AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue ♥
MAJ d'Halloween ; découvrez-la
Pour garder l'esprit de famille, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois ou de poster 50 messages! ♥️

Partagez | .
 

 Deadly speed dating

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human normal is my jam
avatar
Logan Frye
❝ Human normal is my jam ❞
En ligne
J'ai rédigé autant de missives : 36 Livres en banque : 533 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 26 Sep - 23:16.
"Tout ira bien Mami, je t'assure."

Ethelinda Frye n'avait jamais eu peur de grand chose. Assumer seul son gamin, puis sa petite fille, cumuler les boulots, devoir se battre pour ne pas avoir à payer une facture inutile, lutter contre l'intimidation d'un assureur ou autre, elle connaissait. Elle n'avait jamais fait la guerre, mais dans sa vie, elle avait affronté deux ou trois ivrognes un peu bagarreurs, un cambriolage et des jeunes en manques foutant le dawa juste parce qu'ils ne savaient plus comment ressentir la vie. Mais elle n'avait jamais vraiment eu peur. Et puis il y avait eu la révélation.

Et rien n'avait changé. Erhelinda était vieille, et si elle devait se faire sauvagement bouffer sans avoir le temps de crier, elle s'en tapait la roue gauche de son tintebin. Elle avait bien vécu et ne regrettait rien. Par contre, ce n'était pas pareil quand il s'agissait de sa petite-fille adorée. On ne plaisantait pas avec ces choses-là! Mais les chiens ne font pas des chats. Et sa petite-fille ne redoutait pas grand chose non plus. Elle avait beau avoir chercher à la retenir, l'inviter à passer la nuit, Logan avait décidé de rentrer chez elle.

"En traversant le parc, je serais à la maison dans une vingtaine de minutes."

Logan avait embrassé sa grand-mère sur le pas de la porte de son appartement, un sourire ravi aux lèvres. Une soirée entre elles finissait immanquablement en éclats de rire. Avec un chinois à l'emporter (basique mais Mami aimait tellement le porc aigre-doux du petit resto du coin de la rue), quelques vieilles photos et un peu de radotage sur le voisin du dessus qui passait l'aspirateur à 6h du matin le dimanche, elle avait fini par se faire surprendre par l'heure. Déjà passé minuit, et il lui fallait encore préparer un dossier avant demain matin. Non vraiment, elle ne pouvait pas rester.

"D'accord. Dès que j'arrive, je t'envoie un message, histoire que tu puisses aller dormir tranquille. Au revoir!"

Seulement là, elle commençait à s'inquiéter. Elle n'entendait pas ses pas. Le casque qu'elle avait sur les oreilles diffusait un petit best of d'ACDC. C'était la musique qu'écoutait Mami quand elle était petite et un petit coup de nostalgie l'avait prise quand elle s'était éloignée de l'immeuble de sa grand-mère. Seulement au moment où les premiers accords Highway to Hell se faisaient entendre, elle eut la désagréable impression de ne pas être seule.

Du bout d'un doigt, elle tapota l'écouteur droit et fit cesser la musique, sans pour autant arrêter de marcher. Elle jeta un coup d'oeil par-dessus son épaule, mais rien. Son pas s'accéléra malgré elle. Quelle idée elle avait eu de mettre des talons! Au moins, elle avait opté pour le tailleur-pantalon et pas jupe. Mais pourrait-elle courir? Avait-elle une raison de courir? La musique l'empêchant d'entendre ce qui l'entourait, elle commençait à se monter le chou toute seule. Secouant la tête, elle retira définitivement son casque pour le mettre dans son sac à main. Le son du vent dans les arbres bordant le chemin la rassura. Sa marche ralenti.

Puis un craquement soudain la fit se retourner subitement. Il y avait quelqu'un, une ombre disparut hors du chemin. Ce fut rapide, mais bien présent. La peur céda la place à l'énervement. Un type sortant de soirée un peu ivre? Un pickpocket quelconque? Il en faudrait bien plus pour la terroriser.

"Ça suffit maintenant, montrez-vous ou allez-vous en!"

Oui, elle était en talon, et plafonnait à une hauteur suffisante pour dissuader les petits délinquants lambda. Mais rien ne lui répondit. Un silence lourd s'imposa, puis une bourrasque chassa quelques feuilles sur le chemin que Logan scrutait, sourcils froncés. Elle patienta quelques secondes de plus, mais aucun mouvement ne vint de la part de l'ombre qu'elle avait aperçue. Avec un petit grognement méprisant, elle se retourna et...

... Percuta de plein fouet un homme. Surprise, elle fit quelques pas de recul. Lui n'avait pas bougé d'un millimètre. Comment avait-il pu se glisser dans son dos sans qu'elle ne l'entende? Le regard rougeoyant sous la capuche répondit à cette question. Elle ouvrit la bouche, mais tout son fut étouffé quand la main d'une rapidité surnaturelle l'agripa à la gorge. Le sac à main chuta au sol, et Logan envoya son plus magistral crochet du droit dans la mâchoire de son agresseur. Oui, elle savait cogner, et aurait probablement sérieusement sonné son adversaire, si celui-ci n'était pas doté d'une force surnaturelle.

Ce fut à peine s'il tourna la tête et sa poigne se resserra, coupant d'autant plus l'arrivée d'air. Il souleva littéralement Logan du sol qui, en se débattant pour sa vie, lui colla un magistral coup dans le réservoir béni de sa descendance. Et là il y eu un minimum d'effet. La poigne se défit, laissant la jeune femme retomber au sol. Choisissant d'oublier son sac à main, elle se mit à courir tant bien que mal. Le souffle lui manquait, elle toussa en titubant et s'élança sur le chemin. Mais elle n'eut pas le temps de faire dix pas que son agresseur la rattrapa. Elle se débattit, ils chutèrent. Le poids de l'aberration la cloua au sol. Elle vit une paire de à quelques centimètres de son visage et poussa un hurlement encore rauque quand il lui inclina la tête en lui tirant les cheveux.

Et là, elle ressentit définitivement la peur. Logan se débattait, se tortillait, griffait, donnait des coups de genoux, de poings, mais elle restait humaine. Elle n'était qu'une proie, le casse-croute du soir. Elle avait beau sentir la chaire sous ses ongles, il ne semblait pas éprouver la douleur, ou alors savait très bien l'ignorer. Les prunelles dilatées par l'adrénaline, elle réalisa qu'elle allait rejoindre stupidement les statistiques des victimes de nocturnes, augmentant ainsi les raisons que le gouvernement avait de les traquer. Et aussi que sa rage de vivre n'allait pas suffire à lui éviter la mort. Mais pour rien au monde elle n'allait cesser de se débattre. Elle plaqua une main sur le front de son agresseur, l'autre sur le menton, pour retenir son approche, mais son succès fut insignifiant.

"Non! Pas ça! Non!"

Les crocs lui éraflèrent le cou, quand elle aperçut une autre silhouette dans son champ de vision.
Revenir en haut Aller en bas
 

Deadly speed dating

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Speed-Dating Lou ♣
» Speed-dating d'Alexis
» ∆ speed dating (event #1)
» Speed Dating
» Speed-dating de Noko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Bristol City :: Southville & Bedminster :: St Andrews Park-