AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Promo de fin d'été ♥
Adopte un For My Sake et gagne 100 points à l'inscription I love you
Pour garder l'esprit de famille, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois ou de poster 50 messages! ♥

Partagez | .
 

 Don't Threaten Me With A Good Time ♠ Cassandre & Edana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
It's fun to lose and to pretend
avatar
Edana J. May
❝ It's fun to lose and to pretend ❞
J'ai rédigé autant de missives : 507 Livres en banque : 2230 Je suis âgé(e) de : 26
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 16 Juin - 23:08.

Cass Eda
And we all fell down when the sun came up
Cassandre & Edana


Son passage dans le Ribcage en tant que journaliste était terminé. Ses investigations diverses avaient mené des résultats qui lui plaisaient fortement et la brune ne pouvait empêcher un sourire conquérant de fleurir sur ses lèvres. Oh certes, le programme de sa journée était loin d'être terminé, parce que sa chance semblait lui sourire désormais. Ses plans se mettaient doucement en place et les fleurs de la réussite semblaient parsemer le chemin qu'elle se traçait. Edana n'était pourtant pas dupe et savourait l'instant présent sachant combien le suivant pourrait être une défaite totale. Parce que l'amertume de l'abolition de sa ville natale lui restait en travers de la gorge. Comment avaient-ils pu détruire tout le travail qu'elle avait mis dans cette dernière, la jeter au fin fond de l'oubli et lui retirer tous les siens, tout en s'attendant qu'elle se laisse faire sans broncher. La Couronne semblait oublier les années passées à vivre sans une aide quelconque de sa part et la débrouille dont les anciens Réversiens avaient dû faire preuve. La survie était ancrée dans leur sang, leurs veines brûlaient de ce poison qu'ils rêvaient désormais de faire couleur à flot. Oh comme le réveil serait douloureux.

Assise dans une chaise de parloir, la télépathe patientait docilement, ses ongles tapant doucement sur le métal de la table qui se dressait entre elle et le siège qu'occuperait bientôt Cassandre. Une légère mélodie s'échappait de ses lèvres tandis que son regard scrutait la porte face à elle. C'était sa première visite à Cassandre, avant même celle réservée à son opposé, et la jeune femme se sentait épiée de toute part. Comme si la lycane allait lui sauter à la gorge en la voyant. Certains aspects de cet endroit se rapprochait tout de même très fort de la prison. Si la Couronne apprenait à vivre en communauté avec les uns et autres au lieu de les condamner à passer une étape importante de leur vie par obligation, peut-être que des endroits comme ceux-ci n'existeraient même pas. Peut-être seraient-ils davantage considérés comme des êtres humains que des noms sur des listes.

La porte grillagée s'ouvrit enfin pour laisser apparaître la rouquine et l'aristocrate se contenta de lui adresser un sourire tout en la détaillant, attendant que la geôle se referme pour profiter d'un minimum d'intimité. La rousse ne semblait forcément pas mal en point, mais cet endroit n'était sans aucun doute pas fait pour elle, c'était sur.

« On peut dire que tu te fais prier maintenant, Cass. Dur de te joindre j'ai laissé des tas de messages sur ton téléphone. Tu aurais pu me rappeler quand même. »

Le ton était amusé, comme si la situation était banale. Mais quiconque connaissait l'héritière May savait que cette apparence n'en était qu'une. La façade affichée cachait tellement de secrets qu'il faudrait une éternité pour déterrer. Un sourire amusé continuait de flotter sur le visage de la télépathe qui offrit un clin d'oeil à son amie.

« Plus sérieusement, ma visite a été légèrement retardée. Je profite d'un passage ici sous couvert de l'agence pour t'honorer de ma divine présence. Ces abrutis ont jugé bon de me mettre quelques bâtons dans les roues plus ou moins importants. Enflures. »

Le ton s'était fait légèrement plus froid avant qu'elle ne redresse les yeux et ne s'adoucisse en quelques secondes à peine.

« Soit. Ne parlons pas de moi. Comment se passe ton séjour dans l'enfer qu'est cette horrible demeure ? »



Warpath
FFeel it all around There's madness in these grounds No disguise and destruction waits on the horizon Time is running out Time can't stop me now The wold may live or die, but I will rise     -BY PHANTASMAGORIA
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Cassandre E. Nealson
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 414 Livres en banque : 2257 Je suis âgé(e) de : 27
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 19 Juin - 17:03.

Cass Eda
And we all fell down when the sun came up
Cassandre & Edana


Déjà plus d'une dizaine de jours, que sa liberté avait pris fin. Dorénavant elle était parquée avec les Aberrations. Des individus jugés comme des monstres parce qu'ils étaient différent du reste de la populace. La rouquine n'avait jamais été fan des nocturnes mais elle avait appris à les connaître, devant l'une des leurs à la suite d'une attaque. Elle avait développé le gène lycan. D'abord détestant cela, Cassandre s'était fait à sa nouvelle nature. Cette dernière la rendait plus forte, plus à même de se battre et de mener à terme ses recherches. Enfin la rouquine avait trouvé un certain équilibre, sauf que la révélation chamboula tout.

Devenue persona non gratta, la lycane était passé de musicienne et gérante d'établissement à fugitive. Changement radicale qui la déboussola quelque peu en plus de rendre furieuse face au traitement qui l'attendait. À cause cette fichue ange, la voilà coincée dans le Ribcage. Fini la liberté, la possibilité d'être avec ceux qui sont encore libres. Dorénavant elle faisait parti de ces aberrations mis en cage  comme de vulgaires animaux au zoo.

Depuis son arrivée, Cassandre n'avait pas trop eu l’occasion de faire le tour des lieux pour mieux se rendre de la grandeur de cette cage. Sa capture n'avait pas été faite sans douleur ni casse. Même en étant lycane, il lui avait fallu du temps pour se remettre de ses blessures. Puis on l'amena dans un endroit puant les produits médicaux. Le Labo. Une femme avait décidé de pratiquer des tests sur sa personne, sans évidement pas lui demander son avis. Malgré son refus catégorique de servir de cobaye et après s'être débattue, Cassandre fut ligotée. Plusieurs prélèvements furent fait. Apparemment ce n'était que le début, une grognasse expliqué que dans un premier temps, il avait besoin d'échantillon avant de commencer les tests. Autant dire que la lycan fulmina à l'idée qu'on pouvait se servir d'elle comme un vulgaire rat de laboratoire. Pour finir en beauté, un produit puissant à tendance narcotique lui fut injecter dans son organisme.  Black out.

La lycane fut réveillée par des coups portés à la porte de sa cellule.

    « De la visite Nealson ! »


Le cerveau embrumé par le produit indéterminé, elle n'avait aucun souvenir d'avoir été ramené dans sa cellule. Elle savait encore moins depuis combien de temps elle y était. Ses muscles étaient engourdis et portés les sensations d'une transformation récente. Aucun souvenir de ce coté là. Une fois levée, rapidement lavée, Cassandre fouilla dans les fringues  mise à disposition pour en trouver une qui ne puait pas trop. Puis elle suivit le chemin pour aller au parloir pour la première fois. Sa première visite. Cassandre se demandait qui pouvait lui faire un tel honneur. Avant l'entrée dans le parloir, un gardien lui prit le bras pour lui souffler.

La porte s'ouvrit, dès les premières notes de parfum sentit, elle reconnut l'aristocrate. Qu'est ce qu'elle foutait là ? Ne pu s'empêcher de penser Cassandre. La rouquine s'avança, mais tout en gardant une distance de sécurité. Peur de s'approcher et de montrer quoique ce soit à ces bourreaux. Cassandre savait qu'elles étaient écoutées. Quelques pas pour trouver sa chaise, elle se laissa tomber dessus. Un sourire vint éclairer ses lippes.


« Que veux tu ma belle, c'est la rançon de la gloire.. Suffit d'avoir un peu de succès pour ne plus avoir une minute à soi.  »

Plus une, maintenant plus que jamais, Cassandre avait l'impression de ne plus être maitre de sa vie.


«  T'inquiètes. Depuis que je suis arrivée ici, je n'ai pas vu le temps passé. Mais qui donc ose mettre des obstacles à une  May ? »
répondit elle légèrement sarcastique, puis elle rajouta. «  La vie n'est vraiment plu ce qu'elle était.. »

Vraiment plu. Cassandre soupira. Ses yeux aveugles se posèrent sur la présence d'Edana. Elle notait que l'humaine avait eu quelques changements dans sa vie. Mais elle ne savait pas lesquels. Cassandre se demandait si son propre corps portait les traces de ce changement de vie. Surement, elle savait qu'elle avait pris du muscle et gagner une multitude de cicatrices qui heureusement pour la plupart avait disparu. Passée quelques minutes, la rouquine se décida à répondre. D'abord d'un haussement d'épaules. Que dire sur cet endroit détestable ?


« J'ai connu mieux. Je n'ai pas encore eu l’occasion de visiter. Trop occupée à guérir et à visiter leur labo... Donc à part ma cellule et leur centre médical, je n'ai pas pu exploré les lieux et n'y croiser d'autres personnes que les enfoirés qui bossent ici.. »


Le ton était mordant, mais Cassandre l'adoucit pour continuer.
«  Tu es la première personne amicale avec qui je peux parler ici. »

Cela lui faisait du bien d'avoir une conversation normale, mais elle ne pouvait s'empêcher de penser que la May n'aurait pas du venir.

« J'apprécie ta visite Edana, mais tu n'aurais pas du venir. D'ailleurs, pourquoi es tu là ? »





Fight til you drop
Don't cry at the pain
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
It's fun to lose and to pretend
avatar
Edana J. May
❝ It's fun to lose and to pretend ❞
J'ai rédigé autant de missives : 507 Livres en banque : 2230 Je suis âgé(e) de : 26
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
❝ Administrer le post ❞
Posté le Jeu 29 Juin - 11:52.

Cass Eda
And we all fell down when the sun came up
Cassandre & Edana


Un sourire sarcastique – invisible pour la lycane – étira les lèvres de la brunette. Edana ne put retenir un soupir amusé avant de croiser les jambes et de s'installer plus confortablement dans la chaise, cessant tout claquement de doigt contre la table de métal. La jeune femme en profita pour détailler le visage de la rouquine et fronça les sourcils devant son air épuisé. Quelque chose clochait, c'était certain. Quoi ? La brune n'en avait aucune idée. Pourtant elle pouvait observer que la demoiselle avait souffert de quelque chose récemment. Mais bien entendu, il n'était pas vraiment question de discuter de ce genre de sujets ici sans éveiller les soupçons et les remontrances de la hiérarchie bristolienne. Qu'elle emmerdait au passage, mais les conséquences pouvait toujours se montrer lourdement sévères.

« C'est terrible. On pourrait presque croire que tu es au Club Med.  »

Elle passa une main dans ses cheveux, les agitant quelques temps avant de pousser un soupir. Effectivement, qu'était-il arrivé au bon vieux temps où rien que son nom faisait trembler les plus braves ? Tellement loin désormais. Trop de mois s'étaient écoulés où la jeune femme avait dû courber l'échine et se plier aux exigences de tous. Mais c'était bien mal connaître l'aristocrate que de penser que cela durerait encore longtemps. Certainement que la situation la desservait pour le moment, mais la roue finissait toujours par tourner. C'était l'ordre des choses et cela rien n'y changerait. Ils avaient été bâtis dans le sang et les larmes, étaient nés dans la douleur et le rejet et une fois de plus, le temps ne mettait qu'un contretemps sur leur chemin. Certes, la route serait longue avant qu'ils ne puissent retomber sur leur pattes mais la journaliste savait pertinemment que cela finirait par arriver.

« Que veux-tu. Il y a beaucoup plus de poissons dans la mer par ici... »

C'était peu de le dire. Et on pouvait dire qu'il s'agissait davantage de requins que de poissons d'eau douce. Et il était parfois difficile de s'immiscer entre eux, tant leurs dents étaient acérées. Mais c'était mal connaître l'humaine qui avait tant de plans en tête déjà. La brune haussa un sourcil étonné devant la réaction peu enjouée de la lycane. Elle n'était pas sure de la façon dont elle devait prendre la remarque de Cassandre mais elle se retrouvait quelque peu peinée du manque d'intérêt dont celle-ci faisait preuve. Bientôt l'aristocrate croisa les bras tout en dévisageant la rouquine. Impossible de deviner ce qu'elle pensait – en même temps, tenter de le faire grâce à son don dans une cellule du centre de Rituel serait un peu stupide – tant son visage était énigmatique en cet instant. Une moue désappointée se glissa sur son minois tandis que son regard glissait de part en part du visage de la lycane.

Une certaine colère gronda en elle et ses yeux se levèrent automatiquement vers les caméras. L'irrésistible envie de leur adresser un doigt d'honneur lui prit les tripes et la télépathe dût se combattre du mieux qu'elle le pouvait pour ne pas céder à la tentation. Ce n'était peut-être pas pour rien que l'accès à Cassandre – et à son entourage en général – avait été si difficile. N'avaient-ils donc rien appris du passé ?

« Comment ça les labos ? »

Le ton avait été abrupt, glacial. Parce que littéralement elle ne savait pas ce qu'il se passait ici, et ça lui déplaisait au plus haut point. Sa main se glissa sur son accoudoir qu'elle serra pour garder un minimum de contrôle sur sa propre personne. Voici qui expliquait sans aucun doute son comportement légèrement instable de ces derniers temps. Distraite, Edana finit néanmoins par répondre à la rousse.

« Parce que j'ai pensé que d'avoir un contact avec l'extérieur ne pouvait pas te faire de mal. Et également parce que les amis se soutiennent en temps de galère. Et qu'ils font tout pour s'entraider. Se soutenir. Apporter un soutien moral et physique en cas de besoin. Montrer que quoiqu'il se passe, ils seront toujours là. »

Les métaphores c'était bien, mais le message qu'elle tentait de passer devait être clair. La brune se pencha et ouvrit son sac.

« Je ne sais pas à quoi tu as accès, mais je t'ai ramené des livres audios, des cd's et... un petit cadeau particulier, j'espère qu'il pourra t'aider. »

La brunette poussa une petite boite emballée vers la jeune femme et souffla.

« J'ai trouvé ça sur internet il y a quelques semaines. C'est une montre qui te permet de consulter pas mal de choses en braille. Heure, jour, quelques livres peuvent même être lus dessus. Je me suis dit que ce n'était pas superflu. Et si tu me fais un compte rendu de l'utilisation, c'est même utile pour un article ! Donc c'est du win-win. »

Autant noyer le poisson de la conversation pour éviter que les gardes ne déboulent dans leur parloir...





Warpath
FFeel it all around There's madness in these grounds No disguise and destruction waits on the horizon Time is running out Time can't stop me now The wold may live or die, but I will rise     -BY PHANTASMAGORIA
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Cassandre E. Nealson
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 414 Livres en banque : 2257 Je suis âgé(e) de : 27
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 10 Juil - 17:22.

Cass Eda
And we all fell down when the sun came up
Cassandre & Edana


Sa première visite. Ce jour ci, Cassandre avait le droit à sa première visite. C'était une bonne nouvelle, une bonne chose de savoir qu'elle pouvait avoir des visites, parce que oui elle s'était demandée si elle aurait le droit à des sollicitations extérieurs. Pourtant la louve avait du mal à se réjouir d'être en face d'Edana. Ce n'était pas contre l'humaine, rien de personnel, mais elle aurait aimé que la jeune femme ne vienne pas ici pour qu'elle se protège elle. Cassandre avait peur qu'Edana prenne des risques irraisonnées pour elle à cause de la situation actuelle.  Secouant la tête pour faire partir ses pensées et revenir sur l'instant présent, c'était à dire l'humaine qui lui parlait.

«  Presque. Il manque juste la chaleur, le soleil et un meilleur standing, trois fois rien. » répondit elle sarcastique.

Bordel, pourquoi était elle obligée de se retrouver enfermée comme une criminelle ou une bête féroce ? Peut être parce qu'elle était devenue les deux en quelques mois. Mais c'était à cause d'eux, de leur politique à la con. Ils avaient tout détruits. Sa ville, sa vie. Qui étaient donc les montres de l'histoire ? La réponse n'était pas le même selon les points de vue.  Sa main passa sur son visage fatiguée et marquée par les épreuves récentes, pour finir sur ces cheveux courts. Sa chevelure qu'elle avait coupé quelques mois auparavant pour plus de facilité.

« Remarque on s'est rapproché de la mer... J'suis sure que ça manque pas de piranhas, dans le coin. »

Ces poissons étaient de redoutables carnivores, qui attaquaient en bande, sans honneur. Une bande de charogne qui n'aimait pas les personnes différentes et préféraient les parquer au lieu de chercher à les comprendre. La vie de l'aristocrate avait du changé depuis cet apocalypse. Tous ces proches avaient du voir leur vie bousculé. Un soupir exaspéré sortit entre ces lèvres.  Ne pas ressasser le passé, se concentrer sur le présent, pour tenter d'imaginer un avenir radieux. Mais l'aveugle avait un peu de mal à être optimiste. La Louve ne l'aidait pas, parce que l'animal avait tout simplement du mal avec les notions de temps. Pour elle, seul le présent comptait. Le passé était passé, il avait apporté ses enseignements, inutile de s’appesantir dessus. Cassandre avait tendance à suivre ces préceptes.

Le caractère de la Louve marquaient de plus en plus celui de l'humaine. D'ailleurs, elle avait du mal à se réjouir de la présence amicale alors qu'elle était enfermée. Méfiante, d'abord, puis inquiète, Cassandre n'avait pas pu s'empêcher de le dire à voix haute, quitte à peiner son amie.

Parler des labos n'était peut être pas une bonne idée. Surtout qu'on lui avait intimé l'ordre de ne rien dire. Oups... Trop tard pour regretter les paroles, d'ailleurs elle ne regrettait pas vraiment. A vrai dire elle s'en foutait, même si elle risquait de regretter dans les heures suivantes. Ses pupilles vertes se levèrent vers le plafond, là ou elle imaginait que les caméras étaient posées. Puis elles vinrent se porter droit devant elle, face à Eda dont elle devinait la contrariété.

«  Tu crois qu'ils nous auraient parqué ici, sans chercher à en savoir plus sur nous ? Crois moi,  ils nous étudient en profondeur.. Mais ça reste entre nous, hin ? Je crois qu'ils veulent êtes discrets sur ce point peut être qu'ils n'assument pas. »

Elle était allée trop loin ? Peut être. Elle aura surement des représailles. La Louve haussa les épaules. Elle s'en fichait. Reportant son attention sur l'humaine, elle eut un sourire amical, peut être le premier de leurs retrouvailles ? À vrai dire elle ne savait pas, elle n'avait pas fait attention.

«  T'as raison. C'est bien de sentir qu'on n'est pas seule dans ce monde de fou !  Mais j'ai peur que ça t'apporte des ennuis supplémentaires. Tu dois déjà avoir ta dose, tu dois penser aux tiens. »

Au moins, elle ne lui cachait pas ses réticences et ses appréhensions. Intriguée par les présents de l'aristocrate, un sourcil se leva. Alors qu'elle se rapprocha de la table.

«  Je n'ai pas de lecteurs, je crois. Mais je demanderai si j'peux en avoir un. De la culture et de la musique n'ont jamais tué personne. »

Cassandre fit cette précision pour ceux qui surveillaient. La musique lui manquait, c'était son refuge privilégié avant, maintenant qu'elle s'en trouvait dépourvu, cela se ressentait sur son humeur et sa stabilité.

« Merci beaucoup pour ces attentions. Tu me gâtes ! C'est pour rattraper Noël ? »

La louve défit le paquet, perplexe. Une montre ? Une cadeau intriguant. Ses doigts étudièrent attentivement la montre, tout en écoutant les explications. Un compte rendu ? Haussement de sourcils en direction d'Edana, une montre espionne ? La classe.

« C'est une montre de compet' ! Merci. Je vais essayer de la faire fonctionner et de pas la perdre »

Oui ça serait mieux. Elle pensait déjà qu'elle devrait l'enlever à chaque transformation, à moins qu'elle puisse se changer avec elle. La louve cogitait. Elle posa la montre sur la table. Son visage dirigeait vers Edana, avec un sourire franc cette fois-ci. Ses mains se tendirent en direction de l'aristocrate pour prendre les siennes.

«  Merci. Tu as toujours un journal ? Raconte moi tout ! J'ai l'impression d'avoir loupé des choses ces derniers mois. »

évidement, Cassandre n'oubliait pas qu'elles étaient surveillées et écoutées, mais cela ne devait pas les empêcher de parler.  




Fight til you drop
Don't cry at the pain
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
It's fun to lose and to pretend
avatar
Edana J. May
❝ It's fun to lose and to pretend ❞
J'ai rédigé autant de missives : 507 Livres en banque : 2230 Je suis âgé(e) de : 26
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 26 Juil - 11:28.

Cass Eda
And we all fell down when the sun came up
Cassandre & Edana


L'humaine ne put retenir un sourire à la remarque de la rouquine. Effectivement, le soleil n'était pas spécialement quelque chose qui semblait l'avoir marquée ces derniers temps. Le Ribcage était un endroit assez sombre, ce n'était pas un secret.

«  C'est nul alors. On devrait se plaindre à la direction. Pour des vacances forcées, on attend au moins un cinq étoiles. »

La brune se repositionna correctement sur sa chaise tout en jetant un regard aux alentours. C'était clair comme de l'eau de roche que l'ambiance ici était loin d'être super amusante. Comme si tout était fait pour que chaque personne se rendant dans l'endroit n'ait qu'une seule envie : fuir. Enfin, l'idée devait être tout à fait séduisante lorsqu'on y était enfermé depuis plusieurs semaines ou mois. Cette politique de répression devant laquelle beaucoup fermait les yeux, devenait réellement problématique aux yeux de la jeune femme. L'aristocrate retint un soupir et redirigea son attention sur son amie. Certes sa réaction la décevait un peu mais avec plus de recul que la précédente saute d'humeur qui l'avait agitée, n'avait pas réellement lieu d'être.

Un ricanement s'échappa des lèvres de la télépathe alors qu'elle relevait son regard azuré sur la lycane. Des piranhas, c'était certain. La plupart des gens de cette ville n'avaient jamais véritablement connu un dixième de ce qu'ils avaient vécu dans leur ville d'origine. Et la plupart d'entre eux ne savait pas quelle obscurité régnait dans ses rues. S'ils pensaient que les Aberrations et Altérations représentaient le danger ultime, la vérité en était totalement loin. C'était les humains qui, durant des siècles, avaient permis à l'horreur de s'installer de toute part.

Son regard se durcit, chose que son interlocutrice ne pouvait voir. La brune crispa l'une de ses mains et plissa les yeux. Si Cassandre vivait ce genre de choses, alors c'était sans aucun doute le cas de son propre opposé. Déjà que lorsque ça concernait la lycane ça la dérangeait mais savoir que d'autres subissaient la même chose, cela lui donnait juste envie de rentrer dans les locaux et de tout défoncer à coup de batte de baseball. Elle leva les yeux sur la caméra dans l'angle et mordit l'intérieur de ses joues. Parler n'aiderait pas la situation de Cassandre, ni même celle d'aucun prisonnier de cet enfer. Edana n'était pourtant pas quelqu'un à regarder une situation se passer en croisant les bras et en ne faisant rien. La télépathe avait bien quelques idées en tête mais si elles étaient présentement surveillées et écoutées alors elle attirerait plus d'ennuis qu'autre chose à la musicienne. Pinçant les lèvres et détournant ses pupilles pour les reposer sur cette dernière, la jeune femme eut un léger soupir avant de glisser.

« C'est ce que je fais. Et je ne doute pas du fait que Jude puisse prendre soin de lui-même seul. »

Evannah avait été placée en France pour sa propre protection et l'humaine n'avait donc plus rien à perdre. La brunette décroisa les jambes et en profita pour donner ses présents à son amie. Un rire léger la secoua, plus naturel que le précédent.

« Tout à fait. On a quelques mois de retard après tout. Et j'ai été dans l'utile cette fois-ci. Tu devras attendre pour le voyage all inclusive. »

Profiter de quelques instants légers d'humour n'était pas très compliqué dans la situation présente. Edana ne devait pas perdre de vue que la jeune femme en face d'elle avait besoin de soutien et non de reproches. Ce qu'elle avait tendance à apporter plus facilement que le reste. Sa bouche s'étira devant le côté enfantin que la lycane dégageait en cet instant.

« Je suis sure que tu y arriveras sans souci ! »

L'aristocrate glissa une main dans ses cheveux en soupirant avant de répondre à la question de la rousse. Les derniers mois avaient été quelques peu bouleversants et des solutions de dernières minutes avaient dû être trouvées pour pouvoir retomber sur ses pieds.

« Tout s'est enchaîné assez vite. J'ai été enfermée quelques jours dans la partie des Altérations – comme on nous appelle maintenant – afin d'être évaluée. Voir si je représentait un danger ou pas. »

Elle marqua une pause, retenant avec peine le sourire ironique qui voulait percer son visage. Oh, ils n'avaient vraiment pas idée des facilités avec lesquelles elle les avait tous manipulés.

« À ma sortie, je suis partie chez Jude. Il m'a fallu quelques temps et je suis retombée sur mes pattes. L'agence est partie en fumée avec la ville, on a dû tout remonter de toute pièce ici. Heureusement on avait déjà fait du repérage et c'était en discussion donc ça a été assez vite. Je crois que ça fait deux mois qu'on a ouvert de nouveau et tout a l'air de bien se passer. Evannah est partie en France dans ma famille, je voulais éviter... que les choses se passent mal pour elle si jamais j'étais enfermée ou... pire. »

Parce qu'on ne savait jamais vraiment de quoi l'avenir était fait ici maintenant.

« Et toi ? Comment tu as fini ici ? Ils restent très discrets sur tous les enfermements donc il a fallu du temps pour que je comprenne que tu étais ... là. »




Warpath
FFeel it all around There's madness in these grounds No disguise and destruction waits on the horizon Time is running out Time can't stop me now The wold may live or die, but I will rise     -BY PHANTASMAGORIA
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Cassandre E. Nealson
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 414 Livres en banque : 2257 Je suis âgé(e) de : 27
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 12 Aoû - 21:46.

Cass Eda
And we all fell down when the sun came up
Cassandre & Edana


Être enfermée, ne pouvoir être livre de ses mouvements, ne pas avoir la possibilité d'avoir la visite de qui elle voulait. Ne pas être libre de parler comme bon lui semblait. Toujours faire semblant à ses actes, à ses paroles. Toutes ses restrictions étaient pesantes et inacceptable. La louve voulait se rebeller, fuir, s'évader, sauf que pour le moment elle n'apercevait ni le moyen ni le comment. Mais cette situation était pénible. Même avec son amie face à elle, Cassandre devait faire attention à ses mots. Sinon, elle en payerait le prix ou ils seraient capables de s'en prendre à ses proches. Docile pour le moment, la Louve attendait son heure ou le jour où elle finira par exploser et sortir de ses gonds. Cassandre ne devait pas penser à ça. Elle devait se concentrer sur cette présence amicale, la seule depuis des mois. Elle fut ravie d'apprendre qu'elle avait retrouvé son frère pour l'épauler.

« C'est toujours mieux les choses utiles. Quoique du chocolat c'est bien aussi, je n’ai pas eu ma dose depuis un moment. Oh un voyage ? J'ai hâte. Je rêve toujours de soleil, d'une plage et de charmants hommes musclés prêts à répondre à nos moindres désirs...»

Et ce rêve était de plus en plus présent. Paroles de soirées quand elles buvaient des verres en profitant du temps présent et qu'elles imaginaient des vacances dans un endroit paradisiaque. Insouciante soirée amicale qui n'était plus d'actualité depuis le début de cette mascarade.  D'ailleurs, elle s’enquérait de la vie d'Edana, sa vie avait du changé à elle aussi.

Altération, aberration, les nouveaux mots à la mode, à croire que donner cette appellation à des gens rassurait le commun des mortels. foutaise. Cassandre fut étonnée d'apprendre que l'aristocrate avait du être enfermé et testé. à l'époque, elle ne savait pas que même les humains à don étaient la cible de ces abrutis. ce n'était qu'une fois enfermée, qu'elle a appris la nouvelle. se séparer de sa fille n'avait pas du être évidement.

« Des mois qui n'ont pas du être faciles. La cohabitation se passe bien avec Jude ?  »

Alors que la rouquine réfléchissait à ce qu'elle pouvait dire sans mettre personne en danger. Elle aimerait tellement parlé librement sans avoir de représailles.

« Quand la chasse aux montres a été ouverte, j'ai du abandonner toute ma vie. J'ai croisé la route de plusieurs fugitifs, on s'est entraidé puis perdue de vue et ainsi de suite. Il fallait toujours être que le qui vive, se méfier de tout et de tout le monde. Certaines aberrations vendent les autres pour sauver leurs peaux ou du fric... La vie de fugitive n'est pas de tout repos. Mais cela permet aussi de connaitre la vraie nature des gens. »

Ils y avaient des enflures partout, pas seulement chez les Aberrations. Le propre de la nature humaine  qu'on soit  une aberration ou non. Mais ça Edana le savait. La rouquine lui aurait bien donné le nom de personne fiable pour qu'elle puisse les aider ou au contraire faire payer les traitres. Mais elles n'étaient pas seules, jamais seules.

« Une saloperie d'ange me traquait. Plusieurs fois, j'ai réussi à lui échapper. Puis un soir, elle a fini par m'avoir et me prendre. Et me voila dans cette magnifique cage avec mes congénères pour une durée inconnue »

Tout ça était dit avec un sourire, de façade évidement. Passant une main dans ces cheveux courts, elle reprit.

« Et ils arrêtent pas de me bassiner avec le Rituel. Mais comment leur faire confiance et savoir qu'ils essayent pas de nous embobiner ? T'as des infos sur le Rituel ? »

Cassandre ne savait pas si Edana pourrait la renseigner, mais ça valait le coup de tenter ou qu'elle se renseigne pour elle.





Fight til you drop
Don't cry at the pain
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
It's fun to lose and to pretend
avatar
Edana J. May
❝ It's fun to lose and to pretend ❞
J'ai rédigé autant de missives : 507 Livres en banque : 2230 Je suis âgé(e) de : 26
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 13 Sep - 11:48.

Cass Eda
And we all fell down when the sun came up
Cassandre & Edana

Un sourire léger se glissa sur le visage de la jeune humaine tandis qu'elle se décontractait légèrement. C'était toujours plus facile lorsque la situation retombait un peu et que les deux femmes puissent discuter en toute quiétude, sans trop de prise de tête. Un rire discret s'échappa de ses lèvres et la brune releva les yeux vers Cassandre.

« Je prends note du chocolat pour ma prochaine visite. Tu en veux de l'empoisonné aussi pour tes geôliers ? Je peux mettre la main sur quelque chose. »

La question était aussi ironique qu'elle n'était réellement posée. S'il le fallait, la télépathe était prête à tout pour se débarrasser des personnalités dérangeantes de l'entourage présent de Cassandre. Son pied commença à battre vaguement la mesure tandis que son attention se reportait complètement sur son amie et que ses pensées de complot s'évaporaient pour laisser place à un remontage de moral en bonne et dû forme. La brune se mordit les lèvres avant de répondre à la rouquine. Comment se passait réellement la transition avec Jude ? Plutôt bien, si l'on comptait que l'un et l'autre faisaient table rase de tout ce qui avait pu se passer auparavant. Rien de bien méchant si ce n'était de devoir composer avec le meurtre de son père à cause de ses addictions. Mais l'ardoise se nettoyait un peu lorsque désormais l'aristocrate faisait face à ses propres péchés.

« On fait avec. Ça demande du travail et de la patience. Mais je crois que ça peut fonctionner. »

Un sourire léger étira ses lèvres alors qu'elle relevait ses orbes azurées se posaient sur son amie. La brune n'était pas spécialement enchantée de la situation, mais toujours était-il que les choses s'amélioraient grandement. Cassandre enchaîna sur son propre parcours et le visage de l'humaine devint de plus en plus grave au fur et à mesure que les mots sortaient de la bouche de la lycane. Depuis la Révélation les choses devenaient de plus en plus insoutenables et le gouvernement ne faisait strictement rien pour que les choses aient l'air plus simples. Attiser la haine semblait être une priorité numéro un dans le paysage actuel. Un soupir s'échappa de ses lèvres tandis qu'elle hochait la tête. Oui, en ce moment, on pouvait clairement voir de quel côté tout un chacun se tenait. La peur était partout et faisait faire énormément de choses stupides aux trois quarts du temps. La délation semblait être de retour également, comme si traiter son voisin comme un paria était une réaction normale en cas de changement.

« J'ai toujours dit qu'on aurait dû les faire enfermer... C'était de la folie de les laisser courir après ce qu'ils ont fait. Le pire étant que les gens trouvent ça normal. Comme si être différent justifiait autant de cruauté... »

Elle laissa la fin de sa phrase en suspens avant de lever les yeux sur son amie et d'hausser les épaules. Sa question la surprit quelques secondes avant qu'elle ne réponde d'une voix incertaine.

« Je m'étais renseignée quand on était encore à Réversa. Pour Kyle, au cas où. Mais je n'ai jamais voulu le forcer à quoique ce soit, juste que j'aimais bien savoir ce qui pourrait lui arriver si jamais... enfin qu'est-ce que ça impliquait réellement. Et puis avec Mithra, on devait savoir ce qu'on proposait également. C'est douloureux. Garanti de fonctionner ou... hé bien tu ne seras pas là pour voir le résultat. Mais ça fonctionne, effectivement. Je n'ai pas d'idée précise de la façon dont ça marche parce que je ne suis qu'à moitié – et encore – mais le résultat est là. »

Un nouveau soupir s'échappa de ses lèvres avant qu'elle ne décroise les jambes pour les croiser dans l'autre sens.

« Si ta vraie question est, est-ce que tu devrais le passer, la réponse... je ne peux pas te la donner. C'est une solution, mais est-ce que c'est ce que tu veux ? Tu devrais avoir le choix de pouvoir décider de ce que tu fais de ta vie et de ton corps. »

Un léger rire la secoua alors qu'elle continuait sur une note plus légère.

« En vérité, le féminisme et la cause des Aberrations n'est pas très différente... »




Warpath
FFeel it all around There's madness in these grounds No disguise and destruction waits on the horizon Time is running out Time can't stop me now The wold may live or die, but I will rise     -BY PHANTASMAGORIA
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Don't Threaten Me With A Good Time ♠ Cassandre & Edana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» louiséa and ilhan + spend a good time together.
» everybody just have a good time.
» « Everybody just have a good time ! » | LIBRE
» (+asher) infectious smile, good time
» a good time with you ~ (louane).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Bristol City :: Ribcage :: Rite Center-