AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bienvenue sur WOD futur Padawan

N'hésite surtout pas à nous rejoindre :coeeur:
Pour garder l'esprit rpgique, n'oublie pas de rédiger
au minimum 1 rp par mois !
Nouveautés

MAJ d'Automne
Un nettoyage de saison et une flopée de nouveautés.
Personnages à privilégier

Ils nous manquent !
Pro-gouvernement - Aberrations
250 points offerts à la création d'aberration, d'ange et de spectre

Partagez
 

 Calme avant la tempête (PV Baxter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Contacter le joueur ❞
Anonymous
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
Calme avant la tempête (PV Baxter) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Sam 8 Juin - 20:24.
Il regardait par la fenêtre depuis maintenant une demi heure. La pluie était si drue qu’il avait du mal à apercevoir les arbres du parc qui lui faisait face. Quel temps de chien … Maintenant que les habitants de Bristol étaient réparti selon les quartiers, il devenait encore plus difficile de tenir correctement son commerce. Avant la Révélation, le Black Cat affichait toujours complet. Aujourd’hui, Joren ne travaillait que 4 jours par semaine. Il avait peur qu’avec la conjoncture actuelle, son bar finisse par fermer définitivement, comme une grosse partie des commerces. Les gens ne sortaient plus de chez eux par peur. Les Nocturnes qui s’investissaient et qui montraient pattes blanches, furent obligés de déménager dans un autre quartier, laissant parfois leurs commerces. La ville perdait clairement de son charme. Combien de fois Joren avait-il songé à quitter Bristol pour Londres ou Oxford ? Combien de fois s’était-il dit que prendre un simple aller et tout quitter serait plus simple que rester ici ? Mais jamais il n’avait réussi à faire le pas.

Manque de courage ou de volonté ? Non. Il avait sa famille ici, ses amis (du moins ceux qui étaient encore en vie), son business … Quitter Bristol signifiait mettre un trait sur un gros pan de sa vie. Et puis, il avait monté la résistance avec Cassandra. Il ne pouvait pas s’arrêter en si bon chemin. La nouvelle prononcée par le Maire ne rassurait pas Joren. Il voyait cette division comme un moyen plus facile d’éliminer la menace. Regrouper tous les Nocturnes dans un même quartier pour mieux les contrôler et ensuite s’en débarrasser. C’était presque une évidence flagrante.

Grace à la Résistance, Joren avait permis à quelques Nocturnes de changer d’identité et retrouver un semblant de vie normale. Il avait notamment aidé une famille entière de Lycans à retrouver une vie plus qu’honorable. Grâce à Joren, Lorel Bisman avait repris la boucherie de son grand-père dans le quartier où toutes les Aberrations furent envoyées. Ca tombait bien, Joren devait y aller pour rejoindre Lorel et y récupérer de la marchandise. Quoiqu’on puisse en dire, il possédait l’une des meilleures viandes de toute la ville.

Après une discussion brève, mais intéressante, Joren récupéra sa marchandise qu’il plaça dans sa camionnette réfrigérée. Il en profita pour prendre quelques légumes sur la place du marché. Enfin, il rentra à Clifton pour tout déposer au Black Cat. La pluie venait de cesser. Mais personne ne pointerait le bout de son nez aujourd’hui. Il rangeait, nettoyait, s’occupait comme il le pouvait. Mais l’ennui le gagna rapidement. En fouillant dans le répertoire de son téléphone portable, il tomba sur une vieille conversation avec Baxter. Quelques jours après leur agression et leur sortie d’hôpital. Un sourire malingre mais réel se dessina sur ses lèvres. Joren écrivit à son ami.

" Salut gros ! Ca te dit un petit libanais dans le quartier des Nocturnes ? "

Il avait balancé ça comme ça, sans vraiment croire un seul instant que Baxter serait partant. Après tout, il fallait être sacrément maso pour vouloir fricoter avec les Nocturnes après ce qu’ils avaient subi. Mais ce restaurant était réellement bon. A son grand étonnement, Baxter répondit positivement à sa demande. Bon, au moins il ne s’ennuierait plus. Aidan était trop occupé pour passer du temps avec lui et Marissa était dans des délires qui ne convenaient pas à Joren pour le moment. Il attrapa sa veste, ses clés et son portable puis grimpa dans sa voiture en direction du restaurant.

Une fois là bas, il salua le cuistot qu’il connaissait plutôt bien. Un ancien client régulier du Black Cat avec qui il avait échangé recettes culinaires pendant presque toute une soirée. Il connaissait la cuisine de cet établissement et savait qu’ils auraient des mets de qualité dans l’assiette. Mais l’endroit était particulièrement vide. Seules deux tables étaient occupées. Un jeune couple et trois hommes qui parlaient bruyamment. Tous des lycans probablement. Joren jeta un coup d’œil à sa montre. Baxter ne devrait plus tarder.

Soudain la porte du restaurant s’ouvrit. Baxter entra tout sourire aux lèvres, comme victorieux d’arriver ici en un seul morceau. Joren se leva et écarta les bras pour lui accorder une accolade amicale, presque fraternelle. Se faire tabasser par un vampire ça ressert les liens.

« Baxter ! Ca me fait plaisir de voir ta sale bouille ! Surtout ici. Je ne pensais pas que tu allais approuver cet endroit. Surtout depuis qu’ils ont concentré les gens en différentes catégories de classes sociales … bref, tu verras leur cuisine est excellente ! »

Ils s’installèrent.

« Alors quoi de neuf mon beau ? »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Elf free will
Baxter E. Sherwood
Baxter E. Sherwood
❝ Elf free will ❞
J'ai pour Avatar : Jack O'Connell Double Compte : Joshua C. Peterson J'ai rédigé autant de missives : 707 Livres en banque : 3603 Je suis âgé(e) de : 28 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Calme avant la tempête (PV Baxter) Left_bar_bleue8/20Calme avant la tempête (PV Baxter) Empty_bar_bleue  (8/20)
Don:
Songs of the Day:
Calme avant la tempête (PV Baxter) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Ven 14 Juin - 16:33.
Calme avant la tempête


Joren & Baxter




Il pleut. Et pour ne rien arranger, aujourd’hui je ne bosse pas. Non, j’suis chez moi, devant ma fenêtre, regardant la pluie qui s’abat sur Bristol. Le ciel est gris, tout comme l’avenir de cette ville aussi. Enfin, l’avenir... et le présent aussi, déjà. Cette histoire de trêve à la con, franchement... Quelle trêve, hein ? Pour ceux qui se battent tous les jours pour survivre face aux difficultés, il n’y a pas de trêve. Pour ceux que la vie a marqués de ses griffes acérées – d’une façon plus ou moins littérale – il n’y a pas de trêve. Chaque jour est un nouveau combat, et on n’a pas vraiment le droit à l’erreur. Je pousse un soupir las. Je préfère vraiment quand je suis occupé, que je travaille ou que je graffe. Rester devant ma fenêtre en train de penser à la réalité merdique qui nous entoure n’est vraiment pas une bonne idée. Ça donne pas envie de rester clean, vous voyez.

Mais je tiens bon, vous inquiétez pas. J’suis un putain de survivant, moi. A chaque fois que je pense que je n’ai pas la force pour continuer à aller de l’avant, je me rappelle de tout ce que j’ai traversé et je me dis que j’suis un dur à cuire, mine de rien. J’imagine que c’est l’avantage d’avoir l’habitude de devoir me battre régulièrement, contre moi-même et le monde qui m’entoure... Je me bats, j’ai l’habitude, d’avancer dans l’incertitude, comme disait l’autre. N’empêche que c’est pas facile tous les jours. Quand vient la pluie, quand le silence m’entoure, c’est là que les vieilles blessures se réveillent. Franchement, elles pourraient juste aller se faire foutre, mais non, elles préfèrent me hanter. Parfois j’ai juste envie de ne penser à plus rien du tout. De perdre la mémoire, effacer mon passé et oublier toutes les personnes que j’ai perdues. Recommencer à zéro... Ce serait bien, hein ? Et pourtant, une partie de moi ne veut pas oublier. Parce que tout ça fait partie de moi.

Mon téléphone vibre, me tirant brusquement de mes pensées profondes. Ouais, vraiment profondes parfois. Ça m’engloutit, pire que le monstre du Loch Ness dans les fins fonds du lac. Mes yeux se posent sur l’écran. Joren le Barman ? Eh bah tiens, il est comme le monstre du Loch Ness lui aussi, ça fait un bail qu’on l’a plus vu ! Quand je repense à la raclée que je me suis pris de la part de ce foutu vampire qui nous poursuivait... Bon Dieu, j’ai failli me chier dessus, ma parole ! J’ai vraiment cru que j’allais mourir ce soir-là. Et pourtant, j’suis toujours là, moi ! Un peu mélancolique, mais toujours en vie. J’étire un sourire en coin en lisant sa proposition. Je me gratte le menton. Bah... Pourquoi pas, hein ? Au fond, c’est tout ce dont j’ai besoin : sortir, m’amuser, bien manger.

Hey vieux ! Ça me tente pas, non. Au revoir. PS : Je rigole. J’arrive, baby !

Et voilà ! En l’espace de quelques secondes, la nostalgie s’est pris un coup de pied au cul et je me sens à nouveau d’attaque. Béni soit le fruit ! Rapidement, je vais me changer, puis je prends ma veste et sors de enfin chez moi, direction Harbourside. Le quartier où j’ai travaillé ces derniers mois est désormais géré par les Aberrations, ce qui n’arrange pas vraiment la situation déjà merdique des commerces... Mais bon, au moins on peut entrer et sortir du quartier librement. Les poules mouillées auront peur de s’y déplacer, mais moi, je le ferai quand même. De toute façon, on n’est jamais vraiment à l’abri dans cette ville, quel que soit le quartier. L’important est de garder les yeux ouverts, d’être prêt à courir s’il le fallait... Et de savoir se servir d’une arme, au cas où. Finalement, je gare ma vieille bagnole devant le resto, avant de pousser la porte de ce dernier, cherchant Joren du regard. Eh bien, je le trouve assez rapidement, vu que le restaurant est pratiquement vide, juste deux tables occupées. Trois lycans bruyants, et nous deux donc. Le parfait reflet de la situation actuelle en ville. Mais on emmerde la ville et la politique de merde, pas vrai ? J’suis de bonne humeur maintenant, alors voilà.

« J’approuve tout ce que tu veux, Jojo. Surtout si c’est toi qui paies ! Content de te voir, mec. »

Dis-je en arquant un sourcil, espiègle, avant de lui rendre son accolade amicale. C’est marrant, mais même si nous ne nous connaissons pas depuis très longtemps, le courant passe bien entre nous, comme si nous étions amis depuis l’enfance. J’étire un petit sourire en coin, avant de m’installer à table.

« Oh, tu sais, pour moi il y a deux catégories surtout : les gens cool et les cons. Mais ça, tu peux en trouver partout, parmi tous les groupes ou races. Et puis, Nocturnes ou pas, je connais bien ce quartier, je vois pas pourquoi je refuserais de venir ici alors que j’en avais envie. Le Conseil veut juste contrôler les gens, mais je les emmerde royalement. »

Je poursuis, répondant à la question de l’humain.

« A part ça, ça va. J’essaie de ne pas perdre la tête, ce qui n’est pas une nouveauté en soi. Je me demande juste si je devrais déménager ou non. Pas que vivre dans Southville me dérange, mais l’appart où j'habite est un vrai taudis miteux. Peut-être qu’avec tout ça il y aura des opportunités intéressantes ailleurs, qui sait. Faut bien qu’il y ait des avantages dans ce merdier quand même, nan ? »

Je regarde Joren, avec un sourire moqueur aux lèvres.

« Alors et toi, beau gosse, comment tu vas ? Les Vampires t’ont foutu la paix au moins ? »

made by black arrow


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Anonymous
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
Calme avant la tempête (PV Baxter) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 18 Juin - 17:00.
Il était vrai que depuis les nouvelles dispositions mises en place, Bristol ne ressemblait plus du tout à la ville qu’elle fut quelques années auparavant. Certes, depuis la grande Révélation, les choses avaient considérablement mal tournés. Mais au moins, la police n’était pas maitre des pauvres citoyens qui subissaient tout ce beau manège. Mettre en place des points de contrôle, des arrestations régulières des citoyens pour vérifier leur identité, s’en devenait presque dramatique. Même s’il était Humain et qu’il ne risquait rien, Joren n’aimait absolument pas la tournure que prenait la situation. Le gouvernement et les décisions du Maire avaient été catastrophiques dès le départ. Selon Joren, Bristol avait tourné au cauchemar à cause de ces décisions complètement absurdes et hasardeuses. A croire qu’ils ne savaient pas du tout comment réagir. Ou pire encore, qu’ils étaient complètement déconnectés de la réalité. Car ils pointaient du doigt les Nocturnes comme des monstres et des bêtes sanguinaires. Une menace à éliminer et non comme des humains qui étaient le simple résultat d’un malentendu. Joren n’était pas dupe. Il ne connaissait absolument pas l’histoire de Réversa et l’origine des Nocturnes, mais il savait que ces « créatures » n’avaient rien demandé. Si elles avaient pu être des Humains et vivre une vie ordinaire, sans être la cible de persécutions constantes, alors elles auraient voté d’un grand « OUI » sans tergiverser.

Le barman haussa les épaules en signe d’approbation face à la remarque de Baxter. Il avait raison. Ce n’est pas parce qu’un quartier était destiné maintenant à un groupe spécifique, qu’il était devenu ingérable ou inaccessible. Joren aimait Bristol, sa diversité et son excentricité. Bien sûr, la ville avait perdu de son charme, mais petit à petit, les habitants las de vivre dans une terreur permanente, avaient opté pour un semblant de retour à la normale.

« C’est vrai, t’as raison. On les emmerde. Ce n’est pas avec ce nouveau système de quartier qu’ils arriveront à nous amadouer comme ils le veulent. On reste des électrons libres bordel ! Enfin … je ne suis pas prêt à me laisser marcher dessus par ces connards de Pacificateurs. Tu sais qu’ils dirigent tout Clifton ?! Ces bouffons ont le pouvoir … j’ai du mal à comprendre comment le Maire a pu donner du pouvoir à des crapules dans leur genre. »

Oui parce que les Pacificateurs n’avaient rien de bons petits soldats ou de gens respectables. Il s’agissait en grosse partie d’Humains aigris, racistes, intolérants au changement et qui dictaient toutes leurs actions par la peur. En plus de ça, qui était le plus criminel dans l’histoire ? Le vampire qui tue pour se nourrir car il meurt de faim depuis 10 jours et qui attaque pour une question de survie ? Ou un Purificateur qui tue pour soit disant protéger les siens et laisse un cadavre décapité, dépecé de ses organes et broyé par la haine ? Car oui, Joren avait vu ce que les Purificateurs laissaient derrière eux. Des cadavres. Des cadavres méconnaissables.

Le jeune homme posa ses yeux sur le menu à plusieurs reprises, laissant sa colère se dissiper. Ils étaient là pour se retrouver entre amis et non pour parler politique. Mais en même temps, cet endroit s’y prêtait bien. Déjà parce que le propriétaire des lieux était un lycan et qu’il était absolument contre le gouvernement. Donc cracher du venin sur le dos de la couronne, ce n’était absolument pas un problème. Ensuite, le restaurant était pratiquement vide. Donc ils pouvaient parler en toute tranquillité, sans avoir peur que des oreilles baladeuses trainent dans le coin et rapportent tout aux autorités. Car malheureusement, la délation était devenue monnaie courante à Bristol.

Un serveur arriva. Les deux amis commandèrent leurs plats et deux bonnes pintes de bière.

« Après question déménagement, je t’aurais bien proposé de venir emménager chez moi, mais le quartier ne s’y prête pas malheureusement. Je suis en colocation avec un ex-vampire et ma coloc d’avant est partie. Du coup il me reste une chambre de disponible. La maison est assez spacieuse pour qu’on ne se marche pas dessus et plutôt bien située. Vue sur le parc ! Mais bon, si tu dois déménager dans un quartier spécifique, je ne veux pas que tu t’attires d’ennuis. Après si tu trouves chaussure à ton pied, tant mieux ! »

Joren s’enfonça légèrement dans sa chaise lorsque le serveur arriva pour déposer les deux pintes de bière. Il leur accorda un large sourire appuyé, puis pivota sur ses talons pour laisser les deux hommes discuter en toute quiétude.

« Ecoute, sinon moi ça va. J’ai retrouvé un semblant de vie normale depuis leur disposition ridicule. C’est peut-être con, mais le Black Cat a retrouvé une clientèle. Essentiellement Humaine, donc moins intéressante, mais les chiffres remontent. Ce qui est plutôt bon signe d’après mon banquier ! Ouf ! Je ne me voyais vraiment pas revendre mon commerce … Et pour te répondre, niveau Vampires … on va dire que ça s’est calmé. Juste parce qu’ils ne peuvent plus foutre un pied à Clifton. Mais en prenant un risque de venir ici, j’en sais rien. C’est toujours délicat avec ces tordus, la folie leur monte vite à la tête et puis il s’agit d’une communauté où tout se dit et se sait. Et je dois t’avouer que notre vampire de la dernière fois, ce n’est pas le premier qui m’a agressé et qui a fini par crever. »

Il n’avait rien contre les vampires. Au contraire. Aidan en avait été un et sa sœur demeurait vampire fuyant le dictat de la couronne. Donc il les connaissait, mais Joren les trouvait quand même beaucoup moins stables que les Lycans.

« Toi aucun soucis en particulier ? Ca me fait presque bizarre qu’on se retrouve là, à discuter tranquillement sans qu’une bombe nous explose à la tronche ha ha ! »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Elf free will
Baxter E. Sherwood
Baxter E. Sherwood
❝ Elf free will ❞
J'ai pour Avatar : Jack O'Connell Double Compte : Joshua C. Peterson J'ai rédigé autant de missives : 707 Livres en banque : 3603 Je suis âgé(e) de : 28 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Calme avant la tempête (PV Baxter) Left_bar_bleue8/20Calme avant la tempête (PV Baxter) Empty_bar_bleue  (8/20)
Don:
Songs of the Day:
Calme avant la tempête (PV Baxter) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 23 Juin - 15:54.
Calme avant la tempête


Joren & Baxter




« Ouaiiiis bro’, c’est ça l’esprit ! On les emmerde tous, bordel ! »

Dis-je avec un sourire amusé, voire satisfait. Des électrons libres, YES BITCHES ! Si tout le monde pensait de la même façon, peut-être que le Conseil ne prendrait pas la liberté de faire tout et n’importe quoi sans demande l’avis des gens. Quoique, peut-être qu’ils le feraient quand même, remarque. Après tout, les putains d’Anges et leurs potes politiciens ne sont pas du genre à avoir des scrupules. Les scrupules, ils les bouffent le matin au petit-déj' et ils les chient le soir. Eh oui, ils ne font que ce qui les arrange, toujours ! Et le peuple dans tout ça ? Bah, c’est toujours le peuple qui trinque ! En fait, tout le monde trinque : peuple, Altérations, Aberrations... Tous sauf les dirigeants qui vivent dans leur bulle dorée, quoi. J’écoute Joren m’expliquer que les Purificateurs dirigent désormais tout Clifton, alors que ce sont de vrais connards. Je grimace. C’est vrai que même chez le peuple, il y en a pas mal. Et tout le monde la sait : donnez du pouvoir à des gros cons et attendez-vous à ce qu’ils agissent... en gros cons. En l’occurrence, en gros cons violents et racistes. Je lève les yeux au ciel en soupirant.

« C’est l’œuvre des Anges qui se sont infiltrés dans le Conseil, ça ! Des abrutis violents qui veulent tuer du Nocturne ? Voyons, comment pourraient-ils ne pas les soutenir, hein ? Après tout, c’était la politique des Anges quand ils gouvernaient Réversa... Peur, violence, tueries. Ecrase tes putains d’ennemis, quoi ! Autrement dit, tous ceux qui se mettent pas à genoux devant toi. »

Je pousse un lourd soupir. Je ne pense pas aussi souvent aux Anges qu’à l’époque, mais bon sang, la haine que je leur porte n’a pas changé depuis l’époque où j’avais intégré la Résistance. Je n’ai pas la mémoire courte, moi. Je me souviens. Je me souviens des lois oppressives, je me souviens de la milice qui persécutait et tuait des gens, je me souviens des rafles, je me souviens du Grand Incendie. Je me souviens de tout ça. J’oublierai jamais. Et surtout pas avant qu’ils ne payent pour leurs crimes, ce qu’ils n’ont toujours pas fait. M’enfin, j’suis pas venu pour penser à ces enfoirés. Parce que ça coupe l’appétit, hein. Merde ! Allez, mangeons du libanais, et que les Anges aillent tous se faire enc... Ouais. Après avoir étudié les noms nébuleux de spécialités que je n’ai jamais goûtées auparavant, je me fie à la suggestion du serveur et finis par commander un chawarma, en plus d’une bonne pinte de bière. En espérant que ce ne sera pas du rat grillé aux amandes ou un truc dégueu du genre. Mais oh, soyons fous, hein ! Puisqu’on ne peut sortir de Bristol, au moins on peut découvrir des saveurs exotiques tout en rêvant qu’on est ailleurs. Répondant à la question de Joren, je lui raconte comment je vais et que je pense à déménager ailleurs si une bonne occasion se présente. Sait-on jamais, hein. Après tout, je vis dans un vrai taudis qui sent le moisi. Franchement, c’est pas la joie tous les jours.

« Ouh, vue sur le parc, rien que ça ? » Dis-je avec un sourire amusé. « Nan, je te remercie, Jojo... mais je préfère éviter Clifton et les Purificateurs. Entre eux et la secte des Potentiels, c’est comme choisir entre la peste et le choléra, je m’en passerais des deux. M’enfin, j’suis pas particulièrement pressé, juste à l’affût d’une bonne opportunité. En attendant, je reste dans mon appart pourri qui sent le moisi. »

Dis-je avec un petit rire amusé. J’exagère un peu, certes, mais pas tant que ça. Déménager à Harbourside, malgré les Nocturnes, ou même à Redcliffe, reste la meilleure option quand même. Bref, on verra ! En tout cas, la conversation se poursuit et je retourne la question à l’humain. Il me raconte que son bar a retrouvé une clientèle, essentiellement humaine désormais, et qu’il n’a plus eu de soucis avec les Vampires depuis la dernière fois. Tant mieux, j’suis content pour lui. Par contre, son dernier commentaire m’arrache un regard étonné et un sourire moqueur.

« Ce n’est pas le premier qui t’a agressé et qui a fini par crever ?! Bah dis donc, je vous présente Joren aka Chuck Norris ! Bien fait pour leur gueule,, ça leur apprendra à ne pas venir te chercher des noises ! Cela dit, j’espère que les Purifs’ ne sont pas au courant, sinon ils risquent de vouloir t’embaucher en mode vampire slayer... En tout cas, content que le Black Cat se porte mieux en ce moment, et s’il y a moins de créatures là-bas désormais, tant mieux pour toi. Enfin, pour elles aussi, surtout les Vamps qui veulent jouer aux cons... »

Un rire amusé s’échappe de ma bouche, tandis que je le regarde d’un air taquin. Comme quoi, même un simple humain peut être plus dangereux qu’il en a l’air et se débarrasser d’un surnaturel... Pour ça qu’il ne faut sous-estimer personne, moi je dis ! Puis bon, un humain qui cherche à survivre est capable de tout, n’est-ce pas ? Enfin, même moi, j’ai tiré sur ce vampire qui nous avait attaqués, merde ! C’était vraiment une scène surréelle quand j’y pense.

« Des soucis.... Bah voyons : je me suis fait attaquer par des Lycans quand j’étais avec ma sœur, il y a quelques semaines. Sœur dont j’ai découvert l’existence il y a quelques mois seulement, d’ailleurs. Enfin, en réalité, j’avais trois sœurs sans le savoir : celle-là, plus deux autres que je connaissais déjà avant. Et j’ai aussi retrouvé une amie d’enfance. Bref, tu vois, je m’ennuie jamais, moi ! Et je m’en sors, je survis, parce que je compte bien vivre jusqu’à mes 120 ans, au moins. Bordel, je me demande comment sera Bristol dans 100 ans. Ça me fait peur. »

Je me gratte le menton, pensif. Merde, mieux vaut penser à autre chose, sérieux.

« Sinon à part ça... Etant donné que Harbourside est aux mains des Aberrations désormais, mon boss a décidé d’installer le Blue Moon ailleurs, sur Redcliffe. Au moins, j’aurai toujours mon job, c’est déjà ça. Mais si je me dois coltiner les coincés du Conseil à longueur de journée... Je ne promets rien ! »

Si je dois servir du café des Anges, ma parole... Sois je mets du poison dedans, soit je leur montre mon côté Rambo enragé !

made by black arrow


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Anonymous
Invité
❝ Invité ❞
❝ Info + ❞
Calme avant la tempête (PV Baxter) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Lun 1 Juil - 11:08.
Réversa … ce nom sonnait comme le doux murmure d’un conte ou d’une légende extraordinaire, impalpable, presque irréaliste. Joren avait toujours du mal à croire qu’une ville cachée comme Réversa se trouvait à quelques kilomètres de Bristol depuis toutes ces années. Qu’une ville qui recensait un nombre important de citoyens aux pouvoirs surnaturels vivaient cachés par le gouvernement aux yeux du monde. Et aujourd’hui tout avait basculé. Mais pas dans les conditions idéales que chacun aurait voulu. Joren ne connaissait pas grand chose de l’ancienne ville des Nocturnes. Avaient-ils vécu de meilleurs moments que ceux de Bristol ? Avaient-ils connus l’acceptation ? Comment les choses avaient-elles évolué toutes ces années là bas ? Il n’avait eu que quelques brides d’histoire venant de la part d’une mystérieuse Perséphone qu’il n’avait jamais revu depuis le premier jour de la Grande Révélation. Il se rappelait encore distinctement de ce jour, de son regard qu’elle lui avait soutenu, les coudes posés sur son comptoir.

Un sourire torve se dessina sur le visage du jeune homme. Il considéra son ami et avait vite compris qu’il s’agissait d’un Elfe. Il avait écarté l’idée du vampire pouvant vivre plus de 100 ans, car Baxter n’avait rien d’un Nocturne. Du moins, physiquement. Il dégageait quelque chose de beau, de charismatique. Joren avait toujours apprécié la compagnie de Baxter depuis le jour où ils s’étaient croisés. Ils ne savaient pas grand chose l’un sur l’autre au final. Joren savait que Baxter était un talentueux artiste et qu’il aimait arpenter les rues de la ville pour exercer son streetart sur les murs les plus dégradés. Il le connaissait également gourmand, qu’il aimait le cinéma, qu’il adorait picoler en bonne compagnie et que les tracas du quotidiens impactaient directement sa vie. Ils avaient soudé leur amitié par une survie improbable contre un vampire qui avait fini dans un lit d’hôpital, les côtes en compote.

« Ha Réversa … des Anges ? C’est quoi ça ? Tu peux m’en dire plus sur Réversa ? Je n’en connais que des rumeurs et tu sais ce que c’est … les gens qui en parlent sont souvent plein de préjugés et n’y ont jamais mis les pieds de leur vie ! Les Nocturnes y vivaient bien ? C’était comment par rapport à Bristol ? »

Baxter avait piqué la curiosité de Joren. A vrai dire, il se doutait bien que les choses étaient différentes entre les deux villes, mais à quel point ? Est-ce que les Nocturnes étaient mieux traité avant de devenir des fugitifs ? Comment étaient vues les Altérations ? Les Elfes ? Quelles étaient les conditions de vie de ces gens dont l’histoire échappait totalement à l’esprit étriqué des Bristoliens.

« Et je dois te dire que même si je me suis fait attaqué par des vampires et que je ne les porte pas dans mon petit cœur tout mou, je ne les déteste pas hein ! Ils ne sont pas tous pareils. J’en connais un qui a du bon en lui et qui ne ferait pas de mal à une mouche ha ha ! Bon alors, raconte moi tout Baxter, je suis de toute ouie »

Il posa les coudes sur la table, s’avança légèrement sur sa chaise et tendit l’oreille. Il adorait les histoires, surtout quand elles avaient un côté réel.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Admin
The Crown
The Crown
❝ Admin ❞
J'ai rédigé autant de missives : 877 Livres en banque : 3304
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Calme avant la tempête (PV Baxter) Left_bar_bleue20/20Calme avant la tempête (PV Baxter) Empty_bar_bleue  (20/20)
Don:
Songs of the Day:
Calme avant la tempête (PV Baxter) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Dim 22 Sep - 19:38.
Bonjour!

Ce post n'a pas reçu de réponse depuis 1 mois ou plus longtemps. Si celui-ci est terminé ou placé en attente, merci de le signaler dans ce sujet .

Le staff.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
Elf free will
Baxter E. Sherwood
Baxter E. Sherwood
❝ Elf free will ❞
J'ai pour Avatar : Jack O'Connell Double Compte : Joshua C. Peterson J'ai rédigé autant de missives : 707 Livres en banque : 3603 Je suis âgé(e) de : 28 Localisation : Bristol
❝ Info + ❞

Feuille de personnage
Citoyenneté:
Calme avant la tempête (PV Baxter) Left_bar_bleue8/20Calme avant la tempête (PV Baxter) Empty_bar_bleue  (8/20)
Don:
Songs of the Day:
Calme avant la tempête (PV Baxter) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le Mar 24 Sep - 19:36.
Calme avant la tempête

Joren & Baxter



Merde, j’ai parlé sans réfléchir. Quoi de neuf, diraient certains – mais je les emmerde. Je retiens mon souffle pendant deux secondes, tandis que Joren me demande de lui parler de Réversa, des Anges, des Nocturnes... Visiblement, le barman est au courant que des rumeurs sur la ville surnaturelle, mais il veut plus de détails. Et qui de mieux qu’un Réversien – ou presque Réversien, dans mon cas, je tiens à le préciser – pour lui apporter ces réponses tant désirées ? Je pousse finalement un soupir las, avant d’étirer un sourire moqueur. Joren est lancé et il va sans doute insister jusqu’à ce que je lui raconte des trucs croustillants sur Réversa. Autant lui faire plaisir et lui raconter à quel point Réversa était une ville de merde qui pourrissait la vie de ses habitants.

« Les Vampires, c’est une bande de cons assoiffés. Certains plus que d’autres, certes, mais faut pas leur faire confiance. Si un vampire pète un câble et qu’il te saute au cou, t’es foutu, mec. N’oublie jamais ça. »

Après la minute « conseils de papa Babax», je décide de répondre à ses questions sur Réversa.

« En ce qui concerne Réversa... C’était une petite ville de merde, avec des dirigeants de merde et des habitants de merde. Beaucoup de sang a coulé là-bas. Si les Nocturnes y vivaient bien ? Oh oui, pendant des années ça a été le cas. Ils étaient les maîtres de la ville, la nuit leur appartenait. Jusqu’à ce que des putains d’arnaqueurs qui se faisaient appeler d’Anges ne débarquent en promettant à la populace de les protéger de la menace Nocturne. Ce qu’ils ont fait ? Prendre le pouvoir, instaurer une putain de dictature et poursuivre leurs adversaires. Mais tu vois, ils ne voulaient pas qu’exterminer les Vampires et Lycans. Ils voulaient exterminer toutes formes de... surnaturel, si tu veux appeler ça comme ça. Ils s’en sont pris aux gens qui habitaient tranquillement dans la forêt, loin de leur contrôle. Ils y ont mis le feu et tué des familles entières d’Elfes. Et jamais, jamais personne n’a été foutu de leur faire payer pour ce génocide. Jamais. »
Ce dernier mot est prononcé d’une voix tremblante, colérique, désespérée même. Repenser à tout cela ne me fait pas du bien, loin de là. Rouvrir de vieilles blessures mal guéries, ce n’est pas agréable du tout. Je prends une profonde inspiration, avant de soupirer.

« L’histoire de Réversa n’a rien de beau. C’était une petite ville livrée à elle-même, peuplée par des créatures dangereuses et souvent incontrôlables, au départ. Personne n’était au courant, c’était un secret d’état ou une merde du genre. Puis, avec l’arrivée des Anges, ça n’a fait qu’empirer. Leur dictature n’a pas duré très longtemps, mais ça a laissé des traces. Ca a déchiré la vie de beaucoup de gens. La douleur et la haine, ça change un homme. Ou une femme, hein, pas de sexisme. »

Dis-je en haussant les épaules. Je bois une longue gorgée de bière, histoire d’étouffer ma peine, puis je regarde Joren.

« Les gens étaient devenus cinglés, ils voulaient tous se venger contre quelqu’un... Des groupuscules ont été créés, contre les Anges, et contre les Nocturnes, et que sais-je. L’ambiance était devenue pénible, incontrôlable. C’est pourquoi j’ai décidé de quitter Réversa tant que je le pouvais encore, il y a quelques années. Mais c’était sans imaginer qu’un jour Bristol aussi serait contaminée par la même maladie. J’aurais dû partir ailleurs, putain. »

Mon regard se perd dans le vague. Quand je vous dis qu’il vaut mieux ne pas trop penser au merdier dans lequel nous vivons tous aujourd’hui... Heureusement, le serveur arrive déjà avec nos commandes. Ah, ça c’est cool. Je préfère m’interroger à propos du truc au nom nébuleux que je vais bouffer plutôt que de demander ce que l’avenir nous réserve.

made by black arrow


HJ : Désolé du retard >>


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contacter le joueur ❞
❝ Info + ❞
Calme avant la tempête (PV Baxter) Empty
❝ Administrer le post ❞
Posté le .
Revenir en haut Aller en bas
 

Calme avant la tempête (PV Baxter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le calme plat avant la tempête [PV Melodia Shūhebi]
» La tempête avant... La tempête
» Dépot d'arme/avant poste ork
» Le calme précédent la tempête
» ¤ Température glacée & Tempérament de feu ¤

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers of dawn :: Bristol City :: Harbourside :: Port-