AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue ♥
MAJ d'Halloween ; découvrez-la
Pour garder l'esprit de famille, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois ou de poster 50 messages! ♥️

Partagez | .
 

 You're not a meal, glad I could've saved you (pv. Joren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 148 Livres en banque : 2585
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 24 Juil - 2:12.
Trois jours. Trois jours que j'avais osé faire ce geste. Trois jours avaient passé depuis que j'avais osé embrasser un Spectre. Et pourtant, je ne l'avais pas revue depuis, et elle me manquait. Il semblerait que c'était un des effets secondaires de ce qui nous liait tous les deux. Ça et le fait qu'elle revenait constamment dans ma tête et que je revoyais régulièrement les deux rencontres que j'avais eues avec la belle rousse de la CAA.

Essayant de me changer les idées, j'avais quitter la forêt, mon sanctuaire, le seul lieu où on ne m'avait jamais retrouvé depuis que j'avais réussi à m'échapper des agents de la Cellule suite à mon immigration forcée. Je marchai, plusieurs heures, verres fumés devant les yeux, jusqu'à ce moment où le soleil s'était couché à l'ouest, et je m'étais retrouvé au port.

Mais rien à faire, malgré cette longue marche, elle occupait toujours mes pensées. Savoir quel direction prendre pour la rejoindre ne devait sûrement pas m'aider à penser à autre chose. Je savais que je n'avais qu'à me diriger vers le sud, vers Redcliff, pour me rendre à elle et la revoir. Mais certains sens que j'avais me disaient de rester dans le port. Écoutant cet instinct animal, je retirai mes lunettes et les rangea, le soleil ne pouvait plus me brûler les yeux.

Passé vingt-deux heures, j'entendis un hurlement. Ce n'était pas rare d'entendre ce genre de chose dans Bristol, depuis au moins mon arrivé, ça m'arrivait presque toutes les nuits d'avoir ce son passer dans mes oreilles, mais là, c'était tout près, moins de cinq kilomètres. Pourquoi les autres Nocturnes ne pouvaient-ils simplement pas apprendre à se contrôler ? Peut-être ainsi on nous laisserait vivre, plutôt que nous pourchasser aux quatre coins de la ville.

Je m'étais quand même dirigé dans la direction du hurlement, mon odorat me dévoilant l'approche du lycan. Je me dois de dire que la foule qui fuyait me disait clairement ce qui se passait, le loup - l'autre, pas moi - chassait dans le port. Merde ! Pourquoi chassait-il ici? La réponse pouvait être un peu trop évidente, mais je me refusait d'admettre que la grande quantité de touristes offrait à un loup-garou un véritable buffet.

Ayant trouvé ce lycanthrope, je m'interposai entre celui-ci et la foule fuyante. à la dernière seconde, je réussi à lui barré la route vers un repas, utilisant mes deux bras pour lui refermer la gueule, l'empêchant de prendre une bouchée. Il cessa de pousser seulement après que je lui ais donner un bon coup de genou à la gorge. La douleur ou le manque d'oxygène lui fit faire demi-tour et il quitta les lieux, me laissant seul avec sa potentielle victime.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human normal is my jam
avatar
Joren O'Donnell
❝ Human normal is my jam ❞
J'ai rédigé autant de missives : 133 Livres en banque : 1842 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 25 Juil - 22:19.
Une journée grise et morose. Voilà ce qui s’annonçait. Joren frottait énergiquement cette tache de rouge à lèvre récalcitrante, sans décrocher les yeux du poste de télévision suspendu au dessus du bar. Il absorbait chaque parole des journalistes, comme si l’info du siècle allait tomber une seconde fois. Bristol était devenu la ville la plus curieuse de Grande-Bretagne depuis que le voile était tombé. Des créatures étranges rodaient dans les rues de cette ville pourtant si insignifiante par le passé. Il était dans un état second, comme curieux de savoir quelle serait la nouvelle information à leur sujet. Comment étaient-ils ? Dans quelle condition de vie se trouvaient-ils ?

La plupart d’entre eux se trouvaient enfermé dans un grand bâtiment difficile d’accès. Certains avaient eu l’autorisation de vivre une vie normale, tandis que d’autres devaient rester dans l’enceinte du bâtiment pour y passer toute une batterie de tests. Du moins, c’était tout ce dont Joren était au courant. Des lycans, des vampires, des personnes à dons … Le surnaturel existait vraiment. L’imaginaire, la fiction, l’incroyable, l’extraordinaire, avaient rattrapé la réalité finalement. Et lui, il était là à frotter vigoureusement ses verres …

Il détourna le regard pour jeter un coup d’œil dans le mur de glace derrière lui.

« Et toi … qui es-tu dans cette histoire. Un simple mortel, insignifiant, dans un monde bien pourri. » lança-t-il à son reflet d’un air presque cynique.

Une fois son service fini, le jeune homme jeta son torchon par dessus l’épaule, puis quitta le bar avec une petite once de regret. Cet endroit il l’aimait bien. Avec les années, il s’était fait une clientèle fidèle, son bar lui plaisait et la bonne humeur était le maitre mot de cet endroit. C’était un peu comme une sorte de deuxième lui …

Il arpenta les rues mouillées de la ville. Le ciel était lourd, sombre et chargé en humidité. Mais les anglais avaient l’habitude de ce genre d’ambiance. Il vaquait sans la moindre occupation, l’esprit libre de pensées, même si son attention se portait toujours vers ces nouveaux arrivants, si étranges à ses yeux. Puis, soudain, quelque chose retint son attention. Près du port, une foule de personne s’agglutinait autour d’un événement. Vu les regards curieux, et l’étonnement des gens présents, Joren s’y dirigea.

Mais quel mouton je fais … se dit-il intérieurement.

Il se fraya un chemin parmi les gens et remarqua qu’au centre du cercle, un homme se tordait de douleur. Il hurlait à l’agonie. Mais ce qui interloquait les gens ce n’était pas un homme en pleine souffrance, non loin de là … mais plutôt l’étrange phénomène qui se produisait. Joren sortit son portable de sa poche, puis appuya sur le bouton « film » afin de capturer un moment de cette scène si … incroyable. Les membres de l’homme se déformaient dans des craquements d’os horribles. Il gémissait, puis hurlait des propos insensés.

« Fuyez, ne restez pas là …. Je … je … vous allez … tous … mourir … oui … tous !! Fuyez je vous … »

Ses doigts malingres se transformèrent en griffes acérées. Son visage se déformait dans un hurlement déchirant et horrifique. La prunelle de ses yeux devint subitement opaque, pour finalement virer à jaune. Sa peau se couvrait d’un poil dru. Finalement, sous le regard abasourdi des spectateurs, à la place d’un homme se tenait un loup.

Une jeune femme poussa un hurlement strident, puis le loup se mit à grogner férocement et à montrer les crocs. Mauvais signe … La peur au ventre, Joren rangea prestement son portable dans sa poche et dans un mouvement de panique, quitta le groupe. Les gens fuyaient dans tous les sens, dans des directions improbables. Joren ne regardait pas derrière lui, mais il était sûr que cet énorme loup – dont la taille n’était sûrement pas normale – le poursuivait. Il courut à s’en déchirer les poumons vers un hangar dont la porte était entrouverte. Peut-être arriverait-il à trouver une cachette ? Mais avant d’y arriver, il glissa sur une dalle humide et tomba au sol.

C’est la fin … c’est fini pour moi … je vais me faire bouffer par un loup !

« Non » lança-il en levant les bras pour se protéger le visage d’un coup de griffes. Mais avant de sentir sa peau se déchirer sous l’épaisseur des vêtements, il sentit une ombre s’interposer. Un jeune homme, sortit de nulle part, vint à la rescousse du barman. En deux trois mouvements, il se débarrassa de l’étrange créature. Incroyable. Ce jeune homme aux allures gringalet était un super héros à la force décuplée ? Un genre de Clark Kent ? Après tout un superman dans cette ville ne devrait même pas étonner Joren maintenant.

Il se releva avec plus ou moins de difficulté, encore décontenancé par ce qu’il venait de voir. Ses bras tremblaient légèrement et même en essayant de reprendre ses esprits, Joren avait du mal à dissimuler la peur qu’il avait vécu. Lui qui voulait prendre contact avec l’une des créatures venues à Bristol, voilà qu’il était servi. Il aurait juste espéré un autre type de rencontre.

« Heu … merci ! » dit-il en tendait la main vers son sauveur. « C’est incroyable ce que tu viens de faire … te débarrasser d’un loup comme ça, c’est du jamais vu ici. Enfin … tu vas me dire, voir un homme se transformer en loup c’est du jamais vu non plus. Il ne devait pas se rendre compte de ce qu’il faisait à mon avis. En tout cas merci encore. Sans ton intervention, j’aurai fini au steak haché ! »

Joren épousseta sa veste couverte de boue, puis sortit son téléphone portable de sa poche. Heureusement, l’engin n’avait subit aucun dégât durant sa chute.

« Au fait, moi c’est Joren »

Le jeune barman ne pouvait pas s'empêcher de fixer curieusement l'individu d'un regard curieux. Après tout, ce n'était pas tout les jours qu'on tombait sur un personnage pareil.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 148 Livres en banque : 2585
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 27 Juil - 1:18.
Devant un hangar, c'était là que j'avais rejoins ce Lycan, lui qui cherchait à faire d'un fuyant son repas. L'homme était déjà au sol, à mon arrivée, et comptait se protéger de la bête avec ses bras. Il devait se douter, du moins je l'espérais, que ça ne servirait à rien.

C'était juste avant que le loup ne puisse attaqué sa proie et en faire sa victime que j'avais réussi à m'interposer et, d'un coup de genou bien placé, à le faire fuir. Me retournant vers le pauvre homme, je percevais à sa transpiration la peur qu'il avait eu. Une chance pour lui que sa vessie ne s'était pas vidée.

Malgré l'effrois qu'il venait de vivre, cet homme réussi à se relever, ses genoux me semblaient sur le point de céder tellement il avait de la difficulté à se mettre debout et tenir.

Toujours chancelant, il me remercia en me tendant une main que je serrai. Il me semblait même, par ses paroles, émerveillé par mon acte, comme si personne ne pouvait réussir à se débarrasser d'un loup-garou. C'était la suite de ses paroles qui me firent arquer un sourcil : un homme se changer en loup était du jamais vu. Pour lui, peut-être, mais pour moi - comment dire ? - c'était le quotidien.

Le malheureux retira la poussière de son veston tâché de boue et retira son téléphone de sa poche, et moi je ne faisais que l'observer. Chose qu'il commença à faire aussi.

- Au fait, moi c'est Joren.

- Appelle-moi Chris. Tu sais, être à ta place, je ne me ferais pas de soucis pour un portable, ça se remplace, ta vie, par contre, ne peut pas être remise à neuf. On devrait bouger même, si ce loup a des amis, il ne tardera pas à revenir, et je n'ai pas envie de me frotter à plusieurs Lycan à la fois. Un seul peut être déjà difficile à gérer. Et fais soigner cette égratignure à ton coude gauche, tu as dû te la faire en tombant.

Avais-je trop parler, avec mon accent d'étranger ? Allait-il se demander comment je savais qu'il saignait ? Je n'avais même pas vu la blessure que je savais qu'elle était là, l'odeur du sang. Heureusement que je n'étais pas comme les autres, comme ceux qui se nourrissait de chair humaine; non, je n'avais jamais connu le goût d'un être humain et je n'étais pas pour m'en plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human normal is my jam
avatar
Joren O'Donnell
❝ Human normal is my jam ❞
J'ai rédigé autant de missives : 133 Livres en banque : 1842 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 3 Aoû - 23:00.
Brrr ce mec faisait froid dans le dos. Comment pouvait-il savoir autant de choses sur les Lycans ? En était-il un lui aussi ? Non, impossible … il ne s’était pas transformé pour terrasser l’agresseur en deux trois mouvements. Joren restait coït, ne sachant pas vraiment quoi répliquer. D’un automatisme presque affligeant, il porta sa main au coude, lorsque Chris lui indiqua qu’il devait prendre soin de sa blessure. Incroyable ! Comment avait-il deviné ? Joren venait tout juste de sentir son coude le lanciner de manière presque drolatique.

Ce garçon était bien mystérieux. Mais il avait raison, mieux ne valait pas trainer dans le coin. Joren n’avait pas l’intention de finir en tartare pour Lycan fou furieux. Le barman jeta un coup d’œil dans le ciel. Les lourds nuages se déroulaient tels des monstres cotonneux,  prêts à verser un déluge à tout moment. Pas l’ombre d’un clair de lune ne perçait les nuages. A croire que tout ce que savait Joren sur les Lycans était faux. Pourtant, il en avait lu des bouquins sur le paranormal et joué à une collection incalculable de jeux vidéo. Mais comme le disait si bien sa mère, la vie n’est pas un jeu vidéo … heureusement ! Sinon, bientôt, on lui apprendrait que les Elfes débarqueraient en ville.

Il secoua légèrement la tête, puis compressa sa main sur son coude. Il avait mal, mais ce n’était rien de grave. Du moins, rien de casser. Il hocha la tête, puis les deux protagonistes marchèrent silencieusement le long des quais. Visiblement, Chris savait ce qu’il devait faire.

« Je voulais m’assurer que mon portable n’avait rien de casser car j’ai filmé un bout de la scène. Cet homme qui se transforme en loup … ce n’est pas tous les jours que l’on voit ça ! J’ai du mal à m’y faire … t’arrives à croire que des vampires et des lycans vivent parmi nous ? Je trouve ça tellement dingue ! Dire qu’il y a quelques semaines, je croyais que ça n’existait que dans les films, romans ou jeux vidéo. »

Une bourrasque de vent frais frappa les deux individus en plein visage. L’air marin rendait la situation presque étrange. Le port était silencieux, vide, presque trop calme. Seul le clapotis de l’eau et le grincement des mats se faisaient entendre. Joren aimait cette ambiance. Les péniches qui dormaient docilement aux affleurements des docks, les mouettes qui s’envolaient subitement dans les airs pour lutter contre les bourrasques de vents qui se levaient dans l’atmosphère grisante.

« Ce loup que tu as combattu, tu crois qu’il va agresser quelqu’un d’autre ? Et s’il m’avait mordu, je serais devenu un loup garou moi aussi ? Je te pose ces questions car tu as l’air d’être un gars qui s’y connaît … comme tu t’en aies débarrassé … j’en reviens toujours pas. T’es un de ces gars qui a débarqué en ville avec une capacité hors du commun ? Genre super force et tout ? »

Oui oui, la théorie d’un superman à Bristol devenait de plus en plus plausible. Du moins, dans l’esprit de Joren. Il n’était qu’un simple humain qui ne connaissait absolument rien de Réversa, de toutes ces histoires et surtout de l’univers dans lequel les nouveaux arrivants avaient baigné jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 148 Livres en banque : 2585
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 5 Aoû - 0:40.
Pourquoi avais-je parlé de cette égratignure ? Ça révélait trop de détail sur moi, sur ma lycanthropie. J'aurais dû me taire, cette blessure était mineure, bien qu'elle risquait d'attirer un vampire ou un autre lycan. Je fus quand même soulagé que Joren passa sa main à son coude plutôt que me demander comment je savais.

Comment me percevait-il ? Un être dangereux pouvait mettre fin à son existence ? Ou un super héro hors du commun ? Dans les deux cas, il était dans l'erreur. Mais il avait raison s'il me percevait comme un loup-garou itinérant expatrié de sa terre natale.

Je remarquai le léger mouvement de sa main sur son coude, est-ce que ça lui était douloureux ou m'inquiétais-je pour rien ? Je me doutais bien qu'aucun os n'était brisé, mais quand même, cette plaie pouvait le brûler. De plus, j'avais déjà trop parlé, hors de question de demander si ça allait son coude.

Afin d'éviter une récidive du premier lycan, ou une attaque d'un troisième - j'étais le second - nous nous mîmes à marcher, et c'était mieux ainsi. Je n'avais pas vraiment à parler et ça me plaisait. Pas à lui, semblerait :

- Je voulais m’assurer que mon portable n’avait rien de casser car j’ai filmé un bout de la scène. Cet homme qui se transforme en loup … ce n’est pas tous les jours que l’on voit ça ! J’ai du mal à m’y faire … t’arrives à croire que des vampires et des lycans vivent parmi nous ? Je trouve ça tellement dingue ! Dire qu’il y a quelques semaines, je croyais que ça n’existait que dans les films, romans ou jeux vidéo.

Je n'osais pas répondre, et j'ignorais quoi répondre sans révéler ce que j'étais. Je marchais en silence, écoutant ce qu'il me disait. Me croyait-il impoli de ne pas lui répondre ? Et dire qu'il n'étais pas le premier à qui je réservais ce traitement, Leigh y avait déjà goûté. Un sourire s'étira sur mes lèvres alors que je pensais elle, et elle me manquait. J'aurais donné n'importe quoi pour la revoir...

Une bourrasque de vent me fouetta le visage, apportant une odeur saline avec elle. L'endroit était maintenant vide, peu étonnant avec l'effrois qu'avais causé la transformation du loup-garou, je devais être une des rares personnes - sinon le seul - à me dire que celui-là était malchanceux de sa situation, incapable de se contrôler et possiblement sans qui que ce soit pour lui enseigner. Et puis, l'homme que j'avais sauvé de ce lycan me tira de mes pensées :

- Ce loup que tu as combattu, tu crois qu’il va agresser quelqu’un d’autre ? Et s’il m’avait mordu, je serais devenu un loup garou moi aussi ? Je te pose ces questions car tu as l’air d’être un gars qui s’y connaît … comme tu t’en aies débarrassé … j’en reviens toujours pas. T’es un de ces gars qui a débarqué en ville avec une capacité hors du commun ? Genre super force et tout ?

Je le regardais, me demandant comment je pouvais répondre sans avouer mon secret. Je savais que si je ne répondais pas, il allait me relancer des milliers de question comme celles-là. Mais ne voyant aucune autre solution, je passai aux aveux :

- Si j'en sais autant, c'est à cause que je n'ai pas peur d'eux et que je les affronte. Si je n'ai pas peur d'en voir un me changer, c'est qu'on ne peut pas faire de moi ce que je suis déjà. À cause de ce que je suis, j'ai une force surhumaine, des sens plus aiguisés, mais la lumière du soleil me brûle les yeux.

Comment allait-il réagir à cette révélation ?

- Si je suis à Bristol, c'est que le gouvernement canadien m'a expatrié jusqu'ici. J'ai réussi à échapper aux agents de la CAA et éviter la prison, mais je vis, maintenant, avec la peur de voir la CAA m'abattre... Pour ce qui est de la transformation, j'ignore ce que ça aurais fait, les légendes disent que la morsure est suffisante, mais celui qui m'a transmis l'infection m'a presque tuer en même temps. Et, honnêtement, tu ne veux pas vivre ce changement, ça fait horriblement mal. Sur le coup, j'aurais préféré mourir...
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human normal is my jam
avatar
Joren O'Donnell
❝ Human normal is my jam ❞
J'ai rédigé autant de missives : 133 Livres en banque : 1842 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 5 Aoû - 10:05.
Mince. Le choc …

La révélation était trop grande à supporter. Dans leur marche, Joren se figea, comme pétrifié par les simples mots de Chris. Avait-il vraiment entendu ce qu’il venait d’entendre ? Il se baladait avec un lycan. Son cœur se serra. Soudainement, il ne savait plus s’il devait se méfier ou bien accepter le fait qu’il pouvait se faire dévorer la tronche à tout moment. Chris ne semblait pas être un mauvais bougre pour autant. Il avait combattu le lycan agressif d’une seule main pour lui sauver la vie. A moins que … A moins que Joren n’était qu’un simple bout de viande que Chris ne désirait pas partager ? Ca pouvait se tenir. Après tout, s’il était un lycan, sa partie animale prédominait certainement sur l’homme. Pourquoi y’aurait-il autant d’agressions sinon ? Joren était frustré d’en savoir si peu sur ces étranges créatures. Tout ce qu’il avait appris des jeux vidéo ne lui servait à rien. Et il le regrettait amèrement. Il n’était qu’un simple humain, comme tant d’autres dans cette ville, sans défense et vulnérable.

« Tu … tu viens de me dire … à l’instant … que t’es l’un des leurs ? Un … un lycan ? »

Le barman déglutissait péniblement. Sa blessure le lancinait à nouveau. Il porta sa main au coude, puis analysa Chris d’un regard inquiet. Devait-il craindre sa vie ? Chris avouait fuir les agents de la CAA … Alors pourquoi attaquerait-il un humain ici ? Joren jeta un coup d’œil furtif aux alentours. Le port était l’endroit idéal pour commettre un crime. Avec les cargos au loin, il était facile de dissimuler un corps. Non, non, non. Chris ne ferait pas ça. S’il était en pleine fuite, pourquoi se mettrait-il un mort sur la conscience et encore plus à dos la milice de la CAA et la police de Bristol ? Aucun intérêt. Mais peut-être que le loup en lui pouvait s’éveiller à tout moment et le fracasser en deux, dans un acte irréfléchi.

« Tu fuis le CAA … mais je ne comprends pas. Les gens parlent d’un remède qui permettrait de vous guérir. Le … Rituel je crois. Pourquoi ne pas le passer et devenir un humain normal ? Ca t’éviterait de subir ces transformations horribles et de tuer des innocents. »

D’un air songeur, Joren se gratta le bout du menton, puis reprit la parole.

« Bon, d’un côté tu ne pourras plus faire tous ces trucs cool que tu as fait toute à l’heure. Mais je me pose une question … tu m’as sauvé, d’accord. Mais tu as déjà fait du mal à quelqu’un ? »

Il ne voulait pas le dénoncer. Loin de là, Joren était contre la délation. Mais il était simplement curieux. Après tout, Chris était le premier véritable Lycan qu’il rencontrait. Après toutes ces tentatives infructueuses menées vers le Ribcage, il parlait enfin à un Lycan, un vrai !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 148 Livres en banque : 2585
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 5 Aoû - 23:00.
J'avais avoué, difficile à croire que j'étais passé aux aveux. Alors que je ne tentais que d'expliquer ma situation, Joren s'arrêta de marcher, mettant fin également à ma propre marche. Avait-il peur de moi ? Comment pouvais-je faire pour que ce ne soit pas le cas ? Ce pauvre homme bégayait en me demandant s'il avait bien compris ce que j'avais dit.

À nouveau, il porta sa main à son coude, puis m'observait avec un regard analysant.

-Ne t'en fait pas, je sais me contrôler, et je ne mange pas les gens.

Mais il ne semblait pas me croire, il regardait autours, comme pour s'assurer qu'un témoin le protégerait. Il n'en avait nul besoin, je ne lui ferais aucun mal. Il était vrai que l'endroit pouvait être parfait pour se faire un repas, pour un autre que moi.

- Tu fuis le CAA … mais je ne comprends pas. Les gens parlent d’un remède qui permettrait de vous guérir. Le … Rituel je crois. Pourquoi ne pas le passer et devenir un humain normal ? Ca t’éviterait de subir ces transformations horribles et de tuer des innocents.

Il réfléchissait, se grattant le menton. Ça lui donnait un air de dessins animés. J'aurais bien aimé lui offrir une réponse moi-même, mais il me pris de court :

- Bon, d’un côté tu ne pourras plus faire tous ces trucs cool que tu as fait toute à l’heure. Mais je me pose une question … tu m’as sauvé, d’accord. Mais tu as déjà fait du mal à quelqu’un ?

- Bingo. La CAA ne peut pas protéger tout le monde, je crois que tu en as eu la preuve, ce soir. En plus, je ne veux pas être enfermé à Ribcage en attendant que ce soit mon tour. Et j'ai peur de ne plus revoir quelqu'un le temps que j'y serais. J'ignore si elle pourrait m'y rendre visite...

J'hésitai, quelques secondes, devais-je avouer la réalité, ou bien le rassurer sur le risque que j'avais été après avoir déménager dans les bois ?

- Aussi, j'ai eu la chance d'avoir quatre autres lycans, avec moi, qui savaient se contrôler. À eux quatre, ils m'ont empêché de m'en prendre à un être humain, à de multiples occasions, par semaines. Ils m'ont aussi enseigner à contrôler cette bête qui est en moi.

Je repris la marche, espérant l'avoir rassurer et qu'il allait me suivre. Si Joren préférait risquer l'attaque d'un autre lycan ou celle d'un vampire, il n'avait qu'à rester; sinon, je ne comptais laisser aucun faire de mal à cet homme qui pouvait peut-être devenir mon seul soutient dans cette ville, à l'exception de Leigh.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human normal is my jam
avatar
Joren O'Donnell
❝ Human normal is my jam ❞
J'ai rédigé autant de missives : 133 Livres en banque : 1842 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 7 Aoû - 21:50.
Bon d’un côté Joren était rassuré d’avoir un Lycan comme allié qui ne souhaitait pas lui sauter à la gorge, puis d’un autre côté, il ne savait pas trop quoi penser. Il disait se contrôler, mais pourtant, depuis l’apparition des Aberrations à Bristol, de nombreuses agressions et meurtres furent déclarés. Etait-ce une manigance des médias ? Car on sait tous que la peur permet de garder les gens sous contrôle … ou était-ce une réalité bien morbide ? Joren ne s’était jamais demandé si un Lycan ou un Vampire faisait partie des biens ou des méchants. Il savait simplement qu’ils sortaient tout droit de l’imaginaire du genre humain.

En clair, Joren ne savait rien. Il était clair que tous les Lycans ne ressemblaient pas à ces personnages que l’on pouvait voir dans les films à l’eau de rose comme « Twiligt ». Alors les Vampires ne devaient certainement pas briller au soleil … bref, là n’était pas la question. Le fait est que les agents du CAA ne pouvaient pas être partout et comme le disait si bien Chris, ne pouvaient pas intervenir pour sauver chaque habitant. Mais comment faire alors ? Parce que sans l’aide de Chris, Joren serait probablement mort à l’heure actuelle.

Cette idée lui glaça le sang. Lui qui s’était toujours trouvé résistant aux maladies, assez habile de ses mains, débrouillard et bon sportif. Lui qui se voyait le premier grand survivant d’un monde post apocalyptique, se sentait soudainement bien faible. Et cette sensation lui déplaisait. Joren aimait avoir le contrôle de soit, savoir qu’il était assez fort pour se défendre seul. Il s’était très peu battu dans sa vie, voire pas du tout. Mais savait qu’il avait assez de force pour mettre un homme à terre s’il fallait sauver sa peau. Mais là … face à un loup, que pouvait-il bien faire ? Si Chris avait su utiliser ses talents pour terrasser l’ennemi, il avait probablement beaucoup de choses à apprendre au jeune barman.

Alors que le lycan avançait doucement vers une direction jusqu’ici inconnue, Joren le rattrapa en trottinant. Il avait comme la vague impression d’être observé. Il faut dire que le port en pleine nuit, n’était pas forcément le lieu le plus tranquille.

« Humm … dis moi Chris. Toi qui es un Lycan, tu dois savoir un tas de choses sur eux. Parce que tu vois, ma connaissance du surnaturel s’arrête aux livres de fiction et aux jeux vidéo. Donc pour te dire … à rien. Je ne connais rien des Lycans ou des Vampires. Et je ne compte pas sur les médias pour découvrir quoique ce soit. Mais toi, tu pourrais peut-être me donner une ou deux astuces pour me défendre contre un Lycan en cas d’agression ? »

Il plongea ses mains dans les poches de son veston. Joren se rendait compte que demander ce genre de requête était plutôt délicat. C’était comme si une biche demandait à un chasseur un moyen d’éviter d’être chassée.

« Je veux dire … tu ne seras pas toujours là si je me fais agresser. Et je suis encore jeune, je tiens à ma vie. Hormis déménager dans une autre ville, je ne vois pas trop quoi faire. Et ma vie est à Bristol, mon bar, mes amis … ma famille. »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 148 Livres en banque : 2585
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 10 Aoû - 1:32.
Livres de fictions et jeux vidéos, comme Joren l'avait si bien dit, ses connaissances sur la réalité des Lycanthropes et des vampires se résumaient à presque rien. Mais, au moins, il affirmait ne pas vouloir apprendre de la désinformation faite par les médias. Je ne savais pas vraiment ce que je pouvait lui enseigner sur les lycan et les buveur de sang, même que j'y réfléchissais, pendant qu'il continuait de me parler.

Évidement, dans les quelques suggestions que je pouvais lui donner pour survivre à un loup, il y avait de ne pas se trouver sur son chemin, mais ce n'était pas toujours évident. Par contre, je pouvais lui dire :

- La prochaine fois, évite de filmer sa transformation, ça  va te donner quelques précieuses secondes pour échapper à sa mâchoire.  Et rester debout pourrait aussi être une bonne idée.

Je regardai l'homme à mes côtés, alors qu'il mettait ses mains dans ses poches, et je lui offris un sourire taquin. Il fallait bien faire des farces, les choses étaient déjà assez difficile à Bristol depuis la révélation.

- Je veux dire … tu ne seras pas toujours là si je me fais agresser. Et je suis encore jeune, je tiens à ma vie. Hormis déménager dans une autre ville, je ne vois pas trop quoi faire. Et ma vie est à Bristol, mon bar, mes amis … ma famille.

- Je comprends, mais je ne sais pas vraiment ce que je pourrais te dire qui puisse vraiment aider. Les lycan et les vampires ont de meilleurs réflexes que toi, des muscles plus forts, des sens plus développés et ils y voient beaucoup plus claire que toi dans l'obscurité.

Je ne voulais pas le décourager de vouloir apprendre à se défendre, je voulais qu'il comprenne que ce ne serait pas évident pour lui d'y parvenir, il était, au yeux des Nocturnes, un humain frêle et une cible facile.

- À moins de devenir un Nocturnes, et je te le déconseille, essaie de fuir avant de te retrouver à nouveau sur le chemin de l'un d'entre eux. Sinon je pourrais peut-être t'aider pour t'entrainer en cas d'attaque. Je pourrais t'enseigner le Jyu-jitsu, où frapper pour déstabiliser suffisamment un loup pour te donner du temps pour lui échapper, t'aider à deviner quand et comment bloquer, t'aider aussi à diminuer le temps de réaction entre tes mains et tes yeux. Mais ça va t'être difficile, pour le dernier point, si tu veux vaincre un loup-garou ou un vampire, je te conseille plutôt de survivre...
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human normal is my jam
avatar
Joren O'Donnell
❝ Human normal is my jam ❞
J'ai rédigé autant de missives : 133 Livres en banque : 1842 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 10 Aoû - 22:17.
Joren était perplexe face aux explications du lycan. N’y avait-il aucun moyen de se débarrasser d’un Nocturne en étant un simple humain ? C’était vraiment injuste ce qu’il avançait. Le tue-loup, les balles en argent, leur couper la tête … ce n’était pas des solutions ça ? A moins que Chris évitait d’en parler de peur que Joren se retourne contre lui ? Hum … non, c’était idiot de penser cela. Après tout, l’humain avait une dette envers le lycan. Il était simplement déçu des conseils que venait de lui donner Chris. Courir à toute hâte, il aurait fini par le deviner lui même. Puis les techniques de combat, il pouvait les apprendre tout seul. Il poussa alors un lourd soupire, montrant clairement qu’il en espérait d’avantage. Puis, finalement il se lança dans une théorie. Il y avait forcément un moyen de combattre le surnaturel.

« Ok, soit … les lycans ont développé des capacités incroyables. Mais ils ne sont pas invincibles pour autant non ? Ils ont forcément une faiblesse. On peut les tuer ou les blesser en leur tirant dessus non ? La légende raconte que l’argent est leur plus grande crainte, est-ce vrai ? »

Non pas qu’il essayait à tout prix de trouver un moyen de tuer du Nocturne, mais Joren voulait en savoir plus. Il n’espérait pas attendre une information venant des médias, sachant qu’ils avaient menti sur l’existence de Réversa depuis des années. Et visiblement sur le monde surnaturel, tout simplement. Il jeta un coup d’œil à droite, puis à gauche, et se rapprocha de l’Aberration.

« J’ai entendu dire qu’à Ribcage, ils proposent de faire passer le Rituel. Pourquoi ne pas le passer pour redevenir humain ? N’est-ce pas là une solution ? Je veux dire, toi tu sais te contrôler … mais cet homme qui m’a agressé, visiblement, n’y arrivait pas. Pourquoi ceux qui n’arrivent pas à se contrôler ne passent pas le Rituel pour éviter de causer du mal à des gens innocents ? Car là, c’était quand même une attaque injustifiée. »

Si les loup garou avaient besoin d’attaquer pour se nourrir, pourquoi ne se cantonnaient-ils pas à des espaces de chasse restreint, comme la forêt par exemple ? Pourquoi attaquaient-ils les humains au lieu de lapins ?

« Pourquoi s’attaquer à des humains d’ailleurs ? Notre viande est meilleure que celle d’une biche ou d’un renard ? Désolé je pose beaucoup de questions … mais ton univers me fascine. Je ne connais pas grand chose du véritable surnaturel à vrai dire. Les fictions que j’ai lu, ne sont que des fictions … »

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 148 Livres en banque : 2585
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 10 Aoû - 23:41.
- Ok, soit … les lycans ont développé des capacités incroyables. Mais ils ne sont pas invincibles pour autant non ? Ils ont forcément une faiblesse. On peut les tuer ou les blesser en leur tirant dessus non ? La légende raconte que l’argent est leur plus grande crainte, est-ce vrai ?

- On peut les tuer, mais les restrictions légales sur le armes à feu rend difficile de s'en procurer et de s'en servir sur quelqu'un, Nocturne ou humain. Même chez moi, c'est moins compliqué, on demande seulement de réussir une formation et faire la demande de permis à la GRC.

- J’ai entendu dire qu’à Ribcage, ils proposent de faire passer le Rituel. Pourquoi ne pas le passer pour redevenir humain ? N’est-ce pas là une solution ? Je veux dire, toi tu sais te contrôler … mais cet homme qui m’a agressé, visiblement, n’y arrivait pas. Pourquoi ceux qui n’arrivent pas à se contrôler ne passent pas le Rituel pour éviter de causer du mal à des gens innocents ? Car là, c’était quand même une attaque injustifiée.

- C'est comme les criminels humains, j'imagine. Pourquoi ne se rendent-ils pas à la police ? Certains aimes être ce qu'ils sont et la psychopathie empêche quelqu'un de ressentir de la compassion et du remord. Pour plusieurs, qu'ils soient humains ou surnaturels, ça leur procure le même effet que la drogue. Mais là, on ne parle plus de simple marijuana...

- Pourquoi s’attaquer à des humains d’ailleurs ? Notre viande est meilleure que celle d’une biche ou d’un renard ? Désolé je pose beaucoup de questions … mais ton univers me fascine. Je ne connais pas grand chose du véritable surnaturel à vrai dire. Les fictions que j’ai lu, ne sont que des fictions …

- J'ignore si c'est pour le goût ou le fait que l'être humain est censé être plus intelligent que les cerfs, je n'ai jamais connu la saveur que pouvait avoir l'être humain.

«Censé.» Effectivement, je ne croyais pas toujours que l'homme était plus intelligent que les autres espèce. Les animaux, pour la plupart, s'adaptaient à leur environnement, modifiant quelques petites choses pour en faire son territoire, mais l'être humain détruisait tout ce qu'il trouvait simplement parce qu'il le pouvait; ils détruisaient les forêt pour se faire du papier et construire des villes, on faisait l'extraction du pétrole pour le brûler et alimenter les voitures. On détruisait, de jour en jour, de plus en plus cette planète sur laquelle on avait vu le jour. Alors, bien que l'être humain ait un plus grand quotient intellectuel que les cerfs et les lapins, il ne se servait pas vraiment de son intelligence aux bonnes fins, ce qui le rendait, à mes yeux, plus stupide que les animaux.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human normal is my jam
avatar
Joren O'Donnell
❝ Human normal is my jam ❞
J'ai rédigé autant de missives : 133 Livres en banque : 1842 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 11 Aoû - 22:36.
Ok … c’était quand même super chelou son histoire là. Donc le seul moyen de se débarrasser d’un lycan était de le dénoncer aux agents de la CAA ? C’était ridicule ! Les gens devaient avoir des moyens d’auto-défense. Ce n’était certainement pas avec des sports de combat qu’une vieille grand-mère pourrait se débarrasser d’un lycan qui l’attaque en pleine nuit. Joren ressentait une forme d’injustice profonde. Il s’en voulait presque d’être un humain. Il resta perplexe et muet pendant de longues secondes, puis considéra Chris d’un air analyste. A le regarder ainsi, il n’avait pas l’air bien différent d’un simple humain. Hormis peut-être son regard, ou sa force surhumaine.

« C’est absurde. On devrait pouvoir trouver une faiblesse aux lycans. Il faudrait que les humains normaux puissent se défendre en cas d’attaque. Si demain soir un lycan m’agresse, je suis un homme mort. Là, j’avais juste de la chance que tu viennes me secourir. »

Il laissa échapper un lourd soupire. Chris ne l’aidait pas vraiment. Peut-être qu’il ne voulait pas, tout simplement, dévoiler les faiblesses d’un lycan. Après tout, il avait agit pour le bien de Joren, mais devait se méfier. Joren était un humain et lui un Nocturne. Il risquait fort probablement de se faire arrêter le lendemain de leur rencontre si Joren décidait de tout balancer au CAA. Mais il ne le ferait pas. En simple signe de gratitude.

« N’empêche … sous votre forme humaine, vous agissez pour le bien des autres. Je suppose que certains lycans n’agissent pas toujours en bien. Mais quand vous êtes loup … vous devenez des bêtes sauvages. Un loup ça chasse, ça appartient à une meute. Si un loup chasse, ça veut dire qu’il y en a plusieurs dans le coin qui font de même. On craint quelque chose ? »

Oui car si une meute de lycans leur tombait dessus, là, maintenant, il ferait quoi le beau Chris ?

« Parce que tes arts martiaux et ta force ont l’air bien efficace contre un lycan, mais contre cinq, on fait comment ? Et là tu me dis … ouais, les lycans ont bien une faiblesse … TADAM ! »

Il s’était arrêté, les bras écartés, un air légèrement niais sur le visage. Joren prenait ça un peu à la légère … mais il avait besoin de souffler un peu. Il tremblait légèrement du choc qu’il venait de subir et l’idée qu’une meute de loups puisse apparaître d’un seul coup, le stressait légèrement … voire beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 148 Livres en banque : 2585
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 12 Aoû - 0:04.
- Tu veux savoir la réalité ou quoi ? Si tu espère que la réalité est comme les jeux vidéos, tu te trompe. Si tu veux tuer un lycan avec une lame ou un balle d'argent, le métal est trop souple pour que ça vaille la peine de simplement essayer, la lame de ton épée, même si elle était la mieux aiguisée, se fendrait avant de pouvoir tailler la peau d'un homme. Et que dire sur ta balle : avant même de sortir de la bouche du canon, elle va se déformer et la précision sera nul. Le plomb est une meilleure idée pour une balle, il va se déformer en pénétrant la peau et sera plus difficile à retirer, ou le cuivre; l'acier reste la meilleure option pour un lame, c'est solide.

Non mais à quoi il pensais ?

- Si je te disais de fuir, c'est surtout parce que ce n'est pas impossible d'éliminer un lycan, mais plutôt qu'il ne vaut pas la peine que tu risques ta vies pour si peu de chance de succès. Prépare-toi mieux que tu ne l'es pour les affronter, si c'est ce que tu veux faire, mais d'ici là, éviter au maximum de confronter un loup. Celui que tu as vu, tout à l'heure, c'était un petit, il est encore jeune. Si je compare avec Marc, qui faisait partie de la meute dans laquelle j'étais au Canada, il mesurait près de deux mètres, sous forme humaines; ta jambe pouvait entrer dans sa gueule sans toucher la luette quand il était sous forme de loup.

J'exagérais un peu, Marc n'était pas si énorme que ça, mais quand même, le petit que nous venions de croiser ressemblait plus à un louveteau à côté de Marc. Et ça me mettait en rogne que Joren agissait en abrutit. Il ne comprenait même pas toute la portée de ses mots qu'il les disait.

- Jusqu'au moment où tu seras capable de te défendre face à un lycan ou un vampire, je te conseille de porter un sifflet à chien, si je t'entends, je viendrai. Et je vais t'enseigner le maximum que je peux, si tu le désires. Si tu ne m'en veux pas, j'aimerais continuer d'avancer, avant que les cinq loups dont tu parles ne viennent réellement s'en prendre à nous. Je ne tiens pas à devoir changer de forme pour sauver notre peau, ça détruirait mes vêtements et, franchement, j'en ai besoin, ce sont les seuls qu'ils me restent. On ne m'a pas laissé faire mes valise avant de m'expatrier...
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human normal is my jam
avatar
Joren O'Donnell
❝ Human normal is my jam ❞
J'ai rédigé autant de missives : 133 Livres en banque : 1842 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 13 Aoû - 21:32.
Joren écoutait attentivement les propos de Chris. Cette discussion pouvait paraître étrange si on revenait quelques mois en arrière, mais aujourd’hui, elle était une mine d’informations à ne pas négliger. Il hochait de la tête, comme un élève studieux, à chaque parole du lycan. Ainsi, s’il résumait bien, il était quasi impossible de tuer un lycan sous sa forme lupine. Autant mettre une balle entre les deux yeux d’un lycan lorsqu’il est encore humain. Mais comment différencier un homme loup d’un homme ordinaire ? De toute évidence, Joren n’était pas prêt de devenir un chasseur de lycan, ni même de savoir se défendre en cas d’agression. Au fond, il était déçu. Déjà parce que sa première rencontre avec un lycan était de loin ce à quoi il s’était attendu, et deuxièmement il voyait qu’il était une potentielle victime comme tant d’autres dans cette ville.

Que faisait le gouvernement ? Le Maire de Bristol ? Ils parlaient sans cesse de Ribcage, que tout était sous contrôle, mais pourtant des Lycans fous se baladaient tranquillement dans les rues de Bristol. Ca laissait perplexe et ça donnait surtout froid dans le dos. Etrangement, Joren ressentait de plus en plus le besoin de rentrer chez lui pour se mettre à l’abri. Peut-être que finalement, quitter Bristol serait la meilleure des choses à faire. Il n’avait pas l’intention de finir en pâture pour lycans incontrôlables.

Chris lui parla de Marc. Un lycanthrope semble-t-il, qui vivait au Canada. Alors le loup qu’il venait de voir, celui qui avait failli lui planter ses crocs dans sa tête, n’était qu’un jeunot ? Aussitôt, Joren tourna la tête dans le direction de l’incident, puis retourna furtivement son attention vers Chris, les yeux gros comme des ballons.

« Tu veux dire … c’était un p’tit loup toute à l’heure ? » balbutia-t-il tout en jouant nerveusement de ses indexes en désignant les hangars du port.

Mais Chris continuait son avancée, imperturbable, tout en parlant sur un ton calme et monotone. Il donnait l’impression de savoir ce qu’il disait, de connaître par cœur les lycans. Il avait cette aisance et cette sérénité indescriptible, qui le rendaient étrangement curieux. Alors que Joren ne s’y attendait pas du tout, Chris lui proposa ses services. De l’aider à se défendre, ou à en apprendre d’avantage sur les uses et coutumes des lycanthropes. Le cœur du jeune barman ne fit qu’un bond. C’était exactement la même sensation que si on lui avait annoncé qu’il venait de gagner un voyage en Asie de l’est. Un sourire niais s’afficha sur son visage et il ne sut quoi dire. Mais comme Chris semblait ne pas vouloir discuter d’avantage et quitter les lieux, il ne pipa mot.

Les deux protagonistes pressèrent le pas. Tous les magasins en bord du port étaient vides et calmes. Ils étaient arrivés dans la partie la plus mouvementée du port. Celle où la jeunesse de Bristol grouillait telle une fourmilière en tant normal. Sauf que là, tout était calme. Pas un chat. Joren arqua un sourcil circonspect. Son cœur s’emballa sans raison. Cet endroit vide et silencieux était inhabituel.

« C’est bizarre de voir cet endroit aussi vide. S’en est presque sinistre. »

Un vent froid se leva sur les bordures du quai. Joren releva le col de sa veste, puis jeta un regard en biais. Pas une seule ombre menaçante. Il était peut-être temps pour lui de regagner son studio et de laisser Chris vaquer à ses occupations nocturnes.

« Bon, je ferai mieux de rentrer chez moi avant qu’un autre lycan ne m’attaque encore une fois … Tiens, voilà mon numéro. Tu peux me rendre visite dans mon bar si veux. Il est situé près du parc Queen Square. En tout cas merci encore pour … m’avoir sauvé la vie. Ca fait un peu bizarre de dire ça … mais merci. »

Il serra la main de Chris plusieurs fois de suite, puis tourna les talons pour rentrer rapidement chez lui. Il priait intérieurement que rien ne lui tombe dessus en chemin. Maintenant, il se rendait compte à quel point la ville avait bien changée depuis l’apparition des Nocturnes.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 148 Livres en banque : 2585
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 14 Aoû - 0:58.
- Tu veux dire … c’était un p’tit loup toute à l’heure ?

- Évidemment, et Marc était un géant. Je me situe quelque part entre les deux.

C'était étrange de parler de ça, comme si c'était un sujet banale de la vie quotidienne, et c'était loin de me perturber. Mais c'était fou comme parler de Marc était plus facile que de parler de Maude, ou rester loin de Leigh. Bien que mon deuil de Maude ait été fait depuis plusieurs jours, il m'était toujours difficile de croire qu'on m'avait enlevé une personne que j'avais aimée, il était difficile de croire qu'elle puisse être morte...

Et malgré ça, j'avançais, autant dans la vie que dans ce port, imperturbable, malgré ce qui ce passait dans ma vie. Mais Joren, lui, était souriant à ma proposition, il semblait content que je lui ais proposé de lui enseigner le peu qui pouvait l'aider à survivre.

Honnêtement, je détestais les endroits publiques déserts, quoi de mieux pour tomber dans un guet-apens, dans un piège que des lycans ou des vampires pouvaient nous faire. Avec tous ces commerces vides, comment se croire en sécurité ? C'était comme si le port entier avait été vidé de sa vie, de ses touristes, ne laissant qu'une ville fantôme où tous ses résidents se retrouvaient dans la Chasse fantastique, enlevés par les Cavaliers fantômes. Ces histoires d'épouvante ne me faisaient pas apprécier les lieux, je voulais les quitter, laisser derrière moi l'obscurité du port et son manque de vie nocturne.

- C’est bizarre de voir cet endroit aussi vide. S’en est presque sinistre.

-Raison de plus pour faire vite, on pourrait nous tomber dessus n'importe quand. Si c'est un lycan, ça me va; mais si c'est la CAA...

Inutile de lui avouer que j'allais prendre mes jambes à mon cou, il devait déjà s'en douter. Je ne voulais pas vraiment l'abandonner, mais si c'était la seule façon que je pouvais sauver ma peau face à cette agence municipale, je le laissais là. Lui, contrairement à moi, ne risquait rien d'eux.

Le vent se leva, transportant l'air frais depuis la mer. Dommage que lui avait un col pour se protéger du vent frais, et que je n'avais que ce misérable T-shirt.

- Bon, je ferai mieux de rentrer chez moi avant qu’un autre lycan ne m’attaque encore une fois … Tiens, voilà mon numéro. Tu peux me rendre visite dans mon bar si veux. Il est situé près du parc Queen Square. En tout cas merci encore pour … m’avoir sauvé la vie. Ca fait un peu bizarre de dire ça … mais merci.

- Désolé, mais ton numéro m'est complètement inutile, je n'ai aucun moyen de téléphoner. Mais je vais te faire un visite, je n'aime pas vraiment la bière, mais voir des gens pourrait être plaisant. Et, heum... t'en fais pas, je recommencerais n'importe quand, tu n'es pas le premier à qui j'évite ce terrible sort...

Il me serrait encore la main. C'était bizarre d'avoir ce genre t'attention pour si peu. Je n'avais rien fait d'extraordinaire, seulement empêcher un loup de le manger. Et je ne crois pas qu'il aurait été aussi reconnaissant si ça avait été une femme, plutôt que ce lycan.

- À la prochain, Joren. Et n'oublie pas les ultrasons.

Trois jours, trois jours seulement depuis la dernière fois que j'avais vu Leigh et je rencontrais Joren. Trois jours et malgré que j'avais sauvé la vie d'un homme, il me restait une déception : je voulais la revoir et je savais que je ne pouvait pas avant encore le lendemain...
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

You're not a meal, glad I could've saved you (pv. Joren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 02. Glad You Came Back
» i'm glad to see you again (jaycee)
» KARAOKE [07/02, 21h15]
» Happy Meal! ♥ Chiara
» (m/libre) jamie dornan - i'm glad you're here

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Bristol City :: Harbourside :: Port-