AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur WOD futur Padawan ♥
N'hésitez surtout pas à nous rejoindre :coeeur:
Toute inscription rapportera 300 points !
En ce moment, la boutique du forum est à - 50% ! Profitez en !
Pour garder l'esprit de famille, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois ou de poster 50 messages! ♥️

Partagez | .
 

 How are we going to make it ? PV. Aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 176 Livres en banque : 3291
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 12 Aoû - 20:41.
Je n'en pouvais plus, depuis que Bristol avait resserré les règles, on voyait les agents de la CAA partout, c'en était horrible pour ceux qui essayaient de survire, mais considérés fugitifs. Et cette catégorie m'incluait.

Déjà, depuis le festival, j'étais passé si près de la mort. C'était seulement grâce à Edana que j'avais survécu, je crois. À la grande quantité de sang que j'avais perdue, il aurait été facile à mes vingt poursuivants de ce soir-là de me retrouver et me tuer ou pire : m'enfermer à Ribcage. Mais Edana avait été là, sauvant ma peau.

Et encore une fois, je me demandais combien de temps passerait avant que je puisse voir Leigh. Son absence pesait lourd sur ma conscience et me privait d'une grande partie de ma patience, ce qui risquait de me faire perdre le contrôle sur le loup qui n'attendait que de sortir. Elle me manquait. Que dire de plus ? Elle était mon opposée et il semblerait que ce soit des symptômes qui se développaient quand le temps me privait trop longtemps d'elle.

Et malgré tout ça, je continuais de me promener dans la ville, maintenant avec des vêtements neufs, j'avais jeté ceux que la CAA m'avait laissés troués par les balles de leurs armes. C'était bizarre comment c'était moi que les gens considéraient comme un monstre alors que je n'avais fait de mal à personne - bien que j'aurais refait les traits faciaux de Kyle, qui m'avait privé d'un instant précieux avec Leigh - et que j'avais été la cible des agents de la cellule.

Je détestais cette situation où l'ignorance faisait loi, et même si je voulais changer les choses, jamais je n'y arriverais seul, j'avais besoin d'aide pour y arriver. Dommage que je ne pouvais pas demander l'aide de Leigh, son rôle dans la CAA rendait cette demande impossible à lui faire, elle ne pouvait tout simplement pas accepter.

Marchant et réfléchissant à mon problème, alors que la nuit était tombée depuis plus d'une heure, je me retrouvai près de Victoria Park. Et malgré cette information, j'ignorais toujours dans quelle partie de la ville je me trouvais, pauvre petit canadien expatrié en contrée étrangère que je suis, incapable de s'orienter sur sa nouvelle terre d'accueil. Et les autorités à mes trousse.

Malgré l'affichage du couvre-feu à l'entrée du parc, j'y entrai, afin de ne pas me retrouver avec un de ces hommes vêtus de noir et qui pouvait bientôt vouloir mon cadavre au sol. Accroupi, pour éviter au maximum la lumière qui se diffusait de lampadaire, je me cachai sous les arbres, ou les photons auraient de la difficulté à dévoiler ma présence.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my fangs
avatar
Aidan Chase
❝ Too sexy for my fangs ❞
J'ai rédigé autant de missives : 261 Livres en banque : 2330
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 14 Aoû - 23:12.
Aidan & ChrisHow are we going to make it ?A chaque fois qu’il s’aventurait dehors, Aidan savait qu’il risquait sa vie, mais c’était plus fort que lui. Il avait passé assez de temps enfermé vingt-quatre heures sur vingt-quatre, il avait besoin de respirer, de marcher, tout simplement. Il lui suffirait de rester sur ses gardes, voilà tout. Sauf que c’était loin d’être aussi facile et il en était tout à fait conscient. Il se languissait tellement d’avant. Avant que le gouvernement ne décide de lancer cette chasse aux sorcières insensée et avant qu’il ne devienne un Nocturne. Pour autant, Aidan n’envisageait pas de se rendre pour passer le Rituel. Il en était hors de question. Il refusait de se plier à ces gens aux méthodes plus que douteuses, ces gens emplis de haine pour ceux qu’ils appelaient « Aberrations ». Pourquoi ne voulaient-ils pas entendre raison ? Et qu’est-ce qui les différenciait de ceux qu’ils chassaient ? Les chasseurs eux-mêmes n’étaient pas humains, alors où était la différence ? C’était totalement discriminatoire, rien de plus. Certes, les vampires et les lycans pouvaient être dangereux, mais il en était de même avec n’importe qui d’autre. Certains humains étaient certainement bien plus dangereux qu’Aidan par exemple.

Quoiqu’il en soit, il avait donc décidé de faire un petit tour dehors, s’aventurant plutôt vers le parc. Il aimait bien cet endroit et une fois la nuit tombée, il n’y avait presque plus personne. D’un côté, c’était triste car Aidan aimait la compagnie, rester seul trop longtemps, ce n’était pas pour lui. Pourtant, depuis qu’il avait changé, il était souvent en proie à la solitude, malgré la présence d’Athelleen qui prenait soin de lui depuis qu’il avait surgi devant sa porte en lui demandant à l’aide. Il s’en était passé des choses depuis…Il avait renoué avec d’anciens amis, mais il ne savait pas encore vraiment où il se situait par rapport à tout ça.
Alors qu’il parcourait les allées du parc, il sentit plusieurs présences pas très loin. Des agents ? Merde. Avaient-ils décidé de partir à la chasse ici ? C’était possible. Mais le jeune vampire sentit aussi une autre présence, non loin de l’endroit où il se trouvait. Il ne lui fallait pas longtemps avant d’apercevoir une silhouette, tapie dans l’ombre, cherchant manifestement à se cacher. Un autre Nocturne ? Ou bien n’était-ce qu’une ruse ? Le côté un peu naïf et optimiste d’Aidan réfuta bien vite cette éventualité et il finit par s’approcher de l’inconnu sans bruit et s’adressant à lui en chuchotant. « Y a des agents pas loin. C’est eux que tu fuis ? » Il l’avait directement tutoyé car il semblait avoir à peu près son âge. Mais en même temps, la notion d’âge n’était plus vraiment ce qu’elle était pour lui. Après tout, Aidan aurait toujours l’air jeune, trop jeune, même à 100 ans. S’il réussissait à survivre jusque-là, bien sûr.

Aidan connaissait bien les environs, il pourrait donc aider l’autre à partir de là, si toutefois il en avait besoin.  « Je connais un endroit, plus loin. Suis-moi. » Il devait être totalement inconscient pour vouloir guider ainsi un parfait inconnu. Mais entre Nocturnes, il fallait s’entraider. C’était du moins comme ça qu’Aidan voyait les choses. En plus, l’autre n’avait rien demandé, mais peu importe. Aidan saurait se faufiler entre les arbres et les buissons sans attirer l’attention. Du moins…il l’espérait. Il lui fit signe de le suivre et se mit à avancer, accroupi derrière les arbres, se fondant aisément dans l’obscurité. Il avança comme ça pendant quelques instants, tout en prenant garde de ne pas se faire remarquer, puis il finit par s’arrêter dans un coin bien caché entre les arbres et les buissons. « T’es un fugitif, toi aussi ? » Il connaissait déjà la réponse au fond, mais il voulait l’entendre de la part de son interlocuteur. D’ailleurs, il finit par lui adresser un petit sourire. « Je m’appelle Aidan, et toi ? » Autant faire connaissance, maintenant qu’ils étaient un peu dans la même mouise.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 176 Livres en banque : 3291
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 17 Aoû - 23:15.
Des agents ? Pas loin ? Tu rigoles, pas vrai ? De qui d'autre crois-tu que je pourrais essayer de me cacher ? Et dire que ce type, à la peau cadavérique, c'était approché depuis je ne sais où dans ce parc pour venir me dire ça. Les gens manquaient de plus en plus de compréhension ou quoi ? Mais ce gars-là n'avait pas que l'apparence d'un cadavre, l'odeur qui l'accompagnait aussi semblait en décomposition. C'était un peu désagréable pour un lycan à l'odorat sensible. Et aucun son, autre que sa voix, ne m'était venu à l'oreille. Tout ça mis ensemble - et du fait qu'il n'était pas le premier que je croisais - me permit de conclure que c'était un vampire que j'avais en face de moi.

Non, mais honnêtement, j'était accroupis, caché sous l'ombre des arbres pour éviter qu'on me voit. De qui d'autre que la CAA aurais-je bien pu vouloir me cacher ? Mon opposée ? En fait, même si Leigh était aussi de la CAA, je crois qu'elle était la seule vers qui je souhaitais me diriger, et vers qui j'avais le moins de change d'orienter mes pas.

Après qu'il m'ait avoué connaitre un endroit meilleur pour me cacher, j'écoutai son conseil, je le suivis. Malgré son odeur de corps mort, c'était quand même plus rassurant que l'odeur des Spectres, sauf quand j'étais avec elle. C'était frustrant, tout le temps que je passais sans pouvoir la voir et qu'à chaque fois que j'essayais de la rattraper, on m'interceptait. Je le suivais toujours, malgré mon obsession que j'avais de vouloir voir cette belle rousse.

Et le vampire s'arrêta net, entre arbres et buissons. On était difficile à repérer, mais un peu plus près des rues, des gens et des agents. Il nous fallait rester parfaitement immobiles pour survivre à cet instant de tension; et si ça me semblait facile pour lui, pour moi, c'était l'enfer. Comment peut-on croire un loup capable de tenir ainsi, comme paralysé ? Pour un cadavre comme lui, c'était facile, les morts ne se retournent pas dans leur tombe...

Mais tu réfléchis ou quoi ? Évidemment que je suis fugitif, je n'auditionne pas pour jouer dans une pièce de théâtre. J'étais découragé, et visiblement il s'en rendait compte, il n'attendit même pas ma réponse pour se présenter : Aidan était son nom.

-Christopher. Mais tout le monde m'appelle Chris. Sauf quelques Spectres, ils m'appellent Dylan... Comment ça t'est arrivé, la transformation ? Et surtout, pourquoi tu ne cherches pas à attaquer les gens et t'abreuver dans leurs veines ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my fangs
avatar
Aidan Chase
❝ Too sexy for my fangs ❞
J'ai rédigé autant de missives : 261 Livres en banque : 2330
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 26 Aoû - 0:22.
Aidan & ChrisHow are we going to make it ?Aidan avait cru bien faire en abordant cet autre fugitif, mais il sentait un certain agacement émaner de lui. Peut-être aurait-il dû juste se mêler de ses affaires et passer son chemin. Mais s'il avait fait ça, cette histoire l'aurait taraudé sans cesse et il se serait demandé ce qu'était advenu de ce jeune homme et si les agents l'avaient attrapé. Il préférait encore s'attirer les foudres de cet inconnu que de vivre avec des remords. Ses questions étaient peut-être un peu débiles, mais il essayait surtout de briser la glace, de faire la conversation et d'en apprendre un peu plus sur son interlocuteur. Interlocuteur qui n'avait pas dit un mot jusqu'à ce qu'ils se retrouvent plus ou moins à l'abri. Aidan commença alors par se présenter, espérant apaiser un peu l'atmosphère, mais l'autre n'avait pas l'air très sociable. Contrairement à Aidan qui n'hésitait pas à aborder de parfaits inconnus et à engager la conversation avec eux -même si ça devenait de plus en plus difficile par les temps qui couraient.  Mais finalement, l'autre se présenta à son tour avant de tenir des propos qui laissèrent un instant le jeune vampire sans voix.

Il était sérieux ? C'était quoi ce mec au juste ? Comment pouvait-il lui poser de telles questions alors qu'ils ne se connaissaient même pas ? Et sur un ton qui portait à croire qu'il n'appréciait pas particulièrement sa compagnie. Aidan se sentit un peu vexé, mais il tenta tant bien que mal de le cacher. A la base, il avait juste voulu donner un coup de main à un Nocturne, rien de plus. "J'ai juste voulu être sympa. Si je te dérange, je peux te laisser." Finalement, au diable tout ça. Il était vexé et il le montrait. "Ma transformation ne regarde que moi...on ne se connait pas, je ne vois pas pourquoi je te confierai quelque chose d'aussi...personnel." Et douloureux, surtout. Il n'aimait pas repenser à ce moment qui avait changé son existence à tout jamais. Alors non, il n'était pas prêt à raconter ça à un parfait inconnu. Il avait beau être gentil, il ne fallait pas pousser. Tout comme son autre question des plus blessantes et vexantes. "Et toi alors ? Je ne te demande pas pourquoi tu n'attaques pas les gens pour les bouffer. Tu sais ce que c'est, le tact ?"

Aidan poussa un soupir et tenta surtout de ne pas élever la voix. Il ne tenait pas à attirer les agents juste parce qu'il avait du mal à contrôler ses émotions. "J'ai juste voulu t'aider...mais si tu ne veux pas de mon aide, je te laisse tranquille..." Il soupira et croisa les bras. "Je pensais que toi au moins, tu n'aurais pas d'à priori... On est peut-être différents, tous les deux, mais on est dans la même galère..." Peu importe. Il n'insisterait pas si le dénommé Chris le rejetait.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 176 Livres en banque : 3291
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 26 Aoû - 1:19.
Quelle gaffe j'avais faite ? Je n'aurais jamais dû aborder ces sujets.

-L'aide est très appréciée, n'en doute pas. Et désolé, je n'aurais pas dû aller jouer sur ce terrain. C'est seulement que tous les autres Nocturnes que j'ai pu rencontrer se mettaient à attaquer n'importe qui à n'importe quel moment... Ça me dérange et je suis aberré par ce comportement qui nous fait plus passer pour des animaux...

Je le regardais, j'avais honte d'avoir posé ces questions, si pour ma part, je pouvais partager ouvertement ce qui m'était arrivé, avec la réponse qu'Aiden m'avait donné, je me doutais bien qu'il ne voulait pas partager ce genre d'infos. Je n'avais pas voulu le vexé, mais le mal était fait, au point où il me dit qu'il ne demandait pas pourquoi je ne dévorait pas ces gens.

-J'ai un conscience, je ne supporterais pas de priver quelqu'un de sa vie, seulement pour me nourrir. En plus, les cerfs offrent une meilleure chasse que les humains que j'ai vus paralysés face à un lycan ou un vampire. Un exemple : Joren avait déjà abandonné l'idée de pouvoir s'en sortir vivant avant que je ne l'en débarrasse de cet autre lycan. Mais excuse-moi pour t'avoir demandé ça.

- Je pensais que toi au moins, tu n'aurais pas d'à priori... On est peut-être différents, tous les deux, mais on est dans la même galère...

- Pour être dans la même galère, on l'est. Et tout ça parce qu'ils ont peurs et qu'ils ne feront aucune différence entre celui qui les protège et celui qui les attaque...

Malgré ma honte, je remarquai que la CAA avait délaissé les lieux.

- Pour ma part, j'aimerais bien partager ce qui m'est arrivé, que tu puisses comprendre pourquoi je parle sans filtre. Pour commencer, je n'ai pas été mordu ici, ça s'est passé au mont Tremblant, au Canada. J'ai appris après que la famille de ma copine était composé uniquement de lycan, c'est son père qui m'a mordu, ça a fait un mal de chien.

J'eue un petit sourire à cette remarque.

- Je me serais passé de bien des choses qui se sont produits ensuite : le déménagement forcé, l'obligation de rester à l'intérieur pour le temps que j'apprenne à me contrôler, la douleur des transformations fréquentes parce que ça m'a pris seize ou dix-sept ans en arriver là. Et ça fait aussi longtemps que je n'ai parlé à personne d'autre qu'à la meute, jusqu'à ce que l'armée entre dans la maison et m'expatrie ici. J'ai rencontré mon opposée et ça commence à faire trop longtemps que je suis sans la voir. Je commence à sentir des effets de manque, je suis facilement irritable, ces temps-ci, et je manque de délicatesse...
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my fangs
avatar
Aidan Chase
❝ Too sexy for my fangs ❞
J'ai rédigé autant de missives : 261 Livres en banque : 2330
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 7 Sep - 3:40.
Aidan & ChrisHow are we going to make it ?Aidan n’avait pas vraiment apprécié les propos du lycan, surtout dans une situation pareille. Il regrettait même de l’avoir abordé et le lui fit sentir. Il avait beau être gentil, parfois, certaines choses ne passaient pas. Et puis, il était sans doute un peu sur les nerfs aussi. En même temps, il y avait de quoi l’être…Quand on était traqué en permanence, qu’on devait se cacher et qu’on ne pouvait pas se déplacer librement sans avoir peur de finir en cage ou mort, au bout d’un moment, on craquait. Quoiqu’il en soit, son interlocuteur finit par se radoucir, au grand soulagement du vampire. Finalement, il s’était peut-être trompé. Peut-être que le dénommé Chris n’était pas si mauvais. Il s’était même excusé avant de mentionner les autres Nocturnes qu’il avait pu rencontrer. Le genre de Nocturnes qui les faisaient tous passer pour des méchantes créatures assoiffées de sang, sans la moindre once de conscience. Il dévisagea un instant l’autre en se rendant compte qu’ils pensaient pareil. « On est bien d’accord… » Il avait marmonné ces mots sans entrer dans les détails. Ce qui se passait actuellement le révoltait et il n’en pouvait plus. Mais il savait aussi que seul, il ne pourrait rien faire. Pour autant, il ne voulait pas déclencher de guerre contre le gouvernement car il savait très bien que, comme dans toute guerre, il y aurait des victimes et souvent, ces victimes étaient innocentes.

Il poussa un petit soupir avant de reporter son attention sur Chris. Il avait une conscience ? Voilà qui faisait plaisir à entendre et il finit même par esquisser un petit sourire. « Moi aussi, j’ai une conscience. Je ne supporterais pas de faire du mal à quelqu’un… » Et là, il se figea un instant, comme victime d’un gros bug. Une seconde. Chris venait de mentionner Joren ? Son ami ? « Tu as bien dit Joren ? Si on parle bien de la même personne…c’est mon meilleur ami que tu as sauvé ! » A présent, Aidan souriait franchement et s’avança vers son interlocuteur pour lui faire un câlin totalement spontané. C’était tout lui, ça. Un vrai bisounours. « Merci ! Vraiment ! Merci ! » Joren était important et le perdre serait vraiment terrible. Il se détacha ensuite et recula de deux pas, se passant une main dans la nuque, gêné. « Désolé…je me suis un peu emporté… » C’était le cas de le dire ! Après tout, n’importe qui ne prenait pas un parfait étranger dans ses bras ! Néanmoins, il n’était pas le seul des deux à être un peu… étrange. En effet, Chris se mit alors à lui raconter son histoire, à lui parler de sa transformation et de ce qui s’en suivit. Pourquoi ? Ils ne se connaissaient pas. Alors pourquoi éprouvait-il le besoin de se confier à lui de la sorte ? Aidan fronça les sourcils. « Pourquoi tu me racontes tout ça ? Tu ne me connais pas… »

Il lui adressa toutefois un petit sourire, couplé d’un hochement de la tête. « Mais merci d’avoir partagé ton histoire avec moi. Dans un sens, je comprends. Moi aussi j’ai souffert le martyre… » En tout cas, il comprenait mieux pourquoi son interlocuteur lui avait paru tellement sur les nerfs tout à l’heure. Il avait entendu parler des opposés, mais n’en ayant pas encore eu, il ne pouvait pas vraiment comprendre ce que ressentait Chris. « Je n’ai jamais eu d’opposé…Je ne sais pas si j’ai envie d’en avoir un, d’ailleurs. Ça a l’air chiant. Comme si on était pas déjà assez emmerdé comme ça. » Il laissa échapper un petit rire avant de s’asseoir à même le sol et de lever les yeux vers le ciel étoilé. « On ne m’a pas demandé mon avis avant de me transformer. Un vampire m’a vidé de mon sang un soir…juste parce qu’il se sentait seul et qu’il voulait un compagnon. Je l’ai longtemps détesté…mais je n’avais pas le choix. Je devais rester avec lui pour qu’il m’apprenne à contrôler ma nouvelle nature. Finalement…il s’est sacrifié pour me sauver. Enfin…je pense qu’il est toujours en vie, enfermé au Ribcage…mais il s’est laissé attraper pour que je puisse m’enfuir. » Il n’avait pas prévu de raconter tout ça, mais il fallait croire qu’il avait finalement eu envie de céder. « Je déteste ce qu’on nous fait. Je veux juste qu’on puisse tous vivre en paix…qu’on soit tous traités de façon égale. Certains humains sont bien pires que nous…mais ils s’en sortent bien mieux, juste parce qu’ils sont humains, justement. » Il poussa un soupir et se tut, se perdant à nouveau dans la contemplation des astres nocturnes. Quel monde pourri.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 176 Livres en banque : 3291
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 9 Sep - 0:14.
Mais qu'est-ce qu'il faisait ? Il passait de la colère, à cause de ma maladresse, au témoignage de reconnaissance, celui-là ! Certes, j'avais été surpris, mais, après tout, j'avais sauvé son meilleur ami, Joren ayant pu finir en repas, l'autre soir. Mais Aidan se disait désolé de ça réaction, seulement pour m'avoir serré dans ses bras en remerciement.

-Y'a pas de quoi; je recommencerais n'importe quand, personne ne mérite ce sort.

Et je continuais avec mon histoire, comme si de rien n'était. En fait, je commençais déjà à apprécier ce gars-là, il ne me suffirait qu'à accepter ses exclamations émotionnelles spontanées, si ça lui arrivait souvent. Et je n'étais pas du genre à avoir peur qu'on se méprenne sur mon orientation, malgré que ce genre de réactions passait généralement pour de l'homosexualité, chez moi. Je ne suis pas homo - ni même bi - et je savais, contrairement à d'autres, que la réaction d'Aidan ne représentait pas son orientation, mais seulement un côté plus affectif que la majorité des gens est habitué de la part d'un homme.

Et puis, j'avais fini mon histoire, jusqu'à mon arrivée à Bristol, et ma rencontre avec celle que j'appréciais de plus en plus. Je me devais de l'admettre, parce que j'avais osé embrasser mon opposée, mais je ressentais vraiment quelque chose de très fort pour Leigh, mais à quel point ?

- Pourquoi tu me racontes tout ça ? Tu ne me connais pas…

- Parce que tu n'es pas comme les autres, et que ça me fait du bien de savoir que je ne suis pas seul à vivre différemment des monstres qui fond de nous des proies pour la CAA.

- Mais merci d’avoir partagé ton histoire avec moi. Dans un sens, je comprends. Moi aussi j’ai souffert le martyre…

- Alors, on souffre tous le jours de notre transformation, et pendant la chasse qui a lieu à Bristol.

- Je n’ai jamais eu d’opposé…Je ne sais pas si j’ai envie d’en avoir un, d’ailleurs. Ça a l’air chiant. Comme si on était pas déjà assez emmerdé comme ça.

- Si tu savais à quel point je me sens soulagé quand Leigh est là. Franchement, je suis prêt à aider Joren pour qu'il apprenne à se défendre face à un Lycan ou un vampire qui voudrait s'en faire un repas, mais à part Leigh, j'ignore sur qui je peux compter, ici, bien que ce soit compliqué, notre relation.

Je l'observais, je voulais savoir comment il allait réagir. Je ne connaissais pas vraiment le vampire, alors comment prévoir ? Peut-être réussirais-je à lui faire changer d'avis au sujet de son opposé ? Mais il continuait sur son histoire, enfin il se dégourdissait un peu la langue...

- On ne m’a pas demandé mon avis avant de me transformer. Un vampire m’a vidé de mon sang un soir…juste parce qu’il se sentait seul et qu’il voulait un compagnon. Je l’ai longtemps détesté…mais je n’avais pas le choix. Je devais rester avec lui pour qu’il m’apprenne à contrôler ma nouvelle nature. Finalement…il s’est sacrifié pour me sauver. Enfin…je pense qu’il est toujours en vie, enfermé au Ribcage…mais il s’est laissé attraper pour que je puisse m’enfuir.Je déteste ce qu’on nous fait. Je veux juste qu’on puisse tous vivre en paix…qu’on soit tous traités de façon égale. Certains humains sont bien pires que nous…mais ils s’en sortent bien mieux, juste parce qu’ils sont humains, justement.

Et il soupira. Wow. Je n'avais pas prévu qu'il déballerait autant, ça ressemblait à Noël, presque.

- On ne nous demande jamais notre avis, on subit. Mais, présentement, tu peux choisir de vivre comme tu es, un vampire différent des autres, ou, comme Leigh me le demande depuis que je la connais, tu pourrais passer à Ribcage pour le rituel. Pour ma part, si je n'y vais pas, c'est que je ne supporterais pas d'être enfermé, on m'avait simplement confiné à mon nouveau domicile et je passais mon temps à me transformer, parce que j'avais constamment l'impression de suffoquer.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my fangs
avatar
Aidan Chase
❝ Too sexy for my fangs ❞
J'ai rédigé autant de missives : 261 Livres en banque : 2330
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 26 Sep - 3:47.
Aidan & ChrisHow are we going to make it ?Aidan ne connaissait pas son interlocuteur et la première impression qu’il lui avait laissée n’avait pas été des meilleures. Mais finalement, il se rendait compte que Chris pensait comme lui. Du moins en grande partie. Et en plus, il avait sauvé son meilleur ami et rien que pour ça, il devait lui accorder au moins le bénéfice du doute et lui témoigner une certaine reconnaissance. Bien sûr que son étreinte surprit l’autre, ce geste aurait surpris n’importe qui, mais il ne lui fit aucune remarque pour autant. C’était un bon point, non ? Aidan commençait à se détendre un peu alors qu’ils se laissèrent tous deux aller à quelques confidences. Les paroles de son interlocuteur lui firent d’ailleurs plaisir et il lui adressa un petit sourire. « Tu as raison. Je ne suis pas comme eux et je suis vraiment content de rencontrer enfin quelqu’un qui partage ma vision des choses ! Ça me rassure même beaucoup ! » Avoir des alliés étaient toujours rassurant. Savoir qu’on n’était pas seul, ça faisait quand même du bien. Certes, ça ne les emmènerait probablement pas très loin, mais au moins, Aidan savait qu’en cas de besoin, il ne serait pas seul. Du moins, il l’espérait.
Chris lui parla alors de son opposé et de comment ça avait changé sa vie. Le vampire n’était toujours pas convaincu, mais en l’écoutant, il se disait que ça ne devait pas être si terrible que ça, finalement. Après, tout dépendait de la personne sur laquelle on tombait. « Eh bien, maintenant, tu peux aussi compter sur moi ! » Il lui fit une petite tape sur l’épaule et lui sourit. Il était on ne peut plus sérieux. Ils n’avaient pas franchement le temps de discuter pendant des heures pour faire vraiment connaissance, mais Aidan en savait déjà assez pour vouloir tenter le coup. Accorder sa confiance à un lycan qu’il venait tout juste de rencontrer ? Pourquoi pas, après tout.

Finalement, ils en vinrent à parler de Ribcage et du Rituel. Apparemment, l’opposé de Chris lui demandait de passer le Rituel, mais ce dernier le refusait. Aidan l’écouta jusqu’au bout avant de lâcher un petit soupir. « J’ai déjà fait mon choix. C’est sans doute le choix le plus difficile, mais il est hors de question d’aller dans cette prison. Je ne fais pas confiance aux gens là-bas. Est-ce que ce rituel existe vraiment ? Qui nous dit que ce n’est pas une ruse pour nous attirer là-bas et ensuite nous tuer sans vergogne ? »  Il lui faudrait une réelle preuve pour croire que tout ça n’était pas qu’un subterfuge et encore. Ce n’était pas tant la question de l’enfermement qui le gênait le plus, c’était évident. Après tout, il restait enfermé chez Athelleen la plupart du temps et ne sortait qu’occasionnellement. Pas qu’il aimait ça, au contraire…Parfois, il se sentait comme un lion en cage et avait juste envie de sortir et de s’enfuir loin de toute cette merde. Mais il ne pouvait pas, il le savait très bien. « Et…tu vis où en ce moment ? Tu as des amis ici ? Tu connais des gens ? »  Il y avait certes l’opposé dont Chris lui avait parlé, mais était-ce tout ? Oui, il était curieux. Et un peu inquiet aussi. Par les temps qui couraient, il n’était jamais bon d’être totalement livré à soi-même. « C’est peut-être un peu déplacé et si tu ne veux pas répondre, je ne t’en voudrai pas… » Il observa son interlocuteur un instant en silence avant de finalement se lancer. Maudite curiosité. « Est-ce que tu aimes être comme ça ? » Aidan ne pouvait pas vraiment dire s’il aimait être un vampire ou non. Il y avait de nombreux inconvénients. Mais il y avait aussi des avantages. Il n’avait certes pas choisi de devenir ainsi, mais maintenant que c’était fait, il tentait de faire au mieux pour avancer. Et le premier pas commençait par l’acceptation de sa nouvelle nature.

« Donc…tu n’as rien contre les vampires ? Après tout, on nous a toujours fait croire que les lycans et les vampires étaient des ennemis mortels. C’est ridicule, tu ne trouves pas ? » Vraiment ridicule, oui.


©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 176 Livres en banque : 3291
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 2 Oct - 2:53.
J'étais heureux de savoir qu'il ne ressemblait pas aux autres, des créatures assoiffées de sang. Pourquoi ça m'avait pris aussi longtemps avant de rencontrer un autre Nocturne ayant honte de l'attitude de la majorité ? C'était rassurant de savoir que je n'était pas unique, ça offrait de l'espoir à trouver d'autres, vampires ou loups, comme lui et moi.

Et puis, j'avais parlé de ma relation avec Leigh. À quel point cette femme, malgré qu'elle soit un Spectre, pouvait être merveilleuse. Difficile, à mes yeux, d'avoir ce lien qu'était l'opposition avec une meilleure personne que la belle rousse. Même si la situation était difficile; elle et moi devions nous cacher pour nous voir, l'occasion de réussir cet exploit était rare, mais ça valait la peine de tout faire pour y arriver. Et même si un jour je me prenais une balle, le risque en vaudrait toujours la chandelle. Leigh était la seule sur qui je pouvait compter. Mais, maintenant, selon ce qu'il me dit, je pouvait aussi compter sur Aiden. Ça faisait du bien à entendre.

-Merci, c'est rare qu'on peut compter sur les gens aujourd'hui. Les trois quarts de la populations ont peur de nous ou nous pourchassent, ceux qui restent ne sont pas toujours digne de confiance.

Et évidement, un moment donnée, j'avais emmené su sujet sur le rituel, chose que Leigh désirait me voir passer, mais elle refusait de m'y forcer. Chose étrange sachant qu'elle était à la tête de la CAA et qu'elle pouvait m'y forcer à n'importe quel moment. J'avais expliquer à ce cher vampire qu'aujourd'hui, il pouvait choisir : rester vampire ou redevenir humain. Mais il préférait le statut quo, et je ne pouvait pas lui en vouloir, moi-même je n'avais pas envie de me rendre à Ribcage pour subir ce sort dont le processus nous était caché.

-Excellente question. Mais j'imagine mal Leigh me mentir sur ce point. Elle souhaite me voir passer le rituel, mais ne veux pas m'y forcer, non plus. Elle sait que j'ai de la difficulté
à être enfermé. Et elle est la seule Spectre que j'ai envie de croire. Tu vas me dire que c'est l'opposition, mais elle semble vraiment sincère quand elle m'en parle. Même ses yeux ne voile pas de mensonge et j'ai cette impression d'espoir, à chaque fois. Comme si j'arrivais à ressentir les mots qu'elle me dit.

Sa prochaine question m'étonna, comment pouvait-il croire autre chose que l'évidence ?

-Comme je disais, je ne peux compter que sur Leigh, s'il m'arrive quelque chose... Et maintenant toi. Tu m'as entendu parler? Juste à mon accent, on peut rapidement se rendre compte que je ne suis pas du coin. Et je t'ai dit qu'on m'a expatrié suite à la révélation. Personne n'a envie de devenir camarade avec un lycanthrope canadien, surtout pas à Bristol. Toi étant l'exception à la règle. Alors je vis dans une cabane que je me suis construit au sommet des arbres dans la forêt. Le toit fuit, l'isolation n'est pas faite, mais ça m'offre un lieux sûr pour me reposer, sans mettre qui que ce soit dans le danger de me protéger. Déjà Leigh va se retrouver dans la merde si on nous surprend ensemble.

Pour les questions difficile à poser, et difficile à répondre, il en avait un inventaire, plus que moi. Quoi que, mon commentaire sur sa soif qu'il contrôlait n'avait pas dû m'aider, au début de cette conversation. Mais, il ne semblait pas m'en tenir rancune, au moins. Et il voulait savoir si j'appréciais être un loup.

-Honnêtement, parfois je me pose moi-même la question. Je déteste être chassé et la distance qui me sépare de mon opposée, mais je vois les avantages d'être Lycan. Je peux plus facilement aider quelqu'un qu'on essaie de tuer, ou de dévorer.

Et avais-je quelque chose contre les vampires ? ou il avait peur que j'aie quelque chose contre lui ?

- Je ne crois pas que dans notre situation, on peut se permettre de se faire la guerre entre loups et vampires. J'avoue que j'imaginais peut-être plus les vampire comme les légendes, mais non, je n'ai rien contre toi. Mais j'en ai contre les vampires sociopathes qui utilisent leurs capacités physiques constamment pour terroriser et prendre avantage sur les autres pour les vider de leur sang. L'exsanguination est une mort horrible, et j'imagine que ce doit être similaire à la souffrance que tu as vécue. Et toi, mêmes questions ? N'as-tu rien contre les loups ? Aimes-tu ce que tu es ? Et j'en ai une de plus : aimerais-tu, un jour, rencontrer ton opposé ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my fangs
avatar
Aidan Chase
❝ Too sexy for my fangs ❞
J'ai rédigé autant de missives : 261 Livres en banque : 2330
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 30 Oct - 4:03.
Aidan & ChrisHow are we going to make it ?Le jeune vampire adressa un petit sourire à son interlocuteur. Ils venaient tout juste de se rencontrer et pourtant, Aidan venait d'annoncer que l'autre pouvait compter sur lui. En même temps, les choses avaient bien changé et ils ne pouvaient pas se permettre de discuter pendant des heures pour faire connaissance et pouvoir mieux juger si l'autre était vraiment digne de confiance. Peut-être qu'Aidan faisait une erreur, mais quelque chose lui disait que non. Chris n'avait pas l'air méchant, malgré la façon dont il l'avait abordé tout à l'heure. Ils désiraient tous deux la même chose, alors pourquoi ne pas s'allier ? Ça semblait plus qu'évident. "Hélas, tu as raison. Je ne sais plus trop à qui faire confiance, je me méfie de tout le monde...Mais toi...je ne peux pas l'expliquer...je sais que tu es honnête. Et franchement, ça fait du bien !" Oui, ça faisait du bien de rencontrer quelqu'un qui ne cherchait pas à tuer tout ce qui bougeait pour son propre plaisir. Il ignorait comment ils allaient s'y prendre, mais il fallait faire quelque chose sinon rien ne changerait jamais et ils passeraient le reste de leurs jours à fuir et à se cacher.

Ils en vinrent à parler du Rituel et Chris lui assura que le processus devait être vrai car son Opposé ne lui mentirait pas. Malgré tout, Aidan restait dubitatif. Néanmoins, il ne voulait pas rester sur le sujet et n'ajouta donc rien. Il avait donc préféré demander au lycan où il vivait et s'il avait des amis dans le coin. Il passa une main dans sa nuque, signe qu'il se sentait légèrement gêné. Gêné parce qu'il avait l'impression que Chris le prenait quand même un peu pour un débile vu la façon dont il s'adressait à lui. "Désolé...je m'étais juste dit que tu avais peut-être fait quelques rencontres en arrivant." Il ne savait pas ce que c'était d'être loin de sa patrie, d'être quelque part où on ne pouvait compter sur personne. Certes, Aidan ne pouvait plus rentrer chez lui, mais il connaissait cette ville, il y avait passé toute sa vie. Et il y avait encore des connaissances, dont certaines l'avaient aidé et continuaient à le faire. "Mais t'es sérieux ? Tu vis vraiment dans une situation pareille ? Ça doit être dur, non ?" Du coup, il se sentit mal pour Chris. Il avait bêtement envie de l'aider, mais bien sûr, il ne savait pas du tout comment. Il ne pouvait pas lui proposer de venir chez lui puisqu'il squattait chez quelqu'un et il n'était pas certain que son amie apprécie qu'il ramène un lycan en déclarant qu'il allait vivre là à partir de maintenant.

Puis, Aidan avait demandé à Chris s'il aimait sa condition de lycan et si le fait de discuter avec un vampire ne dérangeait pas. Oui, les questions étaient sensibles et peut-être un peu gênantes, mais quand le jeune homme était curieux et qu'il avait vraiment envie d'en savoir plus, il disait ce qui lui passait par la tête. "Je vois." Il hocha la tête et s'apprêta à enchaîner, mais Chris le devança en lui confiant son ressenti au sujet des vampires, terminant ensuite avec des questions. C'était normal, après tout, Aidan l'avait quelque peu bombardé jusque-là. "Des légendes ? Pas trop déçu de te retrouver face à quelqu'un comme moi ?" Il laissa échapper un petit rire en écartant un instant les bras. Il était vrai qu'Aidan n'avait absolument rien du vampire dépeint dans les livres ou les films. "En tout cas, ça me rassure ! Je dois dire que je pense comme toi. On devrait tous se serrer les coudes vu ce qui se passe...mais je me vois mal aider un vampire qui s'amuse à tuer tout le monde pour son bon plaisir. C'est à cause d'eux que nous sommes poursuivis et que la plupart des gens ont peur de nous..." Il poussa un petit soupir et garda le silence un moment, cherchant quoi répondre aux questions du lycan.

"Bien sûr que je n'ai rien contre les loups. J'aimerais que tout le monde puisse vivre en paix, ensemble. C'est très idéaliste, je sais...mais je ne perds pas espoir. Sans espoir, il ne nous reste plus rien." La plupart le trouvaient sans doute idiot d'espérer qu'un tel monde existerait un jour, mais il s'en fichait. "Je pense que je suis comme toi concernant ma condition... Je vois surtout les avantages que ça m'apporte car si je m'attarde sur les désavantages, ça va finir par me faire déprimer ! J'ai déjà pu sauver quelqu'un grâce à mes capacités et je me dis que si j'avais été humain...cette personne serait morte à l'heure actuelle. Rien que pour ça...je n'ai pas envie de changer. Même si c'est quand même bien chiant de ne pas pouvoir sortir le jour." Il se tut un instant et observa les étoiles. Le soleil lui manquait, c'était indéniable. Mais il n'était pas du genre à se lamenter sur son sort. "Je ne sais pas si j'aimerais rencontrer mon opposé un jour. Ça semble quand même assez compliqué comme relation...mais je suppose que si ça arrive un jour, je n'aurai pas le choix, de toute façon." Il haussa les épaules, puis esquissa un petit sourire. "Je suis vraiment content de t'avoir rencontré en tout cas ! Tu avais prévu quelque chose avant que je débarque, au fait ?" Il ne voulait pas retarder Chris si jamais c'était le cas.


©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 176 Livres en banque : 3291
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 10 Déc - 22:45.
Évidemment que j'avais raison : on nous menaçait constamment, on nous traquait et les rares à ne pas le faire nous faisaient mauvaise pub.

-Écoute, tu viens de m'aider; je te dois la pareille. C'est loin d'être évident de survivre ici. Si tu as besoin d'aide, compte sur moi, et je te donne un bon conseil : emmène toujours un sifflet à ultrason; si je t'entends, j'arrive aussitôt. J'ai envie de dire qu'on doit s'aider et ne pas nous laisser prendre dans le jeu de la CAA et du CODECS.

Je ne savais pas vraiment quoi proposer de plus, nos vies étaient tellement compliquées, maintenant. Nous pouvions, au moins, s'entraider, dans la mesure où nous pouvions entrer en contact, il avait le sifflet, s'il s'en procurait un, ce qui n'était pas garanti... Mais ça ne m'empêchait pas d'espérer qu'il puisse le faire.

Le rituel, je n'en cachais pas mon opinion, mais je gardais pour mon mon envie de peut-être y aller, pour Leigh. Nous ne nous sommes entrés dans les détails, il préférait parlé de ma situation de survie, de l'endroit où je vivais, des gens que j'avais rencontrés, mais je n'avais rien de passionnant à y répondre : une cabane et des spectres, surtout...

-Quelques personnes, Joren et toi, sinon des spectres qui veulent ma peau et Leigh. Je n'ai pas eu la chance de me faire un cercle social qui en valait la peine, la plupart veulent me tuer ou m'enfermer à Ribcage.

Pauvre vampire, il était étonné de connaître ma situation.

-Et oui, ça semble horrible, mais ce n'est pas aussi grave qu'on voudrait le croire. J'ai des points positifs, de temps à autres.

Je pensais à Leigh, en ce moment, chaque fois que nous nous voyions, c'était un moment de bénédiction, pour moi, du bonheur à l'état pur. Et elle me manquait.

Ma situation, en général, était déplaisante, j'avais déjà connu pire, par contre. Je ne pouvais qu'espérer que tout ça s'arrête. Et pour une fois, ça s'arrêtait, ne serait-ce que pour quinze minutes, j'avais rencontré un gars sympa en Aidan, qui ne correspondait pas du tout à Dracula.

-Tu rigoles, tu es mieux que les légendes de vampires! Le Compte Dracula n'est pas vraiment le meilleur vampire qui soit, et tu as une meilleure conscience que lui. Même dans Twilight, plusieurs n'ont même pas ta droiture...

Il riait, légèrement, c'était un peu contagieux. Quoi de mieux pour emmener un peu de lumière sur les temps sombres qui pesaient sur lui et moi?

Nous partagions notre opinion, vampire et lycan devaient s'aider pour survivre, arrêter de prendre les humains pour de simples repas.

-Entraidons-nous, dans ce cas, et si on croise quelqu'un qui a le même opinions que nous, intégrons-le dans le groupe, c'est comme ça que je vois qu'il faut commencer : trouver nos semblables, nous aider et montrer que les Nocturnes ne sont pas tous à l'image dépeinte par le gouvernement.

Et une chance qu'il n'avait rien contre moi, et le lycan qui se contrôlait. Il se disait idéaliste, mais je n'étais pas mieux, avec ma suggestion.

Comme moi, il voyait les avantage d'être ce qu'il était, malgré les inconvénients déplaisants. De son côté, il ne devait même pas être capable de croiser le soleil, et cet astres me rendait aveugle et me brûlait les yeux.

-Rien de mieux que de sauver une vie, hein? J'ai eu ce sentiment avec Joren. Ça remonte l'estime et dans notre situation, ça fait du bien. Par curiosité, c'était un vampire ou un loup qui avait attaqué la personne que tu as sauvée?

Et puis, j'avais mentionné son opposé, ou opposée, on ne sait jamais si ce sera un homme ou un femme. Difficile de savoir ce que j'aurais répondu à cette question avant de rencontrer Leigh, mais maintenant, j'aurais seulement espérer que la situation soit plus simple entre elle et moi. C'était difficile, je ressentais le manque grandir à chaque seconde.

-Tout le bonheur est pour moi, mon ami. J'ai une soirée de libre, à moins que j'essaie de voir mon opposée, ce qui ne sera pas évident. Sinon, on se revoit plus tard et on essaie de trouver une façon de s'appeler, la prochaine fois, à moins qu'on tente le coup, ce soir...
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

How are we going to make it ? PV. Aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» And in the end, the love you take is equal to the love you make ✖ Diana Angelus Leroy
» you make me shine ▲ shane
» Rosemary > Can you make it feel like home ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Bristol City :: Clifton :: Victoria Park-