AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur WOD futur Padawan ♥
N'hésitez surtout pas à nous rejoindre :coeeur:
Toute inscription rapportera 300 points !
En ce moment, la boutique du forum est à - 50% ! Profitez en !
Pour garder l'esprit de famille, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois ou de poster 50 messages! ♥️

Partagez | .
 

 Logan Frye - Though shadows fall still the stars find a way.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human normal is my jam
avatar
Logan Frye
❝ Human normal is my jam ❞
J'ai rédigé autant de missives : 39 Livres en banque : 1133 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 23 Sep - 23:06.
avatar avatar
Logan Frye
Avatar: Gal Gadot

Humain – For My Sake

Statut: vivante et anonyme

Âge: 30 ans

Métier: Docteur en psychologie (spécialisée dans le langage corporel et l'analyse du comportement), occasionnellement consultante dans le cadre d'enquêtes.

Lieu de naissance: Nouvelle-Orléans

Particularité: possède une mémoire eidétique (rien de surnaturel là-dedans cependant), ça aide pour son boulot, mais elle se garde bien d'en parler à qui que ce soit. Oh, et est plutôt grande pour une femme. Ça peut parfois surprendre.
Opinions: Quelle est sa réaction face à la Révélation ? Un tsunami de peur, de fascination, d'ambition, de complexe, de jalousie, de curiosité savamment exposé par les médias et exploités par les puissants. Les choses se sont précipitées, avec une certaine intelligence, pour ne surtout pas donner à un citoyen standard le temps de réfléchir.
Pourtant, Logan a prit le temps d'y réfléchir, pendant de longues nuits sans sommeil, à se demander si les cauchemars nouvellement venus la hanter possédaient réellement des crocs et des pouvoirs surnaturels, ou si ils n'avaient pas une origine bien plus sombre, puissante et surtout politique?
Ils étaient là depuis si longtemps… Le fait de le savoir devait-il transformer subitement tout son univers?
Tout bien réfléchit, rien n'a changé, et c'était bien là que se trouvait l'horreur. Humain, vampire, ange, elfe et autres créatures que le folklore enseignait comme surnaturelles… Quel délicieux foutage de gueule. Aberration et Altération n'étaient que des mots.
La vérité reste aussi relative que surfaite.
Puisque son monde s'enlisait dans ses erreurs passées, il allait vraiment falloir que les choses changent. Réellement. Heureusement pour elle, Logan possède des avantages que beaucoup de gens comme elle considèrent à tort comme des faiblesses: elle est anonyme, faillible et vulnérable. Le mélange rêvé pour envisager quelque chose.



Révèle-toi

Vous voulez connaître Logan? Quelle version exactement? Ah bah oui, faut être honnêtes, hein! Il y a toujours un monde entre la personne qu'on est et celle que l'on paraît.
Commençons donc avec le paraître, après tout c'est là-dessus que vous allez la juger. Et n'allez pas prétendre que c'est faux! On est tous aussi hypocrites qu'influençables. Si ça peut vous rassurer sur ce que vous pensez de votre propre moralité: c'est purement biologique.
Ça, Logan le sait très bien, et elle s'en sert au quotidien.
Vous êtes un(e) collègue? Elle est réservée, efficace et fiable. S'il vous pouviez choisir quelqu'un avec qui travailler sur un dossier, ce serait elle. Elle est bosseuse, brillante, mais pas ambitieuse. Si elle peut vous faire obtenir cette promotion dont vous rêver, elle le fera, puis s'éclipsera en vous laissant recueillir tous les honneurs.
Vous êtes une connaissance? C'est une personne polie, aimable, cultivée et capable d'une grande écoute. Elle devance même vos attentes, avec empathie et assurance, sans jamais un seul instant verser dans l'écoeurant. Peut-être penserez-vous d'abord à elle s'il vous faut un conseil avant de prendre une décision que vous croyez importante.
Vous êtes un(e) bon(ne) pote, c'est une franche joviale et déconneuse, qui balance ses traits d'humour avec une ouverture d'esprit qui lui confère une séduisante impertinence. C'est la première à offrir une tournée et la dernière à partir pour s'assurer que tout le monde rentre dans les meilleures circonstances.
Qui que vous soyez pour elle, Logan s'assurera, la plupart du temps, que vous la quittiez en vous disant que vous avez passé un bon moment.

Oui, elle est ce que vous voulez (ou ce que vous ne voulez pas si elle veut se passer de vous). Logan est une manipulatrice. Elle capte votre attitude, votre gestuelle, vos tics, toutes ces petites choses que vous croyez ne surtout pas posséder mais qui pourtant trahit une bonne partie de ce que vous êtes. Elle les saisit, et en tire parti pour que vous la considériez comme digne de confiance. Elle peut vous mettre mal à l'aise d'un claquement de doigt, en jouant sur sa taille, ou sur la noirceur de ses yeux qui vous observe à la limite de l'indécence. Mais un simple sourire pourra vous faire croire que vous vous êtes simplement trompé. Après tout, c'est une femme adorable, avec une gestuelle étrangement captivante. Sa manière d'incliner la tête, de vous lancer un regard en coin, de vous effleurer l'épaule, peut même vous pousser à vous imaginer des choses.

Et c'est là que nous plongeons un petit peu plus vers les profondeurs de son être. Fourbe et vicieuse? Oui, un peu. Mais pas tant que ça. S'adapter à son environnement et à ses interlocuteurs est une seconde nature chez elle. Mais ne cherchez pas à y trouver nécessairement des intentions belliqueuses. Car le fait est qu'elle souhaite sincèrement vous être appréciable. En retire-t-elle quelque chose? Bien sûr! Tout comme vous, elle passe un agréable moment et apprend à vous connaître. Elle garde de bons contacts avec ses collègues, reste une personne qu'il est sympathique de fréquenter et veille sur ses amis qu'elle aime bien surprendre de temps en temps.

N'allez pas croire qu'elle aime tout le monde non plus. Des gens pénibles, il y en a aussi. Elle veille juste à ce qu'ils la considèrent au pire comme insignifiante, au mieux comme sympathique de manière à pouvoir gérer votre sale comportement sans même que vous vous en rendiez compte. Et puis tout à coup la stagiaire maladroite que vous vous plaisez à torturer à coup de photocopies interminables devient votre petite protégée que personne n'a le droit d'enquiquiner.

Il n'y a rien de magique là-dedans. Tout est question d'attitude et de choix de mots. Mais si jusqu'à maintenant elle ne l'a fait que pour améliorer les relations de son entourage, elle se dit que, peut-être, il serait temps qu'elle s'essaie à faire quelque chose de réellement utile pour tout le monde. Peut-être qu'elle pourra faire une différence, ou peut-être pas. A dire vrai, elle se fiche assez de ce que ça donnera sur la fin. Elle veut juste pouvoir se dire qu'elle n'est pas rester que spectatrice de sa vie.




Confie-toi

Papa Frye a écrit:

Bonjour, je m'appelle Clay. Je suis photo-reporter freelance. Je suis calme, réfléchit et pertinent. Mais ça n'a pas toujours été le cas. Être père m'a obligé à m'assagir, mais avant ça, j'étais un jeune con séduit par le grand frisson.
Je suis né à Bristol, ou j'ai d'ailleurs grandit, élevé par ma mère, mon père ayant fuit Dieu savait où. J'aimais bien m'attirer des ennuis, au grand damne de ma pauvre génitrice. Pourtant jamais elle ne m'a retenu. Elle m'a aidé à monter un dossier béton pour entrer dans l'université qui me plaisait, a cumulé les emplois pour financer m'aider à payer mon matériel, et n'a même pas sourcillé quand j'ai quitté la Grande-Bretagne, avide d'images frappantes à travers le monde.
Je m'en suis bien sorti, j'étais même très bon! Assez pour me faire un nom dans le milieu. Mes articles et images se vendaient très bien, à divers journaux et magazines. Et puis j'ai rencontré Hazel.

Haze, ça a été une claque. Au sens propre. Au court d'une intervention de police dont je n'ai pas loupé une miette, elle m'a bousculé pour faire de la place et m'a envoyé mon appareil dans la figure. Un œil au beurre noir et un objectif brisé plus tard, je tombais amoureux de la lieutenant de police Hazel Cooper qui m'embarqua à mon tour pour me faire soigner l'arcade en sang. Après de longues négociations entre avocats et assurances, la Police de la Nouvelle-Orléans m'a offert un nouvel objectif pour mon appareil et Haze m'a offert un nouvel objectif de vie. Avec un bébé.

Pour Haze et notre petite Logan, j'ai arrêté de bourlinguer. Je me suis calmé quelque temps et ai décroché un contrat dans un canard sans grande envergure, mais ça ne payait pas trop mal. L'aventurier s'est transformé en père et en conjoint. J'ai demandé Haze en mariage. Six fois. La septième, elle a accepté, mais je n'ai jamais pu l'entendre me dire oui devant l'autel. Une bavure a réduit ma nouvelle vie à néant en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.
Mami Frye a écrit:

Je vous INTERDIT de m'appeler Mami. La seule personne qui a le droit, c'est ma petite Logan. Pour vous, ce sera Madame Frye, ou Ethelinda, à la rigueur. Oh ça va! Je juge votre prénom moi? J'vous jure, les jeunes de nos jours, ils ne savent plus se tenir. Ils sont coincés, mal poli et ridiculement vicieux.
Bref. Vous voulez la suite de l'histoire je suppose, sinon vous n'en seriez pas là.

C'est moche, je ne vous le cache pas. J'ai connu Haze. Et j'étais la première à prendre Logan dans mes bras, juste après sa mère et son père (la sage-femme, ça compte pas). Elle était géniale, Haze. Si j'avais dû choisir une nana pour mon fils, je l'aurait prise elle. De grands yeux noirs inquiétants, un caractère bien trempé et le tout avec une lucidité stupéfiante qui ne gâchait rien à l'ensemble. Et puis bon, elle était aussi très bien faite. Je me demande encore comment elle a pu craquer sur mon immature de fiston à cette époque-là!

Elle est morte dans l'exercice se ses fonctions, tuée stupidement par la balle perdue de l'un de ses collègues. Je crois que même ma rupture avec le père de Clay ne m'a jamais autant fait pleurer. Quant à mon fils… Il a tout simplement perdu pieds. La famille de Haze ne s'est jamais vraiment souciée d'elle, alors personne n'a râlé quand j'ai incité Clay à revenir à Bristol avec la petite. Elle avait à peine huit ans, la pauvre chérie. Mais elle semblait mieux tenir le coup que son père.

Clay a recommencé à bourlinguer, passant plus de temps à l'étranger qu'ici avec sa fille. Moi bien sûr, j'ai pris la petite à la maison pour l'élever. Elle restait calme, et obéissante. Bien trop sage à mon goût. Les gosses, ça doit faire des conneries, c'est bon pour leur évolution. Mais pas Logan. Elle n'avait même pas la décence de faire des mauvaises notes à l'école. Studieuse, elle ne se faisait pas d'amis, et passait son temps à faire ses devoirs, ou à bouquiner dans son coin. J'imagine que c'était sa manière de faire son deuil. Sans compter que ça n'a pas dû être facile pour elle de changer de pays.

Bristol est très différente de la Nouvelle-Orléans. Là-bas, elle était bercée par le jazz et des histoires de vaudou dans les marais. Ici c'était uniforme scolaire et punk-rock à la maison. Parce que oui, Logan a filé en école privée. Avec son niveau, elle a pu obtenir une bourse. J'avais beau être fière, je ne comprenais pas pourquoi Clay avait choisi cette école de bourge pour sa fille. Aussi je prenais un malin plaisir à venir chercher Logan en survêtements roses, bigoudis dans les cheveux et autres chemisiers léopards, tant que c'était dans le plus mauvais goût possible. Et bizarrement, ça a aidé Logan à se faire des amis dont les parents me regardaient arriver chaque jour avec une mine des plus écoeurées.

Logan (c'est un prénom unisexe il parait, c'est ma mère qui l'avait dit) a écrit:

J'ai bien cru que mon père était mort avec ma mère à cette époque-là. Il ne se levait plus, et j'allais à l'école sans le sandwich qu'il me préparait toujours quand maman était encore en vie. Je pleurais beaucoup moi aussi, surtout la nuit, quand papa ne le voyait pas. Il avait l'air tellement mal que je ne voulais pas lui causer encore plus de soucis. Alors j'allais manger chez les voisins et je rentrais me coucher le soir. Tout le monde n'y voyait que du feu. Tous. Sauf Mami. Elle a débarqué furieuse en criant sur papa, disant qu'il n'avait pas le droit de se laisser aller, qu'il avait une fille. Je n'aimais pas les entendre se disputer. Pour que ça se calme, j'ai demandé à papa si il ne valait mieux pas que je parte avec Mami, pour lui permettre de guérir de sa tristesse tranquille.
C'est ce qu'il a fait, en quelque sorte. On est tous allé à Bristol. Mais lui n'est pas resté. Il est parti pour le travail, et rentrait une ou deux fois pas ans, en général pour Noël. Il n'était pas souvent là à mon anniversaire, mais il ne m'a jamais oublié. Je recevais des cadeaux du monde entier, au gré de l'endroit où il se trouvait.

Mami râlait toujours sur papa qui n'était pas là, mais moi, je trouvais ça bien. Les années passaient, et petit à petit, papa revenait plus souvent, il m'appelait presque tout les jours, où qu'il soit, et quel que soit son fuseau horaire. Il a même réussi à faire chanter un groupe de gospel pour mon anniversaire depuis New York, à l'heure exact de ma naissance, en vidéo conférence. Il avait beau ne pas être physiquement là, contrairement à mes petits camarades qui avaient leurs deux parents aussi affectueux que des cyborgs, moi j'avais un père qui m'adorais. Et puis Mami faisait le reste, et mettait une bonne dose d'humour dans notre quotidien. Elle disait toujours que je ne souriais pas assez et pourtant, j'en ai eu pas mal des fous rires à cause d'elle.

Mais je n'étais pas vraiment heureuse. J'avais deux bons amis à l'école, mais je n'aimais pas y aller pour autant. Les cours étaient ennuyeux et n'allaient pas assez vite. Moi, ce que je voulais, c'était faire comme papa, et aller écouter du gospel au milieu de la nuit à New York par exemple. Alors à chaque Noël, quand il était là, je lui demandais de m'emmener avec lui. Mais il refusait.
Et il avait raison, aucun parent censé n'emmène sa fillette bourlinguer dans le monde entier pour prendre des photos choc dans des situations souvent dangereuses. C'était irresponsable.
Mais j'ai insisté, encore et encore, et il m'a dit que quand j'aurais fini le lycée, on en rediscuterait.

Alors j'ai mis les bouchées doubles. J'ai sauté deux classes (avec un peu de motivation et une mémoire de compète, on peut aller loin), mais j'ai gardé mes amis. Il a tiré une drôle de tête quand je lui ai envoyé une photo de moi avec mon diplôme de fin d'étude à 16 ans. J'ai reçu plusieurs propositions de bourses pour d'excellentes universités, mais je ne voulais pas y aller. En fait, je ne savais surtout pas encore vraiment ce que je voulais faire. Qui sait quel sera le métier de sa vie à 16 ans? J'avais beau être intelligente, je manquais hélas de maturité.

Et puis mon père a tenu sa promesse. On a convenu qu'il s'agirait d'années sabbatiques, le temps que je me décide. Il m'a emmené presque partout. J'ai fait du yoga à Bombay, suivit quelques cours de tango en Argentine, appris à faire redémarrer un vieux pick-up en Mongolie, sauté avec des Massai et creusé un puits au Bangladesh. Bien entendu, j'aidais papa avec son travail. J'envoyais des mails, comparais les offres des différents journaux, et donnait mon avis sur ses clichés et relisait ses articles. Toutes mes affaires de voyage tenaient dans un sac à dos!

Mais je n'avais pas accès à tout. Mon père, pour son travail, allait parfois dans des zones de conflits et a toujours refusé que j'y mette les pieds avec lui. Il m'est arrivé de me faire "babysitter" aussi bien par une hôtesse d'accueil d'un petit hôtel discret que par un tatoueur thaïlandais un peu glauque. Tous étaient des contacts de mon père, et tous étaient dignes de confiance, même si certains étaient un peu bizarres.

Ce furent de loin les deux plus belles années de ma vie. J'ai appris que le monde était beaucoup plus vaste et mystérieux que ce que j'avais jusqu'alors imaginé. J'ai découvert des cultures, des manières de parler, de bouger différentes de mon petit monde trop occidentalisé. Et à mes dix-huit ans, j'ai su ce qu'il me fallait. L'humain était la chose la plus fascinante à mes yeux, je voulais étudier la psychologie. Harvard me tendait les bras, mais Mami se faisait vieille, alors j'ai préféré Cambridge, pour au moins rester dans son pays. Papa est reparti, moi j'ai commencé ma vie d'adulte.

Nathan Hobbes, plan Q occasionnel a écrit:

Logan? Ouais, je l'ai connue à Cambridge. Elle était en psycho, et moi en médecine. On s'est croisés dans le cadre de cours communs. Elle faisait un peu figure de hippie la première fois que je l'ai rencontré. En même temps, elle a un peu bourlingué la nana. Je me suis tout de suite très bien entendu avec elle et on est sorti ensemble pendant trois ans. A un moment, je pensais même que ça allait être sérieux entre nous. Je l'avais présenté à mes parents et tout… Mais bon, finalement ça n'a pas collé.  
Ouais, je vois déjà ce que certains doivent se dire. Et non, en fait, c'est moi qui l'ai plaquée.
J'ai eu peur, voilà.

Logan, elle savait tout de moi. Elle finissait mes phrases, trouvait toujours THE bonne idée de cadeau pour mon anniversaire, m'apportait par surprise un plat de mon resto préféré pendant que je révisais comme un fou… Ce n'est pas ça la fille idéale. Elle devinait tout, devançait même ce que je voulais faire. Je ne pouvais jamais lui mentir, rien lui cacher. C'était flippant. Je l'aimais bien, et je crois que je l'aime toujours, mais une fille comme ça… Je ne sais pas. Je n'arrive pourtant pas à lâcher. Elle a finit son doctorat avant moi, et même si on a prit des chemins totalement différents, je vais encore parfois la voir à Bristol. Ça finit inévitablement dans un lit. Ou sur un canapé. Ou au sol. Bref, on s'en fout. Elle et moi, on est resté potes. Et même si on ne construira jamais rien ensemble, j'espère qu'on restera l'un pour l'autre un merveilleux souvenir de Cambridge.

Il est cinq heures du matin quand le réveil se mit à sonner. Une main jaillit de sous les draps pour l'éteindre avant même que le premier cycle de sons ne se soit achevé. Lentement, la masse informe de duvet s'écarte pour révéler un corps à moitié endormi. Vêtue d'un simple t-shirt à l'effigie de l'équipe d'aviron de Cambridge, un peu trop usé par les années et surtout bien trop large, Logan s'assit sur le bord du matelas. Le col trop détendu baillait sur son épaule. Dans la pénombre de sa chambre, elle étend lentement les bras au-dessus de sa tête et lâche un bâillement à en exposer les amygdales sans complexe aucun. Écartant des mèches en bataille de son visage, elle se leva et écarta les rideaux. Bristol somnolait encore. Les lumières de la ville étaient encore indispensables pour se déplacer dehors, malgré le début d'éclaircissement du ciel. Une très légère brume matinale s'étirait encore dans l'allée sous sa fenêtre, comme s'agrippant aux gouttières et autres rebords de trottoir pour ne pas se faire chasser par l'aube.

Glissant une main distraite dans ses cheveux en bataille, elle quitta la chambre pour se diriger dans la cuisine. Le son de la machine à café qu'elle alluma d'un geste machinal brisa d'une manière un peu trop bruyante le silence dans la pièce. Logan émit une grimace en ouvrant le frigo, quand la lumière agressa ses prunelles encore endormies. Elle attrapa une banane qu'elle pela distraitement et commença à grignoter en retournant dans sa chambre. Sur une chaise, un leggings, un débardeur et une veste légère en softshell attendaient d'être enfilés. Mais Logan prit son temps. Elle attrapa son téléphone portable sur sa table de nuit, consulta quelques applications de journaux en ligne. Les histoires de monstres étaient souvent à la une. Un peu trop souvent d'ailleurs. Elle avalait sa dernière bouchée quand l'appareil se mit à vibrer dans sa main. Un message s'afficha.

Clay Frye a écrit:

Bonjour ma chérie! Je viens de prendre mon billet d'avion. Cette année, je serai là pour ton anniversaire. Ah, et arrête de lire les journaux dès le matin, ça met de mauvaise humeur.
Je t'aime fort!
PS: tu m'as dit que le pire des monstres est la peur. Je te le rappelle pour ton patient du jour. Bisou!

La psychologue eut un petit sourire triste en reposant l'appareil et la peau de banane sur sa table de nuit. Aujourd'hui, elle allait rencontrer son premier patient issu du Rituel. Ce principe de suivit avait une base logique, mais quelque chose la gênait atrocement, sans qu'elle n'en ait jamais parlé à une qui que ce soit. Si elle estimait que la possibilité de redevenir humain (si tant était qu'il y ait une réelle humanité quelque part) ne devrait être employée que dans des situations extrêmes, pour aider une victime, ou pour abaisser le niveau de dangerosité d'un criminel accompli. Mais là, il ne s'agissait que de chasse aux sorcières. L'expérience devait être effroyable, qu'elle soit désirée ou imposée. Elle poussa un soupire en retirant son T-shirt pour enfiler sa tenue de sport et récupéra peau de banane et téléphone pour retourner dans la cuisine. La première alla rejoindre la poubelle, le second fut glissé dans une poche zippée de sa veste. Elle prit une gorgée de café, et abandonna sa tasse sur le comptoir séparant la cuisine de son petit salon.

Si la Révélation avait immanquablement fait son effet, pour rien au monde Logan allait changer ses habitudes. La concierge de son immeuble ne manquait pas de lui rappeler qu'une femme ne devrait pas sortir seule dans le noir pour aller courir, que ce n'était pas prudent par les temps qui couraient. Une pensée qui maintenant encore donnait à la psychologue une folle envie de rigoler. Elle avait d'ailleurs un petit sourire en attachant ses cheveux avant d'enfiler ses écouteurs bluetooth. Une paire de baskets enfilée plus tard, elle quittait son appartement, sans prendre la peine de fermer derrière elle, et s'engouffra dans les ruelles sombres de bristol, un air de métal allemand lui donnant le rythme de sa course. Peut-être ferait elle une mauvaise rencontre, ou peut-être pas. Mais pour rien au monde elle n'accepterait que la peur de mourir vienne l'empêcher de vivre.



Hors-jeu
Pseudo et âge: J'ai autant de pseudos que de persos, donc on va faire simple. Je m'appelle Roxane, et je suis vieille.

Comment as-tu connu le forum? Je crois que c'est par Tour de Jeu.

Qu'est-ce qui t'a convaincu de t'inscrire? Un nombre raisonnable de membres, plus d'une personne connectée sur 24h, et le contexte m'a l'air très sympa!

Depuis combien de temps fais-tu du RP? Chat, forum et table confondue, ça doit faire…. Hm… seize-dix-sept ans, à peu près.

Fréquence de connexion: plusieurs fois par semaine, sauf cas particulier de débordement professionnel et familiale, mais là je préviens.

Un commentaire? Pain au chocolat ou chocolatine?




Dernière édition par Logan Frye le Dim 24 Sep - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
It's fun to lose and to pretend
avatar
Edana J. May
❝ It's fun to lose and to pretend ❞
En ligne
J'ai rédigé autant de missives : 663 Livres en banque : 3518 Je suis âgé(e) de : 27
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 23 Sep - 23:31.
Bienvenue Logan! ♥️

Hmm je vais la faire courte parce que je suis belge: petit pain au chocolat ou à la rigueur, couque au chocolat mwahaha xD

On passe au plus vite sur ta fiche :coeeur: J'ai hâte de découvrir! **


Born Ready
I am the unknown fighter A dark horse coming for you. I'm gonna push up higher, I'm gonna do what I do. Start me up, Open my eyes. Turn me loose and you'll see why. I was born, born ready. -BY PHANTASMAGORIA
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human normal is my jam
avatar
Logan Frye
❝ Human normal is my jam ❞
J'ai rédigé autant de missives : 39 Livres en banque : 1133 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 23 Sep - 23:38.
Merci beaucoup Edana!!
Je suis suisse, chez nous la question ne se pose pas non plus, mais j'ai cru comprendre que c'était un sujet des plus palpitants chez nos amis français!
J'espère que la fiche sera à la hauteur en tout cas. love
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my fangs
avatar
Aidan Chase
❝ Too sexy for my fangs ❞
J'ai rédigé autant de missives : 261 Livres en banque : 2330
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 24 Sep - 3:26.
Bienvenuuuuuuuuuue ! I love you cat
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 176 Livres en banque : 3291
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 24 Sep - 7:20.
Bienvenue sur wod, logan
Beau cocktail de nationalité : je suis canadien
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human normal is my jam
avatar
Logan Frye
❝ Human normal is my jam ❞
J'ai rédigé autant de missives : 39 Livres en banque : 1133 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 24 Sep - 7:23.
Merci à tous les deux!
C'est ce que j'aime dans le rp sur fofo. On peut jouer avec des gens sans être sur le même continent! pingouin love
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Spectre for the cause
avatar
Perséphone L. Carlton
❝ Spectre for the cause ❞
J'ai rédigé autant de missives : 567 Livres en banque : 3697 Je suis âgé(e) de : 38
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day: Planet Hell
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 24 Sep - 13:53.
Bienvenue nemu C'est chouette de voir une humaine débarquer ! (Qui a l'air d'avoir la classe au passage !)

On s'occupe de ta fiche au plus vite pingouin love
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Spectre for the cause
avatar
Perséphone L. Carlton
❝ Spectre for the cause ❞
J'ai rédigé autant de missives : 567 Livres en banque : 3697 Je suis âgé(e) de : 38
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day: Planet Hell
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 24 Sep - 15:01.
FÉLICITATION
Tu es des nôtres, t'as fini ta fiche comme les autres !


Le petit guide du nouveau !
Hey bravo pour ta validation ! Tu as su déjouer les pièges de la fiche et construire un personnage jouable parmi nous ! Donc déjà bravo ! bravo

Ta fiche est super agréable à lire, j'ai beaucoup aimé la partie de l'histoire en témoignages *-* Tu as construit un sacré personnage !

Avant de commencer à arpenter les parties du forum, je t'invite  à ouvrir ta fiche de liens et ta liste de Rp. Une fois ces étapes accomplies, tu as la possibilité d'aller demander un sujet, de voir le récapitulatif des personnages présents sur le forum et aussi de poster des annonces pour des pistes de personnage.

Viens jeter un coup d’œil au Comptoir de Bristol qui t'expliquera comment avoir des points et surtout comment les utiliser pour faire évoluer ton personnage ! C'est également là que tu pourras faire tes demandes de rang personnalisé et de création de lieu(x).

Tu pourras flooder à volonté par ici et créer ton forumspring .

Le staff est à ta disposition en cas de besoin !  

Enfin, le plus important :  Amuse-toi bien   ymca

   
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human normal is my jam
avatar
Logan Frye
❝ Human normal is my jam ❞
J'ai rédigé autant de missives : 39 Livres en banque : 1133 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 24 Sep - 17:02.
Mercimercimerci!!!
Je planche immédiatement sur la suite des événements. dream
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Cassandre E. Nealson
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 473 Livres en banque : 3267 Je suis âgé(e) de : 28
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 24 Sep - 18:13.
Bienvenueee I love you

Bravo pour cette validation rapide dream


Fight til you drop
Don't cry at the pain
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human normal is my jam
avatar
Logan Frye
❝ Human normal is my jam ❞
J'ai rédigé autant de missives : 39 Livres en banque : 1133 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 24 Sep - 18:32.
Merci Cassandre! cat
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Logan Frye - Though shadows fall still the stars find a way.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Logan Echolls
» Dallas' Stars
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» Alice Logan [validée]
» Dalas Stars signature

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: You Need A Company :: Face Your Demon :: Fiches Validées-