AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur WOD futur Padawan

N'hésite surtout pas à nous rejoindre :coeeur:
Pour garder l'esprit rpgique, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois !
Nouveautés

MAJ d'Automne
Un nettoyage de saison et une flopée de nouveautés.
Personnages à privilégier

Ils nous manquent !
Pro-gouvernement - Aberrations
250 points offerts à la création d'aberration, d'ange et de spectre

Partagez
 

 Braquage à la banque (PV Abi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Anonymous
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
Braquage à la banque (PV Abi) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 16 Juin - 12:19.
BRAQUAGE À LA BANQUE

Otages PNJ :

Lise (35 ans) & Laura (30 ans) Stanford - couple
Rose Newsome (37 ans) & Luis Newsome (10 ans)
Amelia Smith (24 ans) et Robb Jones (26 ans) - couple
Robert (71 ans) et Lise (68 ans) Evans - couple
Daniel Wilson 42 ans - conseiller bancaire
Gemma White 47 ans - Hôtesse d'accueil
Jessica Walsh 33 ans - Hôtesse d'accueil
Oscar Miller 40 ans - Directeur de banque

Enfin les beaux jours approchaient. Le ciel était démuni de nuages, laissant les rayons du soleil baigner Bristol d’une lumière radieuse et lumineuse. Joren adorait ces doux moments. On laissait un hiver triste derrière soi pour profiter pleinement de la ville et de son attractivité. Les bars, les terrasses, les parcs, les gens affluaient de toutes parts. Du moins, c’était l’expression donnée de ça avant la grande Révélation. Aujourd’hui, même si les fragrances des parcs fleuris donnaient un sentiment de bien être et de festivité, les rues étaient bien plus calmes que d’ordinaire. Bristol avait sombré dans une dépression profonde et saisissante. Pourtant avec les beaux jours, les Bristoliens ne se laissaient pas morfondre. Justement, ils essayaient au mieux de rendre les choses plus légères et moins dramatiques. Les nouvelles dispositions de la ville permettaient aux Humains d’être regroupé au sein de Clifton, devenu le quartier le plus sûr de la ville. Tout le monde pouvait profiter pleinement des biens faits de la ville. Rien n’était moins sûr que Clifton.

Joren ouvra toutes les fenêtres de la colocation, offrant une vue imprenable et presque privilégiée, sur les grands arbres du parc de Brandon Hill. Il inspira profondément profitant de la légèreté qui planait au dessus du quartier. Enfin les habitants pouvaient profiter, le cœur démuni d’un stress permanant, de la vie citadine. Joren avait pu rouvrir la terrasse du Black Cat et vu son activité augmenter drastiquement. Et pour tout avouer, il en était bien content. Avec les derniers évènements, la clientèle se faisait de plus en plus rare. Alors il était agréable de revoir les anciens habituer revenir consommer des sandwichs et des boissons, réentendre les éclats de voix, le tintement des verres et les visages connus. La vie de quartier était importante pour le jeune barman. Il ne blâmait pas les Nocturnes d’avoir chamboulé le quotidien des Bristoliens, mais plutôt les agissements du gouvernement. C’était de la faute de l’Etat et de l’esprit étriqué des gens que les choses avaient mal tournées. Si les gens montraient une ouverture d’esprit plus larges, s’ils avaient essayé de comprendre les Nocturnes au lieu de les pointer du doigt et de les accuser à tort pour tous les méfaits de la ville, alors les choses auraient pu être gérées d’une meilleure façon.

Aidan avait préparé un excellent brunch. Les deux colocataires passèrent un bon moment ensemble à débriefer sur la nouvelle situation. Les choses seraient plus calmes désormais, même si Joren ne montrait pas une grande aversion pour cette manière de faire. Regrouper les gens et les parquer dans différents quartiers était un moyen simple et efficace pour contrôler les citoyens. Un état devenu totalitaire en quelque sorte. Certes les Humains s’en sortaient plutôt bien, mais Joren n’aimait pas l’idée d’être contrôlé à chaque fois qu’il sortirait de chez lui par les Pacificateurs.

Il jeta un coup d’œil sur sa montre. Il avait rendez vous à la banque pour faire le point avec son conseiller sur la situation du Black Cat. Avec les derniers évènements, il avait du emprunter plus que prévu pour que le bar puisse tenir le coup. Il attrapa son vélo et parcourut les rues tranquilles de Clifton. Les Bristoliens sortaient dans les parcs, les enfants babillaient au soleil et les terrasses étaient pleines à craquer. On avait même le droit à quelques artistes de rues et des éclats de rire. Ca faisait longtemps que Joren n’avait pas retrouvé un semblant de vie normale et il appréciait ce doux parfum flottant dans l’air.

Il arriva à la banque le cœur léger. Devant lui se trouvait un jeune couple d’amoureux, une femme et son enfant, un homme en costume, deux femmes qui semblaient ne pas se mettre d’accord sur qui avait les clés de la voiture ou pas. Bref, une vie ordinaire, dans un quartier devenu ordinaire. Joren fouilla dans son sac à dos les papiers de son rendez-vous quand soudain son attention se tourna vers une tête connue. Abi … il se rappelait très bien d’elle, mais les cheveux mouillés, le mascara dégoulinant sur ses joues, trempée jusqu’aux os. Elle s’était réfugiée dans son bar un jour de pluie et ils avaient longuement discuté ensemble. Ca lui faisait plaisir de voir une tête connue ici. Un large sourire entailla le visage du barman.

« Abi ?! » s’exclama-t-il sur un ton de surprise « Hé bien, ça fait un bail que je ne t’ai pas vu ! Que deviens-tu ? »

Il aurait pu lui demander ce qu’elle faisait ici, mais ce n’était pas le genre de questions que les Anglais posaient quand ils étaient dans une banque. Chacun gardait ses histoires de business pour soi.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Human for the cause
Abigail Hemingway
Abigail Hemingway
❝ Human for the cause ❞
En ligne
J'ai pour Avatar : Alicia Vikander J'ai rédigé autant de missives : 137 Livres en banque : 1177
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Braquage à la banque (PV Abi) Left_bar_bleue14/20Braquage à la banque (PV Abi) Empty_bar_bleue  (14/20)
Don:
Songs of the Day:
Braquage à la banque (PV Abi) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 16 Juil - 18:13.
PNJ :
Samuel Lewis- 36 ans- Vampire (braqueur)
Nicholas Rotov- 42 ans- Vampire (braqueur)
Natasha Rotov - 42 ans- Vampire (braqueur)


Chapitre 1

 

La ville de Bristol n'est plus la même depuis cette annonce où chaque groupe occupe une zone de la cité. Cela ne durera pas, la paix sera rompue par ceux que nous craignons le plus. Je ne fais pas confiance à ceux qu'on peut qualifier de dangereux. Ils seront toujours une menace pour notre merveilleuse ville. Malheureusement, nous ne pouvons pas exterminer les aberrations. C'est bien dommage, nous aurions pu tuer ces êtres malfaisants. Je parle des vampires et non des autres. Je hais les vampires, ils méritent la mort. Cependant, ceux qui ont fait le rituel, je ne les considère plus comme des êtres infâmes.

Je continue de penser à ceci pendant quelques instants puis j'entends mon portable sonner. Il s'agit de mon alarme pour mon rendez-vous à la banque. Je dois voir un conseiller concernant mon argent.  J'entends quelqu'un frapper à la porte. Il doit s'agir de la personne qui est chargée  de veiller sur ma fille Amélia. Celle-ci est bien sage, elle dessine sur le coin de la table. Je lui dis que je vais ouvrir la porte puis je me rapproche de l'entrée. J'ouvre cette dernière et je salue Kylis.

Quelques instants plus tard, je laisse ma fille en compagnie de Kylis. J'ai confiance à la demoiselle, elle a la tête sur les épaules. Ce n'est pas la première fois que je fais appel à elle pour surveiller mon ange. Non, elle la garde de temps en temps mais quand elle ne peut pas, je demande à quelqu'un d'autre. Je fais confiance à une poignée de personne concernant la surveillance de mon enfant. On ne sait jamais sur qui on tombe … Certaines personnes sont malhonnêtes et dénuées de bon sens. D'autres peuvent faire du mal à l'enfant. Je ne souhaite pas que la personne en charge d'Amélia la maltraite. Si c'est le cas, je n'hésiterais pas à utiliser la méthode force, c'est-à-dire porter une plainte au commissariat. Enfin, seulement si Amélia a été battue par la personne. Je ne vais pas monter sur mes grands chevaux si c'est Amélia qui s'est blessée toute seule.

Je monte dans ma voiture après m'être installée puis je démarre celle-ci. Je  roule avec cette dernière dans le quartier des humains. Heureusement que nous avons la banque ici. J'arrive quelques minutes plus tard à ce lieu. Je trouve une place sur le parking puis je sors de la voiture. Je m'approche de la banque puis je vois des personnes, je les salue. Bien souvent des gens oublient de dire bonjour, au revoir, merci ou s'il te plaît. Ce n'est pas compliqué de prononcer ces mots …Ah la politesse est reléguée au second plan maintenant.

Après cette réflexion, je m'avance au niveau de la file. Elle est déjà longue. J'espère que je ne serais pas en retard à mon fameux rendez-vous! Je remarque que devant moi se trouve Joren. Ce dernier est en train de fouiller dans son sac. Je ne souhaite pas le déranger, peut-être pas peur qu'il sursaute en entendant son prénom. L'homme remarque ma présence puis il commence à me parler. Un sourire naît sur mes lèvres .

_Hey Joren ! M'exclamais-je avec douceur. Je t'avoue qu'avec le boulot et ma fille, je ne sors pas beaucoup. Les étudiants doivent me rendre leurs copies sur un partiel. Mais, sinon, je ne sais pas quand ils pourront venir au musée. Tout se passe bien chez toi ? Je souris. Je me souviens d'avoir bu ton fameux cocktail délice d'un soir. Il avait quoi dedans déjà ? Demande-je poliment et en le regardant dans les yeux.

Je repense à la demande de mes étudiants concernant le musée Bristol City Museum and Art Gallery. Dans celui-ci, nous trouvons une galerie d'art mais également une section d'archéologie ou de science naturelle. Le rez-de-chaussé est consacré à l’archéologie où nous avons des sections consacrées à l’Égypte, l'Assyrie et d'autres sections. Cependant, le sujet de mon cours ne se porte pas sur la civilisation égyptienne ni assyrienne mais sur les romains. Peut-être qu'un jour, je pourrais amener mes étudiants dans des villes romaines ou dans d'autres musés mais pour l'instant, ce n'est pas possible.

La file avance doucement mais sûrement puis j'entends un bruit, je me tourne et je vois trois personnes cagoulées où on ne voit pas leurs visages. Que veulent-ils ? La panique commence à opérer dans la salle. Je regarde Joren, je me mordille les lèvres et j'avale une salive. Les bandits s'avancent vers nous avec des pistolets à la main.

_ Mettez-vous sur le côté. Je vous conseille de ne pas résister. Madame, n’appelez pas la police dit la voix du premier braqueur. Où se trouve le patron de cette satanée banque ? Je veux aller au coffre ! Sa voix est énervée et menaçante. Il commence à tirer un coup en l'air.

Or, cette voix me semble familière. Il s'agit d'une aberration que j'avais croisée dans la prison. Est-ce un coup de ces êtres mauvais ? Je commence à m’affoler. Certaines dames pleurent. Certaines personnes de la file se mettent sur le côté, d'autres ne bougent pas. Je me mets sur le côté avec Joren.

_ Que devons-nous faire Joren ? Demande-je inquiète.

Mon cœur tambourine dans ma poitrine. Je suis paniquée. J'ai si peur. Je ne sais pas si j'ai quelque chose dans mon sac pour me défendre. Je me baisse pendant que les autres ne me voient pas puis je fouille et je trouve seulement une brosse à dent. Mince ! Il doit s'agir de celle d'Amélia. C'est sur qu'avec ça, je ne pourrais pas me battre. C'est ridicule.

Un bandit vient vers le groupe où je suis. Je vois les trois couples, je connais surtout le couple formé par les personnes âgées. La mamie tremble. Et si elle faisait une crise cardiaque ici ? Il faut un médecin. Le mécréant se saisit du petit garçon et pose son pistolet sur la trempe du petit.

_ Vous bougez et je fais sauter la cervelle du p'tit gars ! La voix est menaçante de ce second personnage.

Qu'allons-nous devenir maintenant ? Qui pourra nous sauver ? Oh, j'ai si peur. Et Amélia ? Mon dieu, faites que nous puissions survivre face à cela. Le petit appelle à l'aide. L'homme donne une taloche au garçon. Quel barbare ! Est-ce un vampire ? Ou, une autre créature malfaisante ?

abigailbraquage à la banque
(c) ANAPHORE



❥ Abigail Hemingway
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Admin
The Crown
The Crown
❝ Admin ❞
J'ai rédigé autant de missives : 877 Livres en banque : 3304
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Braquage à la banque (PV Abi) Left_bar_bleue20/20Braquage à la banque (PV Abi) Empty_bar_bleue  (20/20)
Don:
Songs of the Day:
Braquage à la banque (PV Abi) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 22 Sep - 19:35.
Bonjour!

Ce post n'a pas reçu de réponse depuis 1 mois ou plus longtemps. Si celui-ci est terminé ou placé en attente, merci de le signaler dans ce sujet .

Le staff.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
Braquage à la banque (PV Abi) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Braquage à la banque (PV Abi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Banque d'image
» Une Banque d'Armagnac
» systeme de delestage des coffres
» Prêt de 35 millions pour l’éducation de 100 000 enfants
» Où va la Poste?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Dead End :: Archives :: Rp's-