AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Promo de fin d'été ♥
Adopte un For My Sake et gagne 100 points à l'inscription I love you
Pour garder l'esprit de famille, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois ou de poster 50 messages! ♥

Partagez | .
 

 Chrys T. Ainsworth † Watch the world burn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Alteration is the new thing
avatar
Chrys T. Ainsworth
❝ Angel Alteration is the new thing ❞
J'ai rédigé autant de missives : 71 Livres en banque : 1347 Je suis âgé(e) de : 26 Localisation : Bristol.
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Juin - 0:40.
avatar avatar
Chrys T. Ainsworth
Avatar: Ian Somerhalder

Ange - Sympathy for the Devil

Statut: Approuvé.

Âge: 36 ans.

Métier: Conseiller en charge du CODECS.

Lieu de naissance: Londres.

Don: Il possède le don de renforcement des idées, une option bien utile lorsqu'on doit se montrer capable de convaincre une assemblée aux membres parfois d'emblée dubitatifs. Par une impulsion plus ou moins marquée et en fonction de son public, de son énergie et de sa volonté, il est capable de parer aux manques les plus conséquents, transformant un exposé léger en une plaidoirie impossible à contrer. Il utilise cette faculté principalement dans le champ professionnel, tout en évitant de s'appuyer systématiquement sur ses avantages. En effet, une trop fréquente utilisation lui inflige des maux de tête pouvant aller jusqu'à une migraine carabinée, mal dont il est trop heureux de se passer.

Particularité: Les Ainsworth ont eu leurs hauts et leurs bas. La famille est vieille, très vieille et ancrée dans l'histoire secondaire de la ville de Londres. Une histoire faite de libre-penseurs marginaux mais bien dotés, d'esprits conquérants et avides de découvertes, intrinsèquement liés à l'empire britannique de l'époque coloniale. Le vingtième siècle vit un passage à vide, sombre et lourd, appesantir sa réputation, jusqu'à la faire disparaître de toute forme de mondanité et autres salons. Depuis la fin des années 90, un nouveau souffle semble porter ses membres, proclamant l'avènement d'une ère neuve, écrite de la main d'une génération bien décidée à laisser sa trace, localement comme à plus grande échelle. Chrys est l'incarnation même de cette figure romantique au sens le plus littéraire du terme, prêt à rompre avec la médiocrité pour faire perdurer son nom, à défaut d'une descendance prochaine.
Opinions: La Révélation est le genre d'événement idéal pour un arriviste dans son genre. Facteur d'explosion, de grand ménage et de chamboulement politique, il fut plus qu'heureux d'en tirer profit pour se hisser à la tête du CODECS en tant que conseiller. Partisan d'une réaction efficace face aux Aberrations et Altérations, il est le premier à mener d'une main de fer les réformes destinées à protéger la société de leur influence, quelle que soit leur nature. Et s'il doit composer avec les personnalités plus ou moins roides des différents membres du gouvernement, il s'estime heureux de jouir d'une liberté suffisante pour faire avancer ses idées.  
Concernant les créatures dont il a pour mission de réguler l'existence, il les toise comme tout Ange digne de son rang se doit de le faire : avec hauteur et mépris. Une part de lui aime le fait de dominer cette part contre-nature de la population, quand l'autre n'aspire qu'à les voir disparaître définitivement.
En bonne position pour poursuivre son ascension sans trop de mal, il a appris à composer le meilleur à l'aide du pire. Il sait que l'Histoire ne s'écrit qu'avec des lettres de sang, et non pas dans la paix et la tolérance. Briguant, pourquoi pas, la succession du maire un jour.



Révèle-toi
Ascenseur émotionnel, folie des grandeurs et pulsions en tous genres. Depuis toujours, on l'a connu tour à tour froid, aimable, rieur et colérique, irascible et volubile. Il ne fait pas partie de ceux qui restent dans l'ombre à attendre que ça passe pour disparaître dans leurs limbes. On remarque sa présence, où qu'il aille, qu'il le veuille ou non. C'est la rançon de la gloire, le prix à payer lorsqu'on est une grande gueule qui a dû apprendre à savoir la fermer, dans le temps. Le charisme se travaille, la prestance tout autant. Savoir tourner un discours, apprendre l'art du sophisme, enjôler, cajoler, brosser dans le sens du poil pour soumettre, lentement mais sûrement. Il est passé maître dans l'art de plaire, tout en se confortant dans le plaisir aristocratique de déplaire. La foule, la plèbe, les mondanités, il a su en faire son oxygène autant que son poison. Il prend souvent, ne donne que lorsqu'il le faut. Il a appris que la cruauté est partout cachée, et qu'il ne suffit pas d'attendre le coup de semonce qui viendra broyer ses volontés et ses désirs. Il faut avancer, apprendre, connaître. Broyer. Il aime ça. Il se joue des accusations plus ou moins perspicaces, plus ou moins pertinentes sur son ambition qui le pousse à l'écrasement d'autrui. L'éloge de la concurrence, il a ça dans le sang. Avant même de s'en rendre compte, il était né dans l'idée que tous les hommes ne se valent pas. Médiocres, perdants, vainqueurs, méritants. L'échelle sociale se mesure là à ses yeux et à ceux des siens, bien plus que parmi les comptes de toutes les banques du pays. Il n'y a pas de remords à avoir, s'il faut pousser les Autres dans leurs plus acides retranchements. Pas de remords. Pas de regrets. Juste une obsession, portée par un amour de la vie, des palabres pleins ou vides. Il faut vivre, vivre bien, vivre fort. Il faut ondoyer, jouer des coudes sans se salir les mains, être malin. Et qu'importe s'il se mord les doigts de se montrer trop prudent, qu'importe s'il trébuche parfois, la faute à des superstitions stupides et des habitudes trop ancrées.

Il y a l'homme qui, parfois, souhaiterait ralentir et prendre une pause, une bouffée d'oxygène au nom de toutes celles qu'il a sacrifiées sur l'autel de ses victoires. Il y a une sorte de délire profond enfoui dans ses tripes, un monde entier bourré de contradictions, de névroses et de tumultes jamais exorcisés. Il y a un passé, un héritage trimballé au bout de quatre longues générations, et il n'arrivera jamais à lui seul à s'en libérer réellement. Ce n'est pas si grave. Ça ne compte pas vraiment. Il a compris depuis des lustres désormais, que les origines sont à la fois une chaleur et une tyrannie. Un réconfort et un enfermement.


Confie-toi

La bibliothèque est la pièce favorite d'Ethan Ainsworth. Voilà près d'un demi-siècle qu'elle n'a quasiment pas connu de changement majeur. Il y plane toujours un parfum d'autrefois, une odeur de vieux livres, de cognac et de fumée – cigarettes ou cigares, qu'importe. Cette même fumée qui, aujourd'hui encore, plane au-dessus de leurs têtes, toujours plus haut, jusqu'à atteindre les plafonds démesurés. Aucune femme n'est présente. Confortablement assis dans les fauteuils de cuir, les hommes fument. Chrys Ainsworth est là, digne aîné d'une famille en pleine explosion de son influence. Quelques amis proches, une poignée de cousins, de vieilles connaissances, forment un conglomérat bien rôdé et habitué aux déjeuners du dimanche généreux et toujours arrosés d'un bon digestif, retirés dans la bibliothèque de famille. Une vieille tradition. On se croirait au beau milieu du dix-neuvième siècle dans l'aristocratie anglaise, si les smartphones reposant tranquillement sur les larges accoudoirs n'indiquaient pas clairement la mouvance de l'époque.
Jeri n'est pas là. Chrys ne s'en offusque pas, même s'il aurait préféré voir son cadet siéger à ses côtés. À la place, il observe son paternel, assis à sa droite, conter au seul « intrus » du groupe les mésaventures familiales, le passé, les espoirs pour l'avenir... une histoire rarement évoquée. C'est qu'il y avait de quoi raconter. Pour autant, aucun Ainsworth ne se serait amusé à parler des secrets enfouis depuis des années à tort et à travers, à n'importe qui. Une forme d'omerta s'est inscrite dans leur code génétique.

En confiance, Ethan raconte, pourtant. La déchéance des aînés, les vides et les manques de sa propre génération, avant que celle de ses fils ne leur permette de se relever enfin. Chrys sourit sobrement. Il laisse le fil de ses pensées se dénuder, suivre avec indolence le récit de son géniteur, s'y accordant sans mal. Son enfance, plutôt heureuse, n'a été jalonnée que des peines traditionnellement rencontrées par les gosses de cet âge. Le doute, lorsque son frère est arrivé, avant de se voir vite rassuré par sa place prépondérante de premier né. Il trempe ses lèvres dans l'alcool, songeur. Les frasques de sa mère auraient pu ruiner leurs futurs efforts. Il lui en veut, pour ça. Il admire les élans de pardon de l'époux qui aurait pu en conserver une rancune tenace. Pourtant, rien. Aucune trace de haine dans les iris que scrute son héritier. Simplement une capacité incroyable à chasser d'un geste dérisoire les quelques échos néfastes de la presse à scandale sur une histoire d'adultère répété.

« Elle ne m'a plus refait ce coup-là. Elle n'aurait pas osé. »

Oh, non, en effet. Car s'il y a bien un défaut qu'Elizabeth Ainsworth ne possède pas, c'est bien la stupidité. Chrys n'a jamais osé la confronter à la réalité brute. Les bouteilles de whisky bien planquées dans son bureau personnel, la liste de ses contacts masculins bien trop nombreux lorsqu'il lui arrivait de plonger le nez dans son téléphone, ces nuits d'absence, terminées à l'aube. Combien de nuits blanches, adolescent, passées à bûcher ses cours d'économie, pour finir par déceler le son d'une portière de voiture qui claque, d'un battant qu'on ouvre, de talons qu'on ôte en catimini avant de fouler le carrelage du vaste hall d'entrée de leur demeure.
Il repose son verre le temps de faire brûler une flamme au bout d'un zippo au prix indécent, faisant danser une cigarette au bout de ses doigts. Une toux légère, et la gêne s'évacue.

« … non, en effet, Chrys ne m'a jamais déçu, pour ça. N'est-ce pas, fils ? »

L'intéressé relève les yeux vers son père. Ce dernier lui offre un sourire tellement resplendissant qu'il ne peut qu'être convaincu de sa sincérité. Il y a presque un manque de pudeur qui en émane. Autrefois, il se serait senti plus fier que jamais, au faîte d'une gloire familiale rendue, célébrée, d'un pacte tacite tissé entre deux générations soudées. Mais le miracle de la transformation n'a pas manqué d'apporter avec lui son lot de vice. Ses émotions demeurent souvent enfouies, tout au fond. Incapables de s'exprimer. Il n'arrivera pas à lui rendre ce sourire. Le sien se fait plus sobre, aux allures humbles ; exactement ce qu'il faut dans de telles circonstances.

« J'en suis heureux. »

Ethan semble ne se rendre compte de rien, à son grand soulagement. Il ne veut pas heurter son père, qui commence à vieillir. Une préoccupation née d'un devoir filial qu'il compte bien rendre jusqu'à son dernier soupir. D'une pichenette, il évacue l'excédent de cendre, décidé à patienter jusqu'à ce que la conversation se détourne de son sujet. Il est pourtant loin du compte. C'est avec une complaisance à peine dissimulée que le paternel raconte le palmarès scolaire de son banquier de fils. Il est vrai que ses parents n'ont jamais lésiné sur les moyens de lui ouvrir les portes du monde. La pression sur ses épaules, elle, s'est faite plus lourde d'année en année. Il fallait montrer la voie. Donner l'exemple. Garder la tête haute, les épaules carrées, et l'allure fière. Il fallait avancer.  

« Je ne sais plus très bien s'il avait tout de suite opté pour la finance... Chrys ? »

Il tire sur sa cigarette, secouant doucement la tête.

« J'avais pensé au droit. Et puis je me suis rendu compte que je n'étais pas fâché avec les chiffres, alors... »

Un sourire de renard se perche au coin de ses lèvres. Il sait ce qu'il vaut. Une part de lui s'interroge parfois sur les conséquences d'une carrière d'avocat ou de magistrat, qui ne lui aurait pas déplu. Néanmoins, il sait qu'il n'a pas à rougir, et aucun remord à avoir. Il a choisi le chemin idéal. S'il n'a pas manqué de cravacher pour compenser ses lacunes et ses faiblesses, les résultats ont été à la hauteur de ses espérances. L'argent n'a pas été son seul passeport, ce qu'il n'a jamais manqué de rétorquer à quiconque aurait mis en doute cette réalité inaltérable.
Il n'avait pas été le seul à tout faire pour redorer le blason familial. C'était l'ingénierie pour Maxwell, la médecine pour Carter, l'art pour Alex. Fils, frères, neveux, cousins, s'étaient acharnés à déployer talents et compétences pour étendre leurs bras sur la sphère britannique toute entière, pôle après pôle. Il aurait pu être celui du droit. Mais la banque était ce qu'il y avait de mieux, pour remplir les caisses de nouveau.
Et si la crise des subprimes a menacé de faire vaciller l'édifice tout fraîchement bâti, ce dernier a tenu bon.

« Je dois avouer avoir eu très peur. Je n'ai absolument aucune compétence en la matière. Autrefois, c'était mon père qui gérait mes finances, et j'ai directement passé le flambeau à mon fils peu de temps après sa mort. »

Christopher Ainsworth, son grand-père, celui dont il avait évidemment hérité du nom. Banquier avant lui, il n'avait malheureusement jamais trouvé la clef pour redresser pleinement les intérêts de la famille. Il ne lui jetait pourtant pas la pierre : l'homme avait fait ce qu'il pouvait. Alors pourquoi Chrys ne pouvait-il toutefois s'empêcher de se demander ce qu'il avait finalement réussi dans son existence ? Un mariage raté, un fils aux ambitions absentes et un office peu rempli... Il remue sur son siège, mal à l'aise avec ces années de déroute et d'égarement pur. Il ignore comment il aurait vécu ce marasme ambiant, tout en s'indignant du manque de réactivité de ses aïeuls. Thatcher ne menaçait pas leur prospérité, à l'époque. Il y avait ainsi peu d'excuses à leur fournir pour justifier la situation d'antan.
Il connaît la suite et n'a pas envie d'en entendre davantage. Conscient qu'il ne disposera pas d'une occasion supplémentaire de filer sans éveiller les soupçons, il choisit cet instant pour reposer son verre presque vide sur la table basse en marbre, lui préférant son mégot consumé.

« Excusez-moi. Un coup de téléphone important à passer. »

Il fuit, dans l'approbation générale. Seul Maxwell semble avoir compris. Il referme la lourde porte dans son dos, et traverse un couloir des plus sobres. Contrairement aux clichés qui veulent que les familles d'aristocrates conservent des centaines de tableaux plus ou moins réussis et autres portraits sur leurs murs, ces derniers demeurent nus la plupart du temps. Chez eux, on n'aime pas faire étalage. Peut-être parce que la leçon a été durement apprise : les hommes s'élèvent et retombent, les babioles ne les sauvent guère. Ses semelles claquent contre le carrelage aux allures de damier. Noir et crème finissent par se confondre pour les prunelles distraites, et le silence est tel que seul le bruit de ses pas résonne. Il a toujours aimé ce son. Tout comme celui des talons des femmes sur une surface mate. Il grimpe les marches de marbre blanc, suivant sa courbe en léger colimaçon pour gagner les étages et prendre de la hauteur. Il est arrêté par une fenêtre, et plus particulièrement par ce qu'il voit à travers. L'après-midi touche à sa fin, et déjà les rayons solaires annoncent le couchant, baignant d'une lumière délicieuse la pelouse d'un vert émeraude. Il laisse l'émotion se sublimer et se répandre dans ses veines. Il devient de plus en plus rare pour lui de ressentir de cette façon. Sa sphère privée lui offre encore quelques bulles d'intime qui lui rappellent ses années humaines, avant qu'Adrian ne s'amuse à modifier la chimie de son cerveau. Il distingue parfaitement la silhouette de sa cousine, Moïra, juchée sur un hongre débourré par ses soins. Elle a décidé de monter à cru, s'éloignant en direction des bois qui bordent la propriété des Ainsworth. Elle est peut-être celle qui a eu le plus de mal à accepter sa transformation. Il mentirait, s'il affirmait avoir bien vécu la chose. S'il ne regrette en rien le choix et l'honneur qui lui ont été suggérés, il craint parfois de se perdre totalement dans ses ambitions démesurées. Ses scrupules s'effacent, dès lors qu'il s'agit de politique. Seul son foyer le rattache à une racine solide, mais rongée par le poison. Il soupire, baissant finalement les yeux vers la cigarette éteinte entre ses phalanges. Il ouvre le carreau pour la jeter en contrebas, laissant ce dernier ouvert pour profiter de l'air tiède du dehors.
Elle n'est pas la seule à avoir refusé sa nature d'ange. Son oncle aussi avait tenté de lui faire changer d'avis. En vain. Il était parti pour Réversa, sans un regard en arrière. Il n'avait pas voulu risquer de perdre courage sous le feu des prunelles de Shawn Ainsworth. Il souhaite croire que sa mort prématurée pendant son absence n'était que pur hasard. Tout le monde l'en a assuré, son père le premier. Nul lien tiré par les cheveux. Juste la fatalité et les métastases qui s'étaient attaqués au foie, sans pitié. Il n'a pas assisté aux funérailles, l'un de ses plus grands regrets des dernières années. Quant à l'autre...

Il s'arrache à la vision du parc arboré, désormais vide de toute figure humaine. Il s'éloigne pour retrouver celle qui a toujours été sa chambre, qu'importe l'époque. Il y pénètre toujours avec la prudence de celui qui ne vit plus en ces murs, comme un pèlerinage nécessaire, foulant le parquet de son enfance. Abandonnant son blazer sur le matelas, il se glisse derrière un bureau aménagé pour ses rares escales dans la demeure familiale, consultant les derniers rapports nécessitant son attention pour le CODECS.
Tout en tournant les pages dactylographiées, son esprit s'égare, un peu. Le visage d'Alice se dessine, obsédant. Ses longs cheveux bruns, cette crinière indomptable et dangereuse à la fois, ses yeux d'un bleu profond, trahissant ses lointaines origines slaves. Sa grande taille pour une femme et sa mâchoire arrogante, presque aussi marquée que la sienne. Voilà plus de deux ans que son épouse a rejoint l'armée des morts. Il a longtemps cru qu'il s'agissait d'une probable revanche, une forme d'attentat taillé sur mesure pour lui faire perdre l'esprit. Il a dû se rendre à l'évidence : il ne saura jamais. Retrouvée égorgée dans une chambre d'hôtel sordide, l'enquête a piétiné jusqu'à tomber dans le Néant. Il a eu beau tempêter, hurler et exiger, ses hautes fonctions n'y ont rien fait. Alice Ainsworth a été retrouvée assassinée par un homme inconnu dans une chambre dont elle n'était visiblement pas une cliente habituelle. Aucune empreinte, aucun nom n'a été retrouvé, aucune piste n'a pu donner le moindre renseignement tangible, exploitable. Le 5 janvier 2015, elle avait été découverte par le concierge alerté par sa porte, laissée entrouverte. Elle était enceinte de huit semaines.

Personne ne lui en parle jamais. Comme si sa nature inquiétait ses proches, au point d'élever des barrières qui, autrefois, n'existaient pas. Il a conscience de s'enfoncer dans une solitude périlleuse, et seul son frère bénéficie encore de ses élans passés. Au moment où il aurait pu commencer à faire son deuil pour de bon, les événements s'étaient précipités, et l'heure de la Révélation avait sonné. Les mois de travail accumulés, les nuits blanches passées à oeuvrer pour un futur brillant qu'il comptait partager avec Elle ne s'étaient pas avérées inutiles. Il se souviendrait toujours de la brûlure d'impatience qui avait ravagé son estomac, l'adrénaline qui s'était emparée de ses tripes. Les jours étaient alors si lourds, si pleins d'un millier d'informations, de retournements et de rebondissements, qu'il lui semblait que chaque heure comptait double, voire triple. Une élection politique est toujours une course de longue haleine, un effort d'endurance qu'il avait relevé avec brio. Ses mots n'étaient pas les siens, et s'il en avait eu peur, il regardait la réalité en face, à présent. Il avait réussi. Et son succès laissait encore planer une saveur douce/amère contre son palais.

Il ne voulait pas rayer les Aberrations et Altérations de la surface du globe pour venger sa femme.
Il le voulait parce que le destin du monde pouvait s'écrire ici, à Bristol, et qu'il en était devenu un acteur de premier plan.
Comme ses ancêtres avant lui, il avait sacrifié l'intime pour se livrer pieds et poings liés à la madone de la gloire. Le prix à payer avait été salé, mais il s'en était acquitté coûte que coûte. S'il échouait, il se promettait de se demander si ses absences répétées avaient conduit Alice à sa fin. S'il n'avait pas vu l'évidence. S'il s'était montré indigne, malgré les serments prononcés à l'autel. Si elle l'avait trahi. Après tout, il pouvait s'estimer heureux pour une chose : il n'avait plus rien à perdre.

Son téléphone vrombit doucement dans sa poche. Le nom d'Isaïah s'affiche sur l'écran. Il hésite avant de répondre, mais s'exécute finalement. On réquisitionne sa présence à Ribcage. Il sourit en écoutant son interlocuteur exposer le « problème » qui n'en sera bientôt plus un.
Il quitte la demeure quelques minutes plus tard, tâchant de masquer la hâte qui l'habite.
Il ne s'expliquera jamais le désir brut qui l'anime lorsqu'il s'agit de contempler de ses yeux la prison de ses ennemis.


Hors-jeu
Pseudo et âge: Meursault. 26 ans.

Comment as-tu connu le forum? Top-sites.

Qu'est-ce qui t'a convaincu de t'inscrire? L'ensemble design/contexte/nouveau forum : c'est toujours inspirant !

Depuis combien de temps fais-tu du RP? Pfou. Plus de dix ans.

Fréquence de connexion: A peu près tous les jours.

Un commentaire? J'ai repéré quelques fautes d'orthographe par-ci par-là, mais c'est mon côté maniaque qui parle, faites pas gaffe.


 


Dernière édition par Chrys T. Ainsworth le Lun 19 Juin - 0:30, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Chris D. Ferrell
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 125 Livres en banque : 2119
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Juin - 0:50.
Hello, bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
LIVE LIKE LEGENDS
avatar
Skyler C. Riodàn
❝ LIVE LIKE LEGENDS ❞
J'ai rédigé autant de missives : 112 Livres en banque : 1536 Localisation : Dans ton cul, deuxième porte à gauche.
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Juin - 8:30.
BIENVENUE PAR ICI
Super choix d'avatar et de pseudo amour licorne amour licorne
Courage pour la rédaction de ta fiche !!
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Human Alteration is the new thing
avatar
Morrigan Petty-Fitzmauric
❝ Human Alteration is the new thing ❞
J'ai rédigé autant de missives : 124 Livres en banque : 1495 Je suis âgé(e) de : 31 Localisation : Qu'est-ce que ça peut te foutre ?
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Juin - 10:03.
Bienvenue !
Bon courage pour ta fiche. boris
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my claws
avatar
Cassandre E. Nealson
❝ Too sexy for my claws ❞
J'ai rédigé autant de missives : 414 Livres en banque : 2267 Je suis âgé(e) de : 27
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Juin - 10:10.
Bienvenuuuuuuuuuue Chrys cc pingouin love

Bon courage pour la rédaction de ta fiche, si tu as la moindre question, n'hésite pas à embêter un membre du staff Smile


Fight til you drop
Don't cry at the pain
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Alteration is the new thing
avatar
Chrys T. Ainsworth
❝ Angel Alteration is the new thing ❞
J'ai rédigé autant de missives : 71 Livres en banque : 1347 Je suis âgé(e) de : 26 Localisation : Bristol.
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Juin - 11:23.
Merci à tous pour l'accueil !
Concernant le choix de pseudo et d'avatar, c'est le forum qui a tout fait, il s'agit d'un PV ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Too sexy for my fangs
avatar
Amanda Slawn
❝ Too sexy for my fangs ❞
J'ai rédigé autant de missives : 96 Livres en banque : 1436
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Juin - 11:44.
Bienvenue à toi petit homme ! cc
Bon courage pour la rédaction de ta fiche ! D
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Angel for the cause
avatar
Clara F. Sedwick
❝ Angel for the cause ❞
J'ai rédigé autant de missives : 287 Livres en banque : 1975
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Juin - 13:06.
Bienvenue sur WOD ! C'est un super choix de pv que tu as fait !! cat
Bon courage pour le reste de ta fiche et si tu veux un lien entre anges je t'attends jsors
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Spectre for the cause
avatar
Perséphone L. Carlton
❝ Spectre for the cause ❞
J'ai rédigé autant de missives : 537 Livres en banque : 2752 Je suis âgé(e) de : 38
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day: Planet Hell
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Juin - 13:13.
Bienvenue lama J'espère que l'inspiration perdurera chou Si tu as des questions, le staff est prêt à recevoir tes MP's alors n'hésite pas !

Pour les fautes, on a essayé d'en faire le moins possible, désolée pour les yeux honte Si tu te souviens de certaines, ma messagerie est ouverte, je les corrigerais pingouin love

Bonne rédaction de fichette !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Alteration is the new thing
avatar
Chrys T. Ainsworth
❝ Angel Alteration is the new thing ❞
J'ai rédigé autant de missives : 71 Livres en banque : 1347 Je suis âgé(e) de : 26 Localisation : Bristol.
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Juin - 13:17.
Merci beaucoup !
Pas de souci pour les liens, préparez vos idées Cool

Perséphone > Sinon pour les fautes c'est une pure déformation pro donc t'en fais pas je viendrai te MP pour te les signaler si ça peut vous aider !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
avatar
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Juin - 14:44.
Bienvenue parmi nous et bonne rédaction de fiche.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Alteration is the new thing
avatar
Chrys T. Ainsworth
❝ Angel Alteration is the new thing ❞
J'ai rédigé autant de missives : 71 Livres en banque : 1347 Je suis âgé(e) de : 26 Localisation : Bristol.
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 12 Juin - 18:15.
Merci ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
It's fun to lose and to pretend
avatar
Edana J. May
❝ It's fun to lose and to pretend ❞
J'ai rédigé autant de missives : 507 Livres en banque : 2240 Je suis âgé(e) de : 26
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 13 Juin - 20:08.
Bienvenue parmi nous Chrys!

Je plussoie mes collègues n'hésite pas si tu as besoin ♥ J'ai hâte de lire ta fichette je t'avoue, ce que j'ai déjà lu m'a bien plu !

En tout cas, bonne rédaction :coeeur:

(je confirme pour les fautes, la fatigue a pu ne pas aider parfois ---> Ni les relectures en tout genre! xDDD)


Warpath
FFeel it all around There's madness in these grounds No disguise and destruction waits on the horizon Time is running out Time can't stop me now The wold may live or die, but I will rise     -BY PHANTASMAGORIA
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Alteration is the new thing
avatar
Chrys T. Ainsworth
❝ Angel Alteration is the new thing ❞
J'ai rédigé autant de missives : 71 Livres en banque : 1347 Je suis âgé(e) de : 26 Localisation : Bristol.
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 13 Juin - 20:46.
Merci beaucoup !
J'espère que le reste sera à la hauteur de tes attentes !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar
The Crown
❝ Admin ❞
J'ai rédigé autant de missives : 213 Livres en banque : 3449
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 19 Juin - 0:19.
Les recommandations du CODECS
Pour que tu puisses vivre en liberté

Votre dossier a été examiné par les agents du Comité Organisationnel Des Dons Et Capacités Surnaturelles. Ceux-ci sont parvenus à la conclusion suivante.


Vous avez été APPROUVE


Veuillez prendre en compte les recommandation suivantes sous peine d'emprisonnement dans le Ribcage.

En tant que membre du Conseil d'Administration, vous n'êtes pas soumis aux contrôles réguliers. Cependant, un comportement ou des actions allant à l'encontre de la politique actuelle placeront votre cas directement entre les mains du Conseil.


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
It's fun to lose and to pretend
avatar
Edana J. May
❝ It's fun to lose and to pretend ❞
J'ai rédigé autant de missives : 507 Livres en banque : 2240 Je suis âgé(e) de : 26
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day: Paint it black ~ Rolling Stones ♦ In Chains ~ Shaman's Harvest ♦ Evil Ways ~ Blues Saraceno ♦ Sick Like Me ~ In this Moment ♦ Who we are ~ Imagine Dragons ♦ Raise Hell ~ Dorothy ♦ Who did that to you? ~ John Legend ♦ Knocking on Heavens door ~ Raign ♦ The Conflagration ~ Stone Sour ♦ Whore ~ In this Moment
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 19 Juin - 0:21.
Tu l'as été! Largement! Et l'appropriation du perso' est juste parfaite! La dose d'humanité ajoutée est même carrément sympa, parce que ça le rend moins insupportable et plus difficile à détester! xD

Tout est bon pour moi du coup! Je te laisse le petit guide de validation, n'hésite pas au besoin! ♥

FÉLICITATION
Tu es des nôtres, t'as fini ta fiche comme les autres !


Le petit guide du nouveau !


Hey bravo pour ta validation ! Tu as su déjouer les pièges de la fiche et construire un personnage jouable parmi nous ! Donc déjà bravo !  

Avant de commencer à arpenter les parties du forum, je t'invite  à ouvrir ta fiche de liens et ta liste de Rp. Une fois ces étapes accomplies, tu as la possibilité d'aller demander un sujet, de voir le récapitulatif des personnages présents sur le forum et aussi de poster des annonces pour des pistes de personnage.

Viens jeter un coup d’œil au Comptoir de Bristol qui t'expliquera comment avoir des points et surtout comment les utiliser pour faire évoluer ton personnage ! C'est également là que tu pourras faire tes demandes de rang personnalisé et de création de lieu(x).

Tu pourras Flooder à volonté par ici et créer ton forumspring .

Le staff est à ta disposition en cas de besoin !  

Enfin, le plus important :  Amuse-toi bien  I love you



Warpath
FFeel it all around There's madness in these grounds No disguise and destruction waits on the horizon Time is running out Time can't stop me now The wold may live or die, but I will rise     -BY PHANTASMAGORIA
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
In Cauda Venenum
avatar
Éris Livingstone
❝ In Cauda Venenum ❞
J'ai rédigé autant de missives : 155 Livres en banque : 1581
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 21 Juin - 19:56.
Welcoooome sur le fofo !! Un peu à la bourre mais haha j'étais pas là 0/

Félicitation pour la validation est au plaisir de te croiser sur le fofo nemu
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Alteration is the new thing
avatar
Chrys T. Ainsworth
❝ Angel Alteration is the new thing ❞
J'ai rédigé autant de missives : 71 Livres en banque : 1347 Je suis âgé(e) de : 26 Localisation : Bristol.
❝ Info + ❞

You Gonna Need A Grave
Relations:
Songs of the Day:
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mer 21 Juin - 20:16.
Mieux vaut tard que jamais. Cool
C'est sympa de ta part en tout cas, merci !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Chrys T. Ainsworth † Watch the world burn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» clyde adrian rainsworth (uc) ▬ i watch the city burn
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Dead End :: Archives :: Personnages-