliste. Impossible pour elle d'accepter ce genre de substances dans son entourage, mais pourtant, aucun son ne franchit ses lèvres. Il y avait fort longtemps que la jeune femme savait qu'il ne servait à rien de tenter de raisonner un addict. La drogue fit rapidement son effet et le changement de comportement de la chasseuse ne l'étonna même pas un peu. Eris se leva, arrachant un maigre sourire à la brune qui ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel et de l'observer se dandiner lentement. Le restant de son verre fut jeté au fond de sa gorge et avec un hochement de tête, l'Altération se décida à suivre les conseils de la propriétaire de l'Epsilon, arrivant à ses côtés à reculons, façon moonwalk... Michael Jackson était donc dans la place.

Doucement, la musique se glissa dans ses veines et son corps commença à se mouvoir au même rythme que celui d'Eris. Un sentiment de lâcher prise l'étreignit alors et la brune ne put s'empêcher de pousser un long soupir de contentement. Soupir qui s'étouffa aussi rapidement qu'il fut exhalé lorsque la main d'Eris se serra autour de son bras. Un hoquet de stupeur s'échappa de ses lèvres tandis que ses yeux papillonnèrent quelques instants avant de se poser quelques pas plus loin dans la salle. Il ne lui fallut que quelques secondes pour sentir le sang se retirer de son visage et son souffle se bloquer dans sa cage thoracique tandis que le murmure à son oreille lui faisait monter les larmes aux yeux et chercher avec peine tout autour d'elle. La voix d'Evannah lui parvint encore et un sillon salé se vida sur sa joue tandis que ses orbes bleues se posaient sur un coin précis de la pièce où une vision fantomatique de sa fille se tenait. Elle sentit à peine la main d'Eris la quitter tandis que la sienne cherche à toucher le visage transparent de sa progéniture. Une nouvelle perle roula tandis que les lèvres de sa fille touchaient son oreille pour lui murmurer des mots qui aussitôt lui brisèrent le coeur et lui firent ouvrir la bouche de stupeur. Il ne fallut que quelques instants pour que son téléphone ne sonne et n'attire son attention. Ses mains tremblantes décrochèrent, pour n'entendre qu'une intonation vide et crépitante.

Edana se recula précipitamment, bousculant une chaise et manquant de tomber par la même occasion tandis que la nausée montait violemment dans sa gorge. Un premier haut-le-coeur la saisit et attrapant son sac sans même réfléchir, elle se précipita vers les toilettes, courant jusque la porte avant de l'ouvrir et de se pencher pour rejeter tout ce qu'elle avait avalé jusqu'ici. Ses jambes cédant sous l'effort, l'humaine à don se retrouva au sol, surplombant la cuvette, réalisant à peine ce qu'elle venait de subir. Relevant doucement la tête, tandis que l'ombre de sa fille se fanait à peine, la brune poussa un soupir à s'en fendre l'âme, posant sa tête contre un mur. Son regard dévia d'Evannah pour se poser sur Eris.

« Pas l'une contre l'autre. »

Bien entendu qu'elle parlait du don de la brune. Voila pourquoi elle détestait la drogue et les effets pervers qu'elle pouvait avoir sur une personne. Le ton qu'elle avait employé était quelque peu accusateur, mais là tout de suite, après avoir vidé ses tripes, la journaliste n'en avait pas grand chose à dire. Et puis son interlocutrice n'en prendrait certainement pas ombrage vu l'état dans lequel elle glissait à présent.

Se relevant avec difficulté, la brune se dirigea vers le lavabo pour essuyer sa bouche et la rincer, avant de jeter un regard douloureux dans le miroir. Ses yeux se mouillèrent à nouveau et il lui fallut toute la volonté du monde pour les fermer. Se redressant et fouillant dans son sac après une poignée de bonbons pour changer son haleine, qu'elle enfourna sans plus de cérémonie, elle s'observa soudainement. Pas l'une contre l'autre.

« L'une avec l'autre. »

Il leur était impossible d'utiliser leur don présentement et il était chanceux que personne ne les ai suivies. Mais à l'instant présent, alors que ses pensées divaguaient vers les propres peurs d'Eris, combinées aux siennes, l'humaine pensait à ce que pourraient être leurs deux pouvoirs combinés. Douloureux, dévastateurs, intrigants. Un rictus rapide déforma ses traits, alors qu'elle observait son amie dans le miroir.

« Quand tu seras sobre, il faut qu'on parle. De tu sais quoi. »

Elle s'éclaircit la gorge, sensible de sa fin de soirée, et poursuivit.

« Maintenant arrête moi ça, c'est intolérable. »


Evil Ways - I found out The hate grow cold and The god rise up, Damn my soul, Cause I ain't change my ways. But I can’t hide And I won't hide My Evil Ways.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Bad Habits part 2 || ft Edana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Mentor/Apprentie Le Départ!
» Départ de Sybille pour Limoges {Nathan
» Roberto - Pot de départ 16/17 avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Bristol City :: Redcliffe :: Epsilon Nightclub-